19
Juin

Pierre d’Alun et déodorants aux sels d’Alun : bon ou pas bon ?

pierre d'alun

 

 

Une grande marque de chaine de distribution vante dans une publicité ses nouveaux déodorants, remplaçant ceux qui contenaient de l’aluminium, un danger pour nos neurones. Pour les consommateurs, et rien que pour eux, v’là-t il pas qu’ils ont supprimé ces méchantes substances, en les remplaçant désormais – pour ne plus nuire à la santé – par des « sels d’alun ». Enfin, le consommateur peut dormir tranquille, les grandes surfaces s’occupent de sa peau. Aucun doute, qu’à force, ils l’auront bien un jour.

 

C’est évidemment nous prendre un peu pour des cons. Saviez-vous que la pierre d’alun est en fait un sel d’aluminium ? Je pensais que cela était évident. Mais non. Je me suis même fait remballé au magasin bio du coin parce que je demandais un déo sans aluminium et que visiblement, ceux aux sels d’alun ne me convenaient guère. « Mais non, s’il y avait de l’aluminium, ça se saurait Monsieur ! » m’a t-on répliqué.

 

Je suis dans le regret d’informer ces braves gens que la pierre d’alun, extraite de roches « alunites », en provenance essentiellement du Maroc, est en fait un sel double d’aluminium et de potassium. Il s’agit donc bien d’un sel d’aluminium qui fait tant polémique. Qu’il soit naturel ne signifie pas qu’il ne soit pas neurotoxique ! C’est leurrer le consommateur en vantant son origine naturelle. Le Mercure est tout autant naturel (vous en prendrez bien un petit peu, non ?). D’ailleurs, je connais pas mal de plantes toxiques biologiques. Pas de doute qu’elles porteraient l’estampille « bio » si elles étaient commercialisées.

 

L’alun (du grec als, alos, « le sel ») est un sel composé de souffre, d’aluminium et de potassium (parler de sel d’alun est une erreur de langage). Il était déjà utilisé par les romains qui l’employaient tant en médecine que pour les arts et surtout pour la teinture et la peinture. Il ouvre les pores, ce qui permet à la peinture de mieux pénétrer les toiles. Toutes les couleurs pastelles contenaient ce sel et toutes les toiles en étaient enduites (je ne sais si c’est encore le cas aujourd’hui). Ses propriétés astringentes (crispation des muqueuses) font qu’on l’utilise actuellement comme anti-transpirant. Mais l’alun a bien d’autres propriétés :

  • bactéricides (adieux mauvaises odeurs sous les bras),
  • émétiques (capable de provoquer un vomissement, utilisé dans le cadre d’épuration digestive),
  • hémostatiques (ça empêche le sang de couler. On l’utilise quand on se coupe lors du rasage),
  • coagulants dans le traitement de l’eau potable (sous forme de sulfate d’aluminium, qu’on appelle aussi « alun »),

Il est également utilisé comme adjuvant immunologique (dans les vaccins) et pour la fabrication de la plasticine qui donnera la pâte à modeler pour nos enfants. Youpi !

 

Bref, ce sel d’aluminium est utilisé partout ! Alors quand on veut nous faire croire qu’on n’utilise plus d’aluminium et qu’on nous en met sous un autre nom, moi, j’appelle ça de la tricherie, de la tromperie, voire de l’escroquerie. Bien qu’il soit dit qu’à faible dose, cela n’est pas nuisible, aux doses auxquelles nous sommes en contact quotidiennement m’effraie. Les études des « distributeurs d’aluminium » ne suffiront pas à me rassurer : aux vues de leurs intérêts, elles me semblent un chouia tronquées.

 

Alors, doit-on se résigner à sentir mauvais ? Pas du tout. Il existe bel et bien des déodorants sans sels d’aluminium. Mais souvent, vous y trouverez d’autres composés tout aussi toxique. Il faut donc décortiquer l’étiquette (pas le choix) et vous renseigner. Vous ne serez pas déçu du voyage ! Quant aux vendeurs, rares sont ceux qui connaissent leurs produits. Je crois que si c’était le cas, et s’ils avaient une conscience, ils ne le vendraient tout simplement pas.

 

Sinon, mangez complet, vivant, végétal (et là pas d’échappatoire : c’est bio ou rien !). Cela réduit les toxines et donc les transpirations malsaines. Mais les résultats sont très lents et très longs. Alors pour la toilette, lavez-vous au savon d’Alep et terminez par du bicarbonate de sodium. Pour ceux qui ne savent pas comment le mettre sous les bras : mouillez-le ! Faites-en une eau bicarbonatée que vous déposerez délicatement sous vos aisselles à l’aide d’un coton démaquillant.

 

Et puis tiens, je viens d’apprendre qu’en plus de ses vertus drainante pour la lymphe, l’huile essentielle Palma Rosa (les paumes de la Vierge) est un excellent anti-transpirant. Elle  coûte environ 7 euros et a un goût citronné. Je vais me renseigner pour savoir comment l’utilisez et je vous tiens au courant. Et si une âme charitable passait par là pour nous donner d’autres conseils cosmétiques, qu’elle n’hésite pas à nous les partager ! 😉

 

Wladislas BARATH


Sources :

 

Profitez-en !

Inscrivez vous à ma newsletter. Vous serez ainsi informés de tous mes nouveaux articles dès leur parution et recevrez également le manuel complet d'E.F.T., une technique révolutionnaire pour se libérer des émotions toxiques.



Partagez et faites profiter

97 Commentaires + Ajouter un commentaire

  • Eh bien merci pour cette précieuse info
    j’utilise bien la pierre d’alun depuis quelques mois..:(
    mais ce qui est super c’est que je viens de m’acheter du bicarbonate de sodium!!
    grazie M.Barath

    • 😉

      • Bonjour, Alors avez vous essayé l’huile essentielle Palma Rosa ? Pouvez vous me dire où on peut acheter cette huile ? Merci de votre réponse.

        • Oui, ça fonctionne très bien.
          On la trouve en pharmacie, en magasin bio et sur la toile. 😉

          • Bonjour, Merci pour votre réponse mais vous ne m’avez pas dit comment l’utiliser. Si cela ne vous dérange pas ce serait gentil à vous de me le dire. Bonne journée. Cdlt. MP

          • ?
            Je ne comprends pas votre demande. Vous ne m’avez pas posé de question.
            Vous parlez de quoi ? Le bicarbonate ou l’huile essentielle palma rosa ?
            Le premier se dissout dans l’eau (une cuillère à café bombée dans un verre d’eau par exemple).
            Pour la palma rosa, appliquez une goutte directement sur la peau au niveau de l’aisselle. Pour les peaux sensibles, mélanger l’huile essentielle avec un peu d’huile d’amande douce.

  • Et bien moi qui croyais bien faire avec la pierre d’alun! Merci pour l’information..je vais la diffuser.

    • Oui, je me doutais que beaucoup l’ignoraient. Moi-même je n’en étais pas certain. C’est pourquoi j’ai fait mes recherches et bien que les grandes marques de déodorants affirment le contraire, avec de gros mensonges parfois (cela fait quelques années que je me renseigne sur les métaux lourds et que je connais les publications dans le domaine), la pierre d’alun est bien un sel d’aluminium. Le même que l’on met dans nos eaux potables pour rendre l’eau plus limpide et plus fluide.

