Quand c’est pire après la séance

Mar 2018 | 305 commentaires

 

Vous sortez d’une séance d’ostéopathie (ou de toute autre consultation de médecine naturelle) ou bien vous venez de démarrer le traitement que votre homéopathe vous a prescrit et vous vous sentez bien. Mais voilà qu’apparaissent quelques jours plus tard, des signes pour le moins désagréables auxquels vous ne vous attendiez pas. Tout va pour le pire et vous regrettez peut-être d’avoir opté pour le praticien en question. Finalement, n’avez-vous pas eu tort d’aller le voir sur les recommandations d’Untel ? Vous commencez à le regretter et vous vous demandez que faire… Laissez-moi vous expliquer ce qui est en train de se passer dans votre corps, et vous saurez comment il convient de réagir.

 

Un réflexe désagréable, mais heureusement momentané

Ce qui vous arrive porte le nom d’effet-rebond.

C’est une aggravation réactionnelle transitoire qui survient le lendemain ou le surlendemain d’un soin, alors que tout semblait aller pour le mieux.

En général, ce type de réaction a lieu lors des premières séances et ne se reproduit que rarement après.

Cette phase est d’autant plus surprenante que la personne, rentrée soulagée par le soin, se sentait alors beaucoup mieux, d’où sa déception (« ça n’a pas marché » ou « ça n’a servi à rien ») ou le doute (« le thérapeute n’aurait pas fait une bévue ? »).

Eh bien c’est étrange, mais ce qui se passe est tout à fait normal, et même plutôt attendu.

L’effet rebond vient du grec resbon, factice.

C’est un terme usité dans plusieurs disciplines : en médecine, en psychologie, comme en économie.

Dans les soins, cette phase – aussi appelée « phase épileptoïde » – dure en général 10 jours. Dix jours durant lesquels tout est possible.

Ce qui fait que si la personne ressort de la séance avec un  soulagement et cette impression d’être dérouillé, les jours suivants sont moins glorieux. Apparaît une phase d’exagération parfois assez spectaculaire : fatigue, courbature, apparition de douleurs variées, impression d’avoir été passé sous un rouleau compresseur, etc.

Normalement, au 11ème jour, miracle : tous ces symptômes disparaissent, y compris celui qui constituait le motif de la consultation.

Le prix à payer

La douleur n’est pas là pour nuire. Elle a une fonction. Elle est un signal d’alarme qui oblige la personne à réagir, voire à chercher une aide extérieure.

Elle peut être aigüe ou chronique, et plus ou moins expressive. A minima, elle subsiste en toile de fond comme une gène supportable au fil des ans.

Mais derrière cette douleur se dessine un système qui arrive aux limites de son adaptation. Le corps s’épuise à lutter contre un déséquilibre permanent.

Lorsqu’on lève l’obstacle – l’origine du déséquilibre – l’organisme peut enfin se lancer dans un processus de réparation. Celui-ci est consommateur d’énergie et provoque des oedèmes, dits de « réparation », aux endroits qui nécessitent remaniement.

Ces zones font partie de la chaine dysfonctionnelle reliant la cause du problème à son expression (le symptôme).

Malheureusement, aux endroits où l’espace manque (au niveau de la sortie des nerfs de la colonne vertébrale, la base du crâne, sous la clavicule, au niveau du canal carpien, certaines articulations, etc.) l’oedème fera compression, ce qui est douloureux, parfois plus qu’avant consultation.

 

Des signes de bon augure

Même si désagréable, cet effet rebond est donc de bon augure. Il révèle que l’organisme retrouve le pouvoir de corriger les problèmes à l’origine du symptôme.

En général, cela montre que l’on a touché à une cause profonde et assure la disparition d’un amas de symptômes et de la non-réapparition de ceux-ci, sauf si la personne retombait sur la même cause.

Ceci serait alors l’indice d’un traumatisme émotionnelle inconscient sur laquelle il conviendrait de se pencher.

La personne peut donc naturellement présenter après une bonne séance des signes de fatigue, des courbatures, des douleurs migrantes (un coup le genou fait mal, puis la hanche, les lombaires, puis tout ça disparaît alors qu’une autre douleur survient à la nuque, etc.).

L’intensité est tout à fait variable et semble dépendre de la chronicité, des tissus concernés et de l’importance du traumatisme à l’origine de tous ces maux.

 

Pourquoi cela n’apparait-il qu’après la séance ?

En général, la séance apporte un gain. La personne se sent soulagée. Quelque chose vient de se libérer à l’intérieur et ça se ressent. En plus du retour de la mobilité, on a l’impression que « ça circule à nouveau« .

Le reste de la journée – après le soin – se passe plutôt bien. Il arrive même qu’on exagère un peu.

Certains qui avaient les épaules bloquées, en profitent maintenant pour nettoyer les rideaux ou tailler les haies, choses qu’ils avaient du mal à réaliser auparavant.

Je le leur déconseille fortement et je demande de rester calme pour les deux jours qui suivent cette séance. Mais dès le lendemain, c’est parfois la surprise. Que s’est-il donc passé ?

Pendant le sommeil, le corps est entré dans une phase neurologique parasympathique, c’est-à-dire qu’il s’est mis en mode de récupération.

L’organisme est en branle-bas de combat. Les cellules s’activent pour corriger tout ce qui peut l’être et cela se fait par de petites inflammations.

Si beaucoup de choses sont à réparer, il est évident qu’il y aura des signes de fatigue, voire des courbatures.

Quant aux douleurs, elles ne sont que la suite logique de ces inflammations qui compriment et chauffent, et comme tout cela ne se fait pas dans un état aigu, tout se passe à bas bruit : localement, on ne voit rien alors que l’organisme travaille d’arrache-pied en arrière plan.

 

Rendez à César ce qui est à César !

En réalité, même si ces signes sont expressifs les dix premiers jours en moyenne, les réactions de l’organisme en arrière plan s’étalent véritablement sur un mois et demi.

Cependant, elles ne sont plus conscientes, c’est-à-dire que la personne ne ressent plus de désagréments.

Néanmoins, il arrive parfois que les douleurs durent, malgré tout, plus longtemps que ces dix jours et que toute la période de réparation d’un mois et demi soit vécue avec difficulté.

Dans ma pratique, j’attribue cela à un élément essentiel dont je n’ai pas tenu compte et qui aurait dû être corrigé lors de la séance. Du coup, l’organisme peine à se rétablir et cela se ressent.

C’est pourquoi au-delà de deux semaines, il m’arrive fréquemment de compléter le soin, soit par un remède homéopathique, soit en faisant revenir la personne entre deux patients pour libérer le blocage sous-jacent.

Il s’agit le plus souvent de dérangements vertébraux minimes.

Si tel n’est pas le cas, l’indication ostéopathique n’est tout bonnement pas appropriée, auquel cas, je redirige la personne vers le professionnel le plus adéquat, tout en restant proche du patient et informé de son évolution.

Certaines personnes, se sentant désemparées, cherchent dans l’urgence un autre thérapeute pour soulager la situation devenue catastrophique à leurs yeux (cela dépend bien évidemment du niveau d’angoisse de chacun). Il faut savoir être rassurant.

Mais si la personne se fait traiter par quelqu’un d’autre après notre séance, deux cas de figure sont possibles :

  • soit la situation s’aggrave encore (les capacités de régénération sont à nouveaux sollicitées et on repart pour un tour) et le patient impute tout ce qui lui arrive au premier thérapeute qui l’a traité ;
  • soit cela s’atténue aussitôt ou dès le lendemain et le patient croit avoir déniché son sauveur, celui qui – enfin – a su trouver la cause de sa maladie.

Dans ce second cas également, le premier thérapeute est aussi mis dans le même sac et sera considéré comme un incompétent, de dangereux par surcroît.

Cependant, ce que le patient ignore, c’est que bien souvent le premier thérapeute ayant réellement touché la vraie cause de la maladie, ce qui arrive ensuite est tout simplement la phase épileptoïde de cet effet rebond.

Le moindre petit soin dans cette phase accélère la réparation de manière spectaculaire et ce qui était attribué au thérapeute « sauveur » n’est autre que la conséquence naturelle du premier traitement.

 

Pourquoi n’y a-t-il pas d’effet rebond en médecine ?

Là où la médecine allopathique s’occupe de réduire ou de faire disparaître les symptômes, les approches holistiques, elles, tentent de retracer l’histoire de la maladie et d’en corriger les causes sous-jacentes, car elles savent que si l’on n’atteint pas la cause, les conséquences s’éterniseront.

