22
Juin

« J’arrête le sucre » : un documentaire sur France 5 dans lequel je fais une petite apparition

J'arrête le sucre FRANCE 5

 

« J’arrête le sucre ». Un documentaire passé fin Juin 2015 sur France 5 dans lequel Anne-Sophie LEVY-CHAMBON tente le zéro-sucre ou « exit l’industriel ». Lors de son odyssée, Anne-Sophie est venue me voir. Je fais donc une brève apparition dans ce documentaire. Même si notre discussion était plus longue et plus riche lors de notre rencontre, je regrette qu’elle n’ait abordée mon expertise professionnelle dans la vidéo.

 

 

Un jour comme un autre au cabinet

Mi-novembre, le téléphone sonne au cabinet. Je décroche. À l’autre bout du fil, une reportrice que je ne connais pas désire s’entretenir avec moi. En général, je n’arrive pas à décrocher tous les appels tant ils sont nombreux. Coup de chance, elle arrive à me joindre du premier coup.

 

Elle m’explique qu’elle arrête le sucre et qu’elle souhaiterait connaître mon périple. Pourquoi j’ai décidé de rompre avec cette « drogue » et comment j’ai fait ? Son enthousiasme et sa sincérité me touchent et je n’hésite pas une seconde : oui, je suis d’accord pour discuter avec elle et partager mon expérience. J’accepte avec plaisir. Rendez-vous est pris.

 

Deux semaines plus tard, l’équipe de tournage est chez moi. Notre rencontre fut très chaleureuse. J’ai répondu à ses questions du mieux que j’ai pu.

 

Le petit-déjeuner et le goûter avec nos enfants ont été filmé pour donner une aperçu de nos repas. J’ai donné mes astuces pour limiter le sucre avec les enfants et malheureusement, cela n’apparait pas dans le film.

 

Je lui ai dévoilé mon approche quelque peu paradoxale : quand bien même je ne tolère pas le sucre pour moi, je ne l’impose pas pour autant à mes proches aussi drastiquement. C’est une position difficile. Mais avec du bon sens, on y arrive.

 

Le reportage ne montre pas tout. C’est normal. Et quand je vois ce qu’il reste de ce qui a été pris par la caméra, je me rends compte de l’énorme travail en amont et des choix difficiles qu’ils ont du réaliser pour répondre aux exigences de la chaîne.

 

 

 

Le résultat est un peu léger

Après avoir visionné le documentaire, je dois dire que je ne suis pas d’accord avec tout. Il aurait fallu entrer plus profondément dans le sujet.

 

Au final, cela ressemble plus à une introduction qui nécessiterait une investigation plus approfondie. Et c’est peut-être tout l’objectif de ce documentaire, après tout !

 

Anne-Sophie aurait du insister sur le changement de goût au fil du sevrage. Nous en avions discuté. Et c’est vrai, comme l’affirme un des commentaires plus bas, que c’est choquant de la voir terminer avec un éclair au chocolat.

 

Si vous m’en proposiez un aujourd’hui, je le vomirai tellement le gout sucré m’arracherait le palais. C’est impossible pour moi.

 

On insiste également sur l’origine adamique du sucre : on en aurait envie parce que présent dans le lait maternel. Ben non, il n’y a pas que ça ! Le besoin de sucre peut faire penser à une addiction, dans les cas de déminéralisations importante de l’organisme et dans le cas d’inflammations chroniques sous-jacentes et surtout à bas bruit.

 

Dans ces deux cas, votre corps cherchera le sucre, sans que vous ne compreniez pourquoi, et vous direz que le sucre est addictif alors que c’est un besoin.

 

Je pense enfin à ces pauvres souris et la conclusion que le sucre est pire que l’héroïne. Le lien n’est pas aussi clair et il y a sans doute d’autres explications, genre : quand l’organisme est profondément déminéralisé, préfère t-il l’eau sucrée ou une substance qui le déminéralise dangereusement plus encore ?

 

Ce qui revient à se demander : quand on a terriblement soif, planté au milieu du désert, préfère t-on de l’eau, même sale, ou du sable ?