      • les grandes surfaces s’occupent de sa peau, … ces phrases de vous les français sont vides de sens parfois. Pourquoi ne pas parler du gouvernement mondial un coup parti, plutôt que de prêter intention à une surface.

        L’alun est un sel d’origine naturel ou synthétique et les fabriquants sont dans l’obligation de l’identifier, vous pouvez ne pas en mettre et vous laver plus souvent.

        L’alun est un sel très utilisé pour enlever le manganèse de l’eau, la aussi vous pouvez garder le manganèse dans l’eau et le boire.

  • Effectivement les magasins bio ne savent pas tjs ce qu’ils vendent. Je voulais également un déo sans aluminium et hop la pierre d’alun. Je lui ai dit que j’en avais une (conseillé dans un autre magasin bio au mois de mai) et que ce n’était pas sain. Il m’a dit mais non madame si elle est naturelle et non synthétique elle ne contient pas d’aluminium, regardez ils le marquent sans aluminium….. alors vous voyez madame sinon je ne le vendrais pas……. C’est difficile et par manque de temps et d’infos on achète n’importe quoi.
    Merci à vous.

  • Ah voilà qui est enfin dit.
    Merci beaucoup Mr Barath.

    • Merci à vous 😉 Vous m’avez aussi beaucoup apporté en dehors du blog et je tenais à vous remercier.
      Depuis cet article, je lis attentivement les étiquettes et j’ai été surpris de trouver également de l’aluminium dans les dentifrices pour adultes WELEDA. Moi qui faisais confiance aveuglément à la marque, j’y regarde à deux fois à présent.

  • Quand à un conseil, j’ai fait l’expérience très positive du vinaigre, blanc ou autre, même celui avec des extraits de plante dedans.
    Pareil après la toilette au savon d’Alep, on passe le vinaigre pur avec un coton à démaquiller sous les aisselles, et les autres endroit à transpiration. On laisse bien sécher, et c’est presque garantie qu’il n’y a pas d’odeur de la journée, même si on transpire.
    J’ai lu que le vinaigre tuais une grande partie des parasites (responsable de mauvaises odeurs) présents à ces endroits, et avait un rôle assainissant. Avant de le passer en machine, on peut en mettre sur les vêtements aux endroits où l’on transpire.
    Bonne journée

    • Effectivement, j’évite depuis des années le dentifrice Weleda après avoir consulté une dentiste « énergétique » qui pratiquait notamment la kinésio et qui m’avait conseillé de m’en détourner. Elle me l’a prouvé en me faisant un test kinésio qui a été très explicite. Elle ne savait pas trop à quoi attribuer ces effets négatifs, peut-être aux excipients pendait-elle.
      Voici une réopnse à cette question.
      Merci pour votre blog.

      • Savoir tester est impératif pour retrouver ou maintenir notre santé, vu qu’on ne peut plus se fier à rien, même pas à l’étiquette. Je dirais que c’est même plus valable que n’importe quel test onéreux et souvent peu fiable.

        On peut utiliser la kinésio (que je fais, à ma sauce) mais simplement être à l’écoute de son corps suffit. N’importe quel feed-back est bon à prendre.

        Comme vous, j’ai été très surpris de trouver ça dans cette marque réputée « saine ». Je me pose du coup pas mal de questions sur d’autres marques toutes aussi écolos et soi-disant saines pour le consommateur, à commencer par les vendeurs de granules homéopathiques…

  • Bonjour,
    Tout récemment je me suis tournée vers la pierre d’alun car sans odeur. En effet je suis enceinte et les autres déo (spray) étaient devenus insupportables !
    Je me suis dit : « cool ! la pierre d’alun c’est sans odeur et en plus c’est naturel ! »
    Quelle surprise en lisant votre article ! Les industriels nous manipulent !
    D’après la notice, mon déo pierre d’alun contient du « potassium alum ».
    « Alum » veut bien dire aluminium ?
    Car il y a aussi ecrit : sans chlorohydrate d’aluminium.
    Qu’en pensez-vous ? je suis perdue !

    Merci

    • Oui, entre chlorhydrate d’Aluminium, les sels doubles d’aluminium/potassium (pierre d’alun naturelle ou recomposée)ou bien d’aluminium/ammonium (pierre de synthèse), on a de quoi perdre la tête. Pour le premier, l’Afssaps a mis des recommandations et de nombreux experts tirent la sonnette d’alarme. L’Afssaps a émis les mêmes recommandations pour les pierres d’alun.

      Eh bien pas plus tard que hier soir passait une émission sur France 5 sur ce sujet (C’est notre affaire). La conclusion était qu’il fallait éviter l’aluminium sous toutes ses formes, même les pierres d’alun, quelle que soient leurs formes (naturelle, recomposée ou de synthèse). Je dirais même : surtout chez la femme enceinte ou qui allaite !

  • Bonsoir,

    Côté déodorant, il existe un autre excellent produit très bon marché et inoffensif : le bicarbonate de soude. Il n’a pas d’odeur et évite la prolifération des bactéries à l’origine des odeurs.

    Bonne soirée !

    • Oui, c’est ce que j’explique dans l’article.
      On l’appelle maladroitement le bicarbonate de soude, mais c’est du bicarbonate de sodium..
      Ce sont les bactéries qui donnent une odeur désagréable. Elles aiment les milieux acides. En baissant l’acidité de la peau par le bicarbonate, la prolifération bactérienne est donc moins importante.

  • Un grand bravo pour la conception de votre blog.

  • Alors ca y est, j’utilise le bicarbonate de sodium en remplacement de la pierre d’alun voilà maintenant 4 mois environ et c’est juste génial! J’en dépose une petite quantité sur un coton légèrement mouillé au préalable. J’en mets sous mes aisselles et hop je suis tranquille pour toute la journée sans aucune odeur désagréable:))

    • Eh oui ! C’est une alternative nettement plus saine.
      Les bactéries aiment tellement les milieux acides… En basifiant la peau, elles n’y prolifèrent pas.

  • Entre temps j’ai trouvé un déo à bille nivea sans alun, si chlorhydrate d’aluminium … seulement je reste toujours sensible à qq odeurs (même au 6ème mois de grossesse !!)…
    Je vais donc essayer le bicar de sodium et vous tiendrais au courant !
    A bientot …

    • Je ne comprends pas trop.
      Ce déodorant est garanti sans sels d’alun, mais contient du chlorhydrate d’aluminium, c’est ça ?
      De plus quand vous dites que vous êtes sensibles à certaines odeurs, vous voulez dire olfactivement par rapport à votre environnement ou bien votre corps transpire t-il une odeur malodorante particulière ?

      • Bonjour,
        Cela fait plusieurs mois que j’utilise le bicarbonate de sodium comme déo et je suis entièrement satisfaite ! Je le recommande !

        • C’est toujours surprenant au début, parce qu’habitué aux produits cosmétiques classiques. Puis le résultat est toujours au rendez-vous.

