Quand c’est pire après la séance

Mar 2018 | 287 commentaires

 

Vous sortez d’une séance d’ostéopathie (ou de toute autre consultation de médecine naturelle) ou bien vous venez de démarrer le traitement que votre homéopathe vous a prescrit et vous vous sentez bien. Mais voilà qu’apparaissent quelques jours plus tard, des signes pour le moins désagréables auxquels vous ne vous attendiez pas. Tout va pour le pire et vous regrettez peut-être d’avoir opté pour le praticien en question. Finalement, n’avez-vous pas eu tort d’aller le voir sur les recommandations d’Untel ? Vous commencez à le regretter et vous vous demandez que faire… Laissez-moi vous expliquer ce qui est en train de se passer dans votre corps, et vous saurez comment il convient de réagir.

 

Un réflexe désagréable, mais heureusement momentané

Ce qui vous arrive porte le nom d’effet-rebond.

C’est une aggravation réactionnelle transitoire qui survient le lendemain ou le surlendemain d’un soin, alors que tout semblait aller pour le mieux.

En général, ce type de réaction a lieu lors des premières séances et ne se reproduit que rarement après.

Cette phase est d’autant plus surprenante que la personne, rentrée soulagée par le soin, se sentait alors beaucoup mieux, d’où sa déception (“ça n’a pas marché” ou “ça n’a servi à rien”) ou le doute (“le thérapeute n’aurait pas fait une bévue ?”).

Eh bien c’est étrange, mais ce qui se passe est tout à fait normal, et même plutôt attendu.

L’effet rebond vient du grec resbon, factice.

C’est un terme usité dans plusieurs disciplines : en médecine, en psychologie, comme en économie.

Dans les soins, cette phase – aussi appelée “phase épileptoïde” – dure en général 10 jours. Dix jours durant lesquels tout est possible.

Ce qui fait que si la personne ressort de la séance avec un  soulagement et cette impression d’être dérouillé, les jours suivants sont moins glorieux. Apparaît une phase d’exagération parfois assez spectaculaire : fatigue, courbature, apparition de douleurs variées, impression d’avoir été passé sous un rouleau compresseur, etc.

Normalement, au 11ème jour, miracle : tous ces symptômes disparaissent, y compris celui qui constituait le motif de la consultation.

Le prix à payer

La douleur n’est pas là pour nuire. Elle a une fonction. Elle est un signal d’alarme qui oblige la personne à réagir, voire à chercher une aide extérieure.

Elle peut être aigüe ou chronique, et plus ou moins expressive. A minima, elle subsiste en toile de fond comme une gène supportable au fil des ans.

Mais derrière cette douleur se dessine un système qui arrive aux limites de son adaptation. Le corps s’épuise à lutter contre un déséquilibre permanent.

Lorsqu’on lève l’obstacle – l’origine du déséquilibre – l’organisme peut enfin se lancer dans un processus de réparation. Celui-ci est consommateur d’énergie et provoque des oedèmes, dits de “réparation”, aux endroits qui nécessitent remaniement.

Ces zones font partie de la chaine dysfonctionnelle reliant la cause du problème à son expression (le symptôme).

Malheureusement, aux endroits où l’espace manque (au niveau de la sortie des nerfs de la colonne vertébrale, la base du crâne, sous la clavicule, au niveau du canal carpien, certaines articulations, etc.) l’oedème fera compression, ce qui est douloureux, parfois plus qu’avant consultation.

 

Des signes de bon augure

Même si désagréable, cet effet rebond est donc de bon augure. Il révèle que l’organisme retrouve le pouvoir de corriger les problèmes à l’origine du symptôme.

En général, cela montre que l’on a touché à une cause profonde et assure la disparition d’un amas de symptômes et de la non-réapparition de ceux-ci, sauf si la personne retombait sur la même cause.

Ceci serait alors l’indice d’un traumatisme émotionnelle inconscient sur laquelle il conviendrait de se pencher.

La personne peut donc naturellement présenter après une bonne séance des signes de fatigue, des courbatures, des douleurs migrantes (un coup le genou fait mal, puis la hanche, les lombaires, puis tout ça disparaît alors qu’une autre douleur survient à la nuque, etc.).

L’intensité est tout à fait variable et semble dépendre de la chronicité, des tissus concernés et de l’importance du traumatisme à l’origine de tous ces maux.

 

Pourquoi cela n’apparait-il qu’après la séance ?

En général, la séance apporte un gain. La personne se sent soulagée. Quelque chose vient de se libérer à l’intérieur et ça se ressent. En plus du retour de la mobilité, on a l’impression que “ça circule à nouveau“.

Le reste de la journée – après le soin – se passe plutôt bien. Il arrive même qu’on exagère un peu.

Certains qui avaient les épaules bloquées, en profitent maintenant pour nettoyer les rideaux ou tailler les haies, choses qu’ils avaient du mal à réaliser auparavant.

Je le leur déconseille fortement et je demande de rester calme pour les deux jours qui suivent cette séance. Mais dès le lendemain, c’est parfois la surprise. Que s’est-il donc passé ?

Pendant le sommeil, le corps est entré dans une phase neurologique parasympathique, c’est-à-dire qu’il s’est mis en mode de récupération.

L’organisme est en branle-bas de combat. Les cellules s’activent pour corriger tout ce qui peut l’être et cela se fait par de petites inflammations.

Si beaucoup de choses sont à réparer, il est évident qu’il y aura des signes de fatigue, voire des courbatures.

Quant aux douleurs, elles ne sont que la suite logique de ces inflammations qui compriment et chauffent, et comme tout cela ne se fait pas dans un état aigu, tout se passe à bas bruit : localement, on ne voit rien alors que l’organisme travaille d’arrache-pied en arrière plan.

 

Rendez à César ce qui est à César !

En réalité, même si ces signes sont expressifs les dix premiers jours en moyenne, les réactions de l’organisme en arrière plan s’étalent véritablement sur un mois et demi.

Cependant, elles ne sont plus conscientes, c’est-à-dire que la personne ne ressent plus de désagréments.

Néanmoins, il arrive parfois que les douleurs durent, malgré tout, plus longtemps que ces dix jours et que toute la période de réparation d’un mois et demi soit vécue avec difficulté.

Dans ma pratique, j’attribue cela à un élément essentiel dont je n’ai pas tenu compte et qui aurait dû être corrigé lors de la séance. Du coup, l’organisme peine à se rétablir et cela se ressent.

C’est pourquoi au-delà de deux semaines, il m’arrive fréquemment de compléter le soin, soit par un remède homéopathique, soit en faisant revenir la personne entre deux patients pour libérer le blocage sous-jacent.

Il s’agit le plus souvent de dérangements vertébraux minimes.

Si tel n’est pas le cas, l’indication ostéopathique n’est tout bonnement pas appropriée, auquel cas, je redirige la personne vers le professionnel le plus adéquat, tout en restant proche du patient et informé de son évolution.

Certaines personnes, se sentant désemparées, cherchent dans l’urgence un autre thérapeute pour soulager la situation devenue catastrophique à leurs yeux (cela dépend bien évidemment du niveau d’angoisse de chacun). Il faut savoir être rassurant.

Mais si la personne se fait traiter par quelqu’un d’autre après notre séance, deux cas de figure sont possibles :

  • soit la situation s’aggrave encore (les capacités de régénération sont à nouveaux sollicitées et on repart pour un tour) et le patient impute tout ce qui lui arrive au premier thérapeute qui l’a traité ;
  • soit cela s’atténue aussitôt ou dès le lendemain et le patient croit avoir déniché son sauveur, celui qui – enfin – a su trouver la cause de sa maladie.

Dans ce second cas également, le premier thérapeute est aussi mis dans le même sac et sera considéré comme un incompétent, de dangereux par surcroît.

Cependant, ce que le patient ignore, c’est que bien souvent le premier thérapeute ayant réellement touché la vraie cause de la maladie, ce qui arrive ensuite est tout simplement la phase épileptoïde de cet effet rebond.

Le moindre petit soin dans cette phase accélère la réparation de manière spectaculaire et ce qui était attribué au thérapeute « sauveur » n’est autre que la conséquence naturelle du premier traitement.

 

Pourquoi n’y a-t-il pas d’effet rebond en médecine ?

Là où la médecine allopathique s’occupe de réduire ou de faire disparaître les symptômes, les approches holistiques, elles, tentent de retracer l’histoire de la maladie et d’en corriger les causes sous-jacentes, car elles savent que si l’on n’atteint pas la cause, les conséquences s’éterniseront.

Ces dernières confirment d’ailleurs le postulat de l’intelligence du corps. Et ce n’est pas qu’un postulat !

Observez une grossesse ou bien tout simplement une cicatrisation : il nous est impossible de reproduire cela à notre niveau. Nous profitons tout au plus de ces propriétés, nous les manipulons un peu, mais c’est le corps qui orchestre tout.

L’idée est d’éradiquer la cause puis de laisser le corps annuler toute l’adaptation jusqu’aux symptômes, ce qui suppose une période de réparation intense, dont le début est marqué par ce fameux effet rebond.

Les patients ont l’impression d’un retour en arrière, comme s’ils revivaient à rebours leurs anciens symptômes.

On dit en ostéopathie que pour chaque année d’adaptation, il faut compter un mois de récupération. Je le pense, mais cela ne veut pas dire que le patient ressentira cette activité de fond pendant toute cette période.

Il sera libérée avant, tandis que l’organisme continue en sourdine à travailler sur sa lancée.

Si l’on ne s’attarde qu’aux symptômes, en les réduisant, d’autres apparaissent. Il n’y a aucun effet rebond.

Le patient cherche un soulagement rapidement, il l’obtient, mais progressivement, plusieurs jours, semaines ou mois, voire parfois quelques années seulement après, surviennent d’autres problèmes.

C’est pourquoi, il est intéressant de s’attarder beaucoup plus tôt sur le moindre signe que présente la personne, aussi minime soit-il, parce qu’il trahit déjà qu’il se passe une chose dont l’organisme n’arrive pas à se libérer.

Inutile de laisser cela prendre des proportions avec le temps.

Et je ne crois pas qu’il s’agisse de prévention, mais d’un regard plus juste sur la maladie.

Le danger dans tout cela est de confondre cet effet rebond avec une aggravation vraie.

C’est pourquoi il faut être vigilant et surtout à l’écoute du patient, mais également du corps, qui lui ne ment pas.

Il apparaît qu’une vraie relation d’équipe doive s’instaurer entre le patient et le thérapeute.

Le patient doit participer à sa santé et se responsabiliser.

Il doit sortir du rôle de victime et surtout regarder ses angoisses en face.

Quant au thérapeute, il doit apprendre à parler, à expliquer avec des mots simples et traduire (une sorte de feed-back) ce qu’exprime le corps. C’est passionnant, et il serait égoïste de garder tout cela pour soi, alors qu’il s’agit, tout de même, du corps du patient !

Il incombe à chacun d’accepter ses propres limites, et accueillir l’autre tel qu’il est, climat à partir duquel il est possible de construire quelque chose.

Patient et thérapeute peuvent alors se parler franchement sans se blesser. Et dans ce domaine, être vrai est la pierre angulaire du soin.

 

Comment réagir ?

La difficulté est de cerner si l’on est bien dans cette phase de réparation ou non, sachant que certains tissus (l’ovaire par exemple) peuvent réagir jusqu’à 3 mois après la séance.

De ce fait, après l’effet rebond, la personne peut ne pas obtenir immédiatement le résultat escompté.

On peut s’aider de diverses substances naturelles :

  • De l’ARNICA 5CH en homéopathie, 3 granules toutes les heures au début, puis 3 granules 3x/jour ensuite. Cela réduit les oedèmes.
  • Du CURCUMA en gélules qu’on trouve en pharmacie et en magasin diététique. Associé au poivre vert, sa biosdisponibilité est meilleure. Mais en général, c’est toujours sous cette forme qu’on le trouve (le seul bémol étant que la gélule n’est pas forcément de la meilleure composition). Le Curcuma optimise l’inflammation et la rend plus efficace, et donc moins intempestive. De ce fait, on peut considérer en quelque sorte cette épice comme un anti-inflammatoire. Testez si jamais vous avez des aphtes, c’est extraordinaire !
  • Huile Essentielle Hélichryse : 1 goutte par jour en voie interne (sur du miel par exemple) et 1 goutte pure ou mélangée avec une huile d’olive, à masser sur la zone à problème. Cette huile essentielle réduit considérablement le temps de récupération. C’est assez surprenant.
  •  Mettez une bouillotte à hauteur du foie. La chaleur dilate les veines, ce qui fait un appel de sang veineux dans le foie et décongestionne à distance les zones d’inflammation, sur lesquelles devrait être appliquée simultanément une compresse froide par tranche de dix minutes.
  •  Boire de l’eau. C’est bête, mais ça réduit en effet la douleur. Mettez dans une bouteille d’un litre une cuillère à café de sel non-raffiné. Buvez-en dans la journée.
  •  Reposez-vous ! Eh oui, c’est en dormant qu’on guérit le plus vite.
  •  Prenez du Magnésium. J’en parle longuement dans cet article où je conseille deux formes spécifiques (il y en a bien entendu d’autres et c’est à voir au cas par cas). Le Magnésium est considéré comme un dépolluant de l’organisme, mais il est aussi capable de calmer le corps et de le ramener dans une phase de récupération. Mais attention ! Si vous avez une dette en sommeil, attendez-vous à être assommé par le magnésium. Le sommeil deviendra un impératif contre lequel il sera difficile de lutter.
  •  Remerciez votre corps, gratifiez-le et songez à lui avec bienveillance. Il fait ce qu’il faut et il le fait bien : il est nullement en défaut !

 

Je déconseille de prendre en première intention des anti-inflammatoires traditionnels, sauf si nécessaire, c’est-à-dire si la douleur est insupportable (il est inutile de souffrir bêtement).

Comprenez que ces médicaments réduisent l’inflammation, or l’inflammation est le seul outil à la disposition du corps pour réparer et rétablir l’équilibre. Son autre moyen, semble t-il, est l’aide apportée par les virus et les bactéries, mais c’est un autre débat.

 

 

Certains pesteront contre le thérapeute – et ce, même si l’on prévient et explique auparavant cet effet – alors qu’il s’agit d’un phénomène pour le moins naturel et connu d’autres médecines (ex : l’homéopathie). Cette aggravation est momentanée et salutaire.

Si la réaction est exacerbée, la personne est invitée à prévenir son thérapeute des réactions post-séances afin de s’assurer qu’il s’agisse bien de cet effet. 

Mais il faut comprendre qu’on ne peut demander à son corps de reprendre sa course effrénée sans une période de repos qui – si l’on a oublié – porte le nom de «convalescence».

Écrit 9 janvier 2013

Mis à jour le 8 mars 2020

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de votes: 70

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à donner une note.

287 Commentaires

  1. Bertrand Thérèse

    Bonjour, j’ai 57 ans et je n’étais jamais allé chez un ostéopathe et je me suis dit que consulter pourrais m’être bénéfique, bien m’en a pris. Ma 1ère séance a eu lieu mi décembre, la praticienne m’a trouvé pas mal bancale et m’a dit que j’aurais peut-être un peu mal dans les semaines à venir. suite à cette séance j’ai une douleur qui s’est déclenchée dans le bas du dos à gauche. J’ai attendu 2 mois pensant que cette douleur partirait d’elle-même. Je suis retourné chez l’ostéopathe 2 fois depuis et c’est vraiment terrible j’ai l’impression d’avoir pris 10 ans. Il semblerait qu’elle ne puisse rien faire et me conseille de passer une radio, pas facile en période de confinement. Dois-je voir un autre ostéopathe ? Avez-vous une idée merci de m’avoir lu et de bien vouloir m’aider. Cordialement.

    Réponse
    • Wladislas

      Oui, je vous conseille d’aller voir un autre ostéopathe.

      Réponse
  2. bergos

    bonjour j aurai besoin d information j ai consulter un osteo 1 h de manip il y ya 10 jours pour maux de dos en bas et bas ventre aussi c est liée!!qui fait effet regles je me traine ca depuis plus d un mois et mes douleurs s accentue quand je vais travailler douleurs limite supportable je reveeille mon dos a croire pour travailler est un peu physique ca fait 7 mois que j i suis ca devient un calvaire quand je suis en activité j ai 33ans hier j ai fait comme un malaise hyperventile j avis chaud du mal a respirerca a durer 1h 30environ alors que je travailler est ce du a la seance d osteo 8 jours apres?SACHANT QUE POUR L INSTANT j ai toujour aussi mal que quand je lai vu avec des rebond j ai peur de ne plus pouvoir travailler a cause de ses douleurs qui persiste en activité doit je refaire une 2eme seance merci d avance

    Réponse
    • Wladislas

      Bonjour, l’effet rebond dure en moyenne dix jours. Au delà, et si la douleur s’accentue, rentrez impérativement en contact avec votre thérapeute.

      Réponse
  3. Veyrat

    Bonjour
    Suite à une chute sur le fessier de toute ma hauteur,douleurs au bas du dos 3 mois après.2 séances d’ostéopathie à un mois d’intervalle aucune amélioration au contraire tous les symptômes de cystite alors qu’après contrôle urinaire pas de cystite.cela fait 2mois que je souffre plus le soir que le matin,la chaleur me calme un peu,j’évite les antalgiques au maximum.Ma dernière séance d’ostéopathie remonte à maintenant 2 mois,effet rebond exceptionnel ou autre chose.Je dois voir un neurologue dans quelques jours.
    Je voudrais avoir votre avis.Cordialement

    Réponse
    • Wladislas

      Non. L’effet rebond s’étale sur 10 jours environ. Ce qui laisse 2 options : soit le thérapeute n’a pas régler la cause du problème, soit c’est un problème médical auquel cas, il faut effectivement faire de plus amples examens. Je penche pour la première option.

      Réponse
  4. Vincent TREGUER

    Bonjour à tous,

    Je vais expliquer ce qu’il m’arrive.

    j’ai commencé des séances d’acupuncture il y a 15 jours, j’ai effectué 2 séances.

    Le but des séances est que j’étais en manque de tonus et j’étais plutôt déprimé (anxiété, angoisse).
    La première séance c’est bien passé le jour même mais dès le lendemain je me suis sentis très mal. C’est-à-dire que déjà la nuit j’ai eu une sueur nocturne. puis au réveille mal partout (cervical, à la tête, fatigué, stressé, peur de plein de choses)puis cela à continué 3 jours se rend.

    Au 4e jour les symptômes diminuent et j’ai refait une séance (la 2e) le jour même toujours bien. mais la nuit rebelote sueurs nocturnes et cela ne s’arrêtent pas . j’ai des symptômes différents, mal au bas du dos, mal au bas du ventre, angoissé, peur d’avoir une maladie, je me sens bizarre. je dors mais je me réveille souvent ( une sueur nocturne par nuit ). cela m’inquiète beaucoup.

    J’ai une autre séance dans 3 jours. j’appréhende beaucoup. j’ai lu qu’il pouvait avoir des effets rebond mais le problème c’est que les symptômes enfin certains , je n’en avais pas auparavant surtout les sueurs nocturnes et cela me fait très peur.

    Pouvez vous m’apporter des réponses?

    Merci d’avance

    Cordialement

    Réponse
    • Wladislas

      Ce sont des réactions normales, surtout en acupuncture. Informez-en votre praticien. Ce sont des données importantes pour son traitement.

      Réponse
  5. Delphine m

    Bonsoir, j’ai consulté le 2 janvier un ostheo pour douleur en haut de la poitrine a gauche et dans le bas du dos. Après manipulation,elle me fait craquer dans le dos,le cou et les omoplates. Réaction de mon corps impressionnante, j’ai ressenti tous les organes de mon corps me brûler un par un. Je précise qu’a 35 ans c’était ma première séance d’ostéopathie.
    Du coup, j’y retourne 3 semaines plus tard car toujours mal. Elle me manipule,me trouve 2 vertèbres de déplacés, et depuis j’ai toujours mal au niveau du haut du corps, a des endroits différents suivant les jours, j’en suis a 4 semaines après la séance et je ne sais plus trop quoi faire.
    Vous pensez que ça pourrait être des nerfs qui seraient restés coincés ? Merci de votre aide.

    Réponse
    • Wladislas

      Je pense surtout qu’il reste des choses à traiter. Un problème chronique nécessite un certain travail thérapeutique. Cela se fait sur plusieurs mois.

      Réponse
  6. Angeline

    Voilà qui me rassure un peu…
    Je suis allée faire ma toute première consultation chez un ostéopathe, suite à une douleur sciatique. Cela fait 5jours et je souffre énormément, mon bassin est extrêmement douloureux, l impression de ne plus avoir de tonus musculaire, et d avoir perdu en souplesse. je ne dors plus. L impression que C est pire Qu avant. Le problème C est que je suis sportive et danseuse. Restée au repos est très difficile à supporter, me sentir réduite dans mes mouvements aussi et pour l instant impossible de danser… C est hyper angoissant, pour le moment je regrette un peu, parce que ma douleur initiale était cette gênante mais ne m empêchait pas de faire tout ça ! En lisant votre article je tente de me convaincre que C est un mal pour un bien ! Mais psychologiquement c’est dur à vivre !

    Réponse
  7. Carole

    Bonjour,
    J’ai adoré vous lire. Merci infiniment pour cet article.
    Moi je me pisé une question concernant le métier d’osthéopathe, pouvez vous voir les souffrances de l’âme?
    Je m’explique, lors de ma dernière séance mon osthéopathe s’est attardé sur ma tête et nuque, et là il me dit : je ne peux rien faire, il y a comme une masse, quelque chose qui pèse au niveaux méninges…il me dit que ce n’est ni médicale ni psychologique…puis me demande si j’ai vécu un deuil ? Je lui réponds que non, puis il me conseille d’aller voir une personne pratiquant l étio médecine. …
    Tout cela m’inquiet. ..je n’ai pas vécu de deuil mais une grosse déception. ..je ne sais plus quoi penser… et vous?

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Même si cela reste encore étrange pour beaucoup, le lien psycho-somatique est bien une réalité : nos émotions influencent bel et bien notre corps et constituent des mémoires qu’il faut parfois libérer. La difficulté est de trouver cette mémoire. Il existe plusieurs approches : le brainspoting, la méthode TIPI, la méthode NERTI, le focusing, l’EFT, l’étio-médecine, le décodage biologique et j’en passe. Il y a pléthore d’approches.

      Réponse
  8. Girard

    Bonjour. Si 8 jours après une séance d’osteo pour mal de hanche, cuisse, les douleurs un peu partout, sont toujours présentes, est ce normal ? Si la douleur initiale, qui se manifeste lors de la course à pied est toujours là, est ce normal aussi ?
    Est ce que l’ostéopathe voit qd il y a une tendinite de la hanche ?
    Merci de m’éclairer, je de désespére, et ne sais pas si je pourrai recommencer à courir prochainement.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      J’ai écrit dans l’article un délais de 10 jours car c’est ce que j’observe régulièrement en consultation.
      Pour la tendinite, oui, un ostéopathe est capable de déterminer s’il y en a une.

      Réponse
  9. Virginie

    Bonjour.
    Votre article me soulage!
    Séance jeudi midi, je suis à J+2 et mon dieu je souffre!!! Douleur nocturne, impossible de trouver une position soulageante.. « coup de jus » en bas de la nuque dans la colonne et dans les jambes.
    Mon ostheo a travailler sur mes cervicales ( qui sont les premières à être touchées depuis toujours, j ai l habitude).
    Mais il a découvert un problème au niveau de mon bassin et bas de la colonne.
    Il l a demandé si j avais déjà chuté fortement sur les fesses…^^ je lui ai répondu avoir fais beaucoup de sport et un nombre débutant chute que je ne pouvais pas compter ! Une vraie casse cou depuis toujours ..
    Il pense que mes problèmes de cervicales viennent de cela. Il a travaillé dessus …
    Si c est le rebond, j espère vraiment que ça ira mieux dans 8 jours.. et que cet ostheo a enfin trouvé la cause de mes douleurs aux cervicales.
    J ai pourtant était plusieurs fois en consultation et c est la première fois qu un ostheo chercher le problème dans le passé… ( un petit nouveau dans le cabinet ou je consulte)
    Je fais confiance en cette médecine on verra 😁

    Réponse
  10. Assia

    Bonjour , un grand merci pour votre article ainsi que votre blog. Grâce à vous je viens de comprendre pleins de choses c’est incroyable comment le corps humain puisse réagir.. le mois dernier nous avons eux un accident de voiture sur autoroute (juste matériel )de puis je ss tombé dans une dépression de peur de perdre mon chéri ainsi que ma fille . De plus j’ai toujours eu peur de perdre ma famille je vie avec cette peur de puis ma grossesse .. après avoir passé des nuits a pleuré a faire ds cauchemars sans parler des insomnies..les médecins me demander de me reposer lol chose faite mais malgré être resté au lit rien ne change et surtout rien ne va …il y a deux semaines a 21h j’ai décidé de faire appel à un hypnotiseur il a bien évidemment répondu et ma donnée rdv 48h plus tard j’ai pleuré au téléphone comme un bébé .. rdv avec un homme super cool agréable sensible et à l écoute je commence a lui raconte mon histoire et mes angoisses mes craintes ainsi que mes faiblesses peur d’avoir peur .nous avons parler pendant 2h et nous somme passé a l’hypnose .. j’ai pleuré et rigolé pendant la séance après cette séance je me sentais super légère agréable confiante un peux trop même. . première nuit jute horrible cauchemar , des sueurs de dingue , des douleurs horrible partout , insomnie, et la fatigue a ne plus bougé du lit j’étais aussi blanche qu’un Doliprane.. j’ai bien évidemment appelé hypnotiseur et ma bien confirmé que c’était normal .. mais bon pour moi rien de normal de ressembler a un zombi après une séance d’hypnose j’ai 27 ans et j’avais l impression d’avoir 72ans mdrr .. bref hier matin je me lève toujours fatiguée énervéeeee epuiseeee comme jamais 😐😐😐😐 super inquiète de plus avoir de force je vais au urgence je leur explique je vais pas bien j’ai mal partout j’ai plus de force je ne dors plus ..j’ai eu le droit a 1000 examens .et apparemment tout va bien pr moi .. je rentre choquée chez moi en me posant mille questions . En regardant sur internet je suis tombé ici et grace a vous je viens de comprendre comment fonctionne un corps humain qu’il fallait attendre les 10 jours avant j’en suis a 11jours pour moi et après avoir lu votre article bizarrement j’ai réussi a dormir sans cauchemar pendant 5h juste incroyable 😍je suis encore fatiguée mais ça va c’est gérable . Ma prochaine séance est pour mercredi j’ai hâte mais j’ai super peur de me retrouver dans cette état encore pendant plus de 10 jours car mes angoisses remonte de puis mon enfance😶😶merci a vous 😊😊 a bientôt pour de nvls lecture j’adore vos lire