Ces dernières confirment d’ailleurs le postulat de l’intelligence du corps. Et ce n’est pas qu’un postulat !

Observez une grossesse ou bien tout simplement une cicatrisation : il nous est impossible de reproduire cela à notre niveau. Nous profitons tout au plus de ces propriétés, nous les manipulons un peu, mais c’est le corps qui orchestre tout.

L’idée est d’éradiquer la cause puis de laisser le corps annuler toute l’adaptation jusqu’aux symptômes, ce qui suppose une période de réparation intense, dont le début est marqué par ce fameux effet rebond.

Les patients ont l’impression d’un retour en arrière, comme s’ils revivaient à rebours leurs anciens symptômes.

On dit en ostéopathie que pour chaque année d’adaptation, il faut compter un mois de récupération. Je le pense, mais cela ne veut pas dire que le patient ressentira cette activité de fond pendant toute cette période.

Il sera libérée avant, tandis que l’organisme continue en sourdine à travailler sur sa lancée.

Si l’on ne s’attarde qu’aux symptômes, en les réduisant, d’autres apparaissent. Il n’y a aucun effet rebond.

Le patient cherche un soulagement rapidement, il l’obtient, mais progressivement, plusieurs jours, semaines ou mois, voire parfois quelques années seulement après, surviennent d’autres problèmes.

C’est pourquoi, il est intéressant de s’attarder beaucoup plus tôt sur le moindre signe que présente la personne, aussi minime soit-il, parce qu’il trahit déjà qu’il se passe une chose dont l’organisme n’arrive pas à se libérer.

Inutile de laisser cela prendre des proportions avec le temps.

Et je ne crois pas qu’il s’agisse de prévention, mais d’un regard plus juste sur la maladie.

Le danger dans tout cela est de confondre cet effet rebond avec une aggravation vraie.

C’est pourquoi il faut être vigilant et surtout à l’écoute du patient, mais également du corps, qui lui ne ment pas.

Il apparaît qu’une vraie relation d’équipe doive s’instaurer entre le patient et le thérapeute.

Le patient doit participer à sa santé et se responsabiliser.

Il doit sortir du rôle de victime et surtout regarder ses angoisses en face.

Quant au thérapeute, il doit apprendre à parler, à expliquer avec des mots simples et traduire (une sorte de feed-back) ce qu’exprime le corps. C’est passionnant, et il serait égoïste de garder tout cela pour soi, alors qu’il s’agit, tout de même, du corps du patient !

Il incombe à chacun d’accepter ses propres limites, et accueillir l’autre tel qu’il est, climat à partir duquel il est possible de construire quelque chose.

Patient et thérapeute peuvent alors se parler franchement sans se blesser. Et dans ce domaine, être vrai est la pierre angulaire du soin.

 

Comment réagir ?

La difficulté est de cerner si l’on est bien dans cette phase de réparation ou non, sachant que certains tissus (l’ovaire par exemple) peuvent réagir jusqu’à 3 mois après la séance.

De ce fait, après l’effet rebond, la personne peut ne pas obtenir immédiatement le résultat escompté.

On peut s’aider de diverses substances naturelles :

  • De l’ARNICA 5CH en homéopathie, 3 granules toutes les heures au début, puis 3 granules 3x/jour ensuite. Cela réduit les oedèmes.
  • Du CURCUMA en gélules qu’on trouve en pharmacie et en magasin diététique. Associé au poivre vert, sa biosdisponibilité est meilleure. Mais en général, c’est toujours sous cette forme qu’on le trouve (le seul bémol étant que la gélule n’est pas forcément de la meilleure composition). Le Curcuma optimise l’inflammation et la rend plus efficace, et donc moins intempestive. De ce fait, on peut considérer en quelque sorte cette épice comme un anti-inflammatoire. Testez si jamais vous avez des aphtes, c’est extraordinaire !
  • Huile Essentielle Hélichryse : 1 goutte par jour en voie interne (sur du miel par exemple) et 1 goutte pure ou mélangée avec une huile d’olive, à masser sur la zone à problème. Cette huile essentielle réduit considérablement le temps de récupération. C’est assez surprenant.
  •  Mettez une bouillotte à hauteur du foie. La chaleur dilate les veines, ce qui fait un appel de sang veineux dans le foie et décongestionne à distance les zones d’inflammation, sur lesquelles devrait être appliquée simultanément une compresse froide par tranche de dix minutes.
  •  Boire de l’eau. C’est bête, mais ça réduit en effet la douleur. Mettez dans une bouteille d’un litre une cuillère à café de sel non-raffiné. Buvez-en dans la journée.
  •  Reposez-vous ! Eh oui, c’est en dormant qu’on guérit le plus vite.
  •  Prenez du Magnésium. J’en parle longuement dans cet article où je conseille deux formes spécifiques (il y en a bien entendu d’autres et c’est à voir au cas par cas). Le Magnésium est considéré comme un dépolluant de l’organisme, mais il est aussi capable de calmer le corps et de le ramener dans une phase de récupération. Mais attention ! Si vous avez une dette en sommeil, attendez-vous à être assommé par le magnésium. Le sommeil deviendra un impératif contre lequel il sera difficile de lutter.
  •  Remerciez votre corps, gratifiez-le et songez à lui avec bienveillance. Il fait ce qu’il faut et il le fait bien : il est nullement en défaut !

 

Je déconseille de prendre en première intention des anti-inflammatoires traditionnels, sauf si nécessaire, c’est-à-dire si la douleur est insupportable (il est inutile de souffrir bêtement).

Comprenez que ces médicaments réduisent l’inflammation, or l’inflammation est le seul outil à la disposition du corps pour réparer et rétablir l’équilibre. Son autre moyen, semble t-il, est l’aide apportée par les virus et les bactéries, mais c’est un autre débat.

 

 

Certains pesteront contre le thérapeute – et ce, même si l’on prévient et explique auparavant cet effet – alors qu’il s’agit d’un phénomène pour le moins naturel et connu d’autres médecines (ex : l’homéopathie). Cette aggravation est momentanée et salutaire.

Si la réaction est exacerbée, la personne est invitée à prévenir son thérapeute des réactions post-séances afin de s’assurer qu’il s’agisse bien de cet effet. 

Mais il faut comprendre qu’on ne peut demander à son corps de reprendre sa course effrénée sans une période de repos qui – si l’on a oublié – porte le nom de «convalescence».

Écrit 9 janvier 2013

Mis à jour le 8 mars 2020

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de votes: 207

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à donner une note.

305 Commentaires

  1. bobo

    bonjour,
    j’ai vu le mercredi un ostéopathe pour problème reflux estomac et boule dans la gorge
    après manipulation, l’ostéopathe m’a dit qu’il m’a remis deux vertèbres en places (peut être la cause de ce mal estomac) et que pendant 3-4jours je ressentirais nausée

    jour 1 :nausée et legere douleur la nuit à l’estomac
    jour 2 :langue amère l’après midi, douleur en haut du pec droit, mal estomac a 3h du matin qui me réveille, sensation de m’étouffer
    jour 3 : nausée le soir, très fort, boule dans la gorge
    jour 4 : pas d’appétit au réveil, fort nausée et envie de vomir, j’en ai encore mal à l’estomac

    est ce normal docteur ? j’ai lu sur internet que pour le système digestif, ça peut prendre 10jours, étant de nature stressé (selon médecin, ça viendrait de là)

    excellent votre article au passage, très rassurant de savoir qu’il y’a le rebond de 10Jours

    Réponse
  2. jibi walker

    Bonjour,

    je viens de lire l’article avec grand intérêt.
    pour ma part, cela fait 2 jours que j’ai eu une séance chez un praticien réputé par chez moi.
    voici mon récit (ça peut peut être servir pour certain)

    suite à une grosse douleur persistante depuis 5mois à l’épaule, je me suis enfin décidé à aller chez un ostéo. j’ai un métier assez physique et qui sollicite beaucoup le dos et les épaules.

    le soir même j’avais l’impression d’avoir les douleurs qu’on a quand on a la grippe, grosses courbatures, mal derrière les yeux au moindre déplacement de regard, forte lumière, etc…
    il faut dire que j’avais travailler 4heures après la séance.

    le lendemain, c’était pire, j’avais un mal de crâne en plus de ce que j’avais la veille.

    la seconde journée, encore le même état, voir pire.
    le mal derrière les yeux et au crâne m’ont obligé à prendre un antalgique (Ibupro***400) pour atténuer au moins le mal de crâne/migraine). ça n’a absolument rien fait, j’ai donc pris 4H après un antalgique plus conséquent à base d’opiacé (tramad*l). ça a enfin fait effet.

    je me suis douté que mon corps réagissait à l’acte du praticien, mais là c’était vraiment violent (rien que de serrer la main à quelqu’un ça me faisait mal dans tout le bras, c’était ce genre de douleur)
    je verrai bien demain, mais je pense que pendant un temps j’ai beaucoup demandé à mon corps et là il me montre que j’avais vraiment abusé de lui.

    en tout cas cet article me permet d’accepter un peu mieux et avec plus de compréhension les effets « secondaires » si je peux dire ainsi.

    merci pour cet article!

    Réponse
  3. celanie

    bonjour

    j ai été chez mon ostéo a cause d une nevralgie intercostale comme d habitude ( je suis pratiquante de musculation )
    sauf que là je me retrouve apres la seance avec une vive douleur aux côtes quand je respire ou tousse … cela ne me rassure pas du tout
    qu en pensez vous ?
    merci

    Réponse
  4. katia

    Un grand merci pour cet excellent article.

    Il est instructif, prévenant et rassurant .
    Je partage.

    Réponse
  5. Fanny

    Bonjour Wladislas,

    Merci beaucoup pour cet article! Je me suis permise de mettre un lien sur mon site pour mes patients

    Si cela vous dérange, n’hésitez pas à m’en informer !
    Je trouve votre article très complet et très intéressant.

    J’exerce depuis 2011 la passionnante vie d’ostéopathe et j’ai très vite ressenti le besoin d’aller au delà de la simple enveloppe corporelle, comme vous dites. Je m’émerveille chaque jour devant le chef d’oeuvre qu’est l’être humain et suis toujours heureuse de rencontrer des professionnels qui se trouvent être dans la même optique que moi. Votre blog est un petit bijou qui va me donner beaucoup de lecture pour ces prochains jours!

    Merci encore.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Bonjour,

      Avec plaisir le lien 😉

      Eh oui ! Un jour on m’a demandé mon métier. J’ai dis que j’ai commencé par l’ostéopathie… et j’ai terminé par l’être humain.
      Je suis en train de préparer des formations pour ostéo sur des techniques personnelles. J’en parlerai bientôt.

      Réponse
      • Fanny

        Super! Si c’est le cas et que ça se concrétise, je suis vraiment intéressée!

        Je serais de plus ravie de vous rencontrer et de pouvoir échanger avec vous, découvrir votre parcours, avoir de nouvelles idées sur des formations à faire, etc et surtout pour le plaisir d’échanger avec un humain qui considère l’humain comme je le vois moi aussi.

        Alors au plaisir! =D

        Réponse
  6. ynad

    Merci pour votre réponse
    J ai oublié de vous dire que 2 jours après cette séance, j étais très bien,pleine d énergie.
    De toute façon un autre RDV a été fixé le jour même.
    Il faut dire que mes douleurs ne datent pas d aujourd’hui !!!
    Merci pour votre aide .

    Réponse
  7. ROMBAUTS

    Bonjour,
    Après 14 jours d une séance d ostéopathie pour douleurs au coccyx et lombaire ,j ai toujours mal ,es ce normal ?
    Merci de me répondre
    Cordialement.

    Réponse
  8. Joce

    Bonjour et merci pour tous vos superbes articles. Celui ci j’ai du le lire au mois 25 fois …..c’est a dire apres chaque séances de toutes les techniques que j’ai pu pratiquer depuis 1 an/2 (chiro-ostéo-fascia-etiopathe-kiné) a chaque fois la meme reaction ….. douleurs pire que celles qui ont justifié la consultation, des pleurs, pas le moral, une vraie horreur. De plus je suis tres emotive et sensible a ce genre de medecine. Donc merci de me remonter le moral a chaque fois……sans le savir vous aider bcp de gens.

    Réponse
  9. Cédric

    Bonjour, suite à une vilaine bronchite, je me suis déplacée une côte. J’ai pris rdv chez un ostéopathe qui ma fait craquer de partout. Après cette séance plus de douleur a la côte ou presque. Le lendemain je fait une névralgie et aujourd’hui donc 8 jours après j’ai toujours cette névralgie mais en plus mon nerf sciatique me fait mal. Je n’est jamais eu mal à ces deux nerfs avant. Est ce normal et dû à cette effet rebond ?

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Selon moi, non. Je ne peux pas tester à distance, mais il me semble que mon collègue ait déstabilisé un équilibre instable.

      Réponse
  10. bernabeu

    Bonjour merci beaucoup après avoir lu votre article je regrette un peu moins. je suis rassuré j’ai l’impression d’être passé sous un rouleau compresseur à part sa tout va bien !! Non j’ai mal !! Grrr encore merci pour les conseilles bonne journée

    Réponse
  11. Julie

    Merci merci merci pour vos articles….. » »quand c’est pire après la séance … »

    ça m’a fait beaucoup de bien de relire tout cela ….de ne pas douter de mon thérapeute même si je me sens complètement cassée depuis que je suis allée le voir après 1 belle chute dans l’escalier …en pleine saison de skis !!!!! ……Culpabilité ,Colère , non respect de mon corps (LE corps parle,.)….

    du repos et de la convalescence ….c’est ça …!!!pas facile de se l’octroyer …..!!!!!

    Et j’ai beaucoup aimé REMERCIEZ VOTRE CORPS …GRATIFIEZ LE ……..

    Bien à vous
    julie.

    Réponse
  12. leila

    Bonjour,

    j’ai consulté il y a 2 ans un médecin osteopathe pour une fatigue chronique. je n’avais pas de probleme de dos. il m’a manipulé tout le rachis et depuis je souffre en permanence de contractures musculaires tout le long de la colonne vertebrale et j’ai beaucoup de mal à respirer car tout est contracté autour du thorax.
    Que puis je faire?

    Réponse
  13. Laurence

    Une séance d’ostéopathie peut elle faire sortir des boutons ? comme une épuration en quelque sorte ? car mon ostéopathe a beaucoup travaillé sur les énergies qui étaient très basses;

    Réponse
  14. marie

    Bonjour,

    Merci pour votre article qui m’a appris beaucoup de choses.J’ai une petite question cependant:Se peut-il qu’une séance de soins remue tellement qu’elle déséquilibre l’organisme à tel point qu’il n’arrive pas à retrouver seul la bonne voie?
    Est-il possible que cela ait pu soulever des choses qui font que l’on ne pourra pas revenir en arrière quant à l’effet rebond?
    La personne qui m’a effectué le soin dit ne plus pouvoir agir de peur d’aggraver encore la situation et qu’effectivement , elle ne pouvait pas prévoir que ça me rende aussi mal mais qu’elle ne peut plus rien faire, que c’est mon corps le problème et pas son soin..

    D’avance merci de votre réponse.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      J’ai en consultations quelques patients qui, effectivement, agissent de manière inversée : malgré tous les soins, ils vont toujours dans le sens de l’aggravation.

      Il existe deux raisons :

    • soit la véritable cause n’est pas levée et elle n’est pas de mon ressort (intoxication aux métaux, parasitose, intolérance spécifique, etc.) et l’organisme ne peut pas se corriger.
    • soit le véritable problème est psychologique et la personne ne l’admet pas. On tourne en rond très longtemps. La personne fera le tour des thérapeutes et les mettra tous en échec. Et si l’on se pose et que l’on regarde objectivement : tous, quoi qu’ils fassent, donneront l’impression d’avoir aggraver le problème. Plus vous voulez la sortir, plus elle y entre.
    • Réponse
  15. laure

    Bonjour.

    J’ai beaucoup aimé l’article. M’autorisez vous à le faire apparaitre via le lien sur ma page facebook ?

    une interrogation : dans le cas ou le thérapeute laisse un élément dans la chaine dysfonctionnelle, combien de temps, au maximum, peut durer la douleur ?

    cordialement

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Oui bien sûr !

      La douleur reste en générale 1 mois 1/2. Après l’organisme s’habitue à la douleur, mais ce n’est pas sain parce que les tissus vont compenser de manière sournoise (inconsciente).