          Merci pour ce retour 😉

  • oups, je voulais dire « ni » chlorhydrate …
    Je suis sensible à certaines odeurs trop fortes (certains déo, gel douche, …)

  • Si vous doutez des effets néfastes des déodorants, laissez-moi vous raconter un cas :

    Une connaissance que j’apprécie beaucoup me téléphone en urgence. Elle a mal depuis dix jours et la douleur empire chaque jour. D’abord un torticolis, puis un point transfixiant dans l’épaule et l’omoplate, pour terminer par une insensibilité du pouce et l’index droit. : la douleur est tellement spontanée et vive qu’un scanner est fait en urgence et révèle une hernie discale C5-C6, ce qui correspond bien à l’innervation des doigts dont elle perd la sensibilité.

    Un premier ostéo la traite (elle ne peut se déplacer jusqu’à chez moi), sans résultat. Lorsqu’enfin nous réussissons à nous voir, progressivement, se dessine une chose toute simple : un ganglion axillaire (sous le bras) comprime le nerf placé juste à coté. Je m’interroge et demande si elle a changé de déodorant. Oui, la marque qu’elle prenait d’habitude est épuisée, elle s’est résolue à en prendre un autre… Deux jour plus tard : violente douleur et une situation alarmante qui heureusement, après la séance est rentrée en ordre.

    Je savais que le corps absorbe les produits cosmétiques placés sur la peau, mais je n’avais encore jamais vu de réactions aussi expressives.

  • Bonjour,

    Je découvre votre blog et je suis stupéfaite. Moi aussi j’utilise la pierre d’alun mais je vais arrêter tout de suite.
    Je m’interroge pour le dentifrice, on peut se brosser les dents avec quoi si on peut meme plus utiliser du dentifrice Weleda ?

    Merci

    • Beaucoup d’autres marques existent. Celles qu’on trouve en grandes surfaces ne sont pas des plus saines.
      Et s’il n’y a pas d’alu, on y trouve du dioxyde de Titane (ce qui rend plus blanche la crème).
      Alors bof… d’autant que du coté bio, elles ne sont pas très performantes.
      Il faut tester et lire les étiquettes.
      En Inde, il se frotte les dents avec de l’huile salée. Ça marche bien, mais ça n’a aucun effet sur l’haleine 🙁

  • Bonjour,

    Ne peut-on pas se brosser les dents avec du bicarbonate ?

    Merci

    • Si, mais le bicarbonate de sodium a également des effets abrasifs.
      Pour info, il paraît qu’en faire une pâte avec de la fraise aurait un pouvoir blanchissant sur les dents. A essayer….

      • Bonjour,

        Pour les dents, la meilleure chose que j’ai pu tester est le siwak. Le problème c’est qu’en France on ne le trouve que dans des sachets donc plus très frais, des huiles essentielles sont parfois ajoutées, le goût est différent même si il nettoie tout de même. Mais rien à voir avec celui que l’on peut acheter fraîchement ramassé dans les pays où il pousse, qui est un peu piquant, nettoie les dents et donne une bonne haleine. (même en se passant totalement de brosse à dent et dentifrice…)

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Siwak

  • Merci pour ces informations, je sais ce qui me reste prochainement à supprimer dans ma salle de bain..
    Pour le dentifrice,je fais le test depuis quelques semaines maintenant au bicarbonate de sodium.
    C’est en effet assez abrasif, j’ai pris soin de ne pas frotter trop fort au départ car cela faisait saigner mes gencives qui étaient un peu sensibles ces derniers temps, mais étonnamment j’ai l’impression qu’elles se renforcent car elles saignent maintenant très peu. (mais peut etre n’est ce pas lié, beaucoup de choses changent en ce moment).
    On trouve certaines recettes qui font un mélange bicarbonate de sodium, argile blanche très fine, HE de menthe.
    Je l’utilise pur, ou j’écrase de la menthe fraiche dedans car le seul hic…c’est que ce n’est vraiment pas bon. Grosso modo, c’est comme avoir une cuiller de sel dans la bouche!

    L’intérieur de la peau de banane (à frotter sur les dents) aurait un effet blanchissant mais cela reste à tester:
    http://zafro.net/2013/01/30/peau-de-banane-pour-des-dents-blanches/
    Il en va de même pour le citron. Par contre je ne sais pas si le citron peut être directement mélangé avec le bicarbonate de sodium.

    Attention à ne pas mélanger bicarbonate de sodium et vinaigre que ce soit pour les dents ou les aisselles!Il semblerait que le mélange soit nocif (CO ou CO2 navrée je suis très limitée dans mes connaissance en chimie..).
    Tout ce que j’ai pu constater, c’est que le mélange sert à nettoyer..les WC, que même en faibles doses, le mélange mousse fortement
    Mais un chimiste pourra peut être préciser sur vinaigre+ bi et citron +bi..

    Sinon pour se laver les dents dans la journée…croquez des fruits!! Qui n’a pas ressenti l’aspect lisse des dents après avoir croquer une pomme..

  • Bonjour
    Je vous remercie pour ce blog empli de précieux échanges.
    Au niveau déo, j’aime me préparer un mélange de bicarbonate de sodium, d’argile blanche auquel j’ajoute quelques gouttes d’huile essentielle de palma rosa. Je n’y ajoute pas de liquide et j’applique cette poudre avec un pinceau type blush…. et voilà, simple, facile et agréable
    Et idem pour le dentifrice
    Dans un pot 1/10 de bicarbonate de sodium, le reste d’argile blanche et quelques gouttes d’huile essentielle de citron, sauge ou tea-tree selon l’envie du moment. Je mélange cette poudre avec une baguette en bois et le tour est joué. Comme le bicarbonate de sodium est trop abrasif pour les dents, l’argile blanche qui est plus douce neutralise cet effet.

  • Bonjour. C’est avec un grand intérêt que j’ai lu votre article. Et j’avoue que je suis un peu interloquée !
    Voilà le lien du site notéo qui se targue de noter et référencer les produits divers du quotidien ; Le lien mène à leur notation sur une pierre d’alun de la marque PA :

    http://www.noteo.info/produit/deodorant-stick-doux-153983/#product_info

    Qu’en pensez-vous ? Merci pour vos partages et bonne continuation.

    • La même chose que dans l’article plus haut : la pierre d’alun contient de l’aluminium.

  • En espérant cette fois que même si le sujet est ancien mon commentaire sera publié :
    Certes il est vrai que l’alun contient un sel d’aluminium a hauteur de 5% soit moins de 0.6% d’aluminium appliqué sur la peau en raison de l’utilisation de la pierre d’alun avec de l’eau soit en dessous de tous les seuils acceptables par différents organismes de santé.

    De plus, vous ne faites aucunement état du fait qu’à l’heure actuelle aucune étude publiée n’est en mesure de prouver la pénétration transcutanée de l’alun qui selon certains dires n’agirait qu’en surface.
    Néanmoins vous avez raison en indiquant que naturel n’est pas syndrome d’innocuité, les plus grands poisons ayant toujours été d’origine naturelle (curare… ).
    Quant à votre partie sur le leurre de la grande distribution, je me permets de vous signaler que toute la polémique est remontée en 2012 lors de la « re » sortie d’une étude de 2004 de l’université de Poitiers, qui avait été à l’époque remise en cause pour sa crédibilité scientifique, car ne portant que sur une personne insuffisante rénale, utilisant un déodorant au chlorhydrate d’aluminium (non présente dans la pierre d’alun).
    Étude qui au passage n’a jamais pu être généralisée sur une population plus large.
    Cette étude est « re »sortie 8 ans aprés sa publication à la veille du lancement par un grand groupe d’une gamme de déo sans sel d’aluminium, alors la manipulation n’est pas toujours ou on croit qu’elle est.
    Je vous suis néanmoins sur le fait que comme ingrédient à la mode la pierre d’alun utilisée aujourd’hui provient de diverses origines plus ou moins naturelles, et que les intérêts financiers en jeu amènent certains groupes à être peu vigilants sur l’origine de cette matière.

    Enfin, il ne faut pas oublier que la pierre d’alun est son usage en cosmétique font état de plus de 2000 ans de pharmacopée sans à ce jour aucune remontée d’effets secondaires ou néfastes.

    • Je n’ai jamais eu votre ancien commentaire !
      Sachez que je ne censure rien, sauf ce qui est outrageux.
      Le blog est ouvert à la discussion. C’est d’ailleurs en mettant nos connaissances en commun qu’on avance et que notre jugement se fait en connaissance de cause. Je n’ai pas la science infuse (heureusement).

      Pour info, c’est la somme des quantités que nous administrons qui est inquiétante et qui dépasse de loin le normes admissibles pour un individu lamda. D’ailleurs, tout le monde n’est pas l’individu lamda.

  • Il y a peut être eu un problème
    Je vous remercie de pouvoir apporter les quelques connaissances
    Merci

    • Oui, j’ai eu de nombreux commentaires vides à un certain moment.
      Je pense qu’il y avait un conflit entre plugins.

  • Bonjour, votre article est très intéressant. J’étais au courant pour les déo et la pierre d’alum mais ne savait malheureusement pas par quoi remplacer ces produits. Maintenant une petite question, on en trouve en grande quantité dans les vaccins, les entreprises pharmaceutiques ne pourraient-elles pas remplacer l’aluminium par autre chose, et d’ainsi arrêter d’empoisonner nos enfants ?

    • Je répondrai par un commentaire d’un médecin sur un autre site, lequotidiendumedecin.fr :

      L’institut Pasteur avait mis au point des vaccins adsorbés sur phosphate de calcium (Vaccins IPAD) pour justement remplacer l’aluminium et en éviter ses effets indésirables… Ils ont été commercialisés de 1975 à 1985, année où Mérieux a racheté Pasteur. En 87, les vaccins IPAD n’ont plus été commercialisés. Ne restait que le DTPolio® Mérieux sans alu, qui a été en rupture de stock et finalement suspendu en 2008. La question est : suspension pour raison d’efficacité ou pour raison industrielle (économique) ? Le principe de précaution est-il respecté ? Combien de temps pour interdire l’amiante, le Bisphénol A… ?

  • Perso, j’ai arrêté toute utilisation de déodorant, j’ai testé et j’approuve a 2000% le citron ! Et oui qu’il soit vert ou jaune, l’idéal c’est de l’acheter en bouteille déjà pressé a garder au frais et qui vous servira aussi en cuisine 🙂 après chqs douche, j’en mets sur un Cotton et je le tapote sous les aisselles et la je vous garanti que même après une journée de boulot, zéro odeur, je transpire oui, mais je ne sens rien car le citron est anti bactérien testez et vous verrez 😉

  • Il semblerait que la plante « Alpinia galanga » soit efficace contre les odeurs corporelles.

  • Bonjour
    J’ai aussi fait quelques recherches sur la Pierre d’alun et je suis sarrivée au mêmes conclusions. J’en ai fait un article sur mon blog :http://eco-mariate.blogspot.fr/2013/02/deodorant-bio-la-pierre-dalun.html
    J’ai ensuite réalisé une recette de déodorant crème, mais je suis partie sur l’idée que c’est le milieu acide qui empêche la prolifération des bactéries responsables de la mauvaise odeur. Mais sur ce sujet, je n’ai trouvé aucune explication ni étude. Etes vous curtains que c’est en milieu basique, donc avec du bicarbonate, que les bactéries sont éliminées? J’ai expérimentée les 2 cas, et je dois dire que les odeurs sont moins fortes et acres avec la crème avec un pH de 5. Ici m’a recette : http://eco-mariate.blogspot.fr/2013/05/mariaschka-recette-du-deodorant-bio-et.html
    Ensemble on trouvera peut être LA solution!

    • Il n’y a pas UNE solution ! Chacun doit trouver SA solution.

      Pour le pH, cela dépend de la composition de la crème.

  • Ben voilà, je me posais la question de savoir POURQUOI mes aisselles refusaient catégoriquement l’alun qui me brûle les aisselles, grâce à vous j’apprends que l’alun c’est de l’alu . La réponse était dans votre article. Merci infiniment

    Quant à la transpiration, en dépit de l’inconfort, j’ai cessé l’utilisation de tout déodorant et autre anti-perspirant très dangereux parait-il. Une fois que le corps « habitué » j’ai pu remarquer :

    – aucune odeur si on porte des matières naturelles (coton, bambou, dérivés de bois oui oui).

    Autre recette, ma grand-mère qui ne jurait que par le vinaigre (pour rincer les bocaux et enlever toutes odeurs) se tamponnait d’un mélange eau + vinaigre de cidre, eh bien, elle ne sentait rien même par forte chaleur. Difficilement adaptable dans nos modes de vie mais pourquoi pas.

    Cet amour du naturel est dangereux, à Alès par exemple, les marchés regorgent d’étals recouverts de pierre d’Alun de toutes tailles et tout le monde plonge.

    J’en profite pour louer vos travaux qui tantôt nous éclairent, tantôt nous guident sur la voie d’un bien-être lucide

  • Déodorant à faire sois même !
    -Mettre dans un bocal une cuillère à café de résine de pin réduite au pilon avec une cuillère à café de vodka pour dissoudre la résine, y ajouter quelques épines de pin, des feuilles de laurier, du thym et des zestes d’agrumes puis recouvrir de vodka et laisser reposer 2 semaines.
    -Filtrer et ajouter 100ml d’eau d’oranger puis mettre le tout dans une bouteille à pchit
    (La vodka sert à libérer les huiles essentiels)

  • Bonjour, merci pour cet éclaircissement, je reçois justement une amie demain, qui elle, n’utilise que la pierre d’alun comme anti transpirent et aussi contre les aphtes ! Je lui ferai lire votre article. Merci également aux commentateurs pour les alternatives. Je suis musulmane et en Islam le vinaigre dans une maison est conseillé, quand je vois tout ce qu’il apporte pour notre santé et celle de l’environnement je comprends pourquoi ! Hâte de lire vos prochains sujets….

