DÉSINTOXICATION aux métaux, NATURELLE et SANS CHIMIE, est-ce possible ? Ma réponse : Oui !

Jan 2014 | 175 commentaires

Désintoxication naturelle aux métaux lourds

 

L’intoxication aux métaux lourds est une réalité et elle est dangereuse. S’en dépolluer l’est également ! Et pourtant, une méthode sans chimie semble porter ses fruits. Utopique ? Pas tant que ça. Voici un aspect fondamental de la désintoxication qu’on ne peut ignorer et qu’il serait temps de considérer avec sérieux, tellement les implications sont importantes.

 

Avant de continuer la lecture, rappelez-vous : ce n’est pas parce que vous ne connaissez pas que ça n’existe pas ! Moi, l’inconnu ne me fait plus peur… Il m’enrichit.

 

 

 

Ça part plutôt mal

C’est une impression étrange. Une sensation intime. Celle d’avoir été intoxiqué par du mercure. J’en étais convaincu et je n’avais pas besoin de tests sophistiqués pour le savoir : un tas d’amalgames dans la bouche, salive pâteuse, une enfance dont je me souviens d’avoir été toujours malade et fatigué : des angines à répétitions, une fragilité O.R.L. hors du commun, des ganglions cervicaux en pagaille, une endurance médiocre, etc. ; plus tard, du courant électrique dans la bouche et des tiraillements qui s’étendaient jusqu’aux muscles de la face et du cou, avec une tension permanente et désagréable derrière l’œil droit. Il m’arrivait même de placer parfois un câble électrique en bouche et de me brancher sur une prise terre pour atténuer toutes ces pressions. C’est clair : mon passé en dentisterie y était pour quelque chose.

 

Même si je ne connaissais pas toutes les incidences des métaux lourds sur notre organisme – telles que je les connais aujourd’hui – je savais que j’allais devoir me désintoxiquer un jour. Mais je ne savais pas comment. J’ai toujours cru en les capacités de guérison du corps. Les milliards de cellules qui le composent sont les meilleures ouvrières du monde, plus précises et plus efficaces – et surtout moins délétère – que n’importe quel chirurgien au monde. Mais comment les activer ? Comment bénéficier de cette force intérieure latente ?

 

Par respect pour le corps, je n’ai jamais tenté de chélation chimique. À l’époque, je ne savais même pas que ça existait ! Il y a 15 ans, j’avais vaguement entendu parler d’intoxication aux métaux, que les deux organes cibles, où ils se stockaient électivement, étaient le cerveau et les reins. J’étais convaincu de cela. Aujourd’hui, j’en ris. J’étais naïf.

 

Je restais donc dans l’attente d’une approche naturelle. J’attendais qu’une solution se présente. Et puis un jours…

 

 

 

Une désintoxication inattendue

C’est au cours de ma formation en une branche particulière de Kinesiology que j’ai vécu un phénomène des plus étranges en rapport avec la désintoxication aux métaux lourds. À l’époque, j’avais tenté quelques formations classiques en kinésiologie. Mais elles ne m’apportèrent pas grand-chose. À vrai dire, j’avais déjà défriché le terrain de fond en comble bien avant. Je cherchais alors quelqu’un susceptible de m’apporter plus. C’est ainsi que je découvrais Martine Fontaine : un OVNI dans le monde des soins.

 

Pédagogue hors pair, elle nous enseigna la Health Kinesiology® de Jimmy Scott (un psychologue canadien). C’était étrange, mais j’étais ouvert à l’inconnu. J’ai appris beaucoup et je dois énormément à ce petit bout de femme exceptionnelle. Elle avait perçu ma soif de comprendre les choses et elle me donna tout ce qu’il fallait pour appréhender l’être humain de son point de vue le plus irrationnel, et surtout, ce qui était capable de faire avec l’ « énergétique », ce mot vague, encore en vogue aujourd’hui, et qui ne veut pas dire grand-chose, bien que tout le monde l’emploi à toutes les sauces, plus ou moins maladroitement.

 

À l’une des sessions, elle demanda un volontaire pour montrer comment désintoxiquer les métaux lourds par cette approche. J’étais partant… et plutôt deux fois qu’une ! Il était clair que je devais être intoxiqué.

 

Je n’ai jamais oublié cette séance. C’était au mois de mai, dans un séminarium, près de Dôle, dans le Jura, en France. Je me suis allongé sur une des tables pour la démonstration, pendant que Martine en expliquait le principe. Pour elle, les métaux migraient à travers n’importe quel tissu dans le corps et pouvaient se retrouver stockés dans n’importe quel organe. Il fallait donc les localiser pas tests kinésiologiques. Étrange révélation que la science confirma bien des années plus tard. Moi qui étais resté au cerveau ou aux reins, j’étais surpris et surtout curieux de savoir où elle allait en trouver sur moi.

 

En cinq secondes, elle localisa mon sternum. « Le thymus » dit-elle. Je fus étonné ! Elle y plaça deux ou trois aimants de tailles différentes, à des endroits très précis qu’elle détermina toujours par tests musculaires, puis plaça ses doigts sur quatre points d’acupuncture simultanément. Elle maintint ce contact un certain temps. Dès l’instant où elle posa ses doigts sur ces points, il se passa une chose étrange. Mon corps était devenu mou comme du chewing-gum. Il s’allongea et le bassin tomba à terre. J’avais l’impression d’avoir le cul sur le plancher et d’être tordu de travers. Je sentais le corps physique posé sur la table, et en même temps, un autre corps – sensitif – qui avait la forme d’un filament de guimauve qui dégoulinait en son milieu vers le sol.

 

Elle posa alors ses doigts sur quatre autres points d’acupuncture. Ce corps que je percevais comme tordu vint alors se calquer sur le corps physique et s’y colla comme un coup de fouet à hauteur du sternum. Les deux corps correspondaient enfin.

 

L’expérience fut merveilleuse. J’étais satisfait. Mais la suite fut terrible. Une heure après le traitement, je commençais à me sentir mal. Je fus pris d’une fièvre soudaine. Grelottant, je dus me mettre contre le radiateur pour me réchauffer et ne savais plus comment m’asseoir, ne trouvant aucune position confortable. Je décidais de rentrer à la chambre d’hôte où je logeais. J’ai passé toute la nuit sur le sol dur, adossé contre le radiateur, avec l’envie de pisser tous les quarts d’heure, alors que rien ne venait. Tout brûlait. Je titubais entre le radiateur, le sol, et les toilettes. Pendant les deux derniers jours de la formation, je restais dans la chambre à frissonner et à me sentir mal. Je ne pouvais plus rien avaler, ni eau, ni nourriture. Je ne savais pas quoi faire. J’étais tellement mal que je prévins ma femme que je ne pourrais rentrer tout seul et qu’il fallait sans doute me chercher. Heureusement, je retrouvais le dernier jour un peu de force pour faire ce voyage retour sans aide.

 

J’ai passé physiquement les quatre jours les plus pénibles de ma vie. C’était tellement violent que – comme une intoxication – mon corps s’en souvient encore aujourd’hui.

 

 

 

Une amélioration générale

Avec du recul, lorsqu’elle trouva le sternum, je n’étais pas choqué. Je ne m’y attendais pas, mais quelque part, au fond, je le pressentais.  De tout temps, j’avais toujours eu une plaque rouge à cet endroit. Aujourd’hui, je ne l’ai plus. Je l’avais même oublié… jusqu’à cet article.

 

Lorsque la reconnexion entre le corps physique et ce corps sensitif se fit, j’eus l’impression de me retrouver enfin. Je récupérais une force, une attitude combative. Le torse se redressa naturellement et ce fut très plaisant. Auparavant, les épaules étaient fléchies et c’est comme si je protégeais cette zone que je sentais inconsciemment fragile.

 

Je n’ai pas tout noté à l’époque, mais je crois que la bouche pâteuse disparut aussi à ce moment-là, vu que je n’avais pas encore entamé de soins dentaires spécifiques pour assainir la bouche à ce moment là. La dépose des amalgames était encore faite avec trop peu de précautions pour m’y hasarder et je ne connaissais aucun dentiste holistique. Même aujourd’hui, bien que beaucoup se le prétendent, ils sont rares.

 

 

 

Attention aux métaux

Après cette aventure, je me suis renseigné à tout vent. J’ai compris que les métaux ne se limitent pas à un tissu. Ils les traversent comme du beurre. J’ai aussi découvert que tout ce qu’on appelle « biocompatible » ne l’est pas. C’est un argument pour vendre. Bien évidemment, chaque organisme est unique. Chacun réagit différemment et l’on ne met pas tout le monde dans le même sac.

 

implant dr LECHNERCertains professionnels tiennent compte de cette spécificité individuelle et effectuent des recherches en ce sens. À Munich, un dentiste fait autorité : Dr Lechner, un homme aujourd’hui sexagénaire. Depuis quelques années déjà, il tente d’avertir ses congénères du danger des dents dévitalisées, responsables de bien des maladies auto-immunes et de nombreuses maladies dégénératives. Pour lui, c’est sans appel : le corps ne supporte aucune exposition prolongée aux métaux, quel que soit le métal.

 

Pour les implants et les couronnes, il utilise un composite spécial qu’il a mis au point après des années d’expérimentation. Je suis allé dans son institut et je l’ai testé. J’avoue que c’est incroyable. Le corps le tolère particulièrement bien, si ce n’est parfaitement. J’ai vu qu’il s’était entouré d’une équipe spécialisée dans l’aspect énergétique de l’être humain et de l’environnement. Cela expliquerait la parfaite concordance de ce matériau avec l’organisme.

 

La vérité, c’est que quand on n’a pas mal, on ne s’inquiète pas de tout ça. Tant que cela ne nous touche pas – ou ne touche pas un de nos proches – cela ne nous intéresse tout simplement pas.

 

 

 

Désintoxications isolées et réactions étranges

Le principe kinésiologique est simple : mettez l’organisme en stress et corrigez les déséquilibres énergétiques dus à ce stress. Bien entendu, il ne s’agit nullement de stress psychologique. Cela n’a rien à voir !