      Réponse
  16. Amélie

    Bonjour, voilà depuis novembre 2014, je souffre de douleurs à l’épaule, sous la poitrine et sous la cote côté gauche. Mon généraliste me dit que cela doit venir d’une vertèbre, il m’envoit donc consulté l’osthéo du cabinet. 1ere séance : sans avoir vu de radio du dos. (Je précise que j’ai une scoliose à 25 degrés) l’osteo me manipule en douceur mais énorme craquement dans le dos non douloureux. Après la séance je me sentais mieux et retrouvais une super forme. Une semaine après des craquements apparaissent dans les articulations : cervicalles, bas du dos. De grosses contractures musculaires sont là : trapèzes très douloureux, nuque avec craquements, bas du dos tendu et contracture à droite de la scoliose! Rdv chez rhumato hier : résultat névralgie cervicale intercostale avec début d’artrose vu sur la radio des poumons que j’avais montré à l’ostéo! je dois faire pratiquer un irm du rachis cervico dorsale pour voir si je n’ai pas une discopathie, protusion… Ne pensez vous pas que l’osteopathie n’était pas conseillée dans mon cas! A ce jour craquements à chaque mouvement dans les cervicalles et dans le dos.

    Réponse
  17. Ludivine

    Bonsoir, jai lus votre article ! Il es tres bien. La.jai une.douleur aux cote je suis aller voir un osteopathe.. La sa fai 4 jours et je vois que devant cest gonflé.. Je sais pa si cest normal mais je dois.le revoir dans 15jours. Pouvez m’eclairee car sa me fait peur.. Personellement jai tres peur des osteopathe.. Alors es ce un bon. Je me.pause.beaucoup de.question.

    Merci, au revoir

    Réponse
    • jacqueline

      Chère Ludivine J ai lu votre description des maux que vous ressentez depuis une séance d osteopathie si cela peut vous rassurer il m a fallu un mois pour me sentir mieux je suis passée par des douleurs diffuses des vertiges des maux de tete atroces Neammoins je pense qu il serait résonnable de revoir votre médecin Courage

      Réponse
  18. grrrrr

    Si quelqu’un peut m’aider a guérir cela je suis preneur .
    J’ai passer un électrocardiogramme il est OK .
    Une radio OK.
    Échographie bras gauche tendon OK .
    Bientôt scanner .
    Ça me rend anxieux si quelqu’un a une réponse a ça ?
    Je pratique le sport et une fois en sortant du sport (javait forcer )mon bras gauche c’est bloquer pendant quatre jours en équerre .
    Cela peut venir dune cervicale ?
    Le truc c’est que comme ça viens du coter gauche ça me rend anxieux ce qui ma enmener crise d’angoisse !
    Une fois en courant sur leliptique a la quarantième minute sachant que jetait pas en forme , en l’espace dune fraction de seconde soufle coupé 2 seconde tournement de tête et palpitation crise d’angoisse quoi donc je suis sous anxieulitique .
    Mais pour le médecin généraliste et l’ostéopathe tout ça viens de les douleurs qui me donne de l’angoisse car de surplus il me dit que la cervical envoie des informations nerveuse au cerveau ce qui fait que ça peut jouer sur le moral !
    En attendant mal coter gauche cervical près de la collone vertébrale ,épaule gauche ,bras gauche jusqu’au doight, en dessous l’aisselle gauche , en dessous du pectoral gauche et thorax et cote par moment .
    Ai je fait un faux mouvement au sport ?
    Petite anecdote accident de voiture et quad dont ou je ne pouvait plus me coucher et me lever seul le cou niveau cervical était inapte a rien pendant deux semaine mais bon ça remonte a quatre ou cinq ans voilà voilà .
    Merci de votre aide pour m’éclairer .

    Réponse
  19. grrrrr

    Bonjours j’ai été voir lun de vos confrères mercredi et nous somme lundi cinq jours sont passé !
    j’avais des douleurs vertébrales thoraciques bras gauche !
    Depuis j’ai moins mal à la vertèbre mais peut plus mal au bras et encore quelque douleurs thoracique et un peu partout dans mon corp ! J’espère vraiment que ça vas passer ça me rend anxieux 🙁

    Réponse
  20. Véronique

    Bonjour, très bel article que j’ai lu avec attention.
    Ostéopathe consulté vendredi dernier suite à des douleurs au muscle masseter, avec irradiation dentaire, et au final, a du me remettre en place ma machoire . Le lendemain, des douleurs comme jamais je n’ai eu, à hurler tellement j’avais mal . Acalmie dimanche et rebelote aujourd’hui, avec une douleur poignante en dessous de l’oreille et parfois dans l’oreille. Et bizarrement, des spasmes au ventre que je n’avais pas. Il m’a aidé à faire sortir une émotion enfouie,( présente à mon avis depuis des lustres, je pense mon enfance ) mais j’aimerais bien que ça se calme même si en lisant votre article, je risque d’en « baver  » encore quelques jours..Et ça fait 4 ans que je le consulte, et une progression physique et psychologique durant ces années, mais c’est la 1ère fois que j’ai un tel effet rebond… Et mes nuits sont épouvantables. Normal ?

    Réponse
  21. céline

    Bonjour,
    Il y a 3 ans j’ai fait une chute sur le coccyx qui m’avais fait très mal mais la douleur a fini par disparaître au bout de quelques semaines.
    Cette semaine, suite à la reprise d’un travail assez physique (beaucoup de marche et port de charge ) et à un cours de pilate j’ai une douleur au coccyx à un point bien précis , cela arrive quand je m’assois Pensez vous qu’une consultation chez un ostéopathe serais nécessaire ?

    Réponse
      • rollot

        Bonjour
        Merci me voilà un petit peu rassurer je suis allez lundi chez un biokinergie magnetiseur. …Je vis un enfer depuis le lendemain de la sélancé insomnie 2h de sommeil par jour anxieter tremblement pas bien quoi j’ai essayer d’appeler le praticien donc je tombe sur ça secrétaire qui soit disant lui laisse le message ça fait 72h aucun appel

        Réponse
  22. clement

    Bonjour,
    Depuis quelques années je fais des crises d’ angoisses, apparemment suite à un déséquilibrage de l’organisme dû au foie.Je suis donc allé voir un magnétiseur. Je me suis senti mieux quelques heures après mais depuis 4 jours se sont écoulées, je suis angoissé et mal de tête, fatigue et mal a la nuque ainsi que des vertiges. Est-ce l’effet rebond??
    En tout cas félicitation pour le site.
    Cordialement

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Aucune idée. Il faudrait palper, retester. Demandez votre magnétiseur.

      Réponse
  23. elie michele

    Bonjour,
    Je découvre votre article super intéressant.
    Que pensez vous lorsque la séance fonctionne bien, mais que le problème revienne régulièrement environ tous les mois uo 2 mois.
    Pour moi douleur lombaires, raideur et souvent point fesse gauche avec des titillements jambe.
    Merci de votre retour.
    Michèle

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Eh bien que vous n’êtes pas la cause du problème, mais sur un seul des aspects.

      Réponse
      • elie michele

        Que voulez dire par la?

        Réponse
        • Wladislas BARATH

          Pardon : que vous n’êtes pas SUR la cause.
          Erreur de frappe.

  24. sophie

    Bonjour monsieur BARATH

    Merci pour votre article sur l’huile de ricin
    j’aimerais savoir pour une perte d’audition del’oreille interne
    après scanner tout est normal étant jeune j’entendais très bien
    après mon premier enfant a 19 / 20 ans tout a commencé maintenant j’ai 53 ans
    pensez vous que l’huile de ricin seras une aide pour moi
    et comment et sur quel parti du corps puis- je l’appliquer
    je vous remercie de bien vouloir me renseigner
    cordialement

    Réponse
  25. lily

    bonjour, votre article me rassure tout de même un peu.

    Pour la petite histoire me concernant je suis allée chez un énergéticien pour diverses raisons et notamment anciens vertiges rotatoires, tangages, acouphènes, crise d’angoisse, insomnie et j’en passe. Je lui ai expliqué que j’ai de l’arthrose cervicale et un pincement vertébrale aux cervicales. Au tout début de la séance il m’a tiré la tête vers l’arrière et m’a fait craquer le cou d’un coté et de l’autre (droite et gauche). Je ne m’y attendais pas il ne m’a pas prévenu à l’avance sinon j’aurais sans doute refusé. Il m’a parlé de la cervicale 0 qui doit je pense correspondre à l’atlas. Donc a t’il tenté de redresser ca manuellement ? je n’en sais pas plus. Toujours est il que le lendemain je n’avais aucune douleur, mais le surlendemain j’ai eu des douleurs aux cervicales avec maux de tête, et la rotation coté droit de la tête était un peu bloqué. En parallèle je me suis sentie plus légère, moins angoissée. Les mêmes douleurs ont continuées toute la semaine suivante. Le vendredi suivant j’ai vu mon kiné comme chaque semaine qui a trouvé en effet que le coté droit était un peu bloqué. Je lui ai expliqué ma séance chez l’énergéticien et celui ci a été étonné que cette personne me manipule au niveau des cervicales et compte tenu de mes soucis de cervicales et de dos..Ensuite les douleurs ont empirées ! A présent j’ai aussi mal aux lombaires, aux trapèzes et je ressens comme une brulure au niveau des cervicales…Je suis à nouveau angoissée avec la boule au ventre…L’énergéticien m’avait demandé de le prévenir si dans les jours suivants je me sentais angoissée avec des idées noires. Il est vrai que durant les 7 jours qui ont suivis la séance je n’ai rien eu de ces angoisses et idées noires mais depuis 2 jours c’est la catastrophe…J’ai prévenu ce monsieur par téléphone et j’espère qu’il va pouvoir me rassurer car j’ai très peur.