    Réponse
  11. Julien gallas

    Bonjour j ai 30 ans je souffre depuis plus d un ans de grosse douleurs cervicales très raide ainsi de grosses douleurs au niveau du milieu de la colonne vertébrale qui ce propage sur les côtés ainsi que le thorax . Ça a commencé par des brûlures ce qui m’a fort angoisse et qui m’a déclenché une dépression nerveuse que j essaye toujours de combattre comme je peut . Je suis déménageur depuis 1 ans et demi et une petite morphologie ( 1m70 , 60 kg ) ce qui va pas trop avec mon type de travail . Les douleurs sont tellement intense que je ne suis pas sorti de chez moi depuis février j évite toute sorti car ma tête tourne tellement et ma vision très flou et me déclenche des crises de panique .. un vrai cercle vicieux quand ont est en dépression . J ai arrêter de travaillais depuis 1 mois et demi . Aujourd’hui je suis aller voir un ostéopathe très bien réputé et il m’a dis que l axe de la tête n était plus droite par rapport à mes cervicales ainsi que le bassin décalé . Il m’a fait des manipulations allongé sur les côtés ainsi qu une manipulation debout ca a beaucoup craqué au niveau du cou ainsi qu au bas du dos dans la colonne . Sur le coup je suis sorti pris ma voiture et j ai senti immédiatement une différence j ai même fait directement 30 kms en voiture pour faire des courses alors que pour moi c était impossible de faire plus de 2 km sans énormément souffrir !! Depuis ce soir après le repas j ai énormément mal à la mâchoire et la tête surtout au niveau des tempes et l impression d avoir la vu brouillée !! Ça fait énormément mal ont dirais j ai aussi des bouffées de fièvre .. est ce normal ? 😞 car j ai vraiment très mal en ne pas pouvoir m endormir actuellement ..

    Réponse
  12. Mauzat

    Bonjour
    Je m’excuse de vous déranger jaime beaucoup votre article et il m’a rassuré. Pour moi la seance était lundi donc je suis a 5 jours j’avais tout le long de la colonne de bloqué les cervicales un nerf ou je ne sais quoi qui me fesait mal a l’estomac tout allait mieu jusqu’à hier . Jai eu re mal vers l’omoplate mais pas la même douleur, la tête super bizarre mal dans le coude gauche fourmillements main gauche le coeur qui s’emballe crise de panique par dessus mal a la machoir et l’oreille et aujourd’hui je me sens pas tip top vous pensez aussi a l’effet rebond. Merci si vous avez le temps de me répondre bonne journée

    Réponse
  13. Karine

    Bonjour et merci pour votre article.
    J étais chez un micro kiné hier après.midi.
    J avais des douleurs au diaphragme (plexus solaire ?).
    Il a travaillé sur des noeuds à l estomac et au colon.
    Extrêmement douloureux comme manipulations.
    Je suis sortie très fatiguée, puis le soir j’ai commencé à avoir nausées vertiges.
    J’ai passé la nuit avec des palpitations cardiaques dans un état de nervosité (énergie ?) très intense.
    Je pense que je n’ai pas dormi de la nuit.
    Je suis toujours très énervée et mon corps palpite de partout.
    Je me demande comment va se passer cette journée de travail
    Pensez vous que l’effet rebond est cohérent ?
    Par avance, un grand merci
    Karine

    Réponse
  14. nathalie amaral

    Retour de ma séance… elle a senti un isolement, une solitude, une envie de perfection de premier enfant dans la fratrie à qui on demande beaucoup et surtout de faire bien. Elle m’ a aussi dit que même si je voulais tout faire bien, je ne le pouvais pas et que j’ étais souvent confrontée à une situation d’ échec… elle n’ a daté aucun événement pourquoi? Elle a juste soulevé le pkoi j’ avais quitté mon ancien travail, chose qui m’ a fait mal dans la poitrine et j’ en ai pleuré… elle veut me revoir dans 2 mois. Pouvez vous m’ expliquer?

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Non. C’est votre thérapeute qui doit vous expliquer. Moi je ne sais pas ce qu’elle a fait et ce qu’elle a trouvé.

      Réponse
  15. nathalie amaral

    J’ ai enfin réussi à avoir un rendez vous ( presque 2 mois d’ attente), et j’y vais demain… il était temps, mon corps n’ est que douleur. Je ne manquerai pas de revenir vous informer de l’ évolution. Pour la maladie de lyme, j’ avoue y avoir pensé car les tiques m’ adorent, même en marchant dans ma pelouse j’ en attrape régulièrement. Mon médecin n’ a pas jugé utile de rechercher de ce côté…préférant me prescrire des anti inflammatoires durant 3 mois pour soulager mon épaule droite que je peux plus bouger. À très vite, et Merci de m’ avoir répondu.

    Réponse
  16. CEVALLIER

    Bonjour,

    L’effet rebond est il concerné après une séance de microkiné?

    J’ai emmenée mon fils de 6 mois il y a une semaine chez une microkiné pour régurgitation, et sommeil très perturbé. Ca ne fait que empirer depuis…

    Avant il a fait des ostéopathes mais aucune évolution a été observée. Il est suivi depuis ces 1 mois pour première cause un torticolis congénital.

    Merci de votre retour.

    Réponse
  17. nathalie amaral

    Je découvre par hasard et souhaiterai vous demander votre avis. Souffrant depuis des mois de douleurs dorsales jour et nuit,e paralysant les jambes avec impossibilité de me retourner seule dans mon lit, j’ ai consulté devez médecins, essayé divers traitements anti douleurs, decontractants musculaires en tout genre, séances de kiné à répétition, rien ne semble pouvoir me soulager… j’ ai récemment consulté un ostéopathe qui m’ a soulagé mais malheureusement ce n’ a été que de courte durée. A ma deuxième consultation il m’ a invité à rencontrer un podologue car je souffre également de douleurs aux talons depuis un peu plus de 6 mois sans qu’ il n’ est été trouvé d’ où pouvaient venir ces douleurs. Le podologue posturologue que j’ ai consulté m’ a expressément invitée à aller voir une micro kiné pour soigner mon côté émotionnel qui est selon lui la base de tous mes maux… je suis épuisée physiquement et psychologiquement, mes nuits sont hantées de sueurs et frissons dans tout le corps, de réveils toutes les 2 heures car mal dans tout le corps, mes journées sont éprouvantes sans avoir fait qui que ce soit d’ exceptionnel, même en vacances lorsque je ne fait rien je suis épuisée… le fait de devoir faire à manger ou entretenir maison sont devenues des choses qui me semblent insurmontables, je fais mais avec des douleurs lancinantes dans les poignets,les coudes, les hanches les chevilles, le cou, partout en fait et je me fatigue très vite.. du coup je culpabilise de ne plus pouvoir m’ occuper de mes enfants et de ma maison correctement… mon travail me demande une capacité
    ďadaptation psychologique importante, et j en sors attaquée le dos voûté en pensant à la dure fin de journées qu’ il me reste à faire avec mes 3 enfants à gérer. Je suis mariée mais n’ ai aucun soutien de mon mari qui dévalorise tout ce que je fais… mes efforts ne semblent pas avoir d’ effet sur lui, on dirait que rien de ce que je dis ou fait ne lui va…. celà fait des années que c’ est ainsi mais je m’ en accommode…. toutefois je pense que mon état psychologique est au plus bas, et que mon corps souffre de mes faiblesses, et qu’ il est grand temps de me soigner… je n’ ai jamais consulté de microkiné et je dois avouer que ça m’ angoisse un peu, pour de faire ressurgir un passé très souvent douloureux, que j’ ai enfoui au plus profond de moi au point que je n’ ai plus de souvenirs de ma vie d’ enfant et d’ adolescente malgré des périodes heureuses… peur de ce qu’ elle pourrait faire remonter à la surface et peur de souffrir encore… pourriez vous me rassurer… une maman perdue.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Renseignez vous sur la maladie de Lyme.
      Le fait que le corps transpire et passe par des accès de chaleur et de froid, montre qu’il lutte contre un organisme étranger.

      Quant au côté émotionnel, je dois avouer que quand un traitement n’avance pas, il y a toujours une misère émotionnelle derrière. Le thérapeute n’est pas un ennemi ou une personne malveillante, au contraire : elle sera votre atout, votre confident, votre aide. Il ne juge pas. Ensemble, vous formez une équipe.

      Réponse
  18. Vergé Odette

    Bonjour,

    Je suis à mon onzième jours après une séance d’ostéopathie émotionnelle suite à des problèmes de tension. Depuis 10 jours j’ai eu des effets indésirables très important: grosse fatigue, maux de tête, maux de ventre, jambes qui grésillent, angoisse, douleur aux omoplates, problème pour déglutir…. Aujourd’hui jour 11, grosse fatigue mais ça à l’air d’aller un peu mieux. Mon ostéopathe trouve que les effets sont très important et trop long mais selon elle il y a rien à faire, il faut juste attendre que le corps se remette selon elle on voit l’amélioration au bout de 15 jours.
    Pensez vous que ces effets soient consécutifs à ma séance? Et combien temps ça peut durer?
    Merci d’avance, cordialement

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Oui. Personnellement, je pencherai pour une intoxication sous jacente (au brome plus particulièrement).

      Réponse
  19. Capucine

    Bonjour.
    Très bon article. Je consulte le même osteo depuis 10 ans maintenant pour des problèmes de tensions cervicales et sciatique du a mon métier (beaucoup d ordinateur de voiture et de stress) il me voit environ 3 à 4 fois par an pour dénouer tout ça. La première année cela a été dur au niveau effet rebond justement car il y avait bcp de boulot, extrêmement tendue. Depuis plus rien je sors des séances détendue et c est reparti pour un trimestre. Sauf la semaine dernière. J’y suis allée avec grande joie car je sortais péniblement d’un torticolis et j avais une douleur costale sous le sein, assez violente et qui me réveillait la nuit. Chose que je n’avais jamais eu durant ces 10 dernières années. Je pensais donc qu’il allait me manipuler un peu différemment de d habitude mais non… il m a de nouveau et comme depuis 10 ans débloqué le diaphragme me disant que ça venait de nouveau de là. Je suis ressortie avec toujours la même douleur costale qui a empiré les jours suivants…
    Vous parlez d effet rebond au 1eres séances, la ça fait 10 ans que j y vais, se peut il que ce soit quand même un effet rebond ou il n’a pas le boulot à fond et je dois le revoir ?

    Merci

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Non. C’est le foie qu’il fallait traiter (ostéopathiquement). Le diaphragme n’était ici qu’une conséquence.

      Réponse
  20. nadia

    Bonjour
    je suis allée voir un medecin osteopathe il ya 15 jours pour des problèmes d’avaler ma salive et des sensations de brulures sur la peau.
    Aprés manipulations cranniennes et sur le cou, il m’a dit que j’avais une tensions sur la deuxieme vertebre.
    j’a passé une nuit blanche le soir meme (insomnie totale,coeur qui s’est bien emballé et impression d’evanuissementµ+ nausées +++)
    et depuis j’ai une trés grosse fatigue,je n’ai plus d’appétit, je n’ai plus l’envi de dormir(insomnie) ,je ne supporte plus les odeurs , et je suis stone et nauséeuse.
    on dirait qu’il m’a fait sombré dans une depression profonde.
    pourriez vous m’éclairez ce qu’il a pu faire cet osteopathe svp. je n’ai plus confiance pour retourner le voir.
    Ya t-il une issue car je commence à trouver le temps long en me voyant dans cet état.

    merci d’avance de votre réponse

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Soit votre corps était dans une état d’équilibre fragile et il ne peut plus compenser,
      Soit le praticien a touché ou est proche d’une cause principale de votre problème.
      Lui seul pour dire avec précision ce qui se passe dans votre corps.

      Réponse
      • Nadia

        Merci Mr Barath de votre réponse. Ca se voit que ous etes un professionnel sérieux.
        Si c’est le corps qui s’equilibre,comment puis je l’aider pour aller mieux, et s’il a touché à une cause importante, est ce que cet état va passer et dans combien de temps?j’ai des fourmillent dans la tete depuis comme si j’ai des petites betes sur mon cuir chevelu et la sensation que tout travaille dans ma tete.j’entends meme des battements…
        J’ai fait une drole d’expérience de l’ostéopathie….

        Réponse
        • Wladislas BARATH

          Je ne sais pas.

          Personnellement, je palpe, je teste, jusqu’à comprendre parfaitement où et comment est bloqué le corps. J’explore toutes les couches du corps humains, du plus dense au plus subtil (l’os, les muscles, les ligaments, les fascias, les viscères, les artères, les veines, le circuit lymphatique, les nerfs, et même au-delà). L’expérience m’a permis de trouver beaucoup de mécanismes dysfonctionnels, ce qui me permet d’aller vite dans l’exploration de l’individu. Souvent, les symptomes que vous décrivez révèlent un problème au niveau du “gosier”, il faut alors vérifier les dents et les tissus mous autour des amygdales. Une auscultation minutieuse reste nécessaire.

  21. Francine Gaspari

    Bonsoir Wladislas !
    Au risque de paraphraser certains commentaires, j’aimerais vous dire combien votre article m’est apparu comme un don du Ciel ! Une véritable synchronicité (je surfais sur un site qui n’a rien à voir et qui, de fil en aiguille, m’a menée à votre blog) car… le lendemain de sa lecture, une de mes consultantes m’appelait pour ces symptômes (comme je le lui avais demandé au cas où…).
    Je suis énergéticienne (magnétisme et kinésiologie, plus quelques petits savoirs transmis) et il arrive, bien sûr, que certaines personnes subissent l’effet rebond (que j’appelle aussi “crise de guérison”), tout à fait variable d’une personne à l’autre. J’ai beau prévenir chaque nouveau consultant que cela peut arriver (mais n’est pas systématique), difficile de supporter des douleurs alors que l’on vient pour être soulagé ! Difficile d’accepter un autre langage du corps quand on a pour habitude de prendre une pilule ou une pommade pour faire passer ce qui fait mal (temporairement, car le corps se souvient toujours). Difficile pour nous aussi, praticiens, d’aller dans les détails dans un temps imparti si court, et alors qu’il y a tant de choses à voir, à expliquer… D’autant que les consultants, pour beaucoup, ne viennent qu’au bout du rouleau, en désespoir de cause bien souvent, après avoir vu X médecins, X rhumatologues, X kinés, passé X examens… Peu de temps en effet pour leur faire comprendre que la santé est une histoire au long court, quotidienne ; qu’il faut consulter son praticien de façon régulière pour justement éviter de tomber malade ; que la bonne santé, ce n’est pas l’absence de douleur ou de maladie ; que, de même qu’on ne change pas ses habitudes du jour au lendemain, le corps, pourtant si extraordinaire, a tout de même besoin de temps pour s’adapter et se réadapter – il ne s’est pas “fait” en un jour (dictature de notre société qui enferme les gens dans l’exigence de résultats immédiats).
    On se soigne pas une vie en une séance…
    J’aimerais donc, avec votre consentement, mettre un lien dans mon site pour renvoyer les lecteurs à votre article sur l’effet rebond : il est clair, et surtout bien construit. Et bien évidemment rassurant… Journaliste moi-même pendant trente ans (et spécialiste des médecines naturelles depuis 1996), je ne saurais mieux écrire que vous ne l’avez fait : rendons à César… 😉
    Quant à votre “douleur” d’écrire, je la comprends ô combien : oui, écrire fait souffrir ; transmettre une information juste demande du temps, de la pertinence, et un esprit clair. C’est beaucoup de travail. Bravo pour le vôtre.
    J’aimerais également en parler sur ma page Facebook, avec un lien, sur laquelle je ne partage que des articles pertinents sur la santé et les médecines naturelles.
    Bien à vous.

    Réponse
  22. Mel

    Bonjour,
    Je viens de lire votre article. Je suis allée il y a 2 jours chez un chiropracteur (très recommandé d’une personne à laquelle je fais confiance) pour un problème cervicale, surtout du côté gauche. Et oui il y a pleins de chose qui se passe depuis 2 jours… Des mouvements de la tête qui font plus mal et un peu saccadés, je me fatigue plus vite au niveau des cervicales, un très léger mal de tête, parfois une petite gène dans le bras gauche, zone plus sensible au toucher mais ça encore je gère… à peu près. Mais une m’inquiète plus, j’ai, en effet une douleur intercostale, située sous le sein gauche et comme une sensation de poids dessus (assez localisé et comme proche du cœur, cela me fait stresser évidemment…) cela est arrivé en pleine journée, aucune situation spéciale. J’ai appelé le chiropracteur (voir si cela est normal) mais je n’ai pas encore eu de réponse. Mais j’ai de temps en temps quelque chose de similaire mais qui n’a jamais duré aussi longtemps. C’était en général plus intense (comme une pointe) mais beaucoup moins long. Là c’est moins intense mais ça dure…
    Votre article m’a tout de même déstressée. Mais étant un peu hypocondriaque je m’oblige à de la respiration par le ventre pour me calmer.

    Réponse
  23. Cécile

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour votre article que je ferai lire à mon conjoint dès ce soir. Mon conjoint est migraineux depuis son enfance et nous cherchons la cause depuis maintenant un an. Il porte une gouttière depuis bientôt un mois et il a été chez l’ostéopathe jeudi dernier, suite à cette consultation, il n’a pas eu de douleur particulière, mais lundi, il a commencé à avoir un peu mal à la tête. Pensant que ça passerait tout seul, il n’a pas pris de médicament, puis le lendemain au soir, il est rentré, il avait une migraine encore plus importante que celles qu’il a habituellement. Je suis donc très inquiète, je l’incite à aller voir des professionnels pour l’aider à traiter la cause de ses migraines, mais parfois, j’ai peur que les différentes consultations auxquelles nous allons n’aggravent ses migraines au lieu de les réduire. Que pensez-vous de cette réaction de son corps ? Pensez-vous que cet état actuel n’est que temporaire ?
    Merci d’avance.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Oui, les migraineux auront toujours un effet rebond ? Pourquoi ? Parce que la migraine est la conséquence d’un organisme au bord de l’épuisement. C’est comparable à une fatigue biologique extrême. Or si on mobilise encore cet organisme, consécutivement à un soin, l’épuisement est plus ample et la migraine au rendez-vous.
      Il existe de nombreuses pistes pour la migraine, mais il y a toujours une fond émotionnel… des histoires familiales non résolues. Toutefois, il convient de supprimer le sucre de l’alimentation. Je vous invite à lire le livre du Docteur Josh Turknett, ancien migraineux :

      En finir avec la migraine

      Ne vous laissez pas influencer : il y a un commentaire sur amazon qui n’est pas judicieux car on ne peut pas donner son avis sans avoir essayé.