  • Merci innaya pour le siwak ! On délaisse des choses tellement simples saines et à porté de main, pour s’empoisonner via des produits à but commercial…. À nous d’en être conscient et de changer.

  • Désolé mais à partir de quoi écrivez-vous toutes affirmations dans cet article? Quelles recherches avez-vous faites? ou lues? Des sources bon sang ! Loin de moi l’idée que ce que vous écrivez est faux… Cependant, une petite recherche sur le web (les premiers résultats sur Google) nous permet de trouver des informations différentes voir opposées. Notamment sur la nature de l’aluminium présent dans les pierres naturelles. Qui dit vrai? Personne et tout le monde car ne se basant sur aucunes enquêtes sérieuses. Allons lecteurs, soyez un peu plus critique bon sang.

    • Bonjour,

      C’est vrai, à l’époque où j’ai écrit cet article, je n’étais pas encore habitué à nommer les sources. J’ai pris le pli par la suite.

      Au niveau chimique, la pierre d’alun est un sel d’aluminium stable. Mais comme tous les sels, dès qu’il est en milieu liquide, il est sous la forme (K+, Al3+) 2xSO42-. Donc l’aluminium (suivant le pH) surtout, peut passer dans l’organisme.

      Vous trouverez certaines références ici :
      Article qui propose d’éclairer un peu plus sur les sels d’alun. (en anglais)
      Un article qui préconise la prudence par rapport aux sels d’alun (en anglais)

      J’avais de nombreuses autres sources. Je vais tenter de les retrouver pour être précis.

      • Merci pour ces précisions !

    • Je pense que c’est vrai car j’ai demandé il y a quelques temps à mon homéopathe qui m’a dit qu’à priori le sel d’alun est de l’aluminium, donc aussi toxique que les déos dans le commerce.

      D’ailleurs il m’a aussi dit que le stevia serait sans doute dans quelques années reconnu égalemen taussi toxique que l’asparthame, tout ça est une question de gros sous, ils disent la vérité sur la pierre d’alun maintenant après en avoir vendu pendant 20 ans en racontant qu’il n’y avait pas d’aluminium dedans..

      Je pense que le citron, le vinaigre d’alcool ou le bicarbonate font tout autant l’affaire mais ça rapporte moins.

  • Bonjour,
    j’utilise depuis peu en déo un mélange d’huile de coco, de fécule et de bicarbonate.C’est très efficace, bien plus que tous les déo que j’avais utilisé jusqu’à présent! Je pars maintenant du principe que je ne mets sur ma peau que des produits que je pourrais manger!

    • Excellent ! 🙂
      Comment vous procédez ? Quelles sont les proportions ?
      Merci pour votre réponse 😉

  • 2 c.s. de bicarbonate de sodium
    2 c.s. d’amidon de votre choix (poudre d’arrow-root, amidon de maïs, amidon de pomme de terre, tapioca…)
    3 c.s. (35 g) d’huile de noix de coco vierge bio, à température ambiante donc souple (en magasin bio

    j’ai acheté dernièrement de l’huile de palmerosa pour rajouter mais je n’ai pas encore tester.

    recette trouvée sur ce site :

    http://chocolateandzucchini.com/vf/recettes/autres-recettes/deodorant-naturel-fait-maison-recette/)

  • Au contact de l’eau, la pierre d’alun libère des oxydes et des hydroxydes d’aluminium (forme stable d’aluminium)8 qui sont réputés inertes. Aucun renseignement toxicologique officiel ni restriction d’utilisation ne concernent actuellement l’alun naturel. Ces composés sont même autorisés en cosmétologie naturelle et biologique à la différence du chlorhydrate d’aluminium9 ou du chlorure d’aluminium fabriqués industriellement et dont l’innocuité a été remise en cause fin 2011 par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé10,11 en tant que composants de déodorants ou d’anti transpirants.

    Merci de nous mettre toutes les bonnes informations au lieu de sonner l’alarme.

    • « réputés inertes »…

      Vous avez fait un copier/coller d’un texte.
      Pouvez-vous m’en donner les sources SVP. Merci 😉

      • Bonjour,
        Je crois qu’ ArieL n’a pas répondu !?
        C’est Wiki ; http://fr.wikipedia.org/wiki/Alun
        Section : « Impact sur la santé »

        • Alors ça ne m’étonne pas.
          Merci 😉

          • Si vous cliquez sur les petits numéros à la fin des infos dans les articles wiki, vous trouverez les sources… Je sais bien qu’il faut parfois prendre wikipedia avec des pincettes, surtout quand elles ne sont pas sourcées, mais il ne faut pas tomber dans la mauvaise foi quand elles le sont.

          • Je ne sais pas à qui vous vous adressez, mais justement, si vous allez sur l’article cité et que vous le lisez, c’est ambigu : on y note sa toxicité puis plus bas, il est prétendu « inerte » sans référence pour appuyer cette affirmation.

          • Je suis d’accord avec vous au sujet de la pierre d’alun, mais je n’aime pas le « bashage » de wikipedia alors que c’est une source précieuse d’information (surtout le site en anglais), lorsqu’on sait l’utiliser et trier les infos, et qui m’aide beaucoup depuis 10 ans,

            Mais bref, c’est effectivement un peu hors-sujet.

            Bonne journée

          • En fait, c’est une bon début d’information et comme vous le dites : il faut savoir l’utiliser et trier les infos.

            Mais le problème n’est pas tant Wikipedia que la manière dont l’information est prise par le lecteur, souvent pour argent comptant.

  • Un goût ou une odeur citronnée? Mhmh. 😉
    Non sérieusement, merci pour ce point info, je n’ai jamais trop apprécié la pierre d’Alun mais maintenant, je trouve ça bien de ne pas l’avoir utilisé.
    J’ai aussi des amis qui fabrique leur déo eux-mêmes avec bicarbonate de soude, huiles essentielles et huile végétale 100% (noix de coco en général). Ca fonctionne bien et ça sent divinement bon!

  • Je voudrais savoir s’il y a du sel d’aluminium dans les dentifrices, je ne le vois pas marqué dans
    les ingrédients. Est-il écrit sous une autre appellation (un autre nom) ? Merci de votre réponse.

  • Bonjour, j’ai trouvé l’article très intéressant, j’utilise depuis environ deux ans la pierre d’alun, car dès que j’utilise un deo classique, il n’a plus d’effet sur moi au bout d’un certain temps. Je pensais aussi que la pierre d’alun était sans danger car naturelle…

    Le problème, c’est que nous croyons tout ce qu’on nous dit. On nous dit que la pierre d’alun c’est sans danger, on se jette dessus, on nous dit que c’est dangereux, on change de deo (quand je dis on je m’inclus dedans).

    Je n’ai pas lu tous les commentaires mais je persiste à penser cela : pourquoi nous continuons de croire tout ce qu’on nous raconte alors qu’on se fait avoir à chaque fois ?

