Combien de séance ?

Avr 2012 | 2 commentaires

Guérir les douleurs lombaires

 

Lorsqu’au téléphone on m’évoque un symptôme et que l’on me pose cette question, il m’est impossible de donner une réponse. Donner une prévision alors que je ne connais ni la personne, ni ses antécédents, ni sa capacité réactive, ni son histoire, cela est de l’ordre de la voyance. Et si j’évoquais une possibilité, l’on me reprocherait de ne pas avoir tenu parole au moindre écart.

Non. Je ne peux garantir le résultat sans connaître un minimum celui qui me pose la question.

 

 

DES REPERES

Ce que je sais en revanche, c’est que la chronicité du problème influe sur le nombre de séance. De plus, la détermination de la cause est un facteur essentiel. Je le compare à un bout de bois qui flotte sur l’eau que je souhaite toucher avec un caillou. Si le caillou tombe à coté du bout de bois, les remous le feront vaciller. Plus la distance qui les sépare est grande, moins ils auront d’action sur le bout de bois et il faudra attendre pas mal de temps avant qu’il ne se mette à tanguer légèrement. Mais si le caillou le torpille du premier coup. Bingo ! Il coule derechef. Le résultat est immédiat. Dans le corps, la réponse sera immédiate. Bousculé et libéré,  il entre alors en phase de réparation.

 

 

DU BON-SENS

A l’avant du magasin, un garagiste affichait le panneau suivant :

Du bon sens sur une affiche

 

Traduction :

Un peu de bon sens dans les affaires

 

C’est du bon-sens. Et pourtant, nous demandons tous l’impossible aux autres.

 

 

UNE ETHIQUE

Je ne peux prévoir l’avenir. En revanche, je peux garantir l’intégrité de mon travail et de la recherche permanente de ce qui est juste, au-delà des apparences. J’ai l’utopie de croire que dans ce bref moment où nous nous rencontrons, nous faisons équipe. Dans cette relation, mon rôle est d’être le meilleur coéquipier pour l’autre. Je travaille pour lui, dans son sens et pour son bien. Mais tout travail à deux est parfois difficile….

 

 

Wladislas BARATH

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez sur une étoile pour l'évaluer !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes: 1

Aucun vote pour l'instant ! Soyez le premier à donner une note.

2 Commentaires

  1. Nane (prénom )

    Bonsoir, je ne trouve pas où vous exercez géographiquement ni d’articles sur les remèdes naturels ” pour” la dépression ; ayant lu votre long commentaire sur le magnésium qui n’inclut pas vraiment la dépression Pouvez-vous me renseigner
    PS j’oeuvre sur moi depuis des années et retombe en dépression régulièrement et là aujourd’hui je décide que NON , non et non je ne veux plus Donc je m’intéresse à mon corps de près : carence, besoin d’ostéopathie ou étiopathie ? merci pour ce site très instructif et sans fautes d’orthographe ( ou presque ) par le rédacteur J’y suis sensible

    Réponse
    • Wladislas BARATH

      Bonjour, j’exerce en Alsace, près de Strasbourg.
      Orientez-vous vers les mémoires généalogiques, celles que vous avez héritées de vos parents, mais également de ce qui s’est passé dans le ventre de votre maman (comment a été vécue la grossesse). La dépression a très très souvent une origine mémorielle. L’organisme ne faisant que s’adapter à ces mémoires.

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous êtes malade et vous ne savez pas comment faire pour retrouver votre santé ?

Vous êtes au bon endroit. Je peux vous aider.

Vous trouverez ici des conseils thérapeutiques respectueux, novateurs, hors des chemins classiques et issus de ma pratique en cabinet depuis maintenant deux décennies.

Lire plus :
Se désencrasser grâce à la cure de jus de citron : tout ce qu’il faut pour la rendre efficace

Fermer