59 réponses

  1. Chantal
    9 novembre

    Bonjour j’ai acheté le livre de Thierry de lestrade après le visionnage du film, il est passionnant. Il manque juste des explications claires pour guider le débutant et je vois que cela n’est pas aisé à obtenir. Même vous, vous ne détaillez pas de méthode pourquoi ? Parce qu’elle est propre à chacun ? Ou par peur d’influencer ? Certains préconisent le jeûne d’un jour de temps en temps pour alléger le corps et l’aider à se régénérer. Avez vous une idée ? Merci de tous vos articles.

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      14 novembre

      Parce que ce n’est pas un lieu de cours. Je partage une information, une ouverture intéressante qui permet à ceux que ça intéresse d’aller chercher plus loin, comme vous le faites.

      Si vous revisionnez le film, vous comprendrez que le résultat n’apparaît qu’après la phase d’acidose, au 3ème jour. Le jeune d’un jour est donc inintéressant. Il n’apporte rien. Ca ne m’étonne donc pas qu’on l’introduise sous cette forme en cancérologie. Résultat zéro garantie. Pour prouver que ça ne marche pas, il n’y a pas mieux.

      Maintenant, comme le reste, ce n’est pas une panacée. Parce qu’assainir un seul système physiologique sur plusieurs n’est pas garante d’un résultat. Dans ce sens, cela ressemble un peu à la roulette russe…

      Pour conclure, sachez que je préfère donner des principes et rapporter la personne à ses propres ressentis plutôt que de donner des recettes toutes faites. Mais n’hésitez pas à partagez vos trouvailles. Vous aiderez d’autres à trouvez leurs solutions 😉

      Répondre

  2. cyrille
    12 novembre

    bonjour monsieur barath,
    Encore un reportage exceptionnel qui fait réfléchir.
    C’est une pratique que j’ai bien envie d’essayer.
    Il me faudrait etre en vacances me munir d’une bouteille d’eau et d’au moins 7 jours minimum de cure si j’ai bien compris.
    Mon histoire est celle ci;
    Depuis l’age de 6 ans j’ai pratiqué énormément de sport entre le foot , l’athlétisme , la boxe anglaise ect…., environ 10 h semaine , jusqu’à l’age de 25 ans sans aucune blessure , l’age ou j’ai contracté une hernie discale l 5 s 1 à gauche que j’ai du faire opérer.
    Dans cette meme année j’ai eu 3 luxation épaule droite , fissure du ménisque droit et les douleurs ont commencé un peu partout ., pubalgie , coincement cervicale douleur au dos , luxation de la tete de péroné au deux genoux.J’avais l’impression que le ciel me tomber dessus.
    J’ai consulter un posturologue qui m’a conseillé des semelles ortho qui sont censé m’aider pour ma bascule du bassin de 4 mm , et la consultation d’un ostheo que je vois dès lors 2 fois par ans. Pour finir le tout je m’étire presque tout les jours , je mange equilibré avec une supplementation en omega 3 et de magnesium 300+ couplé au silicium, je pense meme supprimer le gluten ( je suis le régime de mr Carrio Christophe » CTS nutrition »)
    J’ai 32 ans, je continue la pratique du sport mais toujours dans la douleur , la colonne qui craque tout le temps , je sens bien qu’elle est instable.
    Donc je me demande si le jeun serai la solution inespéré , comme je pense avoir essayer tout le reste à part l’huile de ricin bien sur.
    Dans l’attente de votre avis de spécialiste je vous dis ne changez rien, on ne vous remerciera jamais assez de tout ce que vous faites .
    Vous etes entrain de changer ma vie .
    merci

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      14 novembre

      Changez d’ostéo ! Du travail sur l’os est nécessaire chez vous. C’est évident ! A cause de tous les traumatismes directs.

      Maintenant, je ferai le jeûne trois à quatre jours avant le rendez-vous. Comme ça, vous cumulerez tous les effets bénéfiques et les résultats seront à la mesure de vos attentes.

      Pas le choix, une aide externe est obligatoire.

      Répondre

    • Michel Leduc
      11 décembre

      Si je peux me permettre, informez-vous sur la méthode Feldenkrais. ; )

      Répondre

      • Wladislas
        11 décembre

        Ca ne suffira pas dans son cas.

        Répondre

  3. Chantal
    17 novembre

    Bonjour Une question qui n’a rien à voir pourquoi ce post n’apparaît pas dans votre blog ? Je m’explique je vois ce post via mon téléphone portable et pas sur mon ordinateur ! Étrange non ?

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      17 novembre

      C’est dû au cache de votre explorateur (safari, explorer, firefox, etc.)

      Répondre

  4. sylvia
    18 novembre

    Bonsoir Wladislas,

    Je désire vous manifester toute ma plus profonde gratitude pour votre site, et cette très intéressante et riche vidéo. Vive le jeûne thérapeutique, vive la vie et la santé !
    Bien chaleureusement.
    Sylvia

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      19 novembre

      Merci. Ca fait du bien. 🙂

      Répondre

  5. mariane
    10 décembre

    bonsoir monsieur Barath 🙂

    J’ai expérimenté le jeûne pas totalement mais j’ai ressenti cette euphorie , ce bien être, étant en surpoids j’ai minci mais malheureusement à l’époque je n’avais pas mis en place un changement de mode de vie donc je suis revenue à mes mauvaises habitudes, aujourdh’ui via ce post j’aimerais vous dire un mot du fasting qui est un jeûne intermittent c’est à dire que je repose mon corps en n’absorbant aucune nourriture pendant au moins 16h me concernant de 21h à 13h le lendemain je ne mange rien excepté de l’eau d’ailleurs mon corps m’en réclame spontanément, au début j’étais un peu réticente ( le sacro saint petit déjeuner) mais comme depuis quelques temps déjà je ne consommais que des fruits de qualité bio ( je mange bio depuis pas mal de temps enfin en dehors de mes crises de compulsions :)) donc la transition s’est faite très facilement et les bienfaits ressentis en une semaine en plus de la légereté c’est une joie de vivre intense, une clarté d’esprit, un dynamisme que je n’avais plus depuis longtemps, une envie de changement, une confiance en moi donc voila je voulais témoigner et partager mon expérience avec le jeûne et merci pour votre site passionnant belle sante et energie à tous et toutes

    Répondre

  6. Jacqueline
    10 décembre

    Bonsoir,

    Merci 1000 fois de nous faire partager vos connaissances.

    J’aimerai avoir votre avis sur le jeûne intermittent .(comme l’explique Mariane)

    Répondre

  7. Rémy
    10 décembre

    Bonsoir je ne comprend pas vous portez des jugement sur les thérapeute qui vende des complément alimentaire et vous vous conseiller d’acheter une vidéo la aussi il veul se faire du fric comme vous dites
    merci belle soiree

    Répondre

  8. Marc-André St-Pierre
    11 décembre

    Je ne répondrai pas à la place de M. Barath. Je vais simplement parler de ma propre expérience. J’ai rarement pris des médicaments dans ma vie. Depuis plus de 30 ans, cependant, j’ai essayé une panoplie de remèdes naturels de toutes les sortes. Et je le fais encore (mais de moins en moins).

    Depuis un certain temps, je me pose la question à savoir si tout ça sert vraiment à quelque chose. J’en viens à la conclusion que, généralement, les produits naturels peuvent aider pour des problèmes ponctuels. Quand les problèmes deviennent chroniques, c’est une tout autre histoire. Et là, d’un thérapeute à l’autre, ils sont tous supérieurs au précédant et leur produits aussi.

    J’en suis venu à me dire que ça doit être plus simple que ça de soigner ces problèmes de santé. Et aujourd’hui je reçois la newsletter de M. Barath qui pense exactement comme moi.

    Je ne crois donc pas qu’il s’agisse de jugement sur les thérapeutes mais d’observations. J’irai même plus loin. Je remarque que certains thérapeutes, qui véhiculent l’idée que nous avons tout ce qu’il faut pour nous guérir nous mêmes, tiennent quand même « subtilement » à garder le contrôle sur nous en disant qu’ils peuvent nous aider à y arriver en suivant des étapes qui ne finissent jamais de finir. J’ai suffisamment mis de l’argent là-dedans pour le savoir.

    Répondre

  9. Lili
    11 décembre

    Bonjour,
    Depuis quelques années j’associe le jeune à ma cure thermale de 3 semaines.
    Très léger la première semaine puis que de l’eau la deuxième et à nouveau très léger la troisième semaine…..c’est ce qui m’a permis de sortir d’une fibromyalgie depuis 20 ans !

    Répondre

  10. anneso
    11 décembre

    bonjour

    je confirme que ça fait beaucoup de bien pour soulager voir guérir certain symptômes

    bonne journée

    anneso

    Répondre

  11. kadi
    11 décembre

    Bonjour,

    j’ai regarder cette video il y a quelque semaine avec mon epoux et me suit dit tiens sa va plaire a Monsieur BARATH, et puis le temps est passer et j’ai oublier car je me connecte que tres rarement

    ce Jeune therapeutique deux personnes dans l’entourage l’on fait et en effet il est tres efficaces, je suis contente de voir se sujet du jeune dans votre blog.

    merci encore

    Répondre

  12. loriana
    11 décembre

    Je pratique 1 semaine de jeune a l’eau avec, 1 cuilleure de jus d’acero pour un litre d’eau, et jus de citrons, une fois par an et toujours en etè et je me trouve très bien.
    Meme dans la Bible on parle du bienfait du jeune. Le livre par excellence sur cette ancien pratique èst celui de ERETH
    Toutes le jeunes sont exellents pour le corp et pour l’esprit. Jeune des paroles….ect
    L’alimentation vegetarien et vegane aide la santè, et le livre  » The China study », très long etude de plusiers medecines sortie il y a longtemps est finalmente reconnu de nos jours.
    Notre corps est pleine d’ombre, le principe est d’entroduire la lumiere
    ciao loriana

    Répondre

  13. aigoin
    11 décembre

    merci pour vos infos désintéressées et vraiment passionnantes en espérant que vous continuerez longtemps à vous dévouer à la cause de la santé.

    Répondre

  14. kadi
    11 décembre

    Bonjour,

    a mon avis si vous avaient aimes la video sur le jeune therapeutique, vous allez aimer le reportage « On est ce que l’on mange » http://www.youtube.com/watch?v=PmnSApLU-Jw

    il dure 1h14 il est excellent !!!

    Répondre

    • Wladislas
      12 décembre

      Excellent.
      J’en ferai un article juste pour ce film.
      MERCI 🙂

      Répondre

  15. kadi
    12 décembre

    Bonjour,

    Merci a vous,

    Voici une anecdote qui se repete chaque annee,

    mes parents on beaucoup de souci de sante depuis qu’ils vivent en France, car ils sont marocain et au Maroc ils avaient une meilleur alimentation, plus saine et bio,

    Malheureusement encore aujourd’hui pour mon pere pense que en France (pays riche et developpe), que la nourriture ne peut etre que « bonne » et pas dangereuse pour la sante ainsi que les vaccins medicaments etc… bref mon pere a une confiance aveugle au systeme moderne

    arrive le mois du Ramadan vous avez deja entendu parler? ou les musulman ne mange rien du leve du soleil jusqu’au coucher, certain comme ma mere boive beaucoup d’eau quand arrive enfin l’heur de rompre le jeune du coup elle mange que tres peu ensuite va se coucher

    les medecins son horrifier de voir mes parents diabetique avec insuline medicament a prendre a heur fixe etc… de voir mes parents ne rien avaler pas une pilule,

    mais la tradition et la foi et plus forte donc au lieux que leur etat de sante s’aggrave comme le prevoit a chaque fois les medecins c’est le contraire qu’il se passe, et c’est pas etonnant pour les musulman car justement un des bienfait du jeune et de se purifier de toute les impurtes que nous avons dans le corps.

