30
Mai

Les vendeurs de maladies

Vendeur de maladie

 

Pour la première de CASH investigation, un magazine d’investigation sur France 2 diffusé le Vendredi soir, Elise LUCET fait fort. Journaliste pour France Télévision, présentatrice du journal de 13 heures sur France 2 pendant 7 ans et rédactrice d’autres émissions sur nos chaines publiques, Elise LUCET n’a pas froid aux yeux. Dans ce documentaire, elle y révèle les manipulations machiavéliques des entreprises pharmaceutiques qui créent des maladies pour nous vendre encore plus de médicaments. En inventant son personnage, le Docteur Knock, je suis sûr que Monsieur Romains – qui réalisait une analyse pertinente et prophétique de la société moderne lorsqu’il écrivit sa comédie en 1923 – n’aurait pu imaginer aussi perfide.

 

 

Docteur KNOCK et le Triomphe de la Médecine

En 1923, Jules ROMAINS mettait en scène dans une pièce de théâtre, un médecin – le Dr Knock – qui repris la clientèle d’un de ses vieux confrères d’un petit village de France. Le Dr Knock avait l’ambition de se faire beaucoup d’argent et pour cela, il allait se servir de la Science. « Les gens biens portants sont des malades qui s’ignorent » affirmait-il. Chaque habitant avait forcément une quelconque maladie qui allait nécessiter un traitement médicamenteux. Pour se permettre l’accès aux soins, il s’associa avec le pharmacien et créa une collecte. Chaque villageois pouvait ainsi bénéficier de traitements médicamenteux.

« Dès son arrivée au village, Knock appelle le tambour du village pour faire annoncer son arrivée et l’instauration de consultations gratuites le lundi. Parallèlement, il demande à l’instituteur, Bernard, de bien informer les gens sur ce que sont les microbes, germes et virus, et s’entretient avec le pharmacien Mousquet, qui confirme que Parpalaid (l’ancien médecin) lui envoyait bien peu de clients.

Le succès des consultations gratuites est phénoménal et Knock est rapidement débordé. Il instaure les premiers traitements de longue durée tout en menant des investigations sur ses clients afin de prescrire des traitements coûteux à ses patients fortunés.

L’hôtel du village devient une véritable clinique où les malades venus des quatre coins du canton viennent suivre les traitements de longue durée que Knock prescrit. »

 http://fr.wikipedia.org

 

 

Vingt ans plus tard, Pétain créait l’Ordre des Médecins (en 1940). En 1945 naissait la Sécurité Sociