9
sept

Un jus de légumes qui vous sauve la vie ou comment guérir avec trois fois rien

Avertissement : Si vous souffrez d’une maladie grave, n’entamez pas cette technique seul. Discutez-en avec votre médecin et entourez-vous d’une équipe de professionnels pluridisciplinaires compétents et soucieux de votre santé. Avant de visionner ce reportage, je vous invite aussi à lire auparavant mon article sur la boulimie. Pourquoi ? Parce qu’en comprenant les dessous de nos envies, vous ne jugerez plus tous ces gens victimes de mal bouffe. En fait, vous n’aurez pas le même regard.

Guérir par les jus de légumes

 

Depuis quelques années déjà, je m’interroge tout spécialement sur le rôle de l’alimentation sur notre santé. Quelle influence véritable a notre alimentation sur notre organisme ?

J’ai lu beaucoup de livres, épluché quantité de données de sources diverses, mais n’empêche, il est difficile de s’y retrouver. Ce qui est certain, c’est que notre alimentation a bien une incidence sur notre corps. Comment donc vouloir faire fonctionner une machine si nous l’alimentons d’un carburant pollué et de mauvaise qualité ? Mais alors, quelles sont les meilleures ressources pour notre corps ? Les uns affirment une chose, et les autres le démontent de l’autre coté. Bref, aucun scientifique ne semble d’accord. Chacun prêche pour sa chapelle.

 

Et puis il y a des gens ordinaires qui démontrent des possibilités qu’aucun scientifique n’aurait jamais approuvées (sauf quelques irréductibles, mais sont-ils entendus ?).

 

Installez-vous confortablement. Le reportage dure plus d’une heure. Si dans la première partie du film vous avez l’impression d’avoir tout vu, la seconde partie est encore plus incroyable.

 

Découvrez comment guérir de nos maladies de civilisation avec une méthode à la portée de tous.

 

 

 

Les idées clefs du reportage

Le principe de la cure est d’une simplicité déconcertante :

  • Ne prendre aucun aliment solide pendant 2 mois ;
  • Ne boire que des jus de fruits et légumes, que l’on presse juste avant consommation ;
  • Pratiquer une activité physique ;

 

On remarque dès les premiers jours, les premiers signes de désintoxication, ou de manque : des déchets métaboliques circulent dans le sang et apparaît un état de mal-être profond pendant les premiers jours.

 

Un sang pollué se ressent immédiatement au niveau du cerveau et des muscles et donc retentit profondément sur l’état d’être tout entier (déprime, mal-être, impatience, colère, etc.)

 

Cet état est momentané. Au bout de quelques jours, n’ayant plus besoin de porter toute son attention sur la digestion, l’organisme se mobilise pour nettoyer les toxines. D’où la fatigue.

 

Le plus dur ensuite est de se convaincre que les jus suffisent à se nourrir.

 

En réalité, il ne faut pas grand-chose pour le corps. Celui-ci fonctionne de manière très économique, sauf s’il est obligé de lutter contre des déchets qu’on ingurgite à tire-larigot (par méconnaissance essentiellement).

 

 

 

Une cure qui a fait ses preuves

Le film est tout simplement spectaculaire. L’auteur partage avec nous, d’une manière simple et épurée, une méthode à portée de tous. Le voir en vrai, comme ça, en vidéo, c’est tout simplement époustouflant, d’autant qu’il ne faut rien, ou pas grand chose, pour la faire, ce qui est très motivant. Nul doute que je la ferai.

 

Mais cette cure n’a rien de révolutionnaire. En 1978, l’Autrichien Rudolph Breuss publiait un ouvrage, « Cancer, leucémie et autres maladies apparemment incurables guéries grâce aux moyens naturels », dans lequel il présente sa méthode et affirme avoir traité avec succès 2 000 cancéreux. En 1990, on dénombre 40 000 cas répertoriés ayant pu guérir grâce à sa cure (ce qui laisse présager qu’il y a beaucoup plus de cas).

 

Et là, ce n’est pas deux mois, mais 42 jours de cure.

 

Il paraît que tout se joue au 35ème jour. Une profonde démotivation apparaît où l’on a envie de tout balancer et de tout arrêter. C’est justement là qu’il faut persévérer. Je pense que l’état psychique ici trahit un profond remaniement métabolique. Le savoir change tout.

 

J’ai d’ailleurs rencontré au cours de mon métier quelques braves qui l’avaient faite et qui avaient guéri de cancer alors qu’ils étaient condamnées. C’est rassurant de savoir qu’il existe une solution à des problèmes aussi complexes !

 

Rudolph Breuss l’appela « la cure de jus ». Aujourd’hui, on l’appelle de son nom : « la cure Breuss ».  Elle diffère du reportage dans ce sens qu’elle comporte l’adjonction de tisanes, dont l’une pour les reins, et de gouttes d’aubépine pour fortifier le cœur. Tous les légumes ne sont pas recommandés. Certains sont proscrits.

 

La cure BreussLe livre « Pratique de la cure de Breuss, Expériences, conseils et recommandations », de Jürgen H. R. Thomar, résume remarquablement la cure. L’auteur a lui même guéri d’un cancer avancé de la prostate grâce à elle. Comme dans le film, il a guéri en même temps de son hypothyroïdie vieille de 20 ans, et de son hypertension artérielle. D’une pierre, trois coups ! Il y détaille la cure d’une manière simple et accessible, en y ajoutant des remarques personnelles utiles et pertinentes (il faut dire que le livre de Breuss est un peu brouillon).

 

Je voulais la faire il y a une quinzaine d’années – juste pour l’expérimenter – mais je n’avais pas pu la tenir dans le temps. Il faut dire qu’elle est contraignante au début : beaucoup de notions à retenir, etc. Bref, il vaut mieux bien planifier dès le début, au risque de se démotiver et de ne pas la poursuivre.

 

Et puis, j’ai découvert qu’on pouvait aussi acheter les jus en bouteille (spécialement pour cette cure) dans les magasins diététiques. Mais elles n’auront jamais la qualité du jus tout frais (même biodynamisé), préparé soi-même, au jour le jour. Et puis ce n’est pas la confection du jus qui est le plus dur, mais le respect à la lettre des diverses consignes (telle tisane le matin, unetelle à une heure précise, une autre l’après-midi, etc.).

 

Du coup, la cure présentée dans ce reportage reste une alternative de choix : simple, facile et réalisable par n’importe qui, sans se prendre la tête.

 

 

 

Pourquoi arrêter les produits carnés ?

Si vous avez déjà consulté des naturopathes, le premier conseil que l’on vous donne le plus souvent, est d’arrêter les produits laitiers et de réduire la consommation de viande. Ce sont eux qui produisent le plus de déchets dans notre corps, exception faite des médicaments (dont la fameuse et arrangeante pilule contraceptive).

 

Il y a d’autres arguments. Mais si on vous explique qu’il y a quelques générations, la viande ne se consommait qu’une fois par semaine, le dimanche, je vous avouerai que ce n’est pas une raison suffisante pour ne pas en manger comme on le fait aujourd’hui, c’est-à-dire quotidiennement. Et alors, si on ne se lavait qu’une fois par semaine autrefois – et encore ! – faudrait-il aussi en faire autant, par fidélité aux générations précédentes qui vivaient plus naturellement ?

 

Certes, on mange trop, et trop de viande. Certains en arrivent même à penser qu’un repas sans viande n’en est pas un. Du coup, ils s’empiffrent de viande midi et soir, oubliant qu’entre deux coups de fourchette carnée, ce qu’ils ont porté à la bouche est aussi une nourriture. Une porte ouverte, donc, aux exagérations.

 

Topo de Taty_Nourritures VraiesPetite nuance tout de même… Les professionnels de la diététique ne sont pas tous d’accord. Taty, dont les ouvrages font référence dans le domaine, désapprouve complètement : certaines personnes en sont arrivées à un stade de délabrement de l’intestin tel qu’ils ne supporteraient ni le cru, ni les fruits, ni les légumes ! La viande bouillie serait, pour elle, dans un premier temps, indispensable pour mettre au repos la paroi intestinale et lui permettre de se régénérer (les protéines animales se digérant plus facilement que tout autres aliments).

 

Dans le même registre, Dr Franz Xaver Mayr – médecin allemand du début du siècle dernier, spécialiste de la régénération intestinale – stipulait que « l’intestin doit être nettoyé en douceur au préalable. Il utilise pour cela une diète à base de lait et de petits pains qu’il a reprise de la médecine russe: le patient n’absorbe que du lait, qu’il boit à petites gorgées, le «mastique» à fond et le fait saliver. Selon le Dr Mayr, le lait contient toutes les substances nutritives dont l’homme a besoin. Les petits pains secs ne servent pas d’aliments mais permettent de réguler le flux de salive car ils stimulent la salivation. »1

 

Je rappelle qu’il s’agit de lait de vaches de l’époque. Pas celles d’aujourd’hui ! Des vaches qui pâturaient encore dans les près, qui se nourrissaient d’herbe et ne connaissaient ni antibiotiques, ni hormones. Il me semble d’ailleurs que la prescription portait sur du petit lait (ou lactosérum2), la partie liquide issue de la coagulation du lait cru par des bactéries lactiques. Comparez le petit lait à un lait prédigéré extrêmement enrichissant du point de vue nutritionnel : un liquide qui n’a rien à voir avec nos laits U.H.T. achetés dans le commerce. Quant aux biscuits, étaient-ils complets ? Je n’ai trouvé aucune précision à ce sujet.  Quoi qu’il en soit, Dr Mayr était un clinicien hors pair. Au fil des années, ce savoir-faire s’est effiloché, puis perdu, et la médecine classique n’a pas trouvé bon de préserver cette connaissance. Les cliniciens ont été remplacés par des techniciens.

 

 

Qui croire ? Que faire ?

 

L'enquête Campbell

Ce qui est certain, c’est que parmi les quatre principaux constituants du vivant C.H.O.N., Carbone (C) – Hydrogène (H) – Oxygène (O) et Azote (N), ce sont les produits azotés (N.) qui donnent le plus de déchets. Et lesquels sont-ils ? Les protéines animales : viande, œufs, lait (notez que le poisson fait partie des viandes. Pourtant, il semblerait que le monde aquatique nous apporte des éléments indispensables qui manqueraient aux végétariens). Leur dégradation est à l’origine de purines qui donneront des dépôts d’urate, lesquels encrassent pompeusement l’organisme, et particulièrement nos articulations. Et on le sait depuis longtemps, sans détour !3 Pour soulager vos articulations, réduisez votre consommation de produits animaux. A en croire le reportage, on ferait plus que soulager les articulations !

 

Pour information, le médecin interviewé dans le reportage est le docteur Joel Fuhrman, spécialiste en médecine nutritionnelle, dont voici le site : www.drfuhrman.com

 

 

Cuit ou cru ?

Là aussi, attention, tous les intestins ne supportent pas le cru. Plus le système digestif est abîmé, moins il le supporte. Il est donc nécessaire de cuire les aliments dans certains cas, mais sans exagération. Malheureusement, au delà de 58° de cuisson, les vitamines s’altèrent.

 

Notre alimentation actuelle, rien que de par sa cuisson excessive – même si elle est succulente au goût – ne nous comble plus en vitamines. Il faut donc la chercher ailleurs. Les jus représentent la solution de choix.

 

Quant au cuit, difficile de cuire en dessous de 58°C. D’où cette astuce de mon frère, sportif et végétalien : réchauffez les légumes seulement après les avoir mixés, sans dépasser 60°C. Vous obtiendrez ainsi une délicieuse soupe qui a préservé tous ses éléments nutritifs.

 

 

 

Pourquoi des jus plutôt que le fruit ou le légume en lui-même ?

Parce que :

1 – Les fruits et les légumes sont riches en nutriments essentiels qu’on ne trouvera jamais dans les produits industrialisés, et qui sont la base même de la constitution de nos cellules.

 

2- 0n peut en assimiler beaucoup plus : matériellement, il est tout simplement impossible d’ingurgiter autant de légumes autrement que par un extracteur ou une centrifugeuse (de ce fait, l’achat d’un bon appareil, ou sa location, est donc nécessaire). Il y a bien plus de légumes dans un verre que dans une assiette !

 

3 – Pour ne pas enclencher le processus de la digestion : on met donc au repos l’organisme qui peut mobiliser ses ressources pour autre chose que digérer (parce qu’aussi étrange que cela puisse paraître, la digestion est un processus cher en énergie. La preuve quand vous piquez du nez après un repas. La fatigue montre bien que la dégradation des aliments est un effort, et coûte donc en énergie. Et la fatigue est d’autant plus grande que vous ne mâcher pas !)

 

Bien sûr, cette alimentation est provisoire. C’est une cure ! Elle n’est pas à faire à vie.

 

 

 

Ce que ne dit pas le reportage

Dans le film, Joe Cross, l’Australien, s’approvisionne, au fil de son périple, chez des producteurs locaux. Son ami, Phil, le routier, presse ses légumes, avec une préférence pour le chou. De tout le film, on n’en dit pas plus.

 

Je m’interroge quand même sur la qualité de ces légumes. On peut penser que Jim ne tient pas compte s’ils sont pollués de pesticides et autres produits chimiques. Est-ce que ça marcherait avec des fruits et légumes achetés en grandes surfaces ? Parce que, si Phil le routier démarre avec des produits à portée de main, il finit quand même dans les magasins diététiques.

 

Un conseil : si vous êtes vraiment mal en point, cherchez avant tout la qualité. Votre corps est une merveille. S’il a ce qu’il faut, il ronronnera comme une Rolls-Royce. Donc optez, si déjà vous le faites, pour des produits bios, frais et bien entendu arrivés à maturité !

 

 

 

 

 

Oui, la cure présentée dans ce reportage est motivante. Je vous ai, en plus, livré ici certaines données à connaître, parce que tout le monde ne la supporterait pas d’emblée. Elle reste tout de même une arme efficace pour se désencrasser et permettre à son corps de retrouver sa forme. Elle est accessible à tous. Vous avez donc là un outil remarquable pour désintoxiquer et redonner à votre corps toute sa vitalité, et donc, retrouver votre santé.

 

En assimilant des fruits et des légumes sous forme de jus, vous supprimez toutes productions de toxines dans votre corps et vous le ressourcez d’éléments indispensables pour le régénérer.

 

Cependant, il est une autre donnée essentielle à connaître, que je vous partagerai dans le prochain article. Vous verrez que c’est étonnant que la médecine n’en tienne pas compte. Une donnée extrêmement simple, mais fondamentale et évidente… une fois que l’on sait.

 

 

Wladislas BARATH


 

1http://d-inside.drogoserver.ch/f/1210/cure.pdf

2 http://fr.wikipedia.org/wiki/Lactos%C3%A9rum

3 L’enquête Campbell, du professeur T. Collin Campbell et docteur Thomas M. Campbell, édition Broché

 

Profitez-en !

Inscrivez vous à ma newsletter. Vous serez ainsi informés de tous mes nouveaux articles dès leur parution et recevrez également le manuel complet d'E.F.T., une technique révolutionnaire pour se libérer des émotions toxiques.



Partagez et faites profiter

Articles liés

A propos de l'auteur: Wladislas BARATH

61 Commentaires + Ajouter un commentaire

  • Ah mais je le connais ce film, il est tout simplement génial et devrait passer en boucle à la télé au lieu de toutes ces conneries dont on nous abreuve !

    Quant à l’alimentation crudivore, j’y suis depuis le 28 janvier 2013 et … JE REVIS!!! Plus mal nulle part, plus de fatigue chronique, plus de sarcoïdose (maladie « auto-immune »; en fait une maladie idiopathique, gros mot pour dire que ces idiots pathétiques de notre Sacro Sainte Science la Médecine Allo-tout-aussi-pathétique n’en connaissent pas l’étiologie). Je retrouve le goût de vivre, la joie de tous les instants, je refais plein d’activités et de sports … Et j’ai perdu plus de 15 kgs: c’était pas le but, mais c’est un plus ! Le bien-être et le bon fonctionnement du corps, ça ne se fait pas avec de l’encrassement graisseux dans la machine! J’ai 48 ans d’âge réel, j’en étais arrivée à 90 tant je me sentais mal, tant j’avais mal partout, tant j’en avais marre, j’en suis maintenant à … 30? 25? … ;)

    Quelques super sites pour qui veut redécouvrir la joie de vivre en bonne santé par le crudivorisme :
    http://www.crudivegan.fr/ (le must pour moi)
    http://vivrecru.org/ (foufouille tant le site est abondant, mais quel charisme! quelle simplicité mais pourtant quelle intelligence!)
    http://veganbio.typepad.com/veg_anbio/nutrition.html
    http://vegecru.com/

    Et quelques conseils en hygiénisme, qui complète bien le tableau je trouve : http://vitae.pagesperso-orange.fr/guide%20vert%20de%20l%27hygienisme.html#INTRODUCTION

    • Merci Wladislas pour cet article , et Marie pour le lien crudivegan.fr : tres interessant tout ça :)

  • bonjour,
    vous évoquer les extracteurs de jus et les centrifugeuses. mais ne jette t’on pas des apports contenus dans les « restes » que ce type de machine justement enlèvent? boire des fruits et/ou légumes mixés mais « entiers » ne serait il pas meilleur?
    Au plaisir de vous lire.

  • Ce film est vraiment intéressant, étonnant, émouvant… Il engage à réfléchir.

    Votre site m’a poussée à arrêter le sucre et dans un deuxième temps je suis passée au régime paléo. Les principes qu’il affirme sont différents (fort accent mis sur la viande et les protéines en général). Cela m’intéresserait beaucoup de savoir ce que vous en pensez.

    • Ben leurs théories ne correspondent pas avec la réalité.
      Notre ancêtre Lucie ne mangeait pas ainsi.

      Mais je laisserai mon frère vous expliquer ça. C’est un spécialiste en la matière. Il créée son blog. Dès que j’ai l’adresse, je vous la communique.

  • Salut Wlad,

    Tout d abord merci pour cette excellente vidéo dont je viens à peine de prendre connaissance grâce à toi.

    Dommage effectivement qu elle ne donne pas plus de conseils plus précis sur les variétés de fruits et légumes, les quantités, le type de machine requise, etc.

    Comme tu le sais je souffre depuis toute ma vie (33 ans) d une maladie génétique proche de la mucovicidose avec bronchites et sinusites chroniques.

    Hier Il m est arrivé presque la même chose que le gars qui a eu une crise cardiaque et qui sort tous ses nouveaux médicaments : ça fais 2 semaines que je suis plus que mal et mon pneumo ne sachant plus quoi faire m à donne 3 nouveaux médicaments qui se rajoutent à mes antibios et cortisone que j’ai déjà.

    Après avoir vu la vidéo et lu ton article je n ai pas dormi de la nuit (si 3h en fait ;)
    Preuve qu une vérité vient de m éclater à la figure. Figure toi que je viens de commencer ce matin. Day 1
    Il me reste plus qu à trouver rapidement une bonne machine. Si tu peux m aider je suis preneur.

    Je te tiens au jus ;-)

    • Salut Olivier,

      Ben oui, je pense tout ceux qui ont de grosses maladies. C’est inconcevable pour moi qu’on ne puisse rien faire pour guérir !
      Je vois tous les jours des choses incroyables, alors que soit-disant on ne peut rien.
      Il faudrait que ça se sache ! Que les patients parlent entre eux.

      On se voit, je te prète le livre de Breuss si tu veux. Il y a plus de détails.

      Sinon, pour l’extracteur, je cherche le meilleur rapport qualité/prix depuis un moment. Je sais ce qu’il faut chercher. Je te dirai dès que j’ai la perle.

      Enfin, je dois absolument te parler d’autre chose. J’en fais d’ailleurs un article dès que j’ai du temps.

      Tiens moi au jus :)

    • Si je peux me permettre de répondre, voici le site par lequel j’ai eu la mienne, c’est paraît-il la meilleure du marché, et les conditions de prix sont avantageuses, je l’ai eue 50€ moins cher que sur les autres sites marchands, dans un délais d’une semaine : http://vivrecru.org/passez-au-jus/#.UjLGJdJ7JOg
      Toutes les explications et la façon de s’en servir sont sur le lien :)

      • Génial !
        Merci de partager. Ca fait plaisir :)

        J’hésite avec le Vitamix….

        • L’Omega 8004 (8224 en Europe en fait, car il est sur 220 volts) est un extracteur de jus: du jus, peu de fibres : idéal pour se requinquer une santé mal en point à grand coup de cures de jus… ou se faire plaisir au quotidien avec des jus inédits, frais et savoureux. J’adore le jus de carotte ou de betteraves rouges, mais pas possible de les passer au blender! :( L’Omega permet aussi des jus de germes ou de feuilles genre épinards (miam!! très doux), ce que d’autres juicers ne savent pas faire sans se caler ;)

          Le Vitamix est un puissant blender qui permet de délicieux smoothies, sorbets et autres délices. Son avantage est qu’il garde les fibres, précieuses pour un bon transit, pour lester l’estomac, pour assurer un passage lent des sucres de l’intestin vers le sang.

          Voici ce que Anne-Marie de Crudivegan en pense (elle est géniale, son blog répond à toutes les questions de façons intelligentes et complètes: une référence pour moi!) : http://www.crudivegan.fr/p/ustensiles.html

          Bon jus! … ou bon smoothy ;)

        • personnellement j’ai un extracteur NORWALK et j’en suis amoureux!!

    • Bonjour, ou en êtes vous?

  • Merci Wlad pour ce nouvel article!

    Je m’étais penché sur la cure de breuss il y a un ou deux ans.
    J’avais trouvé une « clinique » qui la proposait avec un suivi mais j’ai eu peur au charlatanisme alors j’ai mis ça de côté…
    Mon probleme est que jesuis deja tres mince.
    47 kilo pour 1m69. J’ai peur de perdre du poids avec cette cure.
    Je sais qu’avec la peur aux fesses on ne fait pas grand chose, mais tout ce qui touche à l’alimentaire me fait un peu peur, trop trop peur de perdre encore du poids. Je dois tellement me battre pour ne pas perdre un kilo et je dois batailler 6 mois pour le reprendre si jamais je l’ai perdu…
    Aurais tu des infos à propos de cette cure pour les personnes maigrichonnes?
    Car je pense qu’un repos de l’intestin leur/me serait profitable aussi!

    Depuis quelques jours j’ai encore diminué ma conssommation de viande.
    Donc legumineuses et cereales en abondance avec des legumes mais peu de fruits…

    Comme j’ai des soucis de glycémie, je pense, peut etre à tort, que je ne peux pas me passer de cereales pour maintenir mon taux stable sur la longueur.
    est ce qu’avec les sucres lents on en est au meme point qu’avec le sucre tout court?
    Cette cure m’interesse énormément mais j’aimerais la suivre sans danger.

    • Sabrina, tu peux grossir avec une hygiène de vie crudivore (je dis bien hygiène de vie, ce n’est pas qu’un bête régime à la con ;) ) . Va voir sur ce lien, tu vas être rassurée : (et je te promets que cette dame est on ne peut plus fiable, elle se documente soigneusement, et elle ne parle que d’expérience :) )

      http://www.crudivegan.fr/2013/04/comment-grossir-avec-lalimentation-crue.html

      • merci Marie, je vais de ce pas lire ton lien.

  • PS :
    j’ai une centrifugeuse que j’avais acheté quand j’avais voulu faire une journée par semaine en jus de legumes et fruits, mais on m’a dit qu’elle n’etait pas bien adaptée pour ces jus. Qu’il fallait un extracteur de jus absolument pour avoir tous les bienfaits du jus.
    Est ce que tu sais ce qu’il en est? Qu’en penses tu?

  • Bonjour,

    Je rebondis sur le (s) commentaires de Marie à propos notamment de l’extracteur de jus.

    Adepte surtout des smoothies verts depuis presque 2 ans, je mes suis mise plus sérieusement aux jus depuis 6 mois. Au mois de janvier j’ai donc acquis le Juice presso Coway de la photo (celui de Wladislas). Hélas, il s’est très vite grippé en rechignant de façon de plus en plus évidente lorsque les fruits et légumes étaient un peu trop fibreux ( épique souvenir d’un jus de rhubarbe ou l’appareil s’st retrouvé bloqué ).
    De plus ce juicer laissait passer de plus en plus de pulpe et de morceaux transformant mes jus en purées.

    Depuis une dizaine de jours, je suis donc l’heureuse détentrice de l’Oméga 8226, et là…..je me régale. Silencieux, simple d’utilisation, ne rechignant devant rien à condition que l’on consente à l’aider un peu ( un baton en plastique est prévu à cet effet ), c’est vraiment du pur bonheur. Même au point de vue place j’ai été agréablement surprise; curieusement un appareil plus gros en apparence que le Coway vertical, ne monopolise pas forcément plus d’espace. L’espace en question est simplement réparti différemment.

    Je ne suis finalement pas passé par le site Vivre cru pour acquérir cet appareil.

    Je l’ai commandé directement sur le site Nature et Vitalité ou l’on peut éventuellement réglé en 3 fois.
    Wladislas: le Vitamix est un blender, certainement dans les plus performant d’ailleurs, mais ce sera plus compliqué et plus long pour obtenir des jus. Il faudra tout passer au tamis très fin. Ceci dit j’ai moi-même fonctionné avec un blender de ce type (Omniblend ) pendant un certain temps, malaxant mes smoothies à l’étamine pour obtenir un jus de rêve…

    Mais c’est tout de même un peu fastidieux. En fait, tout dépend ce que l’on veut privilégier et bien sûr, de son budget.
    Voilà… Bonne journée à tous

  • Pour ceux qui n’arrivent pas à le lire dans leur pays, voici le lien du reportage.
    Malheureusement, il est en anglais et n’est pas sous-titré.

    http://www.veoh.com/watch/v36082966s5fHa3Mz

    Merci à Rebecca

  • Elle s’appelait Sarah, elle s’appelait Sarah et avait 34 ans.
    Début 2003 on lui a diagnostiqué un cancer incurable des glandes surrénales (pronostic de survie estimé à 3 ans) et elle a refusé tout traitement classique (chimio, rayons..)
    Elle s’est entourée de naturopathes et a entamée une cure Breuss (l’originale pas une variante) en suivant le protocole à la lettre.
    En 1 mois elle a perdu 23kg elle qui n’était déjà pas très épaisse…
    On lui a dit que c’était bon signe que c’est le corps qui se débarrassait des toxines et que c’était un signe indicateur de sa futur guérison..
    Au mois de septembre 2003 elle nous a quitté, son médecin ne comprenait pas parce que même sans traitement elle avait encore de nombreux moi devant elle.
    Alors non la cure Breuss n’est pas forcément toujours miraculeuse.

    L’enfer est pavé de bonnes intentions, et tapissé de bonne foi
    Quelqu’un, en toute bonne foi peut témoigner d’un événement très positif pour lui : mais en l’élargissant au reste de la population il fait courir à d’autres malades le risque de substituer leurs traitements validés, par une thérapie qui n’a malheureusement pas fait ses preuves.
    Ce qui fonctionne pour moi ne fonctionne pas forcément pour mon voisin…..

    Bien sûr, il s’agit d’une piste intéressante : peut être qu’effectivement le céleri, ou le radis noir ont un intérêt dans le soin de la leucémie. Peut être… C’est là que la démarche scientifique a son intérêt : si ça « marche », on peut le démontrer et surtout le reproduire.
    Or pour l’instant, en guise de travail expérimental, il n’y a que cette affirmation sans source de 45 000 personnes guéries mais parle-t-on de ces malades qui ont pratiqué cette cure en espérant guérir d’un cancer et qui malheureusement aujourd’hui ne sont plus là pour témoigner que malheureusement la cure Breuss pour eux n’a pas fonctionnée.

    Il existe en effet des mises en garde sévères concernant la Cure de Breuss totale et celle-ci peut s’avérer dangereuse, en effet ce traitement entraîne une malnutrition considérable et donc un affaiblissement supplémentaire des défenses biologiques. On peut certes assister à une réduction de la croissance tumorale, mais la reprise d’une alimentation normale peut ensuite accélérer le processus cancéreux.

    Je ne suis pas certaine que ce témoignage sera publié mais j’espère que cela sera le cas

    • Pourquoi ne le publierait-on pas ?
      Il s’agit ici de prendre connaissance des outils qui peuvent aider à la guérison. Pas d’obscurantisme.
      Et la cure de Breuss n’est pas une panacée ou un traitement miracle de toutes maladies.
      Quant aux patients atteints de cancers, c’est avec leurs médecins qu’ils doivent évaluer la meilleure solution, mais aucun traitement n’est à rejeter.

      Dans le cadre de mes recherches, j’aurai besoin que vous me communiquiez les mises en garde. Merci ;)

      Enfin, comme vous, je suis aussi d’avis que toute approche doit être démontrée et reproductible, mais qu’elle doit avant tout être salutaire.

      P.S. : S’il s’agissait d’un membre de votre famille proche, je suis vraiment navré de ce qui lui est arrivée…

  • PS: Sarah n’avait jamais repris une alimentation classique et après sa cure mangeait uniquement végétarien (sans gluten sans caséine et avec seulement de temps en temps un œufs)

  • Salut,
    Day 2 – pm : pas simple pour un novice qui n y connait rien a l alimentation crudivore. Il faut bien anticiper ce qu on va manger et faire les courses avant, trouver des idées d assortiments. Heureusement que j ai un potager avec quelques carottes, salades et betteraves pour dépanner.

    Autres difficultés :
    - j étais pas a la maison pour réceptionner mon nouvel extracteur de jus. Du coup je vais continuer à bricoler avec mon mixeur.
    - J ai souvent faim et je pense que c est à cause des fibres et du fait que je ne mange pas les légumes sous forme de jus. De plus j ai aucune idée des quantités de fruits et légumes à manger par jour.
    - engueulade avec ma femme qui elle n à pas choisi ce régime crudivore. Chaque repas est source de dispute, de critique, de menace sur les carences…
    - premiere expérience d isolement social : ah tu bois plus de bière ? Ok Ben salut alors. + moquerie alors que je mangeais une banane ce matin. T as déjà faim ?

    Outre ces difficultés, je ressens déjà les bienfaits d une telle cure : énergie retrouvée, moins de fatigue, je respire à nouveau par le nez, moins de glaires, etc.
    Mais mes nouveaux antibios et cortisones faussent peu être ces résultats.

    Au plaisir de lire vos réactions…

    • Bonjour,
      Je viens de découvrir ce blog complètement par hasard, en faisant une rechercher sur le sulfate de magnésium/sel d’Epsom pour faire cure foie/VB…. J’ai passé plus d’une heure à naviguer d’un article à l’autre, de + en + séduite…
      En réponse à Olivier « day2″ et aussi à Marie qui cite le blog d’Anne-Marie (Crudivegan) que je suis aussi, j’ai démarré il y a un an pile un passage à alimentation vivante/crue, avec immensément de bienfaits – motivation de départ: perte de poids… En effet j’ai plus que doublé mon poids en 6 ans suite à burn-out, médication, compensation par nourriture/boulimie (j’ai aussi apprécié articles sur boulimie et sucres, de Wlad) et régimes yo-yo. J’ai suivi scrupuleusement mais avec en même temps un grand sentiment de liberté (sentir que je me faisais consciemment du bien, que mon corps le réclamait et m’en remerciait) et pas tant de difficultés que çà… Impeccable pendant 10 mois, perte de 25 kg (mais encore 30 à perdre!!), énergie, sommeil, peau, +++++ Et paf, soucis mal gérés, anxiété exponentielle, et du jour au lendemain j’ai tout laissé tomber et rebasculer dans mal-bouffe, et tous les effets délétères associés.. et reprise de 15 kg en 3 mois!!
      Donc, oui j’ai fait l’expérience que c’est super, et oui c’est très dur à maintenir dans le temps, car on se marginalise complètement par rapport à vie sociale et convivialité des repas en famille ou entre amis … J’ai un mari qui a pas mal ricané au début et 3 enfants grands ados qui m’ont finalement soutenus, mais quand il faut à la fois faire cru pour soi (en étant attentive à varier, équilibrer, préparer… pour que cela reste appétissant) et normalement pour les autres (même si suivant principes sains) c’est vite compliqué et très consommateur de temps!!!
      Anne-Marie de Crudivegan est seule avec son mari, qui adhère à 100% et je ne sais pas quelle est sa vie sociale…. Quand on va sur les blogs des vrais accros (qq. français et bcp d’anglosaxons) ils sont à fond dedans de même que leur entourage…
      Pas facile quand on est tout(e) seul(e) avec famille et amis pas du tout sensibilisés / convaincus… Mais bon, je ne désespère pas de redémarrer, c’est d’ailleurs pour me « nettoyer » avant d etoute la malbouffe hyper-acidifiante que j’ai eu cet été que je souhaite faire cure Foie/VB, voire hydrothérapie? Si Wlad a une opinion là-dessus?
      Vous faire partager toujours dans l’idée « seule cause des maladies »/ »alimentation vivante »/ »bienfaits des jus » un livre qui vient de sortir (juin 2013) écrit par Grégoire Jauvais (naturopathe) « Que manger pour être en bonne santé, mince et rester jeune »
      http://www.amazon.fr/manger-bonne-sant%C3%A9-mince-rester/dp/293067816X/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1379180741&sr=1-1&keywords=gr%C3%A9goire+jauvais
      Au plaisir de vous lire régulièrement et d’avoir des nouvelles d’Olivier Day 3 and to be followed…