      Réponse
  24. piper1974

    bonjour, votre article m’a donné du baume au cœur car je me sens désemparée.. j’ai une sciatique depuis 7 ans et depuis ma mésaventure de mon genou (j’ai eu des fissures a la roture) j’ai failli de retrouver coincé de ma sciatique. je reste bloquée du dos environ tous les ans.. donc une amie me dit d”aller voir un bon osthéopathe donc je fais une 1ere seance ou je ne dois rien faire pendant 4 jours, ni porter, ni marcher, ni de ménage mais mettre de la glace sur mon dos. cela me fait du bien et me permet de bien dormir, le jeudi d’apres 2e séance et à la fin il me dit que ca ira mieux, j’étais heureuse vous pouvez pas imaginer… mais surprise en marchant doucement 2 jours après j’avais un point dans mon dos et aussi le 3e jour j’ai marché en foret sur le plat. 4e et 5r jours lancement de 1 à 2 secondes. je me suis dit au non pas ca. et le 6e jours, au bureau impossible de rester assise, debout, bref j’étais très mal je me suis mise parterre, j’avais envie de dormir et de m’allonger je n’en pouvais plus. j’ai pris de l’izalgi pour me faire du bien car je me revoyais 7 ans en arrière. la je porte rien, je me repose, j’ai téléphoné à l’osthéopathe qui voulait me voir et moi j’ai dit “non” car trop souffert et m’a conseillé sèchement d’aller voir mon medecin et m’a raccroché au nez. voila mes aventures. pouvez vous me dire si je peux refaire un peu de gym douce ou meme marcher en foret car je n’en peux plus. merci.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Aucune idée, je ne connais pas l’état de votre dos.

      En revanche, vous auriez dû reconsulter l’ostéopathe. La manière dont réagit le corps après une séance donne un éclairage quant à la source du problème et donc vous offre des chances d’en venir à bout.

      Réponse
  25. sylvyye

    Bonjour et merci de me lire,
    Pouvez-vous répondre à la question que je me pose depuis ma seconde séance d’acupuncture ? Serait-elle responsable de toutes ces douleurs qui m’envahissent depuis ?
    Mes mains sont la raison qui m’a poussée jusque chez un acupuncteur…déformation au niveau des deux poignets sous les pouces, arthrose et canal carpien rendent mes mains très douloureuses. Le médecin a posé les aiguilles aux niveaux concernés et stimulé électriquement. Pour le mal de dos, également des aiguilles dans le cou et dans les chevilles. 1ere séance : Très léger mieux pour mes mains… Seconde séance : Deux jours plus tard douleur amplifiée et plus encore les jours d’après ! Mal dans la poitrine, envie de pleurer sans raison, douleurs pour tourner la tête, dans les bras jusqu’à la pliure du coude et mes mains n’en parlons pas ! Je peux à peine m’en servir ! J’ai l’impression d’être passée sous un rouleau compresseur !!! Je me sens vide de tout mais pleine de douleurs ! Cette dernière séance remonte à 5 jours, pensez-vous que ce peut être vraiment l’ acupuncture qui soit responsable de cet état ? Mon prochain rdv est dans 15 jours, dois-je poursuivre ? Effectivement ainsi que vous le décrivez dans votre article, j’ai incriminé le médecin sans penser plus loin et puis je vous ai lu !… Merci. Merci également pour votre intérêt à la souffrance d’autrui. A la mienne. Bien cordialement.

    Réponse
  26. Léa

    Bonjour , j’écris ce message un peu désespérée , suite a un gros coup de nerfs j’ai eu des symptômes étrange des vertiges et point douloureux dans le thorax , des crampe abdominale , un peeling des mains des spasmes dans la colonne vertébral et pour finir une boule a l’angle de la mâchoire , je ne me suis pas trop inquiéter au debut jusuqu’a un matin ou je me suis retrouver avec tout le bas du visage gonflé . J’ai fais des analyses qui se sont révéler négative , ne trouvant rien j’ai consulter un étiopathe qui connaissait ce genre de choses pour lui sa venait des cervical , après osculation il a constater qu’elle étais bloquer , j’ai eu plusieurs séance avec lui qui m’on régler certain symptôme comme les vertiges et crampes abdominales , ca a également diminuer le peelage de mes mains et un petit peu mes gonflement mais rien a faire je reste depuis des mois avec ce visage gonfléé et des douleurs dentaire ainsi que des fourmillement, et des cervicale qui sont en meilleur états mal grès tout , avez vous une idée de ce que sa peut être car je suis vraiment désespéré je n’ai que 20 ans et ma vie c’est aretter

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Compresse d’oignon ou d’huile de ricin sur le plexus solaire et décongestionner le foie.

      Réponse
  27. Rene NEVEU

    Bonsoir.
    Pour ma part retraité 70 ans j ai eu 3 de massages Tui na pour traiter une dépression qui dure depuis 20 mois
    En complément de traitements médicaux..
    Le dernier massage TUI NA. C était il y a 8 jours…
    Depuis mon état dépressif à un peu empirer..
    Selon Vous est ce que cela peut être un effet rebond ??

    Merci pour votre appréciation
    René NEVEU

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Oui et non, car si vous forcez l’organisme à allez mieux, vous vous heurtez à la véritable cause de cette dépression et vous la faite naturellement ressortir. Il ne s’agit donc pas à proprement parlé d’un effet rebond. Quoiqu’il en soit, le chemin que vous empruntez est bon car il faut agir sur deux fronts : l’aspect physique et l’aspect biologique (qui dépend de notre mental). Etant intimement lié, si vous agissez sur l’un vous aurez une conséquence sur l’autre.

      Je compare souvent ces deux versants de l’être humain à la marche. Chaque versant représente un pied. Si vous voulez avancer, vous poser d’abord l’un, puis l’autre. On agit donc sur les deux plans alternativement, c’est presque indispensable Ainsi, prendre des médicaments sans remettre en mouvement le corps et sans lui redonner de la souplesse, c’est du temps perdu.

      Vous devez agir sur le plan biologique (les cellules) et le plan physique alternativement.

      Pour le plan biologique, vous y trouvez l’alimentation, les règles d’hygiènes et votre vision du monde, auxquelles vos cellules s’adaptent aveuglément (vous imaginez notre responsabilité !). Quand on prend des compléments alimentaires, cela rentre dans ce plan.

      Pour le plan physique, vous y trouvez les exercices (marche, sport, yoga, etc), des règles d’hygiène également (respecter le repos par exemple) et toutes les aides comme le sauna, le massage, l’ostéopathie,etc.

      Réponse
  28. timon

    Bonjour,

    suite à manipulation pour lombaires,3 jours suivants au réveil, j’ai eu soudain, après avoir fait 4 pas, un violent déséquilibre(pas un vertige) que je ne pouvais pas contrôler! je me suis vue basculer sur la baignoire.
    j’ai revu le kiné vestibulaire et celui-ci m’a dit que ce pouvait être un malaise vagal moi je ne crois pas cela mais c’est quoi? la posture, le cerveau? c’est inquiétant de ne pas savoir le pourquoi et si cela va se reproduire, je n’ose plus retourner chez l’ostéopathe.
    merci de me donner quelques pistes.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Ne connaissant pas votre histoire, ni la manière dont traite ce collègue, je ne peux rien dire… En tout cas, cela montre qu’il reste quelque chose sur la partie haute des cervicales qu’il faudrait investiguer.

      Réponse
  29. Peixoto Hélène

    Bonjour,
    J’ai été opérée il y a un peu plus de 2 ans d’un adénocarcinome à l’oesophage avec gastrectomie partielle. 3 séances de chimio avant l’opération et 3 seances de chimio après.
    Depuis bientôt 3 ans je suis en rémission mais souffre de douleurs au ventre après les repas et douleurs thoracique s dues l’operation.
    J’ai fait une seance de réflexologie plantaire il y a 2 semaines. J’ai ressenti un réel mieux durant 2 semaines au niveau des douleurs thoraciques. Puis 2eme séance hier durant laquelle le thérapeute a “travaillé” surtout au niveau du transit.
    J’ai eu des vertiges toute la nuit. Ce matin je suis allée 4 fois aux toilettes et ce midi je le suis vidée. Des douleurs aussi à la tête et je me suis couchée ce soir après avoir mangé car mal être général et douleurs un peu partout. Est-ce normal ? Merci

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Tout est décrit dans l’article ! Dans les 10 jours après séances, oui.