 

L’organisme est en stress lorsque nos cellules doivent lutter contre quelque chose et donc, s’en protéger. Avant que cela ne soit perçu par la psyché, il se passe un temps indéfini. En général, une fois perçue, la psyché ne peut pas pour autant en définir la source exacte. Pourtant, le corps réagit bien à quelque chose, et bien avant de le percevoir consciemment.

 

Débarrassez-vous de tout objet métallique sur votre corps, puis évaluez votre pouls (sa manière de frapper et sa vitesse).  Allumez votre téléphone 3G et +, et placez-le sur vous. Notez le changement de pouls. À l’instant où vous avez en main le téléphone, la frappe s’accentue promptement ou s’effondre d’un coup, puis retrouve un équilibre, tout en battant toutefois anormalement. En règle général, la frappe est plus forte et le pouls est accéléré. Le corps est en train de lutter contre une agression, alors que la psyché, elle, l’ignore totalement si vous n’en aviez pas fait le test.

 

Lorsque la source perturbatrice est continuelle et que vous ne pouvez pas y remédier, mieux vaut s’en éloigner.

 

Lorsque vous avez la source pathogène, cherchez quel méridien est perturbé puis corrigez-le. C’est le principe même de la kinésiologie.

 

J’ai testé ce principe sur les allergies. Prises de sang à l’appui. Les résultats sont spectaculaires dans les cas d’allergies isolées (moins de quarante allergènes). Lorsque le nombre d’allergènes est fortement élevé, voire démesuré, cherchez plutôt un problème global, dans le fonctionnement même de l’organisme. On trouvera toujours une perturbation du ganglion cervical inférieur, lequel enverra des informations incohérentes à la thyroïde.

 

À la lueur de ces résultats, il m’a semblé probable que l’organisme puisse présenter des allergies à des substances organiques, comme le fer, par exemple, ou une de ses propres sécrétions, comme une hormone. J’ai testé cette hypothèse chez des gens anémiés en fer. Les deux personnes à qui je l’ai fait ont toutes les deux fait un rejet d’implants dans la semaine. L’organisme a expulsé les prothèses (!). Aux vues de ces réactions désagréables, je n’ai pas poursuivi dans cette voie, même si elle reste prometteuse.

 

J’ai également travaillé sur les intoxications de métaux comme décrit plus haut. Les résultats sont variables. La plupart vivent des expériences extrêmes comme je l’ai relaté plus haut, alors que certains ne perçoivent que peu de changement. Je ne sais pas à quoi c’est dû et je n’ai pas eu le temps d’explorer en ce sens. En revanche, j’ai pénétré cette autre univers, ce monde sensible que nous côtoyons sans nous en rendre compte.

 

 

 

Le corps sensitif

L’impression de dislocation entre le corps physique et la sensation qu’on a du corps m’a rendu sensible à une réalité totalement ignorée en médecine. J’ai ainsi tenu compte de cette donnée étrange dans mes recherches, dont voici les observations :

 

 

1 – Pour être en forme, le corps sensible doit épouser parfaitement le corps physique. L’individu est alors présent, surtout au niveau du regard, et perçoit une aisance tant physique que psychique.

 

2 – La forme et la consistance du corps sensible varient. À l’endormissement, par exemple, lorsqu’on sombre dans le sommeil, le corps sensible se dilate et se disperse. Il couvre toujours le corps physique, mais que partiellement. Parfois, au court du sommeil profond, il s’en sépare provisoirement. Au réveil, il se compacte et se concentre pour envelopper à nouveau le corps physique.

 

3 – Maintenir ce corps sur le corps physique demande de l’énergie. Ce n’est pas un phénomène passif. La fatigue révèle une difficulté à unir les deux corps.

 

4 – Le corps sensible influence l’état de conscience, ainsi que la vitalité du corps physique. Il peut être dense/compact, ou dilaté/éparpillé. L’expression « être concentré » est bien une réalité : se concentrer sur une chose est précédé d’une condensation du corps sensible au niveau du front.

 

4 – Les traumatismes physiques déforment ce corps, alors que les traumatismes psychiques, eux, en altèrent la consistance ;

 

6 – Les carences empêchent la juxtaposition du corps sensible sur le corps physique. C’est comme si le corps sensible ne pouvait pénétrer pleinement le corps physique ;

 

7 – La présence de substances nocives dans le corps physique refoule le second corps à l’endroit de l’agression (comme quand on rapproche deux aimants de mêmes pôles magnétiques).

 

8 – Lorsque le corps sensible ne se calque pas parfaitement au corps physique, la zone dénudée ne fonctionne pas correctement. Les cellules ne peuvent assurer leurs fonctions. C’est le cas de fractures qui bizarrement ne semblent jamais se consolider.

 

9 – Certaines fréquences électromagnétiques l’influencent positivement ou négativement.

 

 

Ce monde sensible ressemblerait au monde physique, composé de particules plus fines, capable de les traverser. La meilleure représentation que je puisse avoir est la notion de calque que l’on a sous Photoshop. Les propriétés de ce monde subtil sont d’ordre fluidique.

 

Je pense que ce corps sensible est ce que les anciens appelaient « corps éthérique » ou  « corps énergétique » de manière plus contemporaine. Aujourd’hui, appelez cela “votre disque dur”. C’est là que votre cerveau lit les données pour faire tout ce qu’il sait faire.

 

Je ne détaillerai pas plus ce corps sensible. Pourtant, il y aurait matière à développer. Sur le plan pratique, on ne peut ignorer cet aspect de l’être humain, tant il est important.

 

 

 

 

La désintoxication naturelle aux métaux

Celle n’est possible que si l’on admet deux choses :

  1. le corps est intelligent et il sait naturellement comment se régénérer s’il a en a les directives, ou si on le laisse faire (donc si l’on ne le pollue pas avec nos propres croyances limitantes)
  2. les cellules du corps sont les meilleures ouvrières du monde ;

 

Lorsque ces faits sont acceptés, on est prêt à devenir responsable et acteur de sa santé. C’est une étape cruciale.

 

La seconde étape consiste à obtenir un dialogue avec le corps. J’utilise une forme très personnalisée de test musculaire. Mon propre corps étant un variateur de la moindre modification environnementale, je n’ai donc pas besoin des réponses corporelles de l’autre. Les miennes suffisent. J’ai suffisamment d’expérience pour être certain à 100% que mes tests sont fiables, même à distance.

 

Vous pourrez prendre le pouls, tester la force musculaire ou bien la résistivité de la peau au frottement. Il y a foule de feedbacks possibles auxquelles on ne pense pas. Géobiologues et rebouteux de divers horizons ont trouvé une multitude de réponses corporelles astucieuses (avec ou sans gimmick) pour explorer les réponses inconscientes.

 

Une fois cette réponse validée, l’objectif est de localiser avec précision la présence de métaux dans le corps, puis de placer des aimants sur cette zone. Le type, la force et le nombre d’aimants sont à déterminer aux tests. Toujours grâce à ce test, déterminer quels méridiens sont perturbés (toucher le point d’extrémité du méridien et évaluer la force musculaire), puis les corriger (tapoter ce point est souvent suffisant).

 

Quand on n’est pas habitué à ce type soins, l’approche paraît obscure. Il faut donc adopter un esprit scientifique de curiosité : est-ce possible que la simple réhamonisation énergétique puisse avoir une incidence réelle sur une intoxication ?

 

Il n’est possible de répondre à cette question que si l’on accepte l’existence d’un champ informationnel autour et au-dedans de tout objet. Une sorte de code-barre énergétique qui livre des informations utiles sur la nature de l’objet. Une discordance entre l’objet- sa forme – et son étiquette énergétique est responsable de réactions aberrantes de type allergique, ce qui me fait sérieusement penser que toute maladie repose uniquement sur ce même principe de discordance entre la forme et l’information.

 

Bien sûr, il est important ensuite d’aider l’organisme à évacuer les métaux mobilisés. Peut-être qu’ici, le protocole du Dr Klinghardt est particulièrement intéressant, protocole dans lequel le patient suit un traitement évolutif contenant Chloréla, ail des ours et choriandre. Vous le trouverez sur le forum Melodie (consacré aux désintoxications aux métaux lourds), enrichi de nombreux témoignages.

 

L’idée est de fournir à l’organisme des « éponges à métaux » à la fois dans le sang, mais aussi dans les intestins, pour qu’il puisse s’en débarrasser plus naturellement et ne pas saturer les émonctoires comme le foie, les reins, la peau, les intestins ou les poumons. Une aide particulière est à fournir au foie qui arrive en premières lignes dans les processus d’assainissement : bouillotte, magnésium, etc. Ne multipliez pas exagérément les remèdes. Comprenez ce que vous faites et pourquoi vous le faites, au risque de vous disperser et de souvent perturber l’effet bénéfique de l’un ou l’autre des composants.

 

Si, comme je le pense, la mobilisation des métaux est rendue possible par des corrections énergétiques et que ceux-ci sont drainés avec prudence (j’imagine un convoi exceptionnel), il est alors possible de réitérer sagement la procédure dans le temps. La crainte de la désintoxication aux métaux s’évanouit. Le nettoyage se fait donc de manière plus sereine et c’est une bonne chose.

 

Comme à chaque fois, l’état de convalescence et de récupération devrait idéalement être suivi dans un environnement médical convaincu des capacités extraordinaires du corps humain et dépourvu de toutes angoisses aberrantes. La peur ne devrait pas être le moteur de la médecine. Elle alimente la maladie, pas la santé.

 

 

 

Conclusion : Oui, mais…

Ça fonctionne, c’est clair. Il serait donc intéressant de pousser les recherches dans ce sens. Toutefois, il est très difficile de l’appliquer, et cela pour plusieurs raisons :

 

D’abord, le traitement énergétique est long et incompréhensible pour ceux qui restent à une vision purement matérialiste de la réalité. Je suis surpris d’ailleurs qu’ils aient adhéré à l’électricité, sans parler de l’électronique. Un total non-sens.

 

Ensuite, les personnes qui ont perdu leur sensibilité ont l’impression que rien ne se passe. Énormément de gens sont séparés de leurs sensations ! Petite parenthèse : plus on est intoxiqué en déchets, plus on frôle les extrêmes. On devient soit insensible (et c’est problématique parce que la personne n’a plus de sensations qui la dirigent dans la bonne direction (ce qu’on appelle « instincts »), pour peu qu’elle les écoute !), ou devient hypersensible (et là, c’est la cata. parce qu’elle ne sait plus à quelles sensations se fier. Ça part dans tous les sens, meilleur moyen de se perdre).

 

L’ambiance dans la pièce, lorsqu’on corrige en énergétique, devient quelque peu solennelle. Or les gens ont besoin souvent qu’on soit actif. Dans leurs têtes, l’acte thérapeutique doit être musclé. Il doit bousculer, à la hauteur du mal que l’on ressent. « À maladie lourde, traitements lourds ». Il n’y a rien de plus faux ! Mais bon, si la personne en est convaincue, on la décevra ! Or, l’objectif de toute thérapeutique doit avant tout viser le repos, et non l’action. Le système neurologique doit ralentir, et pas être en survie. C’est idiot de croire qu’en violentant l’organisme, il va retrouver son équilibre.

 

Enfin, les réactions « apocalyptiques » post-thérapeutiques sont intolérables dans l’esprit des gens aujourd’hui. C’est là que la personne devrait être suivie, dans sa convalescence, et que nous devrions poursuivre nos recherches. Or que se passe-t-il ? La personne est livrée à elle même. Nous sommes dans un système de soin construit à l’envers. Quoi qu’il en soit, ces réactions paradoxales montrent qu’on ne répond pas parfaitement aux besoins de l’organisme. Il faudrait donc s’y pencher et combler nos lacunes.

 

Parfois, le résultat n’est pas au rendez-vous. Pourquoi ? Parce que l’organisme est une construction hautement complexe et qu’il ne suffit pas d’une petite correction pour retrouver la forme de son enfance. Il faut prendre en compte tous les plans de l’être humain, en commençant par son état émotionnel, ses croyances, sa vision du monde, sa situation familiale, son alimentation, etc. Faire croire qu’en libérant des métaux cela règle toute la complexité de l’individu est une tromperie. Combien on suivit une chélation couteuse sans résultat aucun ! En revanche, je suis d’avis que si l’on cherche à se désintoxiquer, une solution des plus naturelles est préférable. La patience est de rigueur. Comme le dit un ami : « la régularité dans la douceur est ma force ».

 

Attention aussi aux croyances que l’on entretient. Elles se réalisent.

 

Aujourd’hui, je n’ose pas proposer ce genre de soins. Ils restent expérimentaux, pour la simple raison que je ne peux garantir la réussite. Ce n’est pas aussi simple et les gens ne le comprennent pas forcément. Pour ceux qui veulent tester, je suis partant, mais je ne promets rien. Et puis ça demande du temps.

 

Je l’ai fait par exemple pour une amie atteinte de maladie de Lyme. Nous voulions savoir si cela pouvait marcher. Eh bien ce fut rocambolesque. Une histoire à dormir debout ! Et le résultat fut à la hauteur de son aventure. Il y a donc un espoir, une piste à explorer. En tout cas, même si je ne le propose pas aux patients, je sais ce que j’ai à faire devant des affections réputées incurables : je me retrousse les manches et je vais voir là où les autres n’iront jamais.

(ce qui ne veut évidemment pas dire que l’on trouve du premier coup ! Attention aux attentes surréalistes !)

 

AVERTISSEMENT : Comprenez que je n’écris pas les articles pour racoler des patients. Je suis terriblement SATURÉ et j’ai un agenda extrêmement complet. Je veux juste partager des données intéressantes et utiles. Comme vous, je n’ai que 24 heures dans une journée, et les miennes sont chargées. 

 

 

Wladislas BARATH

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note moyenne 4.5 / 5. Nombre de votes: 4

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à donner une note.

175 Commentaires

  1. laure

    Bonjour,

    je suis depuis peu vos articles aprés vous avoir découvert et écrit sur “quand c’est pire aprés la seance”. j’ai un cas ou j’aimerais votre avis : une primipare douloureuse de casi partout avec nausées depuis 6 mois suite à une péridurale et césarienne en urgence.
    je ne sais si ce sont des métaux ou les dérivés d’anesthésies qui sont en lien avec la douleur mais en tout cas c’est difficile a soulager (ostéopathie ou allopathie).

    que conseillez vous?

    trés cordialement

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Traiter l’adhérence au niveau de la péridurale,
      corriger le coccyx
      et rendre la pression intra-cranienne en travaillant sur le crâne.

      Réponse
  2. JOSY

    BONJOUR
    suite à mon commentaire, je voudrais préciser que c’est cinq ans après la première pose du stérilet.

    Réponse
  3. JOSY

    Bonjour,

    j’aurais aimé connaître les effets du cuivre sur l’organisme, en particulier le stérilet au cuivre.

    J’ai porté pendant plus de vingt ans un stérilet, et cinq ans après j’ai eu une chute de cheveux sur les tempes, et le haut du front.

    Merci pour vos articles, qui je pense vont aider pour beaucoup à avancer dans le domaine de la santé.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Cherchez CUPRUM dans la matière médicale homéopathique, vous aurez des réponses.

      Réponse
      • Ishtar

        Bonjour,

        Quand vous recommandez du cuprum, est-ce à cause d’un trop plein de cuivre à cause du stérilet qui causerait des pertes de cheveux, ou alors, vu que le stérilet n’a pas d’hormone, il ne fait pas fonctionnement correctement les hormones comme le ferait une pillule ?

        Merci !

        Ishtar

        Réponse
        • Wladislas BARATH

          L’exitation régulière de l’endomètre par le stérilet (même hormonal) place l’organisme en tension permatente et déséquilibre le système hormonal dans son ensemble. L’épuisement que cela provoque rend les cheveux fragiles. Les ressources de l’organisme seront mobilisés en bas au détriment du haut. Cuprum permet d’informer le cerveau de la présence naturelle du corps étranger utérin, et améliore en même temps la circulation sanguine. Voilà pourquoi ce remède est indiqué.

    • Ishtar

      Bonjour,

      J’ai moi même des pertes de cheveux depuis pose du stérilet en cuivre que j’ai depuis 2003 (J’en suis à mon troisième), avez-vous pu essayer le cuprum ?

      Meric !

      Ishtar

      Réponse
  4. Rueff

    Bonjour,

    Je suis un peu étonnée qu’elle vous ait trouvé une intoxication au niveau du thymus car c’est un organe que nous n’avons que pendant l’enfance et qui disparait par la suite…
    Cela dit, j’aime beaucoup vos articles qui sont très instructifs et bien écrits.

    Aurélie.

    Réponse
  5. nico

    comment ont fais pour se faire traiter ?

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Consulter un kinésiologue expérimenté, associé à un médecin qui pratique des chélations.

      Réponse
  6. michael

    bonjour eddie peux tu nous faire suivre les conferences en entier quantique planete ( donatini etc ) ??? est ce possible ? cordialement,

    Réponse
    • Eddie

      Les conférences des dvd qui sont épuisé pourquoi pas, ceci dit c’est du piratage et c’est interdit par la loi.

      Si Wladislas veut te transférer mon mail on peut en reparler en direct.

      Réponse
      • michael

        bonjour eddie je reviens vers vous pour les conferences .. avez vous eu un retour de wladislas ??

        une aide les amis merci

        Réponse
  7. Eddie

    De fait lors au moment de l’accouchement on peut observer une prolifération de la flore bactérienne dans la zone vaginale et l’enfant passe d’un milieu stérile au moment du passage à un milieu qui par ingestion ensemence les intestins.

    Les récentes recherches montrent que les enfants qui sont né par césarienne ont un système immunitaire moins actif que ceux qui sont né par voie normale si tant est que la personne a elle même une flore en bon état.

    Je t’envoie le lien le temps de le mettre sur le serveur.

    http://quantiqueplanete.com/public/files/Quantique_Planete_2014_Programme.pdf

    Dit moi quelle sont les sujets qui sont susceptible de l’intéresser.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Je pense à une autre hypothèse, vu qu’en reconstituant la flore chez la femme qui allaite, cela règle celle de l’enfant.

      Réponse
      • Eddie

        Dans le documentaire le ventre notre 2e cerveau on voit un médecin qui soigne les personne en réensemencent leur flore avec des selles de personnes bien portantes. Ça fonctionne mais ne tient pas dans le temps

        Ceci dit l’hypothèse de l’allaitement est à confirmer. Beaucoup de choses se jouent dans la petite enfance et pas uniquement dans les bactéries, on porte l’épigénétique de nos parents et c’est une question à laquelle je n’ai pas de réponse ou trouvé de solution pour l’instant. Si ce n’est qu’il y a toujours une histoire qui nous renvoie à nos choix.

        Ce dont je peux parler c’est que cela n’est que le reflet d’un terrain, d’une disposition particulière, et c’est la façon dont je vis avec qui est déterminante.

        Réponse
  8. Eddie

    Voici une autre piste

    https://www.youtube.com/watch?v=XFZ_4GrwKF8

    Ps pour Wladislas bonjour et bon dimanche si tu es intéressé par la conf complète fait moi un retour je te la transmet. Les autres d’ailleurs aussi si tu es intéressé .

    cordialement Eddie

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Salut,

      Je constate exactement la même chose, même si je ne sais pas comment c’est possible : la mère transmet bel et bien, par voie placentaire, la flore bactérienne à son foetus.

      Le problème, ce n’est pas tant ce fait que de faire passer le message ! Quand j’évoque cette plus que très forte probabilité chez ce type d’enfants, on me prend pour un demeuré! D’abord parce que la majorité des médecins le nie. Or les parents suivent religieusement la voie commune. On n’ose pas remettre en question, même si les résultats montrent que toute autre tentative serait parfois plus fructueuse.

      Ensuite, changer le mode alimentaire, c’est toucher à la chose la plus sacrée chez l’homme d’aujourd’hui. C’est dur de remettre en question notre mode alimentaire, surtout quand on reste encore persuadé que les grandes instances défendent avant tout notre santé, avant la santé financière des industriels.

      Et puis l’action sur l’alimentation a un triple désavantage : 1) les résultats ne sont pas forcément au rendez-vous rapidement, 2) On n’est pas certain de taper juste du premier coup (il faut parfois y aller à tâton), 3) Quand on tombe juste, les premiers effets sont déconcertants : les effets Herx sont violents, donnant l’impression qu’on a fait tout le contraire du convenable, bonne excuse pour les anxieux d’arrêter toute tentative de désintoxication, préférant rester dans le connu et malade, plutôt que de traverser l’inconnu vers la santé.

      Enfin, pour le scanner, encore faut-il qu’un médecin expérimenté s’y penche. Souvent le professionnel n’y jette qu’un regard furtif, si n’est juste la lecture du compte-rendu.

      Pour ma part, je serais intéressé par le reste de la conférence si tu l’as, même si j’ai déjà fait pas mal le tour de la problématique.

      Réponse
  9. catherine colotte

    Bonjour, perso j’ai ressenti ce beug face à mes ressentis, depuis toujours j’ai les réponses à beaucoup de situations car j’étais ouverte à ce que qui est. Je suis médium et ça a beaucoup affecté mon travail, j’avais comme un voile et des blocages dans mon intérieur. J’ai fais une cure de zéolithe (argile volcanique) pour désintoxiquer les métaux lourds dans la glande pinéale.
    J’ai vu le changement.

    Réponse
  10. josse

    je souhaiterais savoir si la kinesiologie est performante pour trouver ou se logent les metaux lourds que l on a trouve dans mes analyses d urine : mercure etain nickel plomb manganese cadmium cuivre. comment trouver une desintoxication douce a la place de chelateur comme le dmps l edta… merci de votre reponse. nathalie
    .

    Réponse
  11. josse

    bonjour. ai fait faire des tests urinaires et je suis intoxiquee par des metaux lourds tels que le mercure le plomb l etain le cadmium le cuivre le manganese le bismuth le nickel. j ai entendu parler que la kiniosologie faisait des miracle. . je suis egalement hypersensible aux ondes electromagnetiques et aux sources souterraines. pouvez vous me dire si cette medecine paralelle peut aider des personnes comme moi. merci de vos reponses.

    Réponse
  12. michael

    bonjour Wladislas BARATH ..

    et merci encore pour cet article très intéressant.

    Alors voila , je souhaiterais savoir ou trouver un dentiste holistique sur ou près de Paris .. j’imagine un dentiste tel que le dt Dieuzaide. j’ai en effet 18 amalgames ( tout comme vous des tout jeune probleme de memoire de concentration de vue myopie , orl acouphènes et sensibilité ) … , j’ai contracté une infection chronique et me suis sur-infecté .. à une ou des borrélies ( maladie de lyme ) ..

    2 eme question : y a t il une équivalente ou équivalent à Martine fontaine de Belgique ?? en France et ou pres de Paris

    3 eme question : faut il consulter à munich le dt lechner ? pourquoi dans ce cas ne diffuse t il pas leur matiere speciale qui pourrait aider beaucoup de gens ?

    merci pour votre aide

    bien a vous

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Bonjour,

      1 – Désolé, je ne sais pas. Je n’ai pas de secrétariat. Je travaille en cabinet, tout seul. J’ai mon propre carnet de thérapeutes (bien maigre, je dois avouer) avec qui je travaille en toute confiance, autour de moi, dans ma région, mais pas dans le reste de la France. Dans votre cas, appelez le secrétariat de l’école du Dr Dieuzaide. Ils doivent avoir une liste des praticiens venus se former chez eux.

      2 – Idem. Demandez Martine Fontaine, c’est elle qui gère ses formations.

      3 – Pour l’instant, je n’ai trouvé autour de moi, et dans un secteur large, personne qui fouille au niveau diagnostic aussi bien que le Dr Lechner. Chez nous, chacun y va de sa propre interprétation, et souvent, sans aucun examen sérieux ! Beaucoup se limitent à l’aspect visuel et esthétique des dents. C’est ridicule ! Quand aux matériaux, je pense que les dentistes n’ont qu’à s’adresser aux fournisseurs du Dr Lechner. Un coup de fil suffirait. Mais quand on réfute ces faits(que les matériaux mis en bouche peuvent être toxiques pour l’individu qui les porte), alors il est certain qu’on ne cherchera pas plus loin.

      Réponse
  13. Georgia

    Bonsoir tout le monde,

    Je vous vois tous dire qu’on vous a détecté tel ou tel métaux mais quels médecins il faut aller voir pour ça, un médecin généraliste et combien ça coûte ?

    Merci pour vos réponses.

    Georgia

    Réponse
  14. lise duteil

    bonjour Wladislav

    Je me permets de vous écrire
    A propos du docteur lechner que vous évoquez de munich : pouvez vous me dire de quoi sont constitués ses composites ou couronnes

    Je suis suivie par quelqu’un de bien le docteur Dieuzaide
    mais malheureusement pour moi je suis assez intolérante à tout
    rien ne passe
    je me suis dit que peut etre le docteur lechner mettait en vente un produit ou un échantillon de ses composties pour faire les inlays core ou autre que je pourrais tester à la malnèere Dieuzaide

    avez vous des infos ?
    J’ai aussi la maladie de Lyme ce qui esxplique aussi peut etre mon rejet à toutC’est bien embetant pour moi car il ne me resterait que l’arrachage si je ne trouve rien de vraiment compatible avec mon systeme vibratoire

    esperant votre réponse
    bien à vous

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Pour les composites, mieux vaut demander directement au centre du Dr Lechner. C’est un composite spécial dont je ne connais pas la composition. Et je ne pense pas qu’il m’aurait donné sa formule comme ça, sans me connaitre.

      Pour Lyme, mes recherches montrent que le corps sensible n’épouse que très partiellement le corps physique. Et je pense que c’est la cause de tout le reste. Je suis en train de suivre qlq patients atteints de cette maladie. Je vous tiendrai au courant via un article si j’ai des résultats probants.

      Réponse
      • lise duteil

        merci beaucoup pour votre réponse
        Je suis intriguée par votre commentaire sur Lyme

        bien à vous
        lise

        Réponse
        • Wladislas BARATH

          Moi aussi. Ce que je découvre me surprend.

  15. Françoise

    Bonjour,

    Merci pour votre article que je trouve très intéressant. Je souffre de fatigue chronique depuis plus de 15 ans, fibromyalgie, dépression et suis en carence d’iode, d’où une fonction thyroïdienne faible probablement. J’ai beaucoup d’amalgames, qui ont plus de 35 ans.
    Que me conseillez-vous?
    merci pour votre aide

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Que voulez-vous que je vos dise ? Comment voulez-vous que je vous réponde à ces quelques phrases par le net ? Je ne vous connais pas, ni psychiquement, ni physiquement. Consultez. Trouvez des gens compétents. Je sais, c’est le parcours du combattant, mais c’est la seule manière. Fiez-vous à vos ressentis.

      Réponse
  16. Chantal

    Bonjour ,
    🙂 oui peut être . C’était un flacon de Zeckenbissfieber . J’ai aussi eu en tube homeo de quoi traiter une Ricksettiose .
    J’avais acheté du TicTox et n’ai pas eu besoin de le prendre .
    Les douleurs et raideurs qui étaient là depuis des années ont disparues et l’état de fatigue s’est amélioré.
    J’ai ensuite entrepris une série de chelations par intraveineuse pour une intoxication aux métaux lourds
    Reste à gérer quelques sensibilités alimentaires. Je revis !

    Réponse
  17. Fleur14

    bonjour toute le monde,
    Wladislas, j’imprime les commentaires de manière à les lire attentivement.
    Bonne journée à vous et à tous.

    Réponse
  18. véronique

    bonjour Wladislas,
    Je vous découvre aujourd’hui. C’est ma pharmacienne qui m’a parlé de votre blog. Je suis très intéressée car je souffre depuis 17 ans de fibromyalgie à la suite d’une énorme péridurale. J’ai découvert la kinésiologie qui m’a apportée un peu de soulagement dans les grosses crises. Depuis peu, on vient de me détecter une énorme intoxication au Cadmium et à l’Aluminium qui expliquerait cette fibromyalgie. Je commence la semaine prochaine une Chélation de Beljanski en même temps qu’une isothérapie à haute dissolution korsakovienne. Mais je suis intéressée par cette technique de Mme Fontaine. Fait-elle des formations en Charente-Maritime; Je précise que cette maladie m’a amené à faire par le passé une formation de kinésiologue mais je n’exerce pas. Maintenant que je connais la cause de ma maladie, je voudrais tout mettre en oeuvre pour m’en débarrasser définitivement. Merci Wladislas d’avance pour votre réponse et votre implication dans cette lutte contre ces poisons. A bientôt.
    Cordialement.
    Véronique

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Bonjour,
      Relisez les commentaires de cet article. J’y donne toutes les réponses 😉

      Réponse
  19. Georgia

    Merci Muriel c’est pas bête.
    Bonne journée
    Georgia

    Réponse
  20. Fleur14

    bonjour Wladislas,
    L’on vient de m’indiquer, sur NANTES, une kiné pratiquant la biokinergie.
    Qu’en pensez-vous, pour la fibro et les petites mémoires encore ancrées dans mon cerveau ? mais également pour les métaux lourds (j’ai encore quelques amalgames)
    Merci infiniment.
    Bonne journée.
    Cordialement.

    Réponse
    • Catherine

      je suis intéressée d’en connaitre plus sur cette personne de Nantes et ses coordonnées merci.