 

 

Dommage, mais c’est une chance

A mon gout, le reportage ne fait qu’explorer superficiellement le sujet. C’est le choix d’Anne-Sophie… pour France 5. Et cela me donne franchement des idées…

 

Comme le reportage ne pointe qu’avec légèreté, selon moi, la dangerosité du sucre et comme je trouve qu’il ne donne pas de véritables conseils pour ceux qui sont tentés de faire l’expérience du zéro-sucre, pourquoi ne pas faire mes propres petites vidéos pour ces gens sur mon blog ?

 

L’idée me trotte dans la tête depuis quelque temps, mais je me sentais ridicule à me montrer en public. Alors pourquoi pas ?

 

 

Wladislas

 

P.S. : Un bonjour à Serge qu’on ne voit jamais car il est derrière la caméra 😉

Profitez-en !

Inscrivez vous à ma newsletter. Vous serez ainsi informés de tous mes nouveaux articles dès leur parution et recevrez également le manuel complet d'E.F.T., une technique révolutionnaire pour se libérer des émotions toxiques.



Partagez et faites profiter

A propos de l'auteur: Wladislas BARATH

36 Commentaires + Ajouter un commentaire

  • A regarder pour le bien être de toutes et tous et celui de votre porte-monnaie et non celui de la grande distribution et des industries alimentaires…

  • J’ai hâte de vous voir à la télé !
    Il y a un peu plus de 2 semaines je suis tombée sur votre sujet « Mon sevrage au sucre » et j’ai eu le déclic ! Le sucre ! Bien sûr, c’était donc lui le responsable !
    J’ai entrepris mon sevrage dès le lendemain. J’entame ma 3ème semaines et tout se passe bien, mais je pense que c’est grâce à ma cure de citron (oui, j’ai également lu ce sujet là) les bénéfices ont été immédiats et me permettent de bien supporter mon sevrage.
    Je tenais à vous remercier pour votre site qui est une vraie mine d’or ! Merci de nous la faire partager si généreusement.

  • Bonjour Mr Barath,

    bien reçu le message et aussitôt collé sur ma page FB.
    Je ne comprends pas « pour ceux qui ne captent pas cette chaine France 5 ou qui ne pourront pas être au rendez-vous », on a accès via internet ?
    Je ne sais même pas comment faire pour enregistrer et poster !

    PFFFFFIIIOUUUU, tout à apprendre !
    Bonne journée, à ce soir en communion devant l’écran.

    Cordialement.
    Amie-Parue

  • je ne pourrais pas le voir, mais je suis toujours contente de voir qu’enfin ce genre de reportage passe à la Télé…je suis sevrée aussi et je suis passé par votre témoignage qui m’a conforté dans ma décision. Aujourd’hui ‘hui je me sens beaucoup mieux..

  • Si le saccharose n’est pas le vrai ennemi, toutes les théories physiologiques contre le sucre s’effondrent et une autre théorie doit apparaître.

    • Non. C’est un peu plus complexe.

      Quand on veut se sevrer du sucre, on s’aperçoit que ce n’est pas très clair. Que doit-on garder ? Que doit-on supprimer ? Finalement, de quel sucre parle t-on ? Vous voyez, vous avez naturellement fait l’amalgame entre sucre et saccharose. D’autres feront entre sucre et gout sucré. Dans ce dernier cas : peut-on manger des fruits ? Et les féculents ? C’est très confus. Sucre oui, mais uniquement naturel. OK. Mais le sucre de canne est bien naturel, non ? Oui, il est issu d’une plante, mais c’est un résultat industriel. C’est là où c’est dangereux. Et c’est cette confusion qui est malsaine.

      Personnellement, la simple notion addictive du sucre ne m’a pas contentée. J’ai donc chercher les raisons profondes. Et il y en a ! Et c’est plus intelligent de travailler sur ces causes qui débouchent sur ce besoin irrépressible. Sinon, c’est une lutte. Et ces raisons profondes expliquent pourquoi tout le monde n’a pas les mêmes symptômes de manque lors du sevrage. Parce que le besoin de sucre n’a pas la même origine pour chacun.

  • Cher Wladislas,
    formidable en prime time à 20h30 … que lumiere soit faite !

  • Ah ben ce n’est sans doute pas un hasard si je viens voir le blog (comme je le fais de temps à autre) tout juste 30mn avant le début du reportage.
    Du coup un petit coucou en direct live devant le reportage.
    Merci pour tes partages et tes retours d’expériences Wladislas

  • Très sympa le documentaire.
    Sans jugement mais avec humour, et le professeur Ahmed de Bordeaux a osé le dire : c’est une véritable addiction dont l’incidieuse incidence (si j’ose dire), est plus dramatique que certains produits aussi illicites que stigmatisés .
    Merci Wladislas.

  • Agréable surprise, j’avais peur de voir tout les clichés que l’on peut croiser sur une émission traitant du sucre mais ce ne fut pas le cas, je regrette que Wladislas n’est pas eu davantage de paroles, il aurait pu expliquer l’importance du magnésium pendant le sevrage.

    J’ai aussi été surprise lorsqu’elle s’est faite plaisir avec un éclair au chocolat à la fin, normalement elle aurait du être écœurée par le goût trop prononcé du sucre mais en fait non. Il faut croire que son palais ne s’est pas assez déshabitué.

    Malheureusement cette émission ne sera pas regardé par ceux qui en ont le plus besoin et s’ils s’attardent dessus, ils laisseront le message de côté, je sais c’est pessimiste mais ça me semble hélas bien réel.

    Vivement que votre livre sort !

  • Bonjour, pour moi un documentaire très léger sur la dangerosité du sucre et avec la dégustation de l’éclair à la fin, j’ai pas du tout compris, peut être l’idée comme souvent évoquée dans le reportage qu’il est plus judicieux de ne rien supprimer, d’accord mais n’aurait il pas été plus instructif de la voir déguster un magnifique morceau de pain bio au sarrarin avec du bon miel.Je trouve aussi que les méthodes anti stress auraient dues être plus explorées car c’est une des clés pour sortir de l’obésité j’en suis intimement persuadée, bref reportage intéressant mais pas suffisamment impactant selon moi.

  • Bonjour Wladislas,

    J’ai regardé ce reportage, je suis un peu déçue, car j’ai eu l’impression qu’il s’est terminé en eau de boudin…

    Et si l’agroalimentaire était derrière tout cela ? Cela expliquerait pourquoi ce reportage était bien parti et pourquoi à la fin on en est revenu au point de départ, l’addiction au sucre…

    De mon côté j’essaie de supprimer le sucre, mais je n’y suis pas encore arrivée totalement et dans mes difficultés, je remarque bien que c’est une addiction et surtout que le sucre est une drogue dure.

    Merci pour votre site, je le consulte régulièrement et j’y apprends toujours quelque chose de nouveau.

  • Bonjour Wladislas,

    Ce documentaire m’a quelque peu déçue. J’ai découvert les secrets du sucre ne visitant très récemment votre blog et je suis convaincue des nombreux bénéfices qu’il y a à le supprimer de notre alimentation. Je pense essayer, même si je suis pour le moment incapable de le faire.
    J’ai trouvé que l’approche de la journaliste était intéressante mais c’était en effet une belle bêtise d’ingurgiter cet éclair ! Quel est donc le message ???? Manger de tout ? Manger, bouger, 5 fruits et légumes par jour ? Les sempiternelles recommandations des industriels et du gouvernement pour se dédouaner de leurs responsabilités ? Finalement nous n’avons eu droit qu’à un aperçu assez maigre des réelles questions à se poser.

  • bonjour.
    je suis dans une démarche de sevrage du sucre. pour l’instant je m’informe, je m’interroge et j’essaie de développer mon plan d’action. comment avez vous fait les uns et les autres pour supprimer complètement les sucres…. le pain les pâtes le riz les pomme de terre. ce sont des sucres qu’il me paraît impossible à stopper. je suis curieuse de connaître vos astuces vos recettes…. comment faites vous pour les repas du quotidien ? et avec vos enfants, comment procéder vous ?

  • Je suis également déçue. Je pensais, grâce à ce reportage, avoir un support visuel pour expliquer à mon entourage ce que j’avais entrepris. Il y a d’abord ce chimiste, Hervé THIS, qui répond « n’arrêtez-rien ! » à la question « dois-je aussi arrêter les sucres lents. Mais il y a surtout à la fin cet éclair au chocolat ! Comment Anne-Sophie peut-elle le trouver comme étant le meilleur qu’elle n’ait jamais mangé ! Soit elle n’a pas fait correctement son sevrage, soit elle ne l’a pas fait assez longtemps. Mais le plus décevant, c’est le message qu’il véhicule : quoique vous fassiez, vous y reviendrez toujours !
    C’est vraiment, vraiment dommage !

  • Bonjour

    Effectivement, le reportage est trop superficiel à mon goût mais il a le mérite de parler de ce sujet et éventuellement d’inviter les téléspectateurs à s’interroger sur leur consommation de sucre ou tout du moins, d’éveiller un intérêt à ce sujet. Mais il est vrai qu’il n’apporte pas d’aide à ceux qui comme moi, se sont déjà renseignés, et qui voudraient se sevrer du sucre. J’attends avec impatience, votre livre, vos articles ou vos vidéos à ce sujet.
    Bravo pour vos articles qui ont la particularité d’être toujours clairs, précis et compréhensibles par tous.

  • deçue par le documentaire.
    manque de clarté, d’exposition des faits, de construction, résultat très brouillon, et la dern!ère sequence sur le banc …  » au secours, vous n’avez rien compris !  » …

    Cher Wladislas, comme vous dites, tout reste à (re)faire.

    ps : si besoin d’un coup de main, ne pas hesiter à demander, nous sommes dans le milieu de la production / edition …

  • Je suis pour que vous réalisiez des vidéos !
    Très chouette idée

  • C’était décevant, elle n’a fait que survoler. Ce qui m’a étonnée, c’est qu’elle ne se plaint pas de symptômes de manque, ça avait l’air super facile pour elle…
    Je reste donc sur ma faim (c’est le cas de le dire !) et je ne sais toujours pas comment commencer mon sevrage sans paniquer, d’autant que je fais des crises d’hypoglycémie très fortes le matin, et donc je mange… du sucré.

  • Je viens de le regarder en replay – je suis restée captivée, j’ai beaucoup appris, et franchement j’ai bien envie d’arrêter moi aussi. J’adore la chroniqueuse. Merci pour le sujet.

  • bonjour,
    je dis oui oui et re oui pour les vidéos,
    pas du tout aimé le reportage, je pensais vous voir plus dommage qu’il soit coupé et d’accord avec certains commentaires sur le fait qu’elle ai mangée un éclair a la fin
    très bizarre ce reportage enfin bref
    bonne continuation
    sarah

  • Bonsoir,
    Même si le reportage est décevant c’est toujours un début pour informer les gens.
    Qu’il se passe un déclic, une prise de conscience…. mais de toute façon, ça ne
    passera pas dans les oubliettes !!!
    Alors voyons ça positivement…. et si on veut vraiment se retirer de tous les addicts
    et bien  » le jeûne » et le plus simple et plus sain …!!!
    Mr Wladislas j’aime vos infos, votre travail, et votre blog … Grand Merci
    Claire Dolorès

  • Merci pour votre temps, merci pour les réponses adressées aux autres. Votre bonté et votre générosité me font beaucoup de bien pour ne pas dire constituent un pas pour moi vers le chemin de la guérison.
    Je suis élevée avec le sucre en quantité astronomique (ma mère avait un commerce de bonbons en gros). Non seulement que j’en mangeais à longueur de journée, le soir, avant de me coucher, je remplissais un sac que je m’amusais à manger jusqu’à ce que je m’endors.
    Bien sûr, j’ai changé mes habitudes, mais la pente est difficile à remonter
    Maintenant dans la cinquantaine, je suis affectée par plusieurs troubles de santé. J’ai commencé par faire de l’hyperthyroidie qui a évolué vers l’hypothyroidie. J’ai pris la médication pendant un certain temps, puis j’ai décidé d’arrêter de mon propre chef sans aviser mon médecin. X environ 6 ans, mes résultats sont toujours normaux, Je n’avais plus de péristaltisme intestinal, cependant mes intestins ont recommencé à fonctionner avec le Lax-a-day, un médicament qui attire l’eau dans les intestins. Je vous épargne le reste.
    Actuellement, je mange beaucoup de fruits et légumes, (pas bio), du jus fait avec un extracteur. J’aimerais quand même prendre des vitamines et minéraux. Est-ce une bonne idée? Quoi prendre?
    Merci
    Viviane