      • Coucou :)

        Olivier a fait un article sur le nettoyage du foie.
        J’en étais adepte. Mais maintenant, je ne le conseille pas, sauf rare cas et de manière très sporadique.
        Proposer cette cure à tout le monde est risqué.
        J’en ferai un article, mais je vais tenter d’emmener chacun vers une compréhension correcte des mécanismes du corps.
        Chacun pourra alors juger par lui même.

        C’est bien de la connaître, mais pas forcément à faire. Il y a mieux pour son corps.
        Et quand on sait, c’est évident.

        • Alors, il faut la faire cette cure Foie/VB ou pas? J’ai toujours hésité jusqu’à présent, même si nombreux témoignages positifs de ceux qui l’ont fait et beaucoup d’encouragement de la part de naturos autour de moi… Mais là, du coup, je ne sais plus?

          Quel(s) conseil(s) pour se nettoyer avant de reprendre une alimentation hypotoxique faisant la part belle au vivant/cru?
          C’est un peu sibyllin: « C’est bien de la connaître, mais pas forcément à faire. Il y a mieux pour son corps…. Et quand on sait, c’est évident. »
          C’est quoi le mieux pour son corps, et comment savoir? … et beaucoup trop éloignée géographiquement pour venir te consulter …

          • Je l’ai faite 6 fois. Et je la ferais sans doute encore. Ce qui me gêne est qu’elle est rude pour le corps et je ne suis pas certain que cela aille dans son sens.
            En règle générale, ce qui est bon au goût (hors produit chimique) est bon pour le corps, ce qui n’est pas le cas pour le magnésium pris dans ces quantités.

            Si comme je le pense, le corps est intelligent, alors l’aversion générée en absorbant le produit est un indice que ce n’est pas bon pour lui. Il serait nécessaire d’adapter finement aux possibilités du corps. Mais combien sont capables de faire ça ? Et qui mieux que soi peut le dire ?

    • Bonjour Olivier, alors Days 3 & 4? Bonne semaine :)

      • Salut Patricia,

        Ben day 3 et 4 j’ai tenu bon, par contre après j’ai craqué. Je me suis geté sur du poisson fumé et des crevettes. 2 jours après j’ai mangé de la viande hachée… Bref j’ai craqué…
        Ca commence par des petits écarts en se disant que ça ne ferait pas de mal de manger un peu de riz ou de légumes cuits, puis un écart en amène un autre, avec la culpabilité en plus.

        Aujourd’hui j’ai décidé de ne manger que 2 fois de la viande par semaine histoire de garder une vie sociale. J’ai arrêté complètement les produits industriels, sucrés, laitiers et toutes matières grasses (huile, beurre, etc.). C’est déjà pas mal non ?

        Je ferai cette cure de 10j prochainement, c’est juste que j’étais mal préparé et pas assez informé avant de commencer.

        Grâce à ce choc psychologique (de cette malbouffe ambiante), je me suis pas mal instruit sur ce qu’est une alimentation saine. Et mon corps me remercie déjà. J’ai complètement retrouvé l’odora, je suis moins fatigué, je retrouve une lucidité d’esprit que j’avais perdu depuis longtemps, et j’ai moins de glaires.

        Ca reste donc une très bonne expérience.

  • Dernière chose: j’ai fonctionné pdt ces 10 mois de cru avec équipement/investissement minimum, car matériel sinon à coût exorbitant!! Extracteur de jus, super blender, déshydrateur…
    Donc planche et couteaux de cuisine, râpe à légumes et petite mandoline toute simple (mais multi-fonctions, achetée sur le marché à 20€), mon robot/mixer qui a 20 ans, et centrifugeuse « premier prix » (achetée chez Lidl) … Et çà a très bien été…y compris pour jus (même si bcp de perte/déperdition avec ma centrifugeuse 1er prix) et soupe crues chauffées (mixer)
    Surtout, je n’ai pas essayé de faire de la « crusine » compliquée, comme proposée sur de nombreux blogs anglosaxons, avec bcp de noix et de gras pour faire des pâtes/fond de tarte, gâteaux, etc…. Juste de beaux fruits coupés, de belles crudités coupées/émincées/râpées et bien présentées, des graines germées, des jus et parfois des carpaccios/tartares de viande ou poisson pour garder un côté festif…

  • Merci pour ta réponse… Je vais vraisemblablement essayer. J’ai lu le post d’Olivier à ce sujet, il a également sur son site le partage de Denis, qui a consacré tout un blog/site très instructif à ce sujet, avec témoignages très concrets et détaillés, que je partage à mon tour
    http://agirsante.fr/

    • Cool. Je voulais en faire un article aussi, mais avec mon point de vue.
      Du coup, je vais lire tout ça.
      Merci :)

      • J’attend ton propre article

        • …oups!!! j’attend ton propre article avec impatience, d’ici là je vais peut-être planifier mon nettoyage pour fin de semaine… et m’y préparer avec les 6 jours de jus de pommes avant.
          Comme noté dans un post précédent, je te recommande (ainsi qu’à Olivier) le livre de Grégoire Jauvais naturopathe hygiéniste, qui conseille vivement une alimentation essentiellement crue, avec des nettoyages/drainages réguliers…. Belle journée et bonne semaine :)

  • Merci milles fois!!!!!!! Que dire de plus! Je m’organise pour planifier 60 jours… ;)

  • « Cependant, il est une autre donnée essentielle à connaître, que je vous partagerai dans le prochain article »

    Merci de me confirmer que je suis sur une pub. Vous vendez des extracteurs / centrifugeuses c’est ça ?
    Bobet.