    Ce qui est connu dans les trois religions monotheiste depuis des siecles

    Répondre

  16. Christian
    12 décembre

    Bonjour et merci pour vos articles et commentaires très intéressants.
    J’ai dernièrement suivi un jeûne de 8 jours, je ne mangeais rien mais buvais environ 2 litres de liquide (eau et infusion par jour).Mon problème est qu’au bout du 3eme jour de jeûne, j’ai eu froid, très froid, un froid intérieur qui m’a perturbé, je n’arrivais plus à me réchauffer malgré les vêtement chauds que je portais.
    Auriez vous une explication à ce phénomène? Une solution à m’apporter pour les prochains jeûnes?

    Avec mes remerciements

    Christian

    Répondre

    • Wladislas
      15 décembre

      J’ai vécu la même chose avec le sevrage au sucre. Un froid pénétrant. Je ne sais pas à quoi c’est du.
      Je n’ai pas retrouvé ma capacité naturelle à me réchauffer. J’ai toujours été une bouillotte, mais depuis le sevrage, j’ai du mal à retrouver cette capacité.
      Selon la médecine chinoise, il s’agirait d’un trouble de la rate.
      Selon moi, c’est plutôt une expression des surrénales.
      Pour l’instant, je suis en train d’observer et d’expérimenter diverses choses pour en comprendre le mécanisme dans le moindre détail.
      Dès que j’ai la solution, je partage. 😉

      Répondre

      • Samuel
        24 juin

        Bien à Vous et merci M BARATH,

        Pour la petite anecdote du sucre, de nos jours et en moyenne :

        « Un enfant de 7 ans a mangé 5 fois plus de sucre que son grand père toute sa vie… »

        Cela laisse percevoir même l’aveugle de l’étendue de nos problèmes de santé avec le sucre.

        Répondre

  17. Anne-Claire
    13 décembre

    Bonjour Mr Barath, bonjour à tous.

    A noter qu’à la suite de ce reportage, les journalistes qui l’ont réalisé ont aussi écrit un livre absolument passionnant et qui le complète à merveille.

    Pour Christian : oui c’est normal ! Quand le corps se met en mode nettoyage, le métabolisme s’adapte, la circulation sanguine ralentit, la température diminue aussi, grosso-modo.

    C’est pourquoi il vaut mieux éviter de jeuner entre fin octobre et début mars dans notre coin français, selon les « pratiquants ». (il m’est arrivé en été, par 38 degré à l’extérieur, de me couvrir comme en hiver).

    Cordialement

    Anne-Claire

    Répondre

  18. bennilaabdelkader
    15 décembre

    les musulmans le font depuis siecles!!!!!!

    Répondre

    • Wladislas
      15 décembre

      Oui, ce n’est pas une découverte.
      Vous parlez du Ramaḍān ou d’un jeûne hydrique comme indiqué ?

      Répondre

  19. Marc-André St-Pierre
    15 décembre

    Il y a une différence entre se priver de nourriture du lever au coucher du soleil et jeûner. Du moins je le pense. J’ai un ami musulman qui me le prouve à chaque Ramadan. Le soir, il se reprend très bien. D’ailleurs, ça me pose question ce genre de privation. J’ai posé la question mais n’ai pas eu de réponse. Peut-être qu’un musulman pourrait me répondre ici.

    Ma question est simple. N’y a-t-il pas un certain danger de se priver de nourriture durant le jour et avaler des kilos d’aliments le soir venu? Je me pose la question parce que si c’est vraiment efficace pour la santé ça pourrait être un bon moyen pour ceux qui craignent les jeûnes plus longs.

    Répondre

    • Wladislas
      15 décembre

      D’où ma question. Fait-il allusion au Ramaḍān ? Si c’est le cas, ce n’est pas du tout la même chose. Enfin, le jeûne n’est pas une question de religion, mais un principe de régénération propre à tous les organismes, et donc à tout individu, où qu’il soit par delà le monde.