    J’espère qu’une amélioration va vite se faire sentir, par contre je me pose vraiment la question de savoir si ce monsieur a le droit de manipuler ainsi le squelette et les cervicales, je pensais que seuls les kiné ou ostéo étaient habilités à ce genre de manipulation.

    Avez vous un avis à ce sujet ?

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Pas un avis, mais un décret de mars 2007 qui réserve toutes manipulations viscérales, cervicales et lombaires aux seuls médecins, sauf prescription médicale. Question : qui est le plus habilité à savoir s’il existe bien un problème articulaire au niveau de ces articulations et quelle type de désordre sur ces articulaires, voire même l’origine de ces fixations ?

      Ceci dit, si une personne sait ce qu’elle fait, ça ne me pose, personnellement, aucun problème. Il faut savoir que tout notre savoir-faire vient des rebouteux qui eux, étaient des hommes de terrain. La médecine a tenté de le leur voler puis de le leur interdire. Ils avaient fait la même chose avec les maîtres en médecine chinoise, après les avoir fait quitter leur pays pour venir en France.

      Réponse
  26. Catherine Véronique G

    Bonjour,
    Je souffre d’une douleur entre l’épaule et le coude. J’ai vu deux ostéopathes, le premier a incriminé mon foie et ma rate et après quelques manipulations des vertèbres, organes internes, m’a conseillé un régime. Il a récusé une éventuelle tendinite. J’ai cessé de le voir au bout de deux séances.
    Le second pense à un soucis de la coiffe des rotateurs et se focalise essentiellement sur l’épaule. J’ai de nombreux nœuds rebelles, au niveau des cervicales et sous l’omoplate. De nouveau, il me conseille un régime pour limiter les aliments acidifiants.
    Concrètement je souffre depuis février-mars de cette année. La mobilité de mon bras est très diminué : je ne réussis pas (sans douleur) à me laver la tête, car je force du bras gauche pour atteindre mon cou. Je ne peux enfiler une veste et si ma main droite touche mon épaule gauche, mon épaule droite m’est inaccessible. Mon second rendez-vous aura lieu la semaine prochaine.
    Des douleurs me réveillent la nuit. J’ai mal le matin au réveil et parfois le soir au coucher et je ne peut dormir sur mon côté gauche.
    Aujourd’hui, j’avoue avoir peur de ne jamais m’en sortir. Il y a un mois que je consulte (en ostéopathie), et si je ne pense pas à l’incompétence d’un praticien (ce qui était le cas au début), je me demande si l’ostéopathie fonctionne dans le cas de problème sur la coiffe des rotateurs. Mon moral est au plus bas, car j’aimerai éviter une opération dont il semble que l’efficacité ne soit pas garantie.
    Qu’en pensez-vous ?

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      C’est difficile à dire.
      Je ne connais pas votre histoire, ni votre âge, ni votre sexe, ni votre profession, ni votre état émotionnel.
      Il faut d’abord faire un bon diagnostic, et votre médecin aurait du vous orienter vers un minimum d’examen complémentaire.
      Ensuite, il faut palper. Seul le test palpatoire permet d’avoir un état des lieux précis. Et tout va dépendre de ça.
      J’ai de très bons résultats sur les épaules. Seul la calcification ralentit la récupération.
      Ce que font les autres, je n’en sais rien.

      Réponse
  27. Chapline

    Bonjours Wladislas (quel nom extraordinaire).
    Je voulais vous remercier pour votre article et la qualité de votre propos. Vous avez éclairci de nombreuses interrogations que nous rencontrons tous après certaines séances chez nos Ostheo, acupuncteur, …
    Et surtout, vous mettez bien l’accent sur la nécessité de collaborer et d’échanger avec le spécialiste qui nous suit, et non de consulter frénétiquement chaque fois que nous avons un problème, ce qui peut amener certains à enchaîner les rdv avec diverses personnes sans laisser au corps le temps de récupérer, ni permettre à la personne de comprendre ce qui lui arrive.
    Au plaisir de vous relire
    Très belle journée à vous en direct du Finistère (France).

    Réponse
  28. steffie

    Bonjour, Je suis ostéopathe et votre page m’intéresse beaucoup, notamment pour les rassurer mes patients. M’autorise vous a publier votre article sur ma page fb ?

    Bonne journée
    Steffie

    Réponse
  29. mira

    bonjour monsieur,
    j’ai une question importante à vous poser :
    j’ai été chez un ostéopathe il y 2 heures pour un problème récurrent et très réguliers de nerfs qui se coincent et me font souffrir (au niveau des cervicales et du nerf sciatique).
    il m’a dit que ça venait d’un ancien choc à la tête et ensuite il ma frappé très fort sur la tête une 50aine de fois, pendant 2 minutes, Cela ma fait mal.
    Depuis je me sens mal, j’ai mal aux cervicales et à la nuque alors qu’avant non, et j’ai très mal au crane.
    est-ce bien normal cette pratique?
    et les effets sont ils normaux?

    Réponse
      • Tistaert

        Douleur bruit et surtout sensation mal être cou part à droite avec étouffement

        Réponse
  30. nanie1972

    Bonjour, j’ai fait hier une séance chez un ostéopathe qui a travaillé sur l’émotionnel car je suis très angoissée et anxieuse! la séance super, j’ai passée une très bonne nuit par contre le réveil a été catastrophique! un gros noeud à l’estomac, nausées, palpitations ….et ceci dure depuis ce matin! je suis désemparée car je suis encore plus mal qu’avant ma consultation!
    pourriez vous me dire si cette réaction est logique ou si je suis en train de devenir folle.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Cela ressemble à l’effet rebond en effet, surtout si on travaille en émotionnel. Les prochains jours le diront 😉

      Réponse
      • gounon

        j ai fais 2seances d etiopathie à 8jrs d interval la premiere super quand à la seconde c est l horreur cela fait huit jrs que j ai mal partout douleurs diffuses vertiges maux de tete frissons palpitations gene respiratoire Que faire Est ce normal

        Réponse
        • Wladislas BARATH

          Recontactez votre étiopathe si vous sentez que ça ne s’améliore pas après le 11ème jour.

        • jacqueline

          Cher Monsieur merci pour votre réponse je vais suivre votre conseil Néammoins j aurais aimé savoir si ces symptomes sont fréquents et normaux Respectueusement

        • Wladislas BARATH

          C’est tout l’objet de cet article.

          Comme je ne sais pas ce que vous aviez et ce que votre thérapeute à fait, je ne peux pas me prononcer. Je peux juste affirmer qu’au-delà de 11 jours, si les douleurs persiste, il faut l’appeler.

        • jacqueline

          il m a manipulé les cervicales Je ne remets pas en cause son travail loin de moi cette pensée j ai toute confiance en lui mais je me demande pourquoi j ai tjrs aussi mal au bout de neuf jours

        • Wladislas BARATH

          Votre thérapeute aurait du vous l’expliquer.

          En vous corrigeant une cervicale, il a désorganisé un équilibre compensatoire. Le corps doit alors retrouver un nouvel équilibre. Ce que vous ressentez sont toutes les adaptations accumulées au fil des années et qui s’expriment aujourd’hui.

  31. stefy

    Bonjour,
    Votre article me rassure un peu, car il se trouve que je suis allee consulter un osteo pour une pointe continue vers l omoplate, surtout quand j inspire.. Il m a manipulee et ma fait craquer 3 fois, donc je devais avoir des vertebres ou autres de deplacees. Le jour de la seance j ai eu de grosses courbatures comme il m avait prevenue, et surtout au niveau du coup et du haut du dos. Le lendemain j etais dans le meme etat, et elles ont disparu a partir du 3e jr, par contre c est la pointe que j avais qui s intensifie depuis, et j en suis a mon 5e jr apres la seance, je precise aussi que je fais pas mal de sport, de la danse, et je me demande si la seance a marche ou non, vu que je ressens encore plus la pointe en ce moment, alors je m inquiete, car j ai vraiment l impression que tout s est redeplace etant donne que je ressens cette pointe quand j inspire ou selon ma position. J y retourne dans 2 semaine,je ne peux pas arreter les entrainements de danse avant 1 mois car on prepare le gala de danse, et je ne sais pas si je dois reporter la seance apres le gala ou la laisser en plein entre les repetitions . Qu en pensez vous? Suis je vraiment en phase de rebond? Ou la seance n a t elle pas fonctionne? Devrais je repousser. La seance a une perode sous le signe du repos?
    Merci d avance si vous pouvez me repondre

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Vous le saurez 10 jours après la séance.