    • :))))) Pas du tout !
      Je suis ostéopathe D.O.
      Je n’ai rien à voir avec les extracteurs, sauf que je vais m’en acheter un.
      Lisez mon profil

  • Bonjour, j’ai des problèmes au niveau des parathyroides (pas de tumeur ou autre mais elles sont hyperactives pour une raison inconnue) et de ce fait j’ai un calcium très haut (phosphore bas et Vit D très basse). Faut-il un magnésium proportionnel au calcium? Je me reconnais bcp dans les symptômes d’une carence en magnésium mais une cure « normale » ne m’a jamais bcp aidé, je vais essayer votre suggestion de la silice.

    • En toute logique, oui.
      Mais cela ne règlera pas l’étiologie de votre pb, qu’il convient de chercher.

      • Merci pour votre réponse. Mon problème n’intéresse pas les endocrinos et les généralistes sont un peu confus, entre l’origine supposée auto-immune sans solution et ceux qui veulent tout enlever, je suis servi :) (et je me suis trompé d’endroit ou poster la première fois, je pensais poster dans l’article magnésium).

        • Il faut un peu plus de rigueur dans la recherche étiologique, selon moi.
          Commencez simple : il s’agit de faire d’abord un état des lieux mécaniques de votre corps et d’investiguer chaque système.
          Ne considérez pas tout de suite la maladie comme étant une pathologie. Il y a un monde avant de devenir pathologique !
          Supposez plutôt qu’il s’agit d’une adaptation dont il convient de trouver la cause.

          Dans ma pratique, je teste du plus dense au plus subtil. Je commence par évaluer le système osseux, puis le système neuro-musculaire, les articulations, les artères, les organes, les viscères, en n’oubliant jamais le tissu conjonctif, véritable lien entre tous ces systèmes. J’explore ensuite le système énergétique, puis explore la mémoire émotionnelle et cellulaire (nos cellules s’adaptent à des mémoires révolues psychologiquement, mais actives biologiquement).

          Cela peut sembler du charabia pour vous, mais dans le domaine de la santé, la rigueur (et l’implication pour autrui) est importante. Je n’imagine pas qu’on puisse se focaliser sur une seule partie de l’être humain et conclure qu’il n’y ait rien et que tout va bien. Si tout allait bien, vous ne consulteriez pas !

          En revanche, l’article vous correspond bien : une alimentation hypotoxique reste favorable à tout le monde et permet à l’organisme de se régénérer (ce pour quoi il est fait).

  • Bonjour, je ne trouve pas de fonction « recherche » sur ton Blog…. As-tu par hasard rédigé un article sur les candidoses? Si oui, merci de m’indiquer le lien….

    • Oui, j’ai supprimé la fonction « recherche » pour épurer le blog.
      Je n’ai pas encore écrit sur les candidoses.
      J’ai d’autres sujet avant d’en parler. :)

    • Bonjour Patricia,

      Voici le lien du site d’une spécialiste en la matière.
      Je crois bien qu’elle a fait le tour de la question (pourtant vaste)

      http://www.clubequilibrenaturel.com/programme-anti-fongique/

      Bonne découverte.

  • J’avais vu ce reportage, et j’avoue qu’il m’a bien inspiré pour me mettre au jus de fruits et légumes faits maison. Et sans faire la cure de B… on peut tirer grand bienfait des jus de fruits légumes.
    De plus ayant un intestin des plus fragiles boire des jus est la seule solution pour moi pour faire le plein de légumes et fruits sans dommages collatéraux…
    Depuis peu je m’astrains à boire tous les jours du jus de carottes/ courgettes/ concombre/citron/orange et je me sens beaucoup mieux. Déjà je n’ai plus de diahrrée et j’ai meilleure mine.
    Bref la suele chose que je regrette c’est de ne pas avoir découvert cela plus tôt !!
    J’ai fait des émules : ma soeur s’y est mise, elle me dit dormir beaucoup mieux…

  • bonjour

    un blog plein d’information et clair

    anneso

  • J’ai fait cette cure, uniquement des jus de fruits et legumes frais, incroyable je me sentais bien, j’avais pas faim, et j’étais en forme !! J’avais bonne mine, j étais joyeuse.. Et je recommence demain après un mois d arrêt.
    Je manges 90% de fruits et legumes, peu de viande, beaucoup de poissons, du bio, peu de lait, pas de pain… Mon Facebook ladylola lola, pour ceux qui s’intéresse , je vous le conseille, vous apprendrez des choses.
    Et pour la cure, il faut au moin la faire une fois dans sa vie, pour adhérer…faites l’essai sans craquer biensuŕ…

  • Un traitement exaspère parfois les patients, mais pourquoi n’utilisons pas des méthodes simples pour guérir vite et facilement ? Quelques gestes à modifier et quelques séances de bien être suffisent parfois à se débarrasser des grands maux qui nous fatiguent. Le plus simple c’est toujours d’entamer la guérison par un examen de soi-même, alors auscultons la conscience !!!

  • Coucou wlad.
    Je fouinais pour l’ huile de ricin et je suis tombée sur un de tes article. Le site vivre cru est une mine d’ or en matière de physiologie et je t’ invite à aller fouiner parmis les 400 vidéos de thierry casasnovas qui maitrise vraiment les notions d’ hygienisme et de physiologie. Je t’ embrasse( isa ex modo du site de ciga)

    • Salut Isa,
      J’espère que tu vas bien depuis tout ce temps.
      Pour Thierry et son site, je connais. Je ne partage pas tout ces points de vue, mais c’est vrai qu’il à fait le tour de pas mal de choses.

  • Merci pour cet article.
    Pour ma part je me suis mis au jus, en plus de mon alimentation, la cure c’est encore trop tôt.
    Et je vois les résultats, hyper concrets. J’ai une transplantation de foie depuis 22 ans en rejet dit chronique, j’avais des gamma gt à 1100 (ne sautez pas au plafond) , là en quelques mois je suis descendue à 800, pas de quoi crier victoire, mais de quoi garder espoir. Depuis des années mes résultats ne s’amélioraient pas … je me voyais aller lentement vers une nouvelle greffe, et là ô miracle ! Ca baisse. Je n’ai pas osé en parler au professeur qui me suit… Pas envie d’entendre « mais non c’est le hasard ». Puis je suis en colère contre ces messieurs du corps médical, qui ne croient pas aux remèdes les plus basiques.

    • qui ne croient même pas en l’Homme.