      Répondre

    • Melissa
      17 décembre

      Je suis musulmane et je peux donc vous dire qu’en réalité tout excès est prohibé (comme les bouddhistes il me semble, les musulmans doivent normalement ne manger que quand ils ont faim et s’arrêter de manger avant la satiété) Ce principe est malheureusement perdu de nos jours, surtout justement pendant le Ramadan, devenu mois des excès.
      Je pratique le Ramadan sans excès de nourriture le soir, vers la fin du mois, je n’avale généralement qu’un bol de soupe. La reprise de l’alimentation normale se fait aussi graduellement, car la sensation de faim a disparu. Je me sens légère à la fin du mois et comme nettoyée aussi.
      J’ai expérimenté aussi le jeûne hydrique pendant trois jours, ce qui n’est peut-être pas assez pour avoir suffisamment de recul. J’ai d’ailleurs comme projet d’expérimenter une semaine de jeûne hydrique. Mais ce que je fais systématiquement, c’est de sauter 1 ou 2 repas dès l’apparition des moindres symptômes (rhume, gastro, …) et généralement cela marche très bien.
      Merci M. Barath pour votre site que j’ai découvert récemment et que je visite depuis très régulièrement.

      Répondre

      • Wladislas
        30 décembre

        Merci de votre soutien et merci pour votre partage.
        Par ces articles, j’espère pouvoir vous apporter tout ce que la Nature m’a offert 😉

        Répondre

  20. kadi
    22 décembre

    Bonjour,

    Tout à fait d’accord avec Melissa, si vous regardez la façon de jeûner de la majorité des musulmans, vous y trouverez rien d’intéressant, car pour beaucoup de musulmans, quand vous leurs posez la question du Ramadan, ils retiennent pas grand chose, juste qu’ils ont faim en journée, et se gavent le soir à la limite de tout vomir… bref ça relève plus de la tradition arabo-musulmane (jeûne par coutume familiale) que part foi profonde.

    Le Musulman qui jeûne correctement, mange très peu le matin, minimum un verre d’eau et maximum ressentir un peu de faim en sortant de table. Le soir, c’est quasiment pareil. Et tout ça est une question de foi, car vous me direz mon ami musulman fait comme ceci ou comme cela, je vous dirai jamais que c’est un mauvais musulman, juste qu’il n’a pas compris le but du jeûne. Donc, il se trompe, ou soit un manque de foi, et elle varie d’un musulman à un autre comme chez tous les religieux de toute confession.

    Et que ce soit le ramadan ou le reste de l’année, le musulman doit avoir une vie saine. Tout ce qui est prouvé que ça nuit à la santé doit être banni de son alimentation. Le Musulman doit prendre soin de son corps tant intérieur qu’extérieur.

    Répondre

    • Wladislas
      30 décembre

      Merci pour cette merveilleuse réponse 😉
      J’apprécie

      Répondre

  21. Carole
    10 janvier

    Bonsoir,

    J’ai découvert votre site en cherchant des infos sur le magnésium.

    J’ai lu vos communications aussi pertinentes que passionnantes.

    Ce film sur le jeune est édifiant, je le rapproche de ma propre expérience. J’ai toujours « su » que le bien-être était au bout de la fourchette, ainsi je mange quand j’ai faim, dors quand j’ai sommeil.

    Dans les années 80, le jeune était très à la mode. Il s’agissait de mettre son corps et son esprit en mode « off » durant 2 jours en se nourrissant de bouillon de légumes à volonté, le dernier soir, on pouvait manger les légumes cuits. D’autres jeunes à base de riz complet ou de raisin………….. nous étions loin des « ne jamais sauter de repas, manger très copieusement au saut du lit, ou dormir 8 h par nuit pour être en forme » cette uniformisation était, est toujours aliénante et ne tient aucun compte des particularités de chacun, votre site se démarque vraiment des marchands de bien-être qui savent mieux que nous ce qui est bon pour nous

    Vous êtes désormais de mes favoris

    Répondre

  22. Bahja
    1 février

    Il n’est pas juste très intéressant de lire tous vos articles que vous partagez avec autant de générosité mais les commentaires sont aussi très instructifs. Merci à tous.

    Répondre

  23. edith
    1 mai

    j’ai souffert il y a un an et demi, en réaction à un licenciement économique semble-t-il, d’une gastrite chronique détectée par gastroscopie, de chronicité dite « incurable » par les divers médecins dont spécialistes, en particulier à chaque problème stressant!
    Soumise à ces crises récurrentes, douloureuses et épuisantes autant que démoralisantes.
    En désespoir de cause et sans grand mérite à vrai dire, chacune de ces crises, ne s’améliorant qu’au bout du troisième jour ou je n’arrivais plus vraiment à manger, j’ai écouté ce que semblait me répéter mon corps:  » au bout du 3ème jour à manger très peu, je vais mieux » . J’ai donc décidé de ne rien manger à la nouvelle crise, mon corps n’avait jamais été mieux au bout du troisième jour et je n’ai pas eu de ce fait, trop de peine à prolonger d’une semaine, buvant seulement et prenant une cuillerée de bon miel si je me sentais faible ou devait avoir une activité (j’étais en formation de reconversion à raison d’un jour par semaine à 100km de chez moi, qui exigeait déplacement et conduite de ma voiture dans Lyon donc vigilance, je prenais alors avec moi des bouteilles d’eau miellées que je buvais à volonté). J’ai guéri définitivement. Ceci n’est que mon expérience. La guérison s’est faite rapidement en ce qui ne fut plus aucune crise mais lentement en ce qui fut que les symptômes qui précédaient les crises (reflux, maux aux intestins) eux mirent six mois pour disparaître et progressivement. Je mange maintenant en priorité des fruits et légumes crus ou en salade, selon mes envies, et en parcimonie un peu de tout.

    Répondre

    • ahmed
      6 avril

      merci edith pour ton temoignage car souffrnt de gastrite egalement je compte jeuner en juin 15 jours afin de commencer a guérir.

      Répondre

  24. Dominique
    13 mai

    Bonjour,

    il semblerait que quelque soit le jeûne, celui-ci est profitable.
    Tapez « mini-jeûne » dans votre moteur de recherche…

    Au-delà des « systèmes » de « regénération »,
    ayant un problème de vue, léger et souhaitant le corriger,
    j’ai trouvé ceci:
    https://www.youtube.com/watch?v=YLSneGesWto
    de Martin Brofman.

    Bien cordialement,

    Dominique

    NB: il me semble que cela a été repris
    dans une des pages de ce blog…

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      13 mai

      Merci pour cette vidéo (je la mets en directement ici). Simplement superbe 😉

      Répondre

  25. Dede
    4 juillet

    Bonjour,

    Merci pour ce blog. Cartésien, je cultive cependant la fleur qui me dit que nous ne connaissons pas tout.

    Depuis le 1er de l’an, depuis 4 semaines je gère un retour d’asthme – en fait une dyspnée inspiratoire sans aucun sifflement ni toux-.

    J’habite à Genève, j’ai 56 ans, en bonne forme physique, je n’ai jamais fumé … et là ! Actuellement je viens terminer un jeûne de 5 jours et j’entreprends avec prudence une ré-alimentation progressive. Mes symptômes n’ont pas disparus malheureusement, mais comme je pars en vacances mardi prochain, je devais stopper.

    Ma question est la suivante : si j’entreprends régulièrement toutes les semaines un jeûne de 36 heures, puis-je espérer vaincre ma dyspnée. Ou dois-je refaire 1-2 fois un jeûne de 6-7 jours ?

    En espérant votre réponse acceptez mes plus cordiales salutations
    Dede

    Répondre

  26. harmonie
    18 août

    Bonjour,

    Le jeun, pour une hypothyroïdie de hashimoto pourrait il m’aider, merci de m’expliquer comment le faire, (mes anticorps détruise ma thyroide).

    harmonie

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      19 août

      Oui je le pense. Mais il convient d’être encadré par des professionnels de la santé.
      Il existe des associations un peu partout. Sans doute y en a-t-il aussi dans votre région.