      Réponse
  21. elisabeth

    je suis kinésiologue et praticienne NAET. J’ai actuellement 3 personnes ” intoxiqués” au mercure,plomb ou cadnium mais qui suivent une chélation mensuelle par intraveinause en parallèle de mon suivi. La technique NAET apporte des résultats et les aident au niveau de la diminution de la fatigue et des douleurs. Toutefois ma question est :
    – la détoxination à la chlorelle, ail des ours et autre est-elle compatible avec la chélation par piqure et les compléments alimentaires associés?
    – même question avec la méthode de kinésio dont vous parlez ( + aimants)?
    Je peux toujours tester par TM mais j’aimerai avoir votre avis également.
    Au plaisir de vous lire

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Il faut s’y connaitre. Il y a des interactions compliquées entre substances.

      En revanche, l’approche aimant+kinésio semble permettre au corps de retrouver sa vitalité aux endroits où la physiologie à désertée les lieux rendu invivable par les métaux, et de sortir ainsi naturellement les métaux des cellules. Donc, oui, il est tout à fait approprié de protéger le sang, puis les intestins avant.

      Pour le TM, cela dépendra du niveau que vous testez. Vous avez sans doute déjà remarqué que les réponses sont parfois incohérentes…

      Réponse
  22. LECLERCQ Maud

    Merci Tatiana pour votre réponse, je vais voir ce que je peux trouver, mais je n’ai pas votre avis sur l’utilisation des compléments alimentaires que je prends à l’année, en variant les genres, j’attends l’avis Wladislas.

    Réponse
  23. Tatiana

    Bonsoir Maud,

    En attendant la reponse de Wladislas, je vous fais part de mon experience personnelle qui montre que les amalgames dentaires relarguent du mercure pendant des decennies. J’ai participe aux mesures organisees par Marie Grosman et Roger Lenglet pour l’ecriture de leur livre “Menace sur nos neurones”.

    Le test a ete effectue avec un appareil Jerome avant et apres mastication de chewing gum. Resultats pour mes 3 amalgames ages de 35 ans et plus: avant mastication 0,53 microgr/m3 et apres mastication 1,06 microgr/m3. La personne a cote de moi agee a peu pres de 28-30 ans avait 7-8 amalgames et son taux apres mastication allait vers 7,5 microgr/m3.

    L’or et l’amalgame dentaire ne font pas bon menage. Faire des recherches sur l’electrogalvanisme bucal.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Merci. Très bon commentaire 🙂

      Oui, l’or et l’amalgame ne font pas ménage. C’est pourquoi enlevez tous bijoux en or la nuit pour dormir. Ce n’est pas la même chose avec l’argent. Bizarrement, ça ne gène pas tant que ça.

      Réponse
  24. LECLERCQ Maud

    Bonsoir Monsieur,

    J’ai plusieurs dents contenants des amalgames, dont certaines recouvertes d’une couronne en or blanc, je n’ai pas trop de problèmes de santé, mais par précaution je prend presque tous les jours le matin à jeun, avec un grand verre d’eau, deux gélules de charbon activé, ou deux gélules de chlorella, et de temps en temps des cures d’eau d’argile, ne pensez vous pas que ce soit suffisant ?
    D’autre part, j’ai toujours entendu dire que les amalgames avec le temps, finissaient par perdre les métaux lourds, qu’en pensez-vous ?
    Merci de votre réponse.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      1 – Deux métaux de compositions différentes dans un milieu acide (comme peut l’être la bouche) génèrent un courant électrique. Les tissus, agressés par le courant, se rétractent.

      2 – Après leur pose, les amalgames déchargent plus de 10 microgrammes/m3/jour. C’est un taux énorme ! Au fil du temps, ce taux diminue. Après 10 ans, la superficie de l’amalgame dégage une valeur légèrement en dessous de 4 microgrammes/m3/jour. Il me semble que 4 mirogrammes/m3/jour soit défini comme le seuil tolérable par l’organisme. Je ne sais pas comment ils ont fait leur évaluation…

      Or à chaque bouchée, la décharge mercurielle explose. Vous pouvez imaginer la pollution. Elle est au-delà de ce qu’on veut bien nous faire croire.

      On dit aussi que l’amalgame ne diffuse qu’à la surface. Mais il faut entendre TOUTE la surface de l’amalgame (celle exposée à l’air, et celle au contact de la dent). Or on sait aujourd’hui que le mercure diffuse aussi à travers la dentine qui, elle, est une structure alvéolaire, donc des milliards de petits tunnels que peuvent emprunter les métaux toxiques (et les bactéries).

      3 – Vous prenez ce qu’il faut pour protéger la fonction digestive. C’est bien. Maintenant, il faudrait aussi chercher à protéger le sang. Puis dans un troisième temps, être en mesure d’extraire les métaux des cellules pour les expulser dans le sang. Je crois que cette approche kinésiologique agit à ce niveau.

      4 – Le mélange tel que vous le faites n’est pas judicieux. L’un inhibant l’autre.

      Réponse
      • LECLERCQ Maud

        Merci pour votre réponse, mes amalgames et couronnes ont largement 25 ans de pose…..espérons donc que la nocivité soit moindre, j’avais étant plus jeune, des migraines ophtalmiques très douloureuses et invalidantes, peut-être étaient-elles dues en parti à mes amalgames, pour les cures d’argile, charbon et chlorella, je les fais à la suite l’une de l’autre, pas en mm temps, pourquoi vous parlez de mélange ?
        En revanche pensez vous qu’il ne vaudrait mieux pas, dans la vieillesse, j’ai encore le temps…..faire enlever toutes nos dents, et mettre un bon vieux râtelier, plutôt que tous ces implants qui traumatisent les os de la gencive, et sont nocifs en tant que métal, donc corps étranger ?

        Réponse
        • Wladislas BARATH

          C’est exactement ça ! Vous avez tout compris : mieux vaut un dentier qu’un tas de ferraille en bouche et dans l’os. C’est pas forcément bon (le colorant rose du dentier est également un neurotoxique), mais c’est moins pire. Je le confirme tous les jours en cabinet.

          J’ai toutefois des surprises : parfois des gens ont un chantier en bouche et n’ont rien (au moment où je les observe). Et vous savez quoi ? Le mental a plus d’importance. La manière de voir la vie est plus importante que les agressions physiques. Vous savez pourquoi ? Eh bien c’est comme porter 50 kg sur les épaules. Pas de problème ! Mais maintenant, mettez un genou à terre. C’est plus pareil, là. Donc le corps supporte beaucoup, mais s’il s’affaiblit pour une raison ou une autre, alors là, il est parfois difficile de se relever.

  25. Georgia

    Bonjour Muriel et Eddy,

    Vous semblez connaître des dentistes énergétiques, pourriez-vous me transmettre leurs coordonnées s’il vous plaît à : garistezelise@free.fr

    Eddy, vous pouvez utiliser cette adresse pour m’envoyer les coordonnées des kinésiologues sur Paris.

    Merci d’avance et belle journée à vous.
    Georgia

    Réponse
    • Muriel L

      Bonsoir Georgia,
      J’habite à Bordeaux, et n’en connais qu’un à Créon (20 mn de Bordeaux).
      Du temps où j’étais en région parisienne, je voyais quelqu’un à Evry, mais je ne me souviens plus bien de son nom (quelque chose comme “bascasse”) un asiatique. Et je n’en trouve pas trace dans les pages jaunes.
      Désolée.
      Peut-être pouvez-vous appeler des kinésiologues ou énergéticiens, ils doivent avoir des adresses à vous communiquer.

      Réponse
      • Maya

        Je suis a à la recherche d’un dentiste holistique sur Bordeaux.
        J’aimerai me faire enlever mes plombages.

        Y aurait-il une personne qui pourrait me communiquer ses coordonnées?

        Réponse
      • Emma

        Bonsoir, est-ce que vous pouvez me donner les coordonnes pour settee dentiste a Créon.
        Merci, Emma

        Réponse
  26. Nguyen Damien

    Merci beaucoup de votre partage du savoir, très intéressant 🙂

    Réponse
  27. juillard

    Bonjour,
    Merci pour toutes ces infos, Le seul dentiste holistique que j’ai pu trouver est décédé l’année dernière;
    Du coup aujourd’hui, j’ai du mal à aller chez le dentiste et pourtant il me reste de vieux plombages que j’aimerai fortement enlever. En attendant, de trouver le bon dentiste, je fais des cures d’eau argileuse et tous les matins je bois à jeun un citron pressé dans de l’eau chaude mais est ce suffisant ? Qu’en pensez-vous ? Travaillez-vous à distance ?
    Je suis près de Toulouse dans le Tarn.

    Encore merci
    A bientôt

    Jeny

    Réponse
    • Pellizzoni

      Bonjour,

      En réponse à Juillard voici une adresse : Docteur Dieuzaide, 9 rue de la pomme à Toulouse, tel: 0562301393 ( je ne sais pas si j’ai le droit de préciser les coordonnées. Si elles sont effacées il devra chercher sur Google ). Ce dentiste n’a certainement pas besoin de publicité, je crois simplement que la souffrance appelle l’entraide c’est ce que j’essaye de faire très modestement.
      Cordialement

      C Pellizzoni

      Réponse
      • jeny

        merci beaucoup pour les coordonnés c’est très sympa.

        jeny

        Réponse
    • Georgia

      Bonjour,

      Qu’appelez-vous un dentiste holistique et quel genre de matériau ce dentiste allemand a-t-il utilisé ?
      Vous dites : “D’abord, le traitement énergétique est long et incompréhensible pour ceux qui restent à une vision purement matérialiste de la réalité. Je suis surpris d’ailleurs qu’ils aient adhéré à l’électricité, sans parler de l’électronique. Un total non-sens.”
      Qu’entendez-vous par traitement énergétique ?
      et pourquoi parlez-vous d’électricité et d’électronique, un truc m’échappe avec le reste du texte.
      Si j’ai bien compris, la méthode de Martine Fontaine marche aussi pour les allergies ?