      De mon côté, prévoir à l’avance sur une personne que je n’ai pas traiter personnellement est très difficile. Demandez votre thérapeute, je ne sais pas ce qu’il a fait exactement.

      Réponse
  32. Laurence

    mon kiné que je vois depuis longtemps, donc en qui j’ai confiance, m’ a « remis en place » 3 vertèbres cervicales et m’a « réajusté » le bassin tout cela dû à une mauvaise position dans mon travail où je passe près de 10 heures par jour devant mon ordinateur… deux jours après cette séance des douleurs se sont réveillées alors que d habitude jamais ça ne me l’avait fait… comme des sensations de brûlures au niveau du crâne, dans la nuque, au milieu du dos et également l’épaule et le bras gauches qu’en pensez-vous ?

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Demandez à votre kiné, c’est lui qui vous a traiter.
      Moi, je ne traite pas comme ça.

      Réponse
  33. Liliange

    Sortie vers 10h30 de l’osthéopathe. Tout allait bien. Il a travaillé le plexus et autres parties du corps. Vers 15h coup de blues. Avant de pleurer. Est-ce normal? Merci

    Réponse
  34. Gwen

    Bonjour !

    Je suis tombée sur votre blog par hasard et je m’en réjouis, vos articles sont très intéressants et bien documentés!!!

    Je m’intéresse en effet aux médecines douces pour soigner mon acné qui est apparu il y a 1 an et demi, à 22 ans, alors que je n’en souffrais pas avant.
    Je fais attention à mon alimentation, j’ai remplacé les gateaux par les fruits secs,etc…J’ai arrêté les produits laitiers il y 2 mois (même si parfois j’en mange dans des plats quand je suis chez des amis). J’ai constaté une aggravation de l’acné depuis que j’ai arrêté le lait.

    Toutefois, je suis allée voir une réflexologue à 2 reprises en mars-avril : et depuis la dernière séance, j’ai plus de boutons sur le menton (mais un peu moins enflammés) et des microkystes sur le front (je n’avais jamais de problèmes à cet endroit). Ca a l’air de se calmer un peu depuis quelques jours.
    En parallèle, j’avais commencé à utiliser de l’argent colloïdal une semaine avant, en externe sur les boutons (20 PPM des laboratoire catalyons). Je trouvais que cela aidait vraiment à cicatriser et atténuer l’inflammation mais je me demande si cela n’a pas un effet « purge » …

    Pensez vous que cette recrudescence de boutons puisse être dûe aux séances de reflexologie (j’en ai une encore début mai), à l’utilisation de l’argent colloïdal en externe (matin et soir) ou autre chose?

    Je vous remercie pour votre réponse.

    Bonne continuation !

    Réponse
  35. Sève

    Mr barath,

    Merci pour la qualité de votre article. Les choses sont approfondies et posées avec intelligence .

    Il y’a une semaine j ai effectué une première séance Chez une ostheopathe qui en autre traite le viscéral…..j y suis allée pour des pb de constipation chronique. 1re seance= bilan général, observation + bcp de dialogue = 37 ans de chocs émotionnels et physiques à traiter! ( douleurs lombaires, scoliose sur 3 points de la colonne vertébrale , bassin désaxé , respiration très faible, foie et pancréas fatigués, dépression ) Soit 1h de manipulation . Elle a touché au visceral, a l émotionnel, au crânien. Je me suis sentie avec une respiration comme libérée qd je suis sortie. SAUF QUE depuis le 2 éme jour:
    – brûlures dans tout le haut du corps jusque dans les poumons et la gorge ( cela s est atténué depuis)
    – douleurs lombaires +++
    – douleurs au coccyx , a la colonne vertebrale, mais surtout une immense gêne dans certaines positions comme si mon corps en position droite et normale me laisse avec une impression de tordu. J ai l impression d être dans un corps inconnu et mal ajusté. Ex: impossible de faire un créneau , ça tire trop dans ma nuque quand je regarde en arrière.
    – des nausées, ma vue qui se trouble et une sensation de brouillard ds ma tête
    – je ne suis tjs pas allée à la selle depuis 1 semaine alors qu elle m avait assuré une amélioration ds les 24h.
    Alors voilà je prie pour que ça passe . J’ ai recontacté ma praticienne qui m a dit qu elle avait travaillé bcps de choses et qu il fallait voir dans une semaine. Question: que faire si tout cela persiste?
    Si vous m’avez lu jusqu ici…merci. Et doublement merci si vous prenez du temps pour me répondre.

    Sève .

    Réponse
      • SEVE

        Bonjour Mr Barah,

        Je suis à une semaine de ma 1re consultation , mais avec des douleurs qui s’amplifient et me réveillent la nuit. je suis d’accord avec l’idée d’ un temps de réadaptation , 15 J voire plus mais concernant le viscéral ma praticienne me parlait d’un retour à la normale dans les 24H et à ce jour …NIET!!! 🙂
        En fait , je commence un nouvel emploi demain, 9H assise et ça m’effraie un peu . Je prends de l’arnica en homéopathie, je bois 2L /J dont infusion ( patience, racine de pissenlit, sauge, millepertuis). J’aimerai juste savoir s’ il existe d’autres choses à faire pour vivre ce temps de convalescence au mieux, et arriver à une guérison le plus rapidement possible.
        Cordialement.
        Sève.

        Réponse
  36. yulia

    Merci pour cet article qui me rassure (mon épaule s’est réveillée il y a 1h et j’étais en train de paniquer même si je me disais que ça devait être normal, le temps qu’elle se réhabitue à un dos normal !).

    Pour l’effet libérateur de la séance j’ai été servie, d’un seul coup je me suis mise à rire pour rien pendant plusieurs minutes et sur tout le trajet pour rentrer chez moi. Rien que pour ça, ça valait le coup !

    Réponse
  37. josé

    Épisode 2 deuxième consultation.

    Voici mon ressenti de ma deuxième séance, cette fois-ci cela à été un peu moins dur, mais depuis la séance j’ai beaucoup de douleurs diffuses partout , surtout dans la poitrine, les douleurs les plus importantes été surtout sous les bras , tellement douloureux que je ne pouvais même pas frôler et/ou érafler avec mes doigts.

    Ces douleurs durent depuis la séance avec de variation d’intensité, des coups de fatigues importantes, une baisse d’énergie qui depuis deux jours accentuée.

    Je suis tellement fatigué que j’ai du ma à trouver le sommeil, mes nuits ne sont par réparatrice.

    Je ne sais pas si cela est normal, que la durée du retour de séance puisse être aussi longue , je suis sur que lors de la prochaine du prochain rendez-vous , j’aurai des réponses à mes maux et questionnement.

    La suite au prochain épisode

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Courage 🙂
      J’ai hâte de vous voir pour tester ce qui se trame dans votre corps…

      Réponse
  38. josé

    Voici mon suivi suite à mes consultation:

    Pour ma première séance, je suis allé au rendez-vous suite au conseil d’amis qui on dit , va y tu verra c’est vraiment exceptionnel , cette personne à un grand coeur et tu ressentira des choses après les séances, bizarrement tous mes amis avaient des sourires en disant çà.

    La première séance fut une rencontre extraordinaire, beaucoup information à réceptionner sur le fonctionnement du corps, de drôle de sensation pendant la séance, une rencontre humaine que je n’oublierai jamais.

    Mes premiers ressenties de la journée furent extraordinaire, j’avais une énergie que je n’avais plus depuis longtemps, il faut que je précise que je suis atteins de la maladie de Lyme, je n’avais plus de sensation d’avoir la tête dans le brouillard, les vertiges, la fatigue , mal partout, je profité donc de cette journée a fond sans me dire ou penser au retour de la séance ou dans les prochains jours.

    Dans la semaine qui suivit, tout se passer bien, mon état habituel de Lyme revenez à nouveau, mais j’ai l’habitude de vivre ainsi maintenant, depuis 10 ans je souffre.