      Quant à la maladie auto-immune, je ne partage pas la vision médicale de cellules immunitaires qui se retournent contre une partie de l’organisme.

      Répondre

      • harmonie
        19 août

        Merci pour votre réponse, pouvez vous m’expliquer ce que vous voulez dire

        « je ne partage pas la vision médicale de cellules immunitaires » c’est ce qui me fait le plus peur,

        Je me fais aider par une l’homéopathe et je me sens mieux, je ne souhaite pas prendre le levotirox, si vous aller voir les forums ou les associations, les personnes qui prennent ce médicament souffre tout autant de la maladie, je ne parle pas des effets secondaires ! elles doivent prendre ce médicament toute leur vie, je veux éviter ce genre de choses !

        Merci pour votre réponse,

        harmonie

        Répondre

      • Wladislas BARATH
        19 août

        Vous avez raison, la thyroïde affecte la mémoire et prendre une substance en continue sans s’adapter aux variations de l’organisme, c’est jouer à l’apprenti sorcier et ça peut couter cher.

        Répondre

      • harmonie
        19 août

        Pouvez vous me dire ce que vous voulez dire ? merci,

        « Quant à la maladie auto-immune, je ne partage pas la vision médicale de cellules immunitaires qui se retournent contre une partie de l’organisme ».

        harmonie

        Répondre

      • Wladislas BARATH
        19 août

        Avec les mêmes constations biologiques, il est possible d’interpréter le phénomène de manière totalement différente. Pour moi, c’est un épuisement du système immunitaire qui arrive à bout. La question est alors : pourquoi ? Quelle est cette chose contre laquelle il lutte en permanence au point de s’épuiser ?

        Répondre

  27. Eclectik Girl
    9 septembre

    merci pour cet article !
    Depuis janvier dernier, je pratique le jeûne hydrique périodique (dernier repas : le lundi soir. reprise alimentaire : le mardi soir).
    Le reste du temps, je mange sainement ( limité en viande, laitage et gluten).
    Mais je ne m’interdis pas un resto de temps en temps, ou des repas sans restriction chez des amis.

    Je n’en parle pas autour de moi, car déjà, lorsque je vois les réactions mitigées sur mon blog, que certains pensent que je m’affame et qu’il ne s’agit que d’un mécanisme de compensation des excès du week end (alors que j’ai bien expliqué les effets détox, et le principe d’auto-phagie des cellules), je me dis qu’effectivement, si j’en parle autour de moi, on va me « traiter » d’orthorexique.

    Un jeûne très court, j’ai testé celui de 3 jours, qui est étonnamment facile à suivre.
    J’explique mon parcours (ressenti, ce que je bois, avantages du jeûne, ce que je mange le jour avant et après cette journée … ) sur mon blog : http://eclectikgirl.wordpress.com/2014/01/08/demain-je-ne-mange-pas-jeune-intermittent/
    et le bilan : http://eclectikgirl.wordpress.com/search/je%C3%BBne/page/1/

    Lorsque j’en ressentirai le besoin, je ferais celui de 4 à 7 jours.
    Je pense, en janvier prochain.
    Car c’est toujours à cette période que je me sens le moins bien physiquement.
    Et évidemment, si un jour un problème de santé m’assaille, je penserai au jeûne avant toute chose.

    Au delà de 7 jours, je pense qu’il vaut mieux être entouré, suivi, et surtout, écouter son corps pour savoir quand s’arrêter.

    Répondre

  28. Laure
    25 novembre

    Bonjour. Je suis tombée « par hasard » sur votre site. Bravo! Une vraie mine d’infos. Je fais des recherches concernant le jeûne, internet, livres, etc… Je pratique de petits jeûnes mais je veux aller au-delà, vu l’importance des bénéfices. Ma question concerne la période avant le jeûne. En effet, j’ai découvert qu’il existe 2 clans : d’un côté, l’on pratique la vidange intestinale au début du jeûne mais de l’autre, il ne semble pas que cela soit impératif…..? Ces matières qui fermentent et qui stagnent, ont-elles un impact sur la réussite future ? Puisque l’on n’absorbe plus rien comme solide, l’intestin se vide petit à petit ? Oui, on peut encore retrouver des selles après de nombreux jours de jeûne. Les lavements apportent un intérêt également. Je ne sais plus quoi penser. Quelle est votre opinion là-dessus ? Merci d’avance.