    Vous parlez d’autres méthodes pour remplacer, comme le bicarbonate. Tout le monde ouvre grand la bouche et se dit qu’il va essayer. Mais encore une fois, on croit sur parole et on l’utilise, est ce que quelqu’un a remis en question l’utilisation du bicarbonate par rapport à sa dangerosité ? Ou encore une fois, et comme on a fait pour la pierre d’alun, on entend que c’est sans danger alors on fonce ?
    Je ne sais pas qu’elles sont les conséquences du bicarbonate en tant que déodorant, mais je sais qu’il est très pratique pour beaucoup de choses (cuisine, nettoyage, lessive, etc) mais qu’il n’est pas tout à fait sans danger, étant un composé chimique. On nous dit qu’il est parfait en dentifrice, mais il abime l’email et est donc déconseillé sauf si c’est occasionnel (comme le citron). Mélangé à du vinaigre il sert de propulseur pour fusée… Il ne faut pas jouer au chimiste chez soi !

    Bref, j’ai pris comme exemple le bicarbonate mais ça vaut pour tout le reste, mon but n’était pas de dire qu’il ne fallait pas l’utiliser car franchement, je n’en sais rien. Mon but était de pointer du doigt la facilité avec laquelle on nous manipule, car nous ne remettons rien en question et ne nous renseignons pas assez.

    Si on se rend compte qu’on nous a dit des bêtises pour la pierre d’alun, on ne devrait pas recommencer les erreurs et croire les remèdes proposés par tout le monde, surtout sur internet ! On devrait plutôt se renseigner sur chaque solution proposée afin de trouver celle qui nous correspond le mieux. C’est ce que j’en ai déduit après m’être rendue compte qu’on nous trompait sur la pierre d’alun, et je souhaitais faire partager mon opinion. Toujours se renseigner !

  • Bonjour, ma découverte pour les déodorants naturels c’est la marque Lush cosmétiques frais faits mains, il existe des boutiques et un site en ligne, je trouve cette marque écolo mieux que certains produits bio…Ils vendent des déo en poudre (oui c’est bizarre je sais) et même en savon sec, ils sont tous à base de bicarbonate de soude ou talc et d’huiles essentielles. A vos déo!!

    • Je ne retrouves pas le lien vers le super reportage que j’ai vu il y a quelques temps sur les cosmétiques et dans lequels ils parlaient de la marque Lush entre autre…..Et elle est loin d’être clean cette marque….que ça soit en matière d’utilisation de produits pas terribles et expérimentés sur les animaux comme en matière de pollution environnementale , mais j’ai trouvé un petit lien qui récapitule pas mal les mauvais points cités dans le reportage :

      http://www.laveritesurlescosmetiques.com/themen_051_fr.php

      • Bonjour, je viens de faire une recherche je crois qu’il s’agit du reportage « Gel douche, peaux sensibles s’abstenir » sur France 5, un article le résume.

        Cet article montre ce que je savais déja : les produits Lush ne sont pas des produits 100%bio, par contre comparé à des produits de grandes surfaces, ils utilisent beaucoup moins de produits issus de la pétrochimie et y ajoute des produits naturels ou bio, c’est une alternative qui peut plaire.

        Après il est vrai que CERTAINS produits contiennent des parabens ou autres ingrédients synthétiques mais c’est explicitement indiqué sur le site (on peut même cliqué sur le-dit ingrédient pour avoir une explication), mais ce ne sont pas TOUS les produits Lush, et en comparaison avec ceux de grandes surfaces, pour moi y’a pas photos…

        De plus, sur leur page intitulé « Nous croyons », l’avant dernier paragraphe explique bien : « Notre réussite est passée et passera encore par de nombreux essais. Nous avons trébuchés, fais de mauvais choix, mais nous en avons toujours tirer la meilleure des leçons. Principalement grâce à vous. Nous n’avons de cesse de nous améliorer et d’être encore meilleur, de vous offrir des produits encore plus performants et encore plus éthiques. Lush revoit ainsi régulièrement les formules de ses produits et le choix de ses ingrédients. Nous avons l’ambition d’être une marque 100% naturelle dans 5 ans…. »

        D’ailleurs sur l’article que vous citer, les 2 premiers produits ont été retirés de la vente, le 3 ème à légèrement changé de compo, depuis 2010, c’est donc la preuve qu’ils écoutent, essais, ce qui n’est vraiment pas le cas d’autres marques….

        Je leur reprocherai par contre l’abus des prix vu que la totalité des ingrédients n’est pas issus de l’Agriculture Bio…et concernant les tests sur animaux j’aimerais aussi qu’ils soient plus catégorique sur les test des matières premières car leur fournisseurs signent une « charte », cela me parait un peu léger…Ce qui est sur c’est que le produit « fini » est testé sur des humains c’est déja bien.

        • Alors, j’ai été fan de Lush pendant longtemps, j’adore encore certains de leur produits, mais je commence à en avoir un peu marre de leurs excuses…

          Ils prétendent de faire au mieux, de continuer à chercher mais de ne pas avoir trouvé d’autres d’alternatives en attendant, etc, etc… Mais une question me revient à chaque fois:
          Mais alors, comment font les autres?
          Si c’est si difficile que ça, pourquoi des marques comme Lavera, Logona, Santé, Coslys, Melvita, Eubiona, Douce nature, Burt’s bee etc, etc, arrivent à faire de produits bio, clean, cruelty-free, et (à part quelques exceptions) qui coûte moitié moins cher que les produits LUSH?
          Je m’en suis d’autant encore plus rendue compte depuis que j’ai commencé à faire mes propres produits cosmétiques.
          Je ne sais pas qu’elles sont les raisons qui empêche Lush de se mettre complètement au clean (Paresse? Intérêts financiers?), mais dans le fond, je m’en moque un peu. J’en ai juste marre qu’on se moque de moi.

  • Je suis lecteur depuis peu et je ne sais pas en quelle année a été publié cet article et les commentaires.
    J’utilise depuis longtemps et toujours la poudre d’Alun actuellement de la maison Karawan : http://www.karawan.fr/boutique/fr/gestes-et-soins/50-poudre-d-alun.html

    J’ai lu une notion que je n’ai pas apperçue ni dans l’article ni dans les commentaires et j’aimerais la partager avec vous pour savoir si c’est véritable !
    Soit disant avec la pierre naturelle (Potassium Alum) contrairement à Ammonimu Alun : « La structure particulière des molécules fait que celles-ci ne peuvent pénétrer la peau »
    http://www.penntybio.com/content/24-la-pierre-d-alun-dangereuse-ou-inofensive-

    « il faut vraiment faire la différence entre la pierre d’alun naturelle de potassium et la pierre d’amonium synthétique bien souvent en provenance de chine.
    La première  » potassium alum » est complètement naturelle , l’essayer c’est l’adopter.
    Y a-t-il deux sortes de pierre d’alun? Oui, il existe sur le marché la pierre dalun NATUREL et la pierre d’alun SYNTHETIQUE.
    La pierre d’alun de potassium est à base d’alunite naturel extrait de mines. Quant à la pierre d’alun d’ammonium, elle est fabriquée par les industries chimiques asiatiques avec du sel d’ammonium obtenu par synthèse.
    La pierre d’alun naturel se reconnaît à sa composition non à son apparence. La loi sur les cosmétiques exige que les fabricants déclarent les ingrédients sur leurs étiquettes. Vous pouvez donc facilement savoir si le produit contient de l’ammonium ou non. La pierre d’alun naturelle est identifiée comme « POTASSIUM ALUM ». Quant à la pierre d’alun synthétique, elle doit obligatoirement être déclarée comme « ammonium alun »..
    Quelle est la différence entre la pierre d’alun préparée par Verdan et la pierre d’alun d’ammonium provenant de Thaïlande?