      Réponse
  30. sandrine

    bonjour,
    voilà comme tous, je suis allée voir mon ostéo samedi 18 car j’étais un peu raide au niveau cervicales droites.
    Il a manipulé et depuis rien ne va ……….tension vertiges nausées séjour aux urgences car très gros malaise
    ECG normal prise de sang inflammation un peu élevé….quand je suis allongée tout va bien mais des que je me lève ou bouge la tête j’ai une pression dans la tète et cervicales a me donner le tournis est ce normal car très fatiguée depuis 8 jours …..j’ai m’aime du prendre une journée de congés tellement de vertiges .
    Ce qui me donne mal dans l’oreille droite et mâchoires et dans les yeux ……….bon je suis sujet a avoir des angoisses facilement merci de votre aide

    Réponse
  31. bolou mag

    bonjour
    je tiens à prévenir les éventuels patients
    voici mon histoire que je vais tenter de faire au plus court
    pas mal active dans la vie j’ai eu une douleur entre homoplate et colonne vertebrale quand je tournais la tête j’avais apprivoisé la douleur avec le temps mais on m’a conseillé d’aller consulter un ostéopathe
    ce que j’ai fait
    il m’a fait craquer les vertebres du bas jusqu’en haut ainsi que les cervicales resultat correcte le jour même puis cela s’est aggravé au fil des jours au bout du 10 eme jour consultation docteur car vertiges troubles fourmis dans le bras et la main fatigue etc suite a cela radio qui demontre une scoliose et une inversion de la courbure cervicale donc irm et la deux hernies cervicale (je tiens à préciser que je n’avais jamais eu mal avant au cou ni d’accident ) et une contracture musculaire au dos du coup kiné pendant au moins un an
    tout cela pour dire que attention à certains ostéopathe qui veulent manipuler le corps sans demander une radio auparavant
    je pense que dans tous les métiers il y’a de bonnes écoles mais de mauvaises aussi !
    je ne remets pas en cause cependant les bons ostéopathe qui font attention à leur patient

    bonne journee

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Je suis vraiment navré de ce qui vous arrive.

      Faire craquer sans comprendre les dessous de l’adaptation est stupide. Vous êtes allez voir une personne qui ne mérite pas son titre.
      Dans ce type de plainte (douleur entre les omoplates), il faut investiguer le coeur et ses artères. L’origine de l’adaptation posturale est toujours là.
      Sachant que le patient consulte lorsque son corps a épuisé ses capacités d’adaptation, si son origine n’est pas réglée, craquer pousse obligatoirement dans le problème. Ce qui explique toutes ces aggravations.

      La rectitude du rachis et les hernies devaient déjà être là. Et ce n’est pas parce qu’elles se voient à la radiographie qu’elles sont la cause des douleurs dont souffre le patient.

      Attention également pour les ostéopathes : se méfier des patients qui demandent à se faire craquer et qui insistent sur leur problème “vertébral” jusqu’à ce qu’ils aient ce qu’ils demandaient (faire craquer). Ces gens ne comprennent pas le corps et pense qu’une simple maniupulation vertébrale règlent les problèmes. Ce qui est faux !

      Malgré cette hitoire, je vous conseille d’allez consulter un bon ostéopathe, pas un vertébrothérapeute. Cela se règle facilement, sans cracking.

      Réponse
  32. aude

    4h30…impossible de dormir…je pleure de douleur…mon osteo m’avait pourtant prévenue de cet effet rebond probable…je ne pensais pas que ça puisse être aussi fort…je dois la recontacter pour vérifier que tout est normal…mais je suis à présent “rassurée” par vos mots…et je comprends mieux ce qui m’arrive…merci….

    Réponse
  33. salomé sliman OSTEOPATHE

    Très bon article, j’explique souvent à mes patients, en quelque mot, cet effet rebond !
    L’article est très clair et surtout accessible a tous. Je le partagerais avec ceux qui voudront en savoir plus sur ce phénomène qui comme vous l’avez dit peut parfois les inquiéter

    Réponse
  34. Jacques

    Bonjour Mr BARATH, d’emblée, je vous félicite pour votre article, très instructif. J’avais une question qui n’a jamais été posée ici : est-ce que la pratique de l’ostéopathie sur les personnes âgées est aussi relevante ? Je pense à ma maman de 87 ans qui a des douleurs a genou droit. Jamais de sa vie elle n’a été voir un ostéopathe…je me demande si on peut traîter les personnes âgées. Je m’imagine la difficulté de les manipuler, par manque de souplesse, poids, etc…
    Merci.
    Jacques

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Bonjour,
      Figurez-vous qu’on a plus de résultats sur les personnes agées que certains adolescents. Vous imaginez ma surprise ! Sauf lorsque leur vision du monde est trop rigide et remplie de croyances du genre “Oh, c’est de l’arthrose et de toute façon ça ne se guérit pas !”, etc.

      Réponse
  35. boucheron

    Bonjour,
    Jeudi dernier, je suis allée voir un ostéopathe qui m’a remis en place mon bassin, deux lombaires et deux vertèbres (j’ai en effet depuis deux mois de grosses douleurs du coté droit du cou, à l’épaule et haut du thorax).
    Le soir même, j’ai commencé à avoir des douleurs à l’oreille droite (interne et externe) qui irradie vers l’angle de la mâchoire, et la gorge, en plus de mon cou et des trapèzes.
    Ces douleurs à l’oreille sont elles normales ?
    Je m’inquiète beaucoup sachant que cela fait j+4 aujourd’hui.
    Merci par avance

    Réponse
  36. Eveline

    Bonjour,

    merci pour cet article très précis et très intéressant, je suis thérapeute en réflexologie et j’ai dans ma pratique les mêmes effets qui sont très déroutants pour les patients, certains ne comprennent pas cet effet rebond et préfèrent arrêter les séances. Puis je utiliser votre article sur ma page facebook pro en vous citant bien-entendu.

    Réponse
  37. carole

    Bonjour, merci pour votre article,
    J’ai vu pour la première fois un étiopathe il y a 3 jours, car mon pb de nerf coincé sous le sacrum récidivait après tous les ostéo que j’avais vus,et dans mon désespoir j’ai essayé un étiopathe que plusieurs personnes m’avaient conseillé. Cependant, j’ai été surprise de voir le peu de temps qu’il m’a gardé (à peine 10 minutes !), et il n’a travaillé que les craquements, nuque et bassin, et milieu du dos, j’ai l’impression qu’il m’a expédiée, et maintenant j’ai très mal, c’est insupportable. Je sais que je suis dans la période de rebond, mais est-ce normal qu’il ai ait craquer sans prendre le temps de bien observer mon corps et écouter mes antécédants ? je suis assez inquiète et je me sens brisée.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Ce n’est pas une manière de traiter que j’approuve. Changez de thérapeute.

      Réponse
  38. Emma

    Je suis en mode récupération! Mon ostéo ma dit que c’était pas du tout négatif que j’ai le rhume après ma visite.. Sa rejette les toxines, j’ai trouvé ça intéressant. J’ai beaucoup aimé votre article, j’étais vraiment malade depuis quelques mois, l’irisdologue et ostéopathe m’aide énormément. Au début de mes rv chez lostéo, j’étais fatiguée, mais la après sa fait 2 x que j’ai un bon rhume! Je suis vraiment heureuse d’apprendre que c’est parce qu’elle a pu travailler + en profondeur!

    Merci pour toutes ces informations très intéressantes et rassurante!

    Réponse
  39. vero

    Bonjour,

    Après une séance ostéopathie ce matin (la 1ere à eu lieu il y a 3 semaines) j’ai très froid par moment. S’agit il d’un effet rebond?
    Sachant qu’à la première sceance j’ai été bien mal pendant plus d’une semaine et tout est rentré dans l’ordre.
    Merci de votre réponse.

    Réponse
  40. Cyril

    Merci pour cette réponse, comment trouver un thérapeute qui sera identifier l origine de mon mal. J ai tout changer niveau alimentaire, je porte des semelles, je gaine et M etire plusieurs fois par semaine. De l aide j en ai forcément besoin,. Mais qui allé voir ?avez-vous des pistes ou conseils ?
    Merci vous êtes un chic type.
    .

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Je ne sais pas comment travaillent mes collègues et le titre ne révèle rien de la compétence.

      Je pense que je vais faire un article pour expliquer ce qu’on attend d’un ostéopathe.

      Réponse
  41. Cyril

    Bonjour,
    Moi mon problème est un léger decallage du bassin , 4 mm qui entraine tout le reste , malgrès 1 à 3 séances d’osteo par ans.
    Ca va bien quelques mois et cela finit par recommencer.
    J’ai 34 ans et je ne veux pas arreter le sport ( velo et course à pied) malgrès mes craintes pour l’avenir.
    Ma question est la suivante : Que pensez – vous d’une série d’injection de serum de quinton dans la zone ( L5S1 gauche ) qui décale les étages supérieurs?
    Je sais , cela parait fou , mais j’ai entendu et vu plusieurs témoignages positifs avec cette méthode.
    Qu’en pense notre très cher ostéopathe , monsieur Barath?

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Trouver un ostéopathe qui cherche la cause.

      Personnellement, j’irai voir la bouche, la position des lobes pulmonaires et du coeur dans le thorax, la répartition des tensions au niveau des os du bassin (je pense à un ancien choc sur la symphyse pubienne), les vieilles entorses au niveau des chevilles et les reins.

      Pour le sérum de Quinton, c’est une très bonne chose (vous allez réhydrater le disque), mais ça ne résout pas l’origine de la compression du disque intervertébral.