    Nous somme Jeudi , une semaine après ma première consultation, je me lève avec un brouillard cérébrale inimaginable , mon état s’empirer au fil de la journée, une sensation de malaise, un fatigue général à ne plus pouvoir marcher , mes jambes ne me tenaient plus debout, j’avais l’impression de m’écrouler, plus la soirée avancée plus j’allai mal, j’avais froid comme jamais, malgré une multiple couche d’habits, de couvertures, de couettes, je n’arrivais pas à me réchauffer , j’ai décidé de me mettre contre le radiateur robinet ouvert à fond, mais rien à faire , malade comme un chien et toujours froid, en sueur total.

    Imaginez vous l’image d’être collé à une radiateur !

    Après une nuit horrible, le lendemain au réveil du mal à respirer, mal au poumon , de la toux , je suis comment une personne âgée, résultat des courses, je me retrouve en plus avec une brochonpneumopathie, des glaires énormes, je me vide de partout, je précise que je n’avais pas avant aucun signe de grippe.

    J’ai mis 2 semaines à retrouver un mieux , aujourd’hui je vais un peu mieux, mais toujours très fatigué, je pense que la convalescence sera longue.

    Voilà les ressenties de ma première séance.

    Hier j’ai fais me deuxième séance, pour le moment cela se passe bien, on verra dans une semaine.

    Je me dis souvent, mais combien d’année n’a tu pas écouté ton corps à chaque signe ou je faisais des écarts, aujourd’hui il sature et le nettoyage sera surement long et dur.

    C’est le prix à payer pour aller , mieux , pour remette mon système immunitaire à flot .

    Même avec c’est retour de séance désagréable, je ne regrette en rien avec Mr BARATH, je le remercie de l’aide qu’il m’apporte et de ses explications qui me permettent de comprendre mon mal être.

    Mille merci encore et au prochain épisode

    Réponse
  39. gus

    Merci pour cet article intéressant et rassurant.

    Je suis allé il y a une semaine voir un ostéo (très intéressant sans son discours et surement très compétent).

    Mais depuis cette séance presque toutes mes articulations craquent (J’exagère un peu : poignet, coudes, épaules, genoux, chevilles.) Même celles pas manipulées et ce de manière pas très agréable.

    Est-ce normal ? Dois-je lui demander son avis ? ou attendre un mois ?
    Actuellement je ne sens pas d’amélioration sur les symptômes traités, mais je vous crois quand vous dîtes que cela doit prendre du temps.

    Merci encore pour votre article.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Ben… vous êtes encore dans les dix jours. Vous ne pouvez rien conclure aussi hâtivement. C’est trop frais.
      Pour le reste demandez à votre ostéopathe. Je ne sais pas ce qu’il a travaillé sur vous, ni de quelle manière.
      En tout cas, vous savez maintenant comment réagit le corps après une séance 😉

      Réponse
  40. Seb

    Voilà un article qui me rassure au plus haut point… En effet, ayant eu un passé assez difficile ayant entrainé de violentes crises d’angoisses, j’ai eu recours (malheureusement ou heureusement) à un antidépresseur qui m’a permis d’éviter le pire.

    J’ai repris le cours normal de la vie, avec un vie saine (0 alcool, sport, alimentation équilibrée)… En accord avec mon médecin, on a décidé de baisser le traitement de manière TRES progressive !!

    Cependant, j’ai passé un hiver assez dur (pointe d’anxiete, de stress, sommeil agité) ! On m’a donc conseillé un Osthéopathe – Magnétiseur très compétent selon le dire.

    Je suis allé le voir vendredi matin, et contrairement à mes idées reçues, il ne m’a pas du tout manipulé. En effet, il s’est chargé de passer ses mains au dessus de moi.

    Je suis ressorti de son cabinet libéré. Cependant, hier matin : CATASTROPHE… Il m’a été très difficile de me lever, j’ai eu des vertiges, des douleurs au bas ventre et une sensation de gueule de bois. Moralement, j’étais au plus bas, des pics d’anxiété en me disant que cet état allait devenir permanent chez moi. J’ai essayé d’aller voir des amis, mais au bout de minutes je suis parti car le bruit, le fait de devoir parler me demandait un effort !

    C’est ainsi que contrairement à mes habitudes, je suis allé sur internet pour me renseigner sur cet état. Et j’avoue que votre article, très bien écrit, ma soulagé de cette peur et aujourd’hui dimanche, même si ce n’est pas la grande forme physique, le moral est un peu mieux…

    Mes sensations physiques et mentales d’après séances, vous paraissent elle normales ? Est ce cela l’effet rebond ?

    Merci et bon dimanche

    Réponse
  41. sofi eicher, if... ayurveda

    merci pour ce magnifique article!
    très bon outil pour les thérapeutes!

    je suis arrivée sur votre site hier soir en faisant des recherches sur le sel d’epsom,
    pour faire une préparation au jeûne…
    et depuis je lis je lis je lis vos articles!

    merci pour cette écriture fluide, simple et juste,
    qui n’est pas sans humour et si sérieuse…
    légère et profonde à la fois!

    étant moi même thérapeute holistique (je pratique selon les principes ayurvédiques)
    je suis très touchée par votre générosité et votre façon de partager…!

    dites moi si je peux mettre certains de vos articles sur mon blog?
    avec bien sur un lien sur le votre!
    histoire de partager encore et encore…

    en attendant de vos nouvelles,
    je vous envois mes messages les meilleurs,

    bien à vous,

    sofi eicher, thérapeuthe ayurvédique, lausanne, suisse

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Bonjour,

      Merci du fond du coeur pour vos encouragements. Même si on ne s’en rend pas compte, écrire, pour moi, est une tâche très difficile, voire une torture, et je reste toujours étonné des « likes » que je reçois pour mes articles. C’est ce désir ardent de partager qui me pousse en dehors de mes limites.

      Google n’aime pas du tout les doublons. Ils pénalisent l’auteur. Mais certains de mes articles se retrouvent sauvagement copiés sur la toile, sans même qu’on m’ai demandé mon avis. Heureusement, il est rare qu’on ne me cite pas. Un blog offre même le droit de les copier, alors que je n’ai jamais eu de contact avec les webmasters !

      Alors si vous avez la gentillesse et le respect de me demandez : OUI, copiez et diffusez. Abreuvez-vous de mes connaissances, elles appartiennent à tout le monde.

      Réponse
      • Sozen

        Ca ne se voit pas du tout qu écrire est une tâche difficile pour vous…c est fluide de vous lire…
        Merci pour tous ces partages.
        J ai pour ma part souvent des douleurs cervicales et je ne trouve pas vraiment la cause et les douleurs sont chroniques. J ai vu des ostéo, kinésithérapeutes et je me fais masser. Je me dis qu il faut creuser le côté psy je lis d’odoul et d autres et ça ne passe pas.
        J ai aussi depuis un an des angoisses au volant quand je prends l autoroute. Mains moites, sensation de déséquilibre, de vitesse, de perte de contrôle, de peur….et je pense que ça vient du fait que je me sens comme désaxée. J ai fait tout un tas de démarches les médecins parlent de spasmophilie, j ai pris omeopathie etc j ai vérifié oreille interne, vue etc. Mais cela perdure…je ne sais plus trop quoi faire et ne pas prendre l autoroute est assez ennuyeux parfois.
        Si vous avez une piste un conseil je suis preneuse.
        Avec mes remerciements,
        Sophie

        Réponse
  42. Marie

    Merci pour cet article trouvé par hasard mais j’en avais besoin !!! Il y a 2 jours je suis allée chez une femme ostéopathe pour la première fois pour des douleurs récurrentes au dos. En fait elle a travaillé sur tout mon corps durant 1 heure. Je suis sortie en sentant mon corps plus libre, non pas que j’avais plus mal mais ça ne coinçais plus. Depuis hier j’ai mal au dos !!! Une douleur qui va qui vient, sans cause (pas due à une position particulière) et j’ai commencé à flipper en me disant que c’était plus compliquée que ça mais en ayant tout de même conscience qu’1 heure de manipulations ne pouvait pas passer de manière anodine, disons que je commençais à avoir l’intuition d’une réaction corporelle peut-être normale… et voici votre article qui confirme ce que j’entrevoyais intuitivement. Merci beaucoup, du coup je vais penser à me reposer un peu plus et accepter cette douleur passagère.
    Bien cordialement.