    La pierre d’alun Verdan est à base de sel de POTASSIUM qui est un élément provenant de la nature. Quant à l’alun d’ammonium, il est fabriqué à base de sel d’ammonium (NH4)2SO4, élément qui est un sous-produit de l’industrie chimique lourde. En effet, le sel (sulfate) d’ammonium thaïlandais provient des industries du nylon, et est un sous-produit du Caprolactam.

    sel de potassium sel d’ammonium
    K2 (SO4) NH4 (SO4)
    K = Potassium extrait de la nature NH4 = ammonium fabriqué par synthèse de Nitrogene avec Hydrogène
    pierre d’alun au potassium naturel alun à l’ammonium synthétique

    Je ne comprends pas tout et ma question est : Est-ce que cela reste un sel d’aluminium qui est absorbé par le corps ? donc malsain ou est-ce que ceci apporte des éléments supplémentaires à votre opinion ?

    Cordialement
    Jerome.

  • J’étais aussi passé à la pierre d’alun il y a une dizaine d’années, tout en ayant de sérieux doutes. Comme je ne suis vraiment pas spécialiste en chimie, à l’époque je croyais devenir folle, car j’écumais la Toile à la recherche d’études et d’articles clairs et surtout sincères qui pourraient finir de me convaincre… sans grand succès…

    Et puis je suis tombée sur un professeur de chimie à qui j’ai posé la question. Et il m’a dit en souriant: oui, oui, techniquement ce n’est pas de l’aluminium, il n’y a pas de risque… tant que ce n’est pas mouillé!…

    Alors j’ai arrêté la pierre d’alun, et pendant un temps j’ai fait confiance bêtement à San*x qui garantissait 0%, jusqu’à ce que je fasse plusieurs débuts de mastites (j’ai beaucoup de kystes hydriques). Et là ça a été la fin: maintenant c’est huile de coco + bicarbonate + argile blanche. Top, et plus eu de mastites!

    Pour la petite histoire, cette aventure m’a laissé complètement dégoûtée, car je suis maintenant très consciente qu’il y a des tas de gens qui mentent ou croient savoir, ou affirment avec un bel aplomb qu’une chose est sans danger quand il n’en ont aucune idée… Et ça m’énerve beaucoup, car je voudrais pouvoir avoir confiance, surtout en des personnes que je considère comme des professionnels (médecins, mais aussi vendeurs de magasins bios par exemple!). Et puis mince, ça veut dire qu’il faut toujours tout mettre en doute, c’est fatiguaaaaaant!!! Je pensais que le but de vivre en société, c’était ça: partage des tâches! Grrrrr!!!…

    • Je suis arrivé aux mêmes constatations que vous.C’est pour ça que j’ai fait ce blog. Pour partager mon point de vue de professionnel.
      Je ne connais pas tout. Mais je n’hésite pas à exposer des doutes. C’est le cas ici.
      En revanche, je sais comment fonctionne le corps humain. Lui, heureusement, ne ment pas. J’ai tendance à l’écouter.

    • Eh oui !!
      Tout le monde n’est pas forcément pourri (en tout cas pas intentionnellement) 😉 !
      Il y a des gens de bonnes volonté qui ont été trompé par des personnes de confiances ou qui croient avoir la bonne connaissance sans que cela soit le cas !?
      C’est difficile d’y retrouver ses petits, c’est pour ça que la quête de la vérité, pour autant qu’elle soit en plus personnelle est un chemin long et ardu.
      Une bonne clé je pense pour savoir plus ou moins à qui on peut faire confiance, sont des gens expérimentés comme on en trouve dans ce blog, même si on en ressort également parfois perplexe car on y trouve aussi de tous les avis 😉 Par contre ceux qui ont un intérêt financier manifeste dans une solution, on peut pratiquement toujours les mettre nettement en doutes …
      Le boucher qui dit qu’il n’y a que la viande de bon pour la santé, le poissonnier le poisson, l’industrie pharma que les médicaments pour guérir etc. etc.
      On le remarque facilement dans toutes les publicités également, les plus flagrantes sont celles de l’industrie alimentaire !? Ils sont gentils et nous prennent vraiment pour des simples d’esprits, malheureusement à force de matraquage et de fausses croyance, beaucoup leurs donne le bon Dieu sans confession ! Eh non, la quête de la vérité n’est pas par là…

  • Bonjour,
    Qu-est-ce que le « ricinoléate de zinc » présent dans certains déo naturels et qu’en pensez-vous ?
    Cordialement

    • Je n’ai pas fait de recherches dessus.

      En revanche, autant le Zinc est souvent conseillé en complément, autant je découvre que l’organisme y réagit de manière non favorable.

  • bonjour,
    il ne faut se compliquer la vie , le siwek ,,,désigné plus haut. ( je suis un consommateur)
    inalij

  • Une utilisation prolongée du bicarbonate de sodium est déconseillée compte tenu de sa teneur élevée en sodium. Son emploi est contre-indiqué aussi pour les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque ou rénale.

  • Bonjour Wladislas,
    Mon déo ne contient que (selon notice) du « potassium alum » est dangereux aussi?
    Aussi pas compris votre commentaire sur les granules homéopathiques. Ca m’intéresse car j’en prends. Avez-vous une page à ce sujet?
    Pour apporter ma pierre à l’édifice, je confirme que le citron doit blanchir les dents en tout cas je l’utilisais pour blanchir mes ongles et ca marche. CEPENDANT je ne pense pas que cela soit bon pour les dents car je pense que ca mange l’émail des dents.
    Pour le vinaigre et bicarbonate, j’en avais souvent entendu parler pour soigner ou nettoyer la maison mais pas comme déo. Vu comme ca ronge la saleté, je me demande si sur notre peau cela ne fait pas le même effet ? A étudier…

  • dans l’alun il y a de l’aluminium mais associé avec autre chose;
    j’ai lu beaucoup d’articles la dessus, et c’est pas certain que cet aluminium puisse aller dans le sang
    perso, 100% efficace, j’utilise du bicarbonate de soude (sodium), une noisette dans ma main et un peu d’eau et j’applique sous les bras; ça dure toute la journée

  • Bonjour,
    Merci pour cet article ! Votre site est une vraie mine d’informations.

    J’utilise depus 1 mois de l’huile essentielle de palmarosa. Je l’ai mise dans un petit roll-on de 5ml. Et après la douche, sur la peau propre et sèche, je passe le roll-on.
    L’odeur est fleurie, et je la trouve agréable. Un peu forte au début, mais ça s’estompe. Et l’efficacité dure toute la journée (même en cas de chaleur)

    Il est important de l’appliquer sur une peau propre.
    J’ai remarqué qu’il ne sert à rien d’en remettre dans la journée car les « mauvaises odeurs » se font sentir.
    Le roll-on évite de s’en mettre sur les mains.