      Merci d’avance pour la réponse et merci à Eddy pour la transmissions des coordonnées des thérapeutes parisiens à Wladislas.

      Georgia

      Réponse
      • Wladislas BARATH

        Bonjour,

        Un dentiste holistique est un professionnel qui s’occupe de tout le corps. Pas que de la bouche. Et encore moins juste de la dent. Il est en mesure de tester les amalgames, les couronnes et les composites incompatibles avec l’organisme de l’individu. Tout ses soins sont testés pour être inoffensif pour le corps du patient. Regardez les vidéos de mon article Et si ça venait des dents ?, vous comprendrez.

        Ensuite, le traitement énergétique touche l’aspect énergétique de l’être humain (méridiens, chakras, etc.).

        Pour l’électronique, je trouve que l’électricité et les champs magnétiques qu’elle est capable de produire lorsque mise en mouvement, sont très proches de l’aspect énergétique de l’homme. Quand on parle de ce côté invisible de l’être humain, beaucoup nient et rejettent parce qu’ils ne comprennent pas. Du coup, je me demande comment ils admettent l’électronique sans même en comprendre le principe du transformateur par exemple.

        Pour le reste, oui, la plupart des allergies se traitent en corrigeant le pendant énergétique de la substance incriminée. Cela se fait en kinésiologie. Martine Fontaine le fait, et très bien en plus.

        Réponse
  28. Georgia

    Bonjour Wladislas,

    Merci pour toutes ces infos qui sentent le vécu, sinon que pensez-vous du DMSA ?

    “Eddie” si vous avez des adresses sur Paris de thérapeutes qui pratiquent la kinésiologie de cette façon, je suis preneuse.

    Merci d’avance.
    Georgia

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Pas top. J’ai tester la réponse du corps sur des gens hypersensibles. C’est toxique chez tous (peu importe les doses, peu importe les protocoles). Alors j’me dis que ça doit pas être si bon que ça.

      Réponse
    • eddie

      De cette façon, si vous voulez parler de métaux lourd, je ne sais pas. Par contre l’approche sera de toute façon globale et permettra de remettre des dynamiques en route, une séance de kinésiologie est toujours unique, et c’est le corps qui connait la priorité.
      Le mieux que je puisse faire est donner des références de personnes que je sais sérieuses, et lors de la prise de rendez vous bien poser la demande.
      Tout est une question d’information, au bon endroit, et au bon moment, je pense que Wladislas ne me contredira pas.
      Il m’est arrivé de faire une séance où je pensais savoir autour de quoi tournait la problématique et que neni le corps demandait autre chose.
      Sinon plus pragmatique je transmet les coordonnées à Wladislas qui les fait suivre? Je pense que le blog n’est pas un endroit pour cela.
      Je laisse l’appréciation au boss du blog.
      Merci à tous pour vos questions, et au boss pour son initiative qu’il entretien de façon si conviviale.
      Plein de bonnes choses : cordialement

      Réponse
  29. Anne

    Je suis intoxiquée aux métaux lourds (tests à l’appui!)

    Connaissez-vous une personne de confiance kinesio à Bruxelles (ou environs) ?
    Merci

    Réponse
  30. Dominique

    Bonjour,

    Merci pour toutes ces infos….. J’habite en région parisienne et serais très tentée par la kinésiologie, mais je ne sais à qui me fier, car je sais qu’en la matière il y a le meilleur et le pire. Connaissez un(e) excellent(e) kinésiologue à Paris ????
    Merci à vous
    Dominique

    Réponse
    • eddie

      Je peux vous avoir des adresses, avec l’accord de Wladislas, sachant que la relation entre le thérapeute et le client est toujours un mystère. Transfert contre transfert…

      Réponse
  31. Catherine

    merci pour cet article très enrichissant
    j’ai été diagnostiquée il y a plus d’un an comme étant intoxiquée aux métaux lourds, j’ai essayé différents traitements naturels (coriandre, ail des ours etc) je ne suis pas convaincue. Et j’aimerais vraiment trouver une solution. Je le ressens comme une épée de Damoclès au dessus de ma tête, quelque peu menaçante de troubles comme Alzheimer ou autre réjouissance. Je ne me sens pas à l’aise avec ces intrus métallisés dans mon cerveau et dans mon corps. Pourriez-vous m’indiquer sur Paris, des personnes susceptibles de pratiquer cette kinésiologie ou m’orienter ? Et étant thérapeute j’aimerais assainir mon intériorité, merci.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Non. Je n’en connais pas.
      Ceci dit, petite astuce, la même chose que vous faites pour les âmes, faites pour le mercure ou l’aluminium. Ça a aussi une conscience 😉

      Réponse
      • Catherine

        Merci pour votre réponse,
        C’est une très bonne idée, je n’y avais pas pensé 🙂 je vais réfléchir à créer un protocole et le tester sur moi, merci d’être là
        magnifique journée à vous et vos patients
        Catherine

        Réponse
        • Wladislas BARATH

          Réfléchissez pas. Protocolez-pas. C’est comme une discussion avec un inconnu, vous voyez ? On s’adapte et on négocie 😉

        • lise

          bonjour
          comme kinesiologue à paris vous avez sylvie beyssin une disciple de francis vieules
          specialisée en adaptogenese

  32. Muriel L

    Bonsoir,

    J’ai reçu une réponse de Martine Fontaine qui pourrait se déplacer en France s’il y a assez de personnes.
    Reste à savoir qui, notamment parmi vous, serait intéressé par cette formation…

    Voyez-vous un inconvénient, Wladislas, à ce que nous fassions le point sur votre forum ?

    Bonne soirée.
    Muriel

    Réponse
    • Catherine

      Merci Muriel pour cette info enthousiasmante, je suis intéressée
      bonne journée
      Catherine

      Réponse
    • eddie

      je suis intéressé aussi

      bonne journée

      Réponse
      • Muriel L

        Martine Fontaine est indisponible pour quelques semaines. Elle m’a dit qu’elle reviendrai vers moi dès qu’elle le pourra. J’attends donc de connaître le coût et le nombre minimum de personnes. Puis, à savoir où la formation pourra se faire…
        A bientôt 🙂

        Réponse
        • Wladislas BARATH

          Je l’ai appelé hier. Je lui ai demandé si elle voulait bien faire une page de présentation de sa méthode sur mon blog (rubrique ateliers et conférences) pour les gens qui sont intéressées… Elle est indisponible pour l’instant. Mais dès qu’elle peut, elle le fera 🙂

  33. Muriel L

    Bonsoir, Moi aussi j’ai envoyé un mail à Martine Fontaine….
    Si j’ai une réponse, je vous en informe 🙂
    Merci beaucoup

    Réponse
  34. eddie

    Bonsoir je lui ai laissé un mail, étant intéressé par la formation.
    Je fais un retour si j’ai du neuf
    Merci Wladislas nos cheminements se recoupent et c’est un bonheur.

    Réponse
  35. marie

    bonjour, comment joindre Mme Martine FONTAINE ?, je souhaiterais connaître les dates de ses conférences et stages éventuels merci

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Je ne sais même plus si elle exerce. Elle est originaire de Belgique. En tout cas, je n’ai plus trouvé sa formation en Health Kinesiology.

      Réponse
    • MARIE

      Bonjour
      J’ai pu contacter Martine Fontaine au 0032495637499 numéro à composer depuis la France puisqu’elle réside en Belgique, elle est très disponible pour répondre à nos questions, je lui avais envoyé un mail au préalable un matin, auquel elle a répondu le soir même.
      Son adresse mail est martinefontaine58@gmail.com.

      Monique

      Réponse
  36. Muriel L

    Bonjour Wladislas,

    Je lis avec un très grand intérêt votre article et découvre votre site en même temps que votre générosité, votre rigueur et votre curiosité. Je vois aussi que vous prenez la peine de répondre à tous les commentaires…. Tenant un blog, une page facebook et 2 sites, je sais le temps que cela demande. Merci.

    Moi-même kinésiologue depuis 13 ans, pour travailler en “énergétique”, j’utilise notamment les techniques de ‘l’Aura” enseignée par JC Guyard que j’ai enrichie au fil des années avec ce que la Vie m’a amenée à intégrer. Je vois à chaque fois combien la moindre émotion, vécue sans limite de temps passé, décale les corps énergétiques et combien la personne ressent du soulagement après le réalignement. Et aujourd’hui ce que je lis de votre vision du corps sensible et du corps physique donne encore plus de sens à ce que je pressentais.

    Je suis très intéressée par la désintoxication aux métaux lourds. J’ai déjà eu des personnes me demandant si je pouvais les aider dans ce domaine et ai préféré les envoyer vers des dentistes énergétiques qui me semblent “bien”. Aujourd’hui, j’ai bu vos mots et comprends qu’il y a la possibilité de faire quelque chose pour les aider, avec prudence et attention.
    Me conseilleriez-vous de suivre une formation (Martine Fontaine, vous-même.. ?) ?
    Si je m’écoute, je sens que je peux enrichir mon aide avec les nouvelles infos que vous venez de me transmettre et que cela peut suffire.

    Pour les cas de fibryomalgie, j’ai vu mes limites. La kinésiologie que j’ai proposée à la personne concernée n’a pas été efficace.

    Je vous remercie encore pour ce partage et vous souhaite une belle journée 🙂

    Muriel

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Pour la Health Kinesiology, je laisse Martine Fontaine l’enseigner. Moi, je vous ai juste fait part de mes expériences et de mes recherches. Je ne me suis pas aventuré plus loin parce que d’autres choses m’interpellaient bien plus.

      De mon côté, suite à mes recherches (plus de 20 ans) et mes découvertes, une formation va bientôt voir le jour, avec à la clé des techniques de libération des mémoires, ces mémoires qui polluent notre organisme et auxquelles il s’adapte malgré lui. C’est carrément un autre univers. Pas besoin de tests musculaires. Pas besoin de connaitre l’histoire. Pas de notion de méridien, bien qu’on soit de plein pied sans l’aspect vraiment irrationnel de l’être humain. J’ai élagué au maximum, épuré jusqu’aux fondements.