  • Sans être dans l’arrêt total car vie sociale démesurée et volonté pas assez forte, j’ai tout de même, dans ma consommation personnelle, éradiquée tous les sucres cachés et produits industriels. Je suis renseignée à ce sujet et votre article sur l’arrêt du sucre fut un des déclencheurs de mon changement à ce niveau ! Alors quelle joie quand j’ai regardé le documentaire et vu votre nom et que vous alliez intervenir… Et quelle déception quand j’ai vu qu’ils ne vous avait laissé que si peu de temps ! Je me suis automatiquement doutée qu’il s’agissait d’un minuscule aperçu contre tout ce que vous aviez pu lui prodiguer comme conseils.
    J’ai été très très trèèès déçue par le documentaire en général car en effet, c’était une simple introduction et franchement cela ne mettait pas du tout en avant le danger du sucre et son omniprésence comme l’avait fait un documentaire connu qui date un petit peu et dont hélaaaas je ne me souviens plus du nom (qui parle notamment des grandes firmes de sodas). Des amis qui connaissent ma vigilance sur le sujet des sucres m’ont même dit « oui enfin ça va c’est pas si terrible que ça, comme ils disent, il faut se faire plaisir et pas arrêter… » sans compter l’éclair au chocolat, oui. Franchement, conclure là dessus……………

    Alors oui ! Des vidéos ! On veut on veut on veut, du coaching documenté !

  • Il n’y aurait rien de ridicule à vous voir faire des vidéos 🙂 Au contraire, cela permettrait de montrer des choses concrètes qui sont longues à écrire/lire, et cela pourrait toucher un public plus large, peut-être.

  • bonjour Wladisla
    merci pour le mail de la diffusion du reportage et comme beaucoup un peu déçu je me suis regarder en replay plusieur fois juste pour avoir la marque de céréale que vous prenez mais je n’y arrive pas on entend pas dommage mais merci d ‘être là pour nous
    Votre idée est génial je suis avec vous à 200% pour les vidéos, je ne savais pas qu’il y avait du sucre dans le jambon alors j’ai encore du boulot, même juste me donner une liste d’aliments je vous lis relis j’avance mais c’est très dur mes pulsions sont plus forte
    a bientôt bonne soirée

  • Bonjour,

    J’ai bien vu le reportage et effectivement je suis déçue par l’approche supperficielle de ce sujet qui est bien plus compliqué que ce qui a été montré j’en attendais beaucoup plus.
    Le sucre est bien plus que dangereux et je pense avec beaucoup de recul que pour réussir un sevrage il faut déjà aller en soi savoir comment son corps fonctionne, se détacher de l’éducation apprise par nos parents, et les médias surtout. Chez moi trainent pleins de livres sur ce sujet et j’ai mis du temps à lâcher prise pour pouvoir réussir. Il ne s’agit pas que d’un sevrage car le corps ayant fonctionné au rythme des approvisionnements en sucre n’est pas bien content à son arrêt et le manifeste. Le plus difficile est le cap des 4 semaines. Le livre de Sarah WILSON j’arrête le sucre est bien sympa et explique également le côté sucre cachés que l’on ne compte pas toujours (fruits secs, fruits très sucrés etc ….) pour ma part pour le réussir il s’agit de voir le positif à venir laisser son corps changer par étape tout en étant un peu ferme (coup de stress, fatigue, opposition regard des autres) dans sa démarche. Pour moi le sucre est très destructeur au niveau des cellules et cela se voit (peau, rides, cernes, maux de ventre) mais aussi au niveau du mental (pour ma part nombre de dépressions sont liées et entretenues par ce toxic et encore je n’ai pas de mot assez fort). Perso cela m’a mis presque 10 ans pour comprendre les effets de cette substance sur moi et j’étais souvent désespérée de rechuter. Moi je serais pour des groupes d’entraide de personnes ayant réussi le sevrage et les personnes débutantes et en cours sorte de soutien à la pratique qui permettrait un soulagement lors de crises (qui finalement sont liées à des carences d’ordre biologiques) comment contrecarrer cela et surtout rester bienveillant le corps ne se reprogramme pas du jour au lendemain. Le sevrage est comme une magnifique porte ouverte vers le vrai soi serein heureux et rayonnant, le parcours est cahotique et parfois on rechute un peu mais jamais on ne revient dans le brouillard. Très bonne journée.