    A la lecture des commentaires, je vais essayer le vinaigre blanc !

    Encore merci pour vos articles, et BRAVO !

  • Il existe un mythe selon lequel le potassium alum serait toujours naturel.

    Et pourtant ce n’est pas le cas, car sur le marché la plus grande partie de l’alun vendu à travers le monde est un alun de potassium synthétisé à partir d’un hydroxyde d’aluminium (bauxite) ou d’un hydroxysulfate d’aluminium et de potassium (alunite).

    On reconnaît toutefois ces produits par leur aspect final blanchâtre car il reste dans le produit synthétisé un peu d’hydroxyde d’aluminum.

    Allo’Nature présente la première pierre d’alun de potassium naturelle certifiée Ecocert Cosmos et garantie sans hydroxyde d’aluminium.

    Vous la reconnaîtrez par son origine Made in Panama, et par son aspect plus transparent. Cet alun certifié est le véritable potassium alum naturel appelé kalunite à ne pas confondre avec le terme alunite qui est un hydroxysulfate d’aluminium et de potassium.

    Source : LA VERITE SUR LA PIERRE D’ALUN
    http://www.allonature.com/mag/fr/page-649185.htm

  • Après utilisation de la pierre d’alun sous les bras, j’ai attrapé des ganglions sous les bras et des douleurs jusqu’au doigt. Il est vrai qu’il n’y a plus d’odeur mais après plusieurs essais, mon corps réagi mal.
    Attention quand même j’ai tendance à dire. 😉

  • Bonjour,

    Félicitations pour votre article, c’est pour cela que nous avons créé un dédodorant sans pierre d’alun á base de magnésium, de karité, d’huiles végétales et d’huile essentielle de Palmarosa. Le magnésium connu pour ses bienfaits anti-stress et énergisants s’avère être aussi redoutable contre les mauvaises odeurs. Notre composition s’avére être réellement efficace. Vous trouverez plus d’informations sur le site http://www.beautiss.fr

    • Très intéressant. Merci pour ce lien. 😉

    • Bonjour, distribuez vous ou vendez vous en Suisse ?
      Cordialement

  • Bonjour,
    Merci wladislas et felicitations pour vos articles. Je me permets de répondre á Jérome, nous livrons en Suisse le prix de livraison est de 4.90 euros, pour la France la livraison est 1.90 euros. Bonne journée.

    • Merci !
      Je commande de suite…
      Cordialement.
      JD

  • Effectivement, je déconseille aussi la pierre d’alun qui me donnait des douleurs sous les aisselles au même titre que tous ces déodorants truffés d’aluminium et autre cochonneries…
    Depuis des années, je fais mon déodorant avec de l’huile essentielle de sauge sclarée (anti-transpirante) avec un peu d’huile essentielle d’ylang-ylang pour le plaisir qu’il procure,
    j’y rajoute une pincée de bicarbonate de sodium, et je mélange le tout dans un flacon roll-on avec de l’huile sèche ou de l’huile d’amande douce ou du gel aloévera, selon les circonstances… et je n’ai plus aucune douleur et finies les odeurs désagréables pour la journée 😉

  • Après avoir recherché un déo efficace et non-toxique pour ma fille adolescente, j’ai trouvé l’huile essentielle de Palmarosa, d’une efficacité aussi redoutable que simple d’application.

    Le problème est que ses « copines » ont commencé a lui faire des remarques sur ce parfum « vieillot ».

    Du coup, je suis reparti pour des recherches et test de recettes de gel déo, à base de bicarbonate, d’eau, d’huile et d’épaississants, qui n’étaient pas très simples à réaliser, en si petite quantité, mais qui finissaient toutes par déphaser (séparation du bicarbonate, de l’huile et du gel) au bout de quelques temps.

    J’ai alors eu l’idée d’utiliser du gel d’aloe vera bio (jus d’aloe vera+ gomme xanthane) et d’y ajouter du bicarbonate et quelques huiles essentielles comme conservateur, anti-bactérien et parfum.
    Il n’y a pas plus simple à fabriquer et je mets le mélange dans un roll-on. Par précaution je secoue avant d’appliquer et au revoir les mauvaises odeurs.

    La recette pour un roll-on de 50ml:
    40ml de gel d’aloe vera ( du gel, pas du jus)
    5g de bicarbonate de sodium
    10 gouttes de palmarosa

    Personnellement je trouve l’odeur du Palmarosa trop « féminine », alors je mets 7 gouttes de palmarosa, 5 de menthe poivrée et 2 de citron vert.

  • j ai lu votre publication concernant la nocivité de la pierre d alun
    En effet nous ne savons pas tout
    Mais vous omettez de mentionner qu il faut être attentif à l ettiquetage du déodorant

    La pierre d alun synthétique est annoncée comme « ammonium alum » qui se fixerait sur la peau et
    passerais dans le sang… donc serait cancérigène ou lié à des pathologies neuro dégénératives

    La pierre d alun naturelle est annoncée comme « potassium alum »
    Mais l aluminium contenu dans la pierre naturelle n a pas la même forme et donc n a pas la meme incidence sur notre santé.
    Il ne se fixe pas sur la peau, est éliminé par la transpiration ou sous la douche.

    Ne dramatisons peut être pas tout
    C est quand même bien efficace donc attention a l ettiquetage

    • Il ne se fixe pas sur la peau, est éliminé par la transpiration ou sous la douche.

      A quoi sert-il alors ?

Laisser un commentaire

Bienvenue

Vous trouverez dans ce blog des informations relatives à mes recherches thérapeutiques. Il s’agit donc d’un partage de connaissances. J’ai voulu cet échange bref. Les informations sont courtes. Elles vont à l’essentiel et sont des portes que vous êtes libres de franchir ou non. A vous d’aller voir au-delà.

Faites-le maintenant :

Inscrivez-vous à ma newsletter

et recevez gratuitement le manuel complet pour libérer les émotions toxiques et vivre la vie de vos rêves !

Manuel EFT de Gary Craig

Rejoignez-nous !

Vous êtes actuellement 22520 personnes de tous les continents à suivre mes articles. Je suis heureux de découvrir qu'un peu partout sur la planète, d'autres personnes cherchent, comme moi, une médecine à la fois plus saine, plus écologique et plus respectueuse de l'être humain, et je suis fier de pouvoir contribuer, à mon niveau, à cette demande.

A méditer :

Dans le domaine des pathologies, la manière de penser du "malade" est la maladie première qu'il convient de guérir.

de Serge Fitz, dans Les CAPACITÉS FANTASTIQUES de la CONSCIENCE, éditions Vega 

Mes lectures du moment

André Charbonnier_Festen Mode d'emploi
Byron Katie_AIMER CE QUI EST_4 questions
S'éveiller à la surconscience par Swami Kriananda

UA-28721965-4
Lire les articles précédents :
Je m'interroge
J’ai du mal à comprendre

  Voilà plus de 10 ans que j’exerce. Mais en réalité, mes recherches ont vraiment commencé il y a 25...

Fermer