      Pour vous, de votre coté, avec les tests musculaires, vous pouvez déterminer la zone intoxiquée, puis demander ce qu’il faut pour libérer les métaux des cellules. En fait, les cellules les gardent pour ne pas mettre en danger le reste de l’organisme. Certaines se sacrifient pour protéger l’ensemble. Mais ce n’est que retarder une dégénérescence. Celles-ci mourront, et les métaux seront pris en charge par d’autres cellules, etc.

      Elles attendent une aide plus haute. Celle de la conscience. La vôtre. Une aide extérieure. Il est donc important de créer un dialogue avec elles et de voir comment rendre à la nature ces métaux, qui eux-mêmes n’ont aucune envie d’être prisonnier dans notre organisme. Ce n’est pas leur milieu. Il en résulte une tristesse ressentie dans tout le corps, voyez-vous ?

      En gros, il s’agit d’agir en personne responsable et de créer un véritable convoi exceptionnel pour les diriger vers la sortie. Tout le monde doit avoir des ordres clairs et précis. En kinésio, on ouvre les portes cellulaires, c’est tout. Après, il faut faire le convoi.

      Enfin, pour la fibromyalgie, il y a à la base un conflit émotionnel entre une colère et l’inhibition de cette colère. Le geste reste en suspend. Les muscles fibrilent et produisent une quantité phénoménale d’acide lactique. Vous pouvez imaginer la suite. Intoxication et douleur partout. Vous n’y arrivez pas en kinésio parce que vous ne pourrez jamais déroger au libre arbitre.

      Vous devez absolument comprendre cette notion de choix. Il est très facile de libérer les émotions toxiques. Et plus elles sont difficiles, plus c’est facile à régler. Mais si la personne veut garder sa colère, sa haine contre l’autre, pour rendre la monnaie, alors elle ne veut pas régler le problème. Elle veut le garder. C’est pourquoi, évitez les dettes émotionnelles. Elles vous attachent sournoisement au monde matériel.

      Réponse
      • Muriel L

        Bonjour Wladislas,

        Je suis touchée par la générosité de vos partages. Très touchée..
        Merci pour ces précieuses informations qui viennent éclairer plus en profondeur mon approche.
        Bordeaux est un peu loin, mais peut-être pourrais-je me joindre à votre groupe de formation, je verrais 🙂

        Au fil du temps mon accompagnement s’est orienté vers “la conscience, toujours davantage de conscience et de vérité” avec de fortes transformations sur la santé du corps. Je reçois des infos “en les attendant” du monde subtil. Ma rencontre avec vous via vos échanges m’ouvre la conscience que je peux aussi m’autoriser à aller plus loin dans le corps-même et y trouver le même monde subtil mais incarné, et le réveiller. Je ne saurais trouver les mots vraiment justes, je sens juste que j’ai devant moi la porte d’une autre dimension. Cela m’émeut et m’enthousiasme !

        Un grand Merci.

        Muriel

        Réponse
      • LECLERCQ Maud

        Votre approche concernant les maladies me semble aussi valable et indispensable que celle consistant à prendre des compléments alimentaires, que ce soit préventivement ou pour guérir.
        La spiritualité, le retour à la source, peuvent sans doute autant sinon plus, il faut, à mon avis, être dans une démarche qui se situe au delà de nos pensées, la foi éliminant tout soupçon de doute, peut aussi faire des miracles.
        On ne peut vivre continuellement dans la peur de ceci ou de cela, on ne peut ingérer des tonnes de gélules, si à la base, il n’y a pas une conviction d’autoguérison absolue et totale, c’est mon opinion actuelle, qui mûrit au fil du temps, de mes connaissances bien maigres, mais la vie étant un apprentissage perpétuel, il est important de s’ouvrir pour recevoir…..

        Réponse
  37. Flavien.C

    Salutations…je suis vraiment très heureux de cet article….ici en Martinique, les pathologies sont souvent augmentées par un champ émotionnel hypersensible… Je pratique la méthode de Mr Bataille , ainsi que le Reiki Shamballa (new paradigm)….auriez vous quelques ouvrages à me conseiller pour suivre votre voie de recherche? Ici nous avons à lutter contre la chloredécone. .qui est utilisée dans le traitement par épandage de la banane. Engendrant cancers anémie ferriprive et autres joyeusetés…. Auriez vous une piste de recherche à me suggérer? Bien à vous !

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Bonjour la Martinique 🙂

      En effet, l’hypersensibilité émotionnelle aggrave.

      Pour les ouvrages, je n’en ai aucun à proposer. Je suis en train d’écrire le mien. En pleine élaboration.

      Pour l’épandage, il est impératif de supprimer la source parce que les produits toxiques encrassent gravement et pernicieusement l’organisme, l’épuisant en ressources vitales. D’où une supplémentation en vitamines régulière est indispensable pour maintenir la vie. Mais sans régler la source de cette pollution dangereuse, c’est se battre contre un géant avec pour seule arme, un chausse-pied !

      Lorsque l’organisme sera en mesure de récupérer et qu’il aura les moyens de le faire, alors l’aider à s’en débarrasser comme je l’écris sera intéressant. Sinon, on le met en danger.

      Réponse
  38. Christiane

    Bonjour,
    Je trouve votre article très intéressant comme tous les articles que vous faites.
    votre méthode me fait penser à une méthode que j’utilise depuis peu je ne sais si vous la connaissez, la méthode Feldenkrais. J’ai participé à quelques cours et j’ai ressenti effectivement une dissociation d’une partie de mon corps Energetique et de mon corps physique. Au fur et à mesure des séances j’ai l’impression que les deux corps se reconnectent.
    Connaissez-vous cette méthode ?
    Merci à vous.
    Christiane
    PS : je souffre d’hypothyroïdie Hashimoto maladie auto-immune. Je serais intéressé pour tenter l’expérience par votre méthode, si cela vous intéresse. Actuellement je ne prends aucun traitement je vois juste l’acupuncteur une fois par mois qui me prescrit de l’homéopathie.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Oui, je connais. Mais ce que je fais est différent.

      Pour Hashimoto, y’a pas de soucis 🙂

      Réponse
  39. Fleur14

    bonjour Wladislas
    Merci pour ce nouvel article.
    Je souffre de fibromyalgie ; je vais visiter le forum cité plus haut.
    Bon dimanche.
    Cordialement.

    Réponse
  40. Pellizzoni

    Bonjour,

    Passionnant ! Le premier problème c’est qu’on lit des articles contradictoires qui sont tout aussi passionnants, et quand on veut se soigner d’une façon aussi naturelle que possible il est difficile de faire un choix.Le second problème est que les médecins et autres thérapeutes qui ont réalisé un grand parcours dans leurs recherches et qui sont capables d’en faire profiter les malades sont peu nombreux, donc rarement proches de chez soit.Un dentiste comme le docteur LECHNER je n’en connais pas en Dordogne, ou j’habite, ni dans les départements limitrophes, alors que faire des fausses dents avec pivots et armature métalliques ? Doit on se les faire enlever et vivre sans dents ? Autre remarque qui concerne le premier problème: après avoir lu les bienfaits qu’apportait l’argent colloïdal je me soigne actuellement avec ce produit pour éradiquer une infection urinaire.Donc si je comprends bien, d’après vos recherches j’ai tout faux ? C’est difficile d’y voir clair au milieu de toutes ces informations quand on cherche vraiment à se soigner autrement. Si certains ont des adresses de médecins et autres thérapeutes ayant un état d’esprit et une ligne de conduite à ceux de ce site, dans ma région, je suis preneur. Si quelqu’un est intéressé par un ostéopathe sérieux et efficace en Périgord je pourrai lui fournir une adresse.Merci pour des réponses éventuelles.
    Cordialement

    C Pellizzoni

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Je comprends tout à fait. Oui, c’est difficile parce que vous n’avez pas toutes les données.

      Votre commentaire me fait réagir : tant qu’on n’a pas compris pourquoi le corps fait une infection, il est illusoire de prendre un remède comme une panacée. Et votre ostéopathe devrait être en mesure de la régler parce qu’il devrait être capable de dire ce qui ne va pas.

      Réponse
    • Tatiana

      Vous pouvez suivre le lien vers le forum Meodie donne par M. Barath dans le texte. La-bas vous trouverez des reponses a certaines de vos questions.

      Réponse
  41. Tatiana

    Bonjour Wlad,

    Votre experience m’a fait penser au livre que je suis en train de lire, “La fraicheur de l’instant” de Betty. Elle parle d’une vision ou elle voyait son corps divise en trois corps: corps physique, corps emotif (ou sensitif comme vous dites) et corps mental. Elle voit a quel point le corps mental est capable d”ecraser” le corps emotif.

    Je me demande si durant votre seance de kineiologie ne s’est pas produite une dislocation des corps sensitif et physique pour que la therapeute puisse travailler sur le corps physique ou se sont accumules les metaux. Et je crois que cette accumulation s’est faite avec la participation du corps emotif.

    Tres cordialement,
    Tatiana

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Oui, c’est à peu près ça !

      J’ai compris quand j’ai senti cette reconnexion que mon corps sensitif n’avait jamais pu habiter le corps physique à cause des métaux. Je comprenais ce que j’avais perçu depuis ma tendre enfance et ce qui m’avait rendu si sensible : ce décalage entre ces deux corps. On devient sensible et on est ailleurs, dans la Lune.

      Pour l’auteur, je ne sais pas de quoi elle parle lorsqu’elle désigne le corps mental. Elle fait sans doute référence à la tradition théosophique. Personnellement, ce mot est mal choisi. Il sème la confusion. Mais c’est un autre sujet.

      En tout cas, cette expérience a débouché sur une découverte pratique essentielle dans les soins.

      Réponse
      • Tatiana

        Je comprends parfaitement de quoi vous parlez. Moi aussi je sens un decalage entre le corps physique et le corps emotif depuis mon plus jeune age.