  • Pour les vidéos super idée cela permet de les revoir car entre les besoins lorsque l’on débute le sevrage la crise pour moi des 4 semaines et la suite toutes ces étapes méritent des explications, donc vidéos superbe idée. Le corps est une machine complexe que le mental seul ne peut tout expliquer, et pour réussir il faut sortir de la culpabilité de craquer et comprendre pourquoi on a ce besoin.

  • Bonjour Wladislas,

    J’ai découvert votre blog par l’intermédiaire du reportage d’Anne-Sophie Lévy-Chambon. Le reportage m’a beaucoup plu même si les méfaits du sucre y sont peu développés. Votre démarche est très instructive. Je suis traitée pour un cancer du sein métastasé depuis 2012. Et depuis mes récidives ganglionnaires et osseuses, j’ai décidé de me prendre en main. J’ai suivi tous les protocoles médicaux pour des résultats très médiocres. Alors arrêter le sucre entre autre est pour moi primordial, voire vital. C’est pourquoi je vous remercie pour vos explications claires et instructives.
    A très bientôt,

    • Il existe en effet un lien entre le sucre et le cancer.
      Mais le plus important est de recréer maintenant le lien entre le cerveau et les cellules isolées par les déchets qu’elles ont générées. Malheureusement toutes les thérapies allant dans ce sens sont soit envoyées aux oubliettes, soit exploitées par des gens peu scrupuleux. Heureusement, il est possible de le faire mentalement, bien mieux que les appareils. Commencez la visualisation. Renouez le contact avec ces cellules.

      • Merci pour ce précieux conseil. J’ai cherché à me connecter par la visualisation à mes cellules cancéreuses mais jamais dans le sens où vous le présentez. Je trouve cela très intéressant. J’aimerais connaître vos sources et creuser le sujet. Merci pour cette information. Et surtout, n’hésitez pas à vous lancer dans la vidéo.
        Olivier Roland, blogueur professionnel donne d’excellents conseils dans sa dernière vidéo youtube. Personnellement j’ai un blog sur le cancer, j’en suis à ma 36e vidéo très imparfaite mais cela me booste. Et puis vous passez très bien à l’écran. La preuve, c’est que je suis venue sur votre blog.
        Cordialement,

  • bonjour,
    après avoir vu le reportage sur les méfaits du sucre,j’ai essayé depuis juillet d’éviter sa consommation,moi qui en mangeais tous les après-midis afin de calmer mes émotions…hier j’ai craqué et j’ai mangé une plaque de chocolat blanc et des bonbons.de suite,j’ai eu des palpitations et mon hyper ventilation qui avait disparue sauf en cas d’efforts et revenue!
    je pensais que je me sentais mieux grâce aux vacances (détente),mais j’en ai la preuve flagrante,c’est bien ce sucrepoison qui me fait du mal.
    je continue toujours de consommer les mêmes aliments qu’avant car ayant des ados qui ne veulent regarder cette évidence en face,je ne peux les obliger.par contre plus de confiture sur mes tartines de sucre dans le thé ou café,et plus de chocolats,bonbons,compotes,yaourts sucrés,et gâteaux,jus de fruits,etc…
    cela m’a été facile,car je me suis de suite sentie mieux,détendue,même si je suis assez speed de nature.
    voilà,cet épisode d’hier était trop fort pour que je ne le partage pas!
    merci,merci,merci,je ne recommencerai pas!!!

  • Bonjour,
    J’ai connu votre blog grâce à votre apparition dans le reportage de France 5.