      Réponse
  42. De sousa

    Merci pour cet article qui me fait prier pour que ce soit la cause de mes maux.
    Souffrant de cephalees chroniques quotidiennes 24h/24 depuis 8 ans, j’ai consulté hier une ostéopathe pour la première fois (recommandé par un medecin), en sortant je me sentais comme vous le dites : soulagée ! La douleur était toujours là évidemment mais c’était comme ci un poids m’avais été enlevé !
    Et aujourd’hui catastrophe, je suis dans un état horrible, je ne me suis jamais sentit si mal, j’ai tout simplement l’impression que ma tête va exploser !!! Si je ne connaissais pas si bien tous les hôpitaux de la région j’y serais aller en courant.
    Alors merci pour votre article car j’espère tellement que cela soit l’effet rebond de ma séance. Et si ce n’est pas le cas merci de m’avoir donner l’espoir.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Tous les migraineux passeront par un épisode mémorable que j’appelle “la migraine du siècle”. C’est une constante que je retrouve en consultation. Mais les résultats en valent la peine. Dans les cas plus sévères, c’est un peu plus compliqué. Les réactions sont parfois très déroutantes et impressionnantes, mais quand ça s’équilibre et se calme, c’est véritablement une autre vie. Peu sont enclin à traverser cette phase…

      Réponse
  43. Cyrielle

    Bonjour, très très intéressant votre article et surtout rassurant!
    Je suis au 10 ème jour aujourd’hui et j’ai vraiment eu une amélioration au bout de 48 h mais après c’était pire. J’ai consulté une ostéopathe qui fait de la fasciathérapie seulement sans “craquage” et j’en suis satisfaite en général. Mais je sais pas trop quoi penser je suis perdue…
    Voilà j’ai été opérée d’une hernie discale L4 L5 en juillet 2015 (31 ans) et je précise brêche de la dure-mère et 3 mois après j’ai ressentie une petite douleur profonde au niveau de l’opération on m’a dit que c’était normal. Mais au fur et à mesure j’ai ressentit une gêne une douleur entre les omoplates et une opression thoracique, on m’a donc “remis” plusieurs fois ces blocages dorsaux mais ça ne tient pas, tout les 15 jours ou 3 semaines ça revenait et maintenant que la gêne thoracique est partie, c’est les cervicales droites qui me gênent avec douleur omoplate droite, bras de temps en temps, maux de tête et oreille et encore le haut du dos. J’ai beaucoup de tensions. Le truc bizar c’est que lorsque je n’ai plus mal en haut du dos c’est le bas du dos qui me fait mal (bassin, sciatique droite et flan droit) tout à droite et j’ai souvent des petits clacs partout de décompression. Comme si il y avait un élastique qui reliait les 2 parties avec un noeud dessus, un jour ça tire en haut, un jour ça tire en bas. Cela fait plus de 5 mois que ça dure avec des petites accalmies et des douleurs assez changeantes. Je précise aussi que mon ostéo m’a orienté chez un dentiste car soins à faire (ils sont fait en parti mais couronnes à poser et bilan occlusal pas avant fin juin du coup, c’est long…)
    J’aimerais beaucoup avoir votre avis, vous m’avez l’air de quelqu’un de sûr et très compétent surtout! Merci d’avance

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Ce sont bien des séquelles opératoires. Il faut traiter la mémoire de cette opération afin que vos cellules cessent de se protéger et puisse se mettre en mode de réparation. Le fasciathérapeute est censé pouvoir le faire.

      Sinon, faites une lettre à vos cellules du dos (là où il y a eu l’opération). Ecrivez leurs et expliquez ce qui s’est passé (l’intervention). Puis brulez la lettre (dehors). Je sais, c’est étrange. Mais c’est le moyen le plus simple de le faire tout seul sans l’aide d’un professionnel.

      Réponse
      • Cyrielle

        Ouf, merci beaucoup pour votre réponse, ça me soulage beaucoup (mentalement…) Parce qu’hier je suis allée chez une rhumatologue pour tous ces symptômes et elle penche plus pour de la fibromyalgie alors qu’elle a juste appuyé sur des points précis du corps qui m’ont fait très mal pour certains. Apparemment il ya plusieurs degrés de fibromyalgie mais j’ai du mal à y croire car je n’ai pas beaucoup d’autres symptômes à part très angoissée et parfois déprimée. De plus on a déja fait ces fameux points précis sur ma maman et elle avait également mal partout, elle a aussi tendance à être angoissée (moins à vieillir), on lui a répondu: musculaire et stress et puis cela a finit par se passer!
        En tout cas merci merci beaucoup et en ce qui concerne la lettre aux cellules (ça ne me choque pas!) même si je sais pas trop comment m’y prendre, je pense aller voir une microkiné aussi du coup (près de Nantes) car je crois qu’il y a beaucoup de travail à faire psychologiquement…
        Continuer encore ce que vous faites même si cela doit pas être évident et vous devez être très sollicité, mais vous êtes d’une très grande aide, et dommage que vous soyez loin car il y a longtemps que je serais venu vous voir, il en manque des gens comme vous du moins ils sont bien cachés et dur dur de les trouver! Encore un grand merci et je vous tiendrais au courant de la suite des choses.

        Réponse
  44. Rolande

    bonjour, merci pour votre article je ne suis pas ostéopathe mais magnétiseuse,
    j ai lus avec attention! il arrive parfois la même chose avec mes clients.
    resemant quand ils quitte mon bureau ils sont super bien mais le lendemain ils ont des courbatures, des douleurs et arrive pas a dormir après la 1er séance, je les rassure et ces effet disparaît quelle que jours après merci pour votre article.
    Rolande

    Réponse
  45. Marie

    Bonjour,

    Avez-vous déjà rencontré, dans votre pratique, des patients pour qui la phase de rebond a commencé plusieurs semaines après une séance avec vous ?

    J’ai fait une séance pour un problème datant d’il y a une dizaine d’année. La séance a eu lieu il y a un mois, je me sentais extrêmement bien.
    Depuis 5 jours, je sens que mon corps travaille dur, courbatures et tensions très fortes dans la mâchoire et les épaules.

    Ces tensions et courbatures ont l’air d’aller vers le bas, ce qui pourrait être le signe de la guérison. Mais cela pourrait aussi être un retour vers l’état initial.

    J’ai essayé sans succès de joindre mon ostéopathe pour voir si elle avait déjà vu un cas similaire.

    En attendant, je me permets donc de vous poser la question pour voir si vous avez déjà eu des patients pour qui cette phase d’aggravation ne suit pas immédiatement la séance.
    Merci et bon we !

    Réponse
  46. Cindy

    Bonjour j ai vu un ostéopathe depuis 1 semaine mais des le lendemain j ai eu du mal à respirer à reprendre ma respiration il M à remit en place 2 côtes ai si que l os au niveau du thorax qui ressorte pensez vous que c est l effet rebond ou faut il que je le rappel?

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Vous serez fixé si vous attendez encore qlq jours (l’effet rebond dure 10 jours).

      Réponse
  47. Melodie

    Bonjour, j’ai fais 3 séances avec un etiopathe entre novembre et décembre pour des problèmes digestifs qui me provoque de la sinusite chronique. Le praticien a également remis une vertèbre en place en me faisant craquer la nuque. Depuis mi décembre je souffre régulièrement des cervicales et du dos et cela m’angoisse un peu car j’ai peur que qlq chose ai été “déplacé” pour souffrir autant. Je n’ose pas recontacter le praticien car j’ai détesté les craquements et ne souhaite pas recommencer. Je voulais savoir s’il est normal de souffrir encore plus de 2 mois après ma séance ? Les soucis cervicales datent de 2002 suite a une entorse cervicale mal soignée mais dont je ne souffrais plus depuis longtemps. Le corps 2 mois après peut il toujours être en “réparation” ?? Merci d’avance pour votre réponse.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Lisez l’article SVP. C’est pour cela que je l’ai écrit.

      Normalement, au 11ème jour, miracle : tous ces symptômes disparaissent

      Réponse
  48. Marieh

    Bonjour, merci pour cet article très intéressant. En effet, j’ai fait une première séance d’acupuncture jeudi pour des maux de dos mais surtout parce que je suis une personne anxieuse.
    En ce qui concerne le dos, les douleurs vont beaucoup mieux.
    En ce qui concerne l’anxiété, les symptômes se sont accrus +++ (problème de sommeil, crise d’angoisse démultipliées, nausées le matin, perte d’appétit). J’ai appelé l’acupuncture qui m’a dit que cela était normal et que cela pouvait durer environ 48h. Cela fait plus de 72h et mes symptômes ne disparaissent pas au contraire. Pourrait-on parler d’effet rebond et cela peut-il durer 10 jours comme vous l’expliquer?
    Merci de votre réponse.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BONNE LECTURE !

Prenez votre temps. Si le texte est long, sachez qu’il en vaut la peine. Si vous avez des suggestions de sujets que vous aimeriez que j’aborde, envoyez vos idées en commentaire, en bas de page. Sauf votre demande, il ne sera pas publié.

Je rappelle que le blog n’est pas un lieu de consultation. Ne postez pas votre biographie en me demandant conseil. Comprenez que je suis extrêmement sollicité, et que si je me prends la peine de partager mes connaissances, c’est parce que j’y trouve du plaisir. Mais cela me demande du temps. Respectez-le. N’en abusez pas !

Share This