        Concernant Betty, l’auteur du livre «La fraicheur de l’instant», elle est loin de la tradition theosophique et loin de toute tradition d’ailleurs. Je vais savoir plus sur elle apres sa conference a Paris en mars.

        Réponse
        • Wladislas BARATH

          Merci pour votre partage. Je vais commander son livre et le lire.
          Prenez Phosphorus 15 CH, 1 tube, et 3 granules au besoin. Observez le résultat, vous serez recalé 🙂
          Ce n’est pas un remède pour tout le monde, mais dans votre cas, il fonctionne.

  42. Noelie

    Bonjour, pensez vous que pour la maladie de Charcot on puisse agir ?

    Réponse
  43. DENIS

    Bonjour Wladislas,

    Je serais intéressée pour effectuer avec vous ce genre de soins.
    Depuis 1993 je prends du solian (antipsychotique) pour trouble schizo-affectif à type bipolaire et depuis 1998, suite au vaccin contre l’hépatite B j’ai la fibromyalgie.
    Je n’ai pas de vie personnelle (sentimentale, travail, plaisirs) à cause d’un niveau énergétique, quasiment tout le temps bas, de la fatigue et des douleurs chroniques, sans parler du manque de motivation et de plaisir.
    Donc, je suis plutôt en état de survie.
    De plus, je fume des malboros depuis 20 ans ce qui n’aide pas.
    Ma vie tien à peu de chose, si ce n’est mon chat, sans lui, je ne serais probablement plus là.
    J’essaie de vous résumer.
    Comme je suis quand même battante et que je voudrais m’en sortir, je me propose de participer avec vous à cette “aventure” thérapeutique.
    Dites-moi.
    Très cordialement,
    Patricia.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Volontier. Je suis prêt à essayer. Mais il faut éplucher autant l’aspect physique que l’aspect mémorielle. C’est du travail ! La fibromyalgie a une énorme part émotionnelle, par exemple. Certes, s’il y a une intoxication, ça n’arrange rien !

      Réponse
  44. benichou

    bonsoir Mr WB, c’est difficile de comprendre le rôle de la kinésiologie dans la désintoxication aux métaux lourds, ça me dépasse énormément, mais j’ai une question que je veux vous poser, chez la femme enceinte si elle est intoxiquée aux métaux lourds, peuvent-ils passer la barrière placentaire et intoxiquer le foetus?
    merci, dans l’attente d’une réponse, veuillez Mr WB, accepter toute ma sympathie.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Oui, c’est aujourd’hui certain : les métaux passent la barrière placentaire. En revanche, je n’ai pas eu l’idée de voir le corps sensible du foetus chez la femme enceinte dans ces cas là. Vous venez de me donner une nouvelle piste. Je vais voir. Merci 🙂

      Réponse
      • vanina Renard cuvillier

        Suite à ma grossesse j’ai été diagnostiquée comme ayant la maladie de parkinson
        C’était il y a 13 ans
        Il y a 4 ans on m a parlé de l’aluminium de mes vaccins contre l’hépatite B en 1995… J’ai 4 fois trop d’aluminium dans le sang !
        Je pense que je l’avais stocké dans mon ventre et que pour épargnez mon bébé la nature a mis l’aluminium le plus loin possible de lui donc dans ma tête, d’où un dérèglement de ma production de dopamine. Vous en pensez quoi ?

        Réponse
        • Wladislas BARATH

          Si l’aluminium dans le sang est 4x plus élevé que la normale, j’imagine dans les cellules !?

  45. Michel Leduc

    Merci Monsieur

    article fort intéressant
    un jour.. je ferais l’expérience de la désintoxication
    en temps et lieu

    merci encore
    je vous lis toujours avec grand intérêt
    ; )

    Réponse
  46. Alexandra

    Bonsoir,
    Votre article est très intéressant merci pour ce partage.
    Auriez vous la gentillesse de bien vouloir en dire un petit peu plus concernant l’amie dont vous parlez qui est atteinte par la maladie de lyme.
    Où en est-elle à l’heure actuelle de cette pathologie?
    A-t-elle suivi un traitement spécifique en dehors de l’aspect métaux lourds et avez vous procédé avec des aimants comme dans l’exemple que vous donnez? A-t-elle suivi en parallèle le protocole Klinghardt et si oui les herxs ont-ils été violents?
    A-t-elle également procédé à un déparasitage?
    Merci par avance pour votre réponse
    Alexandra

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Elle va très bien.
      Je vais l’interroger personnellement. Si elle le veut bien, elle partagera son histoire 🙂
      Pour la séance, je crois que j’avais utilisé des aimants. En revanche, elle n’a fait aucun traitement particulier à côté. Aucun déparasitage non plus. Ca me fait penser que les résultats des déparasitages sont très aléatoires, qu’ils soient chimiques ou électriques (comme le zapper).

      Réponse
      • Alexandra

        Merci pour votre réponse.
        Concernant votre séance avec des aimants quels ont été ses réactions?
        A-t-elle rencontré les même malaises que ceux que vous relatez?
        Et si oui ont ils duré aussi longtemps que les vôtres?
        Enfin quels ont été les amélioration sur son état général?
        L’avez-vous suivie en parallèle en ostéopathie et si oui comment supporte-t-elle les séances d’ostéopathie
        Merci d’avance pour votre réponse
        Alexandra

        Réponse
    • Chantal

      Bonjour ,

      En ce qui concerne la maladie de Lyme (diagnostiquée tardivement), j’ai été soignée rapidement et efficacement par un médecin dans le Sud de la France qui m’a prescrit un médicament homéopathique en provenance d’Allemagne et introuvable en France.

      Merci Wladislas pour ce blog passionnant. Merci pour le temps et l’énergie que vous y consacrez.

      Chantal

      Réponse
      • Wladislas BARATH

        Êtes-vous certaine que c’était de l’homéopathie et pas plutôt un composé d’huiles essentielles ?

        Réponse
      • Danielle

        bonjourChanta
        latteinte de la maladie de lyme j’aimerais avoir les coordonnées de ce médecin dans le sud et de son médicament homeopatique ou huile essentielles qui vous a guérit de cette maladie
        Merci pour votre réponse

        Réponse
  47. catherine

    Votre article m’intéresse beaucoup. J’avais déjà lu un autre de vos articles justement sur l’intoxication aux métaux. JE vous ai envoyé un comm mais je ne sais plus où et ne sais si vous m’aviez répondu.
    On m’a découvert fortuitement en 2011 une gammapathie monoclonale lambda Igg. On m’a d’ailleurs enlevé un ganglion cervical douteux en 2008 mais qui n’était pas cancéreux.
    Bref, je crois profondément à l’auto guérison mais n’ai pas suffisemment confiance en moi pour réussir seule.
    Je suis persuadé que ma gammapathie peut être la conséquence de vaccins trop nombreux (pour le travail) et j’ai également une prothèse dentaire…
    JE suis en Loire-Atlantique donc loin de votre région et de celle du dentiste que vous citez (bien que je sois tenté de prendre le train pour venir me soigner) connaissez vous des professionnels dans ma région qui peuvent m’aider à la désintoxication et un dentiste qui pourrait refaire “ma bouche” ? 😉
    je vous remercie pour vos articles qui m’éclairent un peu plus.

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Non, je ne me souviens pas d’un commentaire de ce genre. Il semble que le blog ait eu des problèmes avec les commentaires ! J’ai bénéficié d’un prestataire qui m’a tout corrigé. J’espère qu’il n’y aura plus de bugs. D’autres personnes m’ont fait la remarque que je ne publiais pas leur commentaire et que je n’y répondais pas. En fait, je ne les ai jamais eus. Désolé pour tous ceux-là 🙁

      Interrogez les kinésiologues de votre région s’ils savent faire. Pour les dentistes, mieux vaut se renseigner auprès du Dr Dieuzaide pour savoir qui s’est formé chez lui.

      Je ne connais pas vraiment la manière de fonctionner de mes collègues. Je suis plus occupé à mes recherches.

      Réponse
      • catherine

        Merci pour votre réponse.
        Je vois une kinésio mais je ne suis pas certaine que cela soit dans sa pratique, cela dit je vais lui demander 😉
        je vais me renseigner pour le dentiste.

        Réponse
        • Jean-rene

          Bonjour. Je suis aussi en Loire-Atlantique et cherche un dentiste formé à la dépose en toute sécurité dans la région aviez vous eu une réponse Catherine ?

  48. Salvia

    Merci pour ce nouvel article fort instructif.
    Vous mentionnez “le corps énergétique”. Le remettre en place est chose très simple, et les conséquences positives sur la personne sont souvent spectaculaires… c’est du moins mon expérience. Je n’avais jamais pensé que les métaux pouvaient provoquer un déplacement de ce corps, mais après cette lecture cela me semble évident. Ceci expliquerait éventuellement pourquoi chez certaines personnes ce corps reprend le même décalage. On soupçonne dans ce cas, par exemple les ondes nocives venant du sol, mais on ne pense pas au métal qui est dans le corps… à creuser…

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      On ne pense pas non plus aux émotions.
      Le caller est facile. Le transformer est plus dur. Inspecter tous les corps est encore plus fou. Et voir au-delà est totalement indescriptible.

      Réponse
  49. Marc-André St-Pierre

    Merci!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce blog a pour mission de vous aider à reconquérir votre santé. Cela demande un engagement et un effort de votre part. Mais ce n’est pas l’effort qui compte le plus… c’est savoir où agir. Vous serez amenés à chercher au-delà des sentiers battus. Vous découvrirez que la Conscience est au coeur de tout, que Conscience et Santé sont liées.

Ostéopathe D.O. depuis 20 ans, je mets le fruit de mes recherches et de mes expériences au service des gens avec pour seul objectif de leur ouvrir la voie de cette guérison à laquelle chacun a droit.

Read previous post:
FASTER EFT : la révolution en psychothérapie

Close