    J’ai arrêté le sucre il y a près d’un mois et si parfois c’est difficile, je tiens bon car je sais que je ne rate pas grand chose !

    Avez-vous appris à faire des pâtisseries sans sucre ? utilisez-vous des substituts ?
    J’ai entendu dans le reportage que vous étiez contre le sirop de riz – alors que de nombreux adeptes du sucre le recommandent comme substitut intéressant pour les pâtisseries…
    Qu’en dites-vous ?

    Merci pour votre blog,

    Bien cordialement,

    Ophélie
    arreterlesucre.wordpress.com

    • Bien qu’il existe plusieurs types de sevrage, si vous cherchez le sucre ailleurs et sous une autre forme, où est véritablement le sevrage ?

      En revanche, si votre sevrage est strict pendant plusieurs mois (je l’ai fait pendant 3 ans), après 3 ou 4 mois, vous reconnaitrez tous les sucres qui sont néfastes à votre organisme. Avalé à faible quantité, votre organisme s’emballera et vous aurez une très mauvaise sensation générale qui ne vous donne pas envie du tout d’en reprendre.

  • Bonjour,
    Je ne suis pas surprise que le reportage de France 5 en ait déçu plus d’un: tout récemment, la même chaîne télévisée a effleuré, à deux occasions, un sujet qui me tient à cœur et que la plupart des gens, dont bien des médecins, ignorent: l’intolérance aux sulfites, conservateurs alimentaires encore mieux cachés que le sucre, puisque les industriels ne sont contraints de mentionner leur présence qu’à partir d’un certain seuil. Or, mon époux y réagit très rapidement. La seule façon d’éliminer ce fléau est de revenir à une alimentation brute, entièrement faite maison. Comme pour le sucre, leur éviction permet des résultats spectaculaires au niveau de la santé: par exemple, dans le cas de mon époux, plus d’allergies saisonnières, plus d’asthme. Nous avons personnellement réduit notre consommation de sucre (en tout cas plus de sucre blanc) mais je dois reconnaître que c’est effectivement une « drogue dure » ainsi que vous l’expliquez dans l’un de vos articles. Ce que vous dites est passionnant, mais face aux lobbies de l’agroalimentaire nous ne pesons pas grand-chose, et ce sera difficile d’avoir des reportages complets sur les problèmes tele que le sucre ou les sulfites. Nos seules armes: informer les autres nous-mêmes et acheter différemment.

Laisser un commentaire

Bienvenue

Vous trouverez dans ce blog des informations relatives à mes recherches thérapeutiques. Il s’agit donc d’un partage de connaissances. J’ai voulu cet échange bref. Les informations sont courtes. Elles vont à l’essentiel et sont des portes que vous êtes libres de franchir ou non. A vous d’aller voir au-delà.

Faites-le maintenant :

Inscrivez-vous à ma newsletter

et recevez gratuitement le manuel complet pour libérer les émotions toxiques et vivre la vie de vos rêves !

Manuel EFT de Gary Craig

Rejoignez-nous !

Vous êtes actuellement 22520 personnes de tous les continents à suivre mes articles. Je suis heureux de découvrir qu'un peu partout sur la planète, d'autres personnes cherchent, comme moi, une médecine à la fois plus saine, plus écologique et plus respectueuse de l'être humain, et je suis fier de pouvoir contribuer, à mon niveau, à cette demande.

A méditer :

Dans le domaine des pathologies, la manière de penser du "malade" est la maladie première qu'il convient de guérir.

de Serge Fitz, dans Les CAPACITÉS FANTASTIQUES de la CONSCIENCE, éditions Vega 

Mes lectures du moment

André Charbonnier_Festen Mode d'emploi
Byron Katie_AIMER CE QUI EST_4 questions
S'éveiller à la surconscience par Swami Kriananda

UA-28721965-4
Lire les articles précédents :
TDAH, hyperactivité et troubles du comportement : la solution est peut-être dans l’assiette

  "Ne tient pas en place", "turbulent", "gère mal ses émotions", "perturbe ses camarades" ou bien à l’opposé : "distrait", "timide", "dans...

Fermer