      Le plus dur finalement, ce n’est pas de le faire, mais d’oser mettre en doute le système actuel, puis d’avoir le courage d’essayer. Plus que tout espoir, une chose doit nous animer : la curiosité. Alors le saut vers l’inconnu peut se faire. En écoutant son corps, avec du bon sens et un esprit critique acéré, il n’y a pas vraiment de danger.

      Merci d’en avoir fait l’expérience. Et merci de votre partage.

  • Bonjour,
    J’ai voulu commencer la cure Foie/VB avec 1L de jus de pommes BIO par jour comme indiqué, et une alimentation légère non carné. Dès le Jour 2 j’ai senti une acidité stomacale. Au jour 3 les brûlures étaient insoutenables et j’ai donc abandonné. J’ai mis plus de 8 jours à sortir de l’acidité.
    Je suis aussi sujette aux hypoglycémies régulièrement, et plus particulièrement quand je mange un dessert sucré ou du fruit !
    Je me pose donc la question suivante :
    Si je fais la cure de jus de légumes, ne vais-je pas me retrouver en situation similaire ?
    Cette cure va être suivi par mon médecin homéopathe qui me la conseille.
    J’aimerais avoir votre avis.Merci.
    Joy

    • Bonjour,
      Non, ça devrait aller. Mais je vous invite plutôt à faire des cataplasmes d’huile de ricin sur la zone du foie pendant qlq temps, avant d’entamer la cure de légumes ;)

  • Un grand merci pour tout ce savoir si généreusement partagé !

    J’ai une question concernant l’info promise le 12 septembre :

    « Cependant, il est une autre donnée essentielle à connaître, que je vous partagerai dans le prochain article. » Et là j’ai rien depuis qui fait suite à cette déclaration .

    Ai je loupé qq chose ? Pouvez vous m’envoyer le mail correspondant si tel est le cas ??

    Un grand merci et …. une excellente et belle année à vous !!

    • C’est prévu. Je démontre pourquoi aucun médicament ne traitera jamais la cause d’un problème, ou les données importantes que la médecine n’exploite absolument pas. Mais entre temps, j’ai écrit deux autres articles, sur le jeûne et Faster EFT.
      J’ai de plus un petit soucis avec le blog. Un prestataire va corriger ça. J’ai perdu beaucoup de temps avec :(

  • Bonsoir, j’ai vu le film il y a quelques temps et je suivais vivrecru.org sans avoir eut l’élan de me lancer dans cette aventure… peut etre l’angoisse d’être socialement exclu et incompris? c’est plus facile a plusieurs :) et aussi quel type l’alimentation relai adoptée pour ne pas retomber dans les mauvaises habitudes etc? Merci !

    • Ben… c’est vous qui achetez ce qui se trouve dans vos placards. Évitez donc progressivement l’industrialisation. Revenez à une alimentation au plus près de la nature, puisque nous sommes issus d’elle. Faites-le progressivement. Ne vous précipitez pas.

  • Bonjour,
    Je ne suis pas surprise de ces résultats, en revanche je ne pensais vraiment pas que l’américain tiendrait le choc! ;-) comme quoi quand on veut on peut, héhé!
    Je suis naturopathe depuis 2 ans, mais voilà 10 ans que j’explore la santé par l’alimentation et les méthodes naturelles, j’ai testé beaucoup de choses et j’apprécie bcp l’approche par les jus qui évitent de prendre trop de compléments et surtout sont tolérés même par les plus mal en point au niveau digestif.
    En revanche pour ceux qui sont déjà filiformes je ne recommande pas du 100% jus qui sera par contre idéal pour ceux en surcharge, mais plutot l’association d’un régime hypotoxique, complété par les jus, particulièrement le matin et en en-cas, ou en début de repas si on ne trouve pas le temps dans la journée. Pour les maigres, le mieux étant de procéder par étapes car la détox qui a forcément lieu peut entrainer une petite perte de poids au départ.

  • Bonjour,

    J’ai entamé une cure de jus il y a plus de 10 jours, tout ce passe au mieux, sauf que j’ai introduit des légumes , le problème c’est qu’avant je ne mangeais jamais de légumes car je n’aimait pas ça. J’ai essayé de mettre un tout petit peu de légumes dans mes jus de fruits mais je n’aime vraiment pas le gout. Je n’y arrive pas. (Depuis enfant je n’en mange pas).

    Moi personnellement boire que des jus de fruits frais ne posent aucun soucis. Mais ….

    Peut être que quelqu’un pourrait me répondre, après avoir lu tous vos témoignages, je n’ai pas trouvé de réponses.

    Est ce que de faire des jus de fruits ne posera pas de problème à la longue surtout au niveau du sucre ? Diabète ou autre…

    Merci pour vos réponses.
    Alex

    • Au niveau physique, oui, cela a des répercussions.

      La consommation de glucides, quels que soient leurs formes (simples, moyennes ou complexes), se trahit sur les poignets d’amour et la petite graisse au niveau du plis des côtes sur les cotés. Si vous voulez perdre cette graisse, il faut supprimer les glucides, même les complexes, même les plus naturels, le temps de perdre ces parties disgracieuses.

      Donc, les jus de fruits suffisent-il ? Non. Ils ne permettent pas de retrouver un parfait équilibre organique.

      Maintenant, je pense que vous vous y prenez mal. On ne mélange pas fruits et légumes en général (sauf tomate, carotte, etc.). Cherchez des recettes de légumes. Par exemple betterave, céleri, persil, avec un tout petit peu de gingembre. C’est exquis !

Laisser un commentaire

Bienvenue

Vous trouverez dans ce blog des informations relatives à mes recherches thérapeutiques. Il s’agit donc d’un partage de connaissances. J’ai voulu cet échange bref. Les informations sont courtes. Elles vont à l’essentiel et sont des portes que vous êtes libres de franchir ou non. A vous d’aller voir au-delà.

Faites-le maintenant :

Rejoignez-nous !

Vous êtes actuellement 4650 personnes de tous les continents à suivre mes articles. Je suis heureux de découvrir qu'un peu partout sur la planète, d'autres personnes cherchent, comme moi, une médecine à la fois plus saine, plus écologique et plus respectueuse de l'être humain, et je suis fier de pouvoir contribuer, à mon niveau, à cette demande.

A méditer :

Dans le domaine des pathologies, la manière de penser du "malade" est la maladie première qu'il convient de guérir.

de Serge Fitz, dans Les CAPACITÉS FANTASTIQUES de la CONSCIENCE, éditions Vega 

C’est tout frais, tout chaud :

UA-28721965-4
Lire les articles précédents :
Boulimie = affamé
BOULIMIE : et on vous fait croire que c’est de votre faute !? C’est la meilleure !

  Il m’est arrivé un jour - de manière totalement fortuite - de mettre à nu un des comportements de...

Fermer