    Réponse
  43. Marie

    ça me rassure un peu… je suis allée chez un osthéo. il y a 2 jours. Hier j’étais carrément KO et j’ai eu un bon mal de tête qui partait des cervicales toute la journée. Aujourd’hui ça va un peu mieux mais j’ai tout de même l’impression d’être passée sous un rouleau compresseur. Il m’a aussi recommandé de l’ignatia. J’avoue ne pas être une grande convaincue par l’homéopathie mais partant du principe que ça ne peux pas me faire de mal, je le prend.
    Je remarque tout de même une grande amélioration : plus de tension au niveau des muscles de la gorge ni cette espèce de sensation de « boule » dans la gorge qui me gênait depuis des mois.
    Affaire à suivre mais je suis plutôt optimiste !

    Réponse
  44. Magalie

    Bonjour, superbe article! Tout est dit! Je suis allée chez un ostéopathe ce matin ( qui est aussi kinésithérapeute) pour un problème de cervicalgie qui surf depuis 10 jours et qui m a beaucoup fait souffrir (anti inflammatoire, myorelaxant, anti douleur, minerve, lampe infrarouge…) rien ne me soulagée vraiment si ce n est que quelques heures de répit mais la douleur revenait sans cesse. Ce matin, après avoir consulté mes radios cervicales, l ostéopathe m a fait plusieurs manipulations, et je dis ressorti un peu fatigue mais bien. Par contre, maintenant (donc 5h après) les douleurs sont de nouveau présentes. Or apparemment vous dites dans votre article ne pas être bien le lendemain, est ce normal de ressentir dans la journée même de la séance cet effet rebond? Je précise que l ostéopathe m a informé que je me sentirai un peu bizarre dans les 2 jours a venir et que cela ira mieux après. Merci pour votre réponse et encore bravo pour l article.

    Réponse
  45. marie cecile

    Bonsoir, j’ai eu une séance chez un ostéopathe réputé par chez moi pour être un excellent praticien il y a une dizaine de jours j’avais pas mal derrière la tête du coté gauche, des fourmis dans la main gauche, ne supporter plus les sons aigus, des sorte de mini vertiges du coté gauche toujours et un point au dessus de mon sein gauche. à ce jour je ne sent plus de douleur sauf en fin de journée je sens une sorte de tension dans mon coup ( coté gauche) mais j’ai toujours comme des sortes de vertiges à partir du milieu de l’après midi et l’impression que ma vue se trouble comme une gène dans l’œil parfois à gauche parfois à droite. Est ce normal? Merci par avance ( je précise que je mange rarement le midi et ça depuis des années et jusque là ça ne m’avais jamais déclenché de vertiges)

    Réponse
  46. Marie

    Merci vraiment , votre explication est très rassurante.
    Voici ma petite expérience de l’effet rebond …
    Suite à visite chez mon ostéo ( très sérieux et très bonne réputation ) mardi matin, j’en suis sortie ravie car sans ce blocage du dos qui m’y avait conduit et très détendue de partout.
    J+1 = Hier midi grosse frayeur, j’ai failli me trouver mal au déjeuner, tout mon corps s’est mis à me faire mal, une douleur intense et brulante partout, même les poumons, vertige dans la tête bref la totale… Hier après-midi, très en forme…J’ai nagé un peu.
    Cette nuit , réveillée à 2H par les mêmes grosses douleurs, j’ai bien essayé qq petites méthodes de relaxation mais rien ne m’a soulagé, j’ai donc attendu tranquillement que çela cesse, environ 3/4 d’heure d’angoisse. Puis plus mal du tout.
    J+2 =Ce matin, je suis un peu fatiguée par ma mauvaise nuit mais pas de douleurs pour le moment, j’appréhende un peu la prochaine vague…
    J’ai une absolue confiance en mon ostéo et c’est la première fois que j’ai des réactions aussi violentes après une séance d’où mon étonnement, il faut dire que je ne l’avais pas vu depuis un long moment, ceci explique peut-être cela??
    Qu’en pensez-vous ?
    S’agit-il là d’un effet rebond ?
    Merci

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Soit il a touché une cause importante et c’est bon signe;
      Soit il a oublié de traiter quelque chose dans la chaîne dysfonctionnelle;
      Soit il a aggravé le problème (ce qui m’étonnerait franchement).

      Mettez du froid sur la zone douloureuse. Mais ne dépassez JAMAIS vingt minutes.

      🙂

      Réponse
      • Marie

        Je vous remercie de cette réponse, je pense qu’il a en effet touché à un problème que j’avais déjà eu au même endroit et qui n’avait jamais été « réparé » tout à fait d’où cette réaction violente.
        J+8
        Les grosses douleurs ne sont jamais revenues ni le jour, ni la nuit. J’ai juste une légère trace de la douleur à l’endroit du blocage.

        J’ai pu reprendre le yoga et le pilates lundi matin en faisant très attention tout de même à ne pas forcer trop.
        Ce matin qq courbatures mais là je sais pourquoi!

        Bonne journée à tous

        Réponse
  47. Gilles

    Ouf!

    Ça tombe bien parce que j’ai eu un deuxième traitement mardi le 6 août et ça continue de me faire mal. Le dos, c’est pas facile…

    Je connaissais vaguement la notion de rebond. Ici au québec on dit plutôt phase d’aggravation. Mais les informations que vous donnez ici sont complètes et me rassurent vraiment.

    Merci beaucoup monsieur Barath

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Le deuxième rendez-vous ne sera plus aussi spectaculaire dans ces effets douloureux après la séance.

      Bonne guérison 🙂

      Réponse
  48. bessout

    Très bon article. En plus j’ai bien fait de le lire, vu que je suis en pleine récupération suite à un blocage des vertèbres cervicales.

    Réponse
  49. Anne

    Bonsoir,

    Suite à la lecture de votre article, j’ai été « projetée » cette nuit… 17 ans en arrière, dans le cabinet médical, d’un praticien qui m’a été hautement recommandé à ce moment là. J’allais mal, et je voulais qu’on m’aide. J’y suis allée « pleine d’espoir ». Ce qu’il m’a dit d’emblée, « je vous informe qu’il faut absolument venir 3 fois si vous voulez être soulagée.. ». « il faut »… ça m’a déjà jetée un froid… mais je lui ai cru…. Coût de la séance : à l’époque 350, Frs, c’était « bcp d’argent » je vous l’assure.

    Après la 1ère séance : rien n’a changé, aucune amélioration, RIEN. Mais il m’a donc dit « il faut venir 3 fois »..
    A la 2ème séance : il m’a tellement fait mal, que j’ai hurlé , il m’a dit « Arrêtez de crier, vous allez faire fuir les patients de la salle d’attente »…sur un ton.. Je suis sortie « plus mal qu’à mon entrée »..
    Mais au fond de moi.. si je n’y vais plus.. et bien je ne pourrai pas dire qu’il m’a aidée… Moi par contre, « je ne suis pas allée voir ailleurs ».. j’y suis retournée… il m’avait grandement arnaquée.. il avait en poche « ses séances… ».. j’allais plus mal qu’avant et pleine, pleine de remords, et de regrets.

    Encore une émotion toxique qui me remonte… mais j’aimerais, de par mon expérience, dire aux lecteurs de ne jamais se laisser prendre au piège, par des « il faut venir »…… surtout si les coûts sont exorbitants…Les résultats peuvent être dévastateurs…

    Par contre, aucun souci avec M. Barath, c’est un thérapeute super exceptionnel.:) 🙂

    Réponse
  50. Fritz

    Très bon article !! instructif pour les patients !!

    M’autorisez vous à le diffuser sur mon site ou ma page facebook en votre nom évidemment !!

    Merci par avance

    Thomas Fritz

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Bonjour Monsieur Fritz,
      Cela me fait plaisir de voir un ostéopathe ici 😉
      Vous pouvez bien sûr en disposer, à la condition que vous nommez vos sources (le nom et le lien vers l’article).

      Vous pouvez en faire un joli pdf en cliquant sur le petit icône du bas (le bouton qui représente une imprimante) de la languette latérale à gauche du corps de l’article.

      A bientôt 😉

      Réponse
      • Odile

        Merci pour cet article , j ai un médecin homéopathe , et j ai effectué ma troisième séance de microkinesitherapie il y a 48 h . Je suis en plein dans l effet rebond décrit pas très facile à supporter , je bois beaucoup et me Repose . Je sais que c est un mauvais moment à passer pour aller mieux . Merci vous expliquez tout ça correctement .

        Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes malade et vous ne savez pas comment faire pour retrouver votre santé ?

Vous êtes au bon endroit. Je peux vous aider.

Vous trouverez ici des conseils thérapeutiques respectueux, novateurs, hors des chemins classiques et issus de ma pratique en cabinet depuis maintenant deux décennies.

Profitez-en !