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      1 décembre

      Si on ne sait pas pourquoi on purge, alors c’est clair qu’on raconte n’importe quoi.

      Sachez qu’un intestin encrassé réclame des aliments funestes. Plus il est rempli de cochonneries, plus vous aurez envie de cochonneries. Vous commencerez le jeûne en luttant pour ne pas manger ! La purge est donc une bonne aide. Je recommande de l’huile de ricin (pas en excès, deux cuillères à soupe mélangées à un demi citron) pour la purge. Faites le soir. Le meilleur moment est entre deux heures et trois heures du matin. Cela vaut la peine de mettre son réveil juste pour ça. L’évacuation est variable : de quelque minutes pour les uns, à plus de huit heures pour les autres.

      Attention, la purge déshydrate beaucoup. Il convient donc de bien s’hydrater les jours d’avant.

      Pensez aussi à une crème pour l’anus. La purge irrite cette zone.

      Enfin, le lavement n’apporte pas la même chose : il est a faire après la purge pour qu’il ne reste pas de résidus toxiques dans le colon. Par contre, cela déminéralise et vous aurez donc plus faim après. Buvez alors de l’eau bien minéralisée. Bien que ce ne soit pas la meilleure source de minéralisation, il est nécessaire de procéder ainsi, à moins de boire des bouillons de légumes préparés à cet effet. Le bouillon de carotte adoucie la parois intestinale et apporte des nutriments.

      Répondre

      • laure
        1 décembre

        Merci encore. Je vais tester avec l’huile de ricin (incroyable produit encore une fois!).
        Belle semaine!

        Répondre

  29. Maxime
    19 avril

    « Investir dans la perte » disait Maître Cheng Man Ching …

    Je découvre votre site. Merci d’informer les gens sur ces vérités trop peu connues.

    Répondre

  30. Meriem
    29 mai

    C’est très juste, jeûner 30 jours chez les musulmans choque parfois les personne qui ne comprennent pas l’intérêt de se priver de manger, mais le jeûne en plus assainir le corps élève l’esprit, dommage que les musulmans compensent le jeune de tout une journée par des aliments très riches et sucrés le soir ce qui agresse le corps et ne l’aide pas à profiter des bienfaits du jeûne.
    Pour ma part, depuis que j’ai compris les bienfaits du jeûne sur l’organisme, il m’est plus facile de le faire pendant 30 jours sans frustration aucune. C’est une cure gratuite pour le corps une fois par an et qui, lorsqu’elle est bien réalisée nous permet d’avoir une bonne santé sur le long terme, et de perdre du poids efficacement.
    jeûnons en méditant nous vivrons mieux!

    Répondre

  31. Pottier
    17 juin

    Bonjour M.BARATH,

    Certains sites recommandent de faire un jeûne de 3 jours pour renouveler le système immunitaire, qu’en pensez-vous ?

    Cordialement

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      18 juin

      Comme je le mentionne dans l’article, les effets de restauration de l’organisme commencent après 3 jours. Et pour être plus exact: 3 jours et demi. En clair, c’est après ce délais que le corps se met en phase de guérison.

      Répondre

  32. najla
    22 juin

    Bonjour en faites c est ramadan chez nous et c est mon 5 eme jour de jeune j ai senti drs douleurs au niveau de mes os j ai pas su la cause cest la premiere fois pourtant je pratique le jeune depuis 20 ans merci de me donner votre avis

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      23 juin

      Le ramadan n’est pas un jeûne.

      Répondre

  33. dajon
    6 juin

    Bonjour,
    Pourriez-vous me dire si le jeune peut guérir d’une Chlamydia?

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      26 juillet

      Je n’ai pas d’expérience sur ce type de maladies.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour au début
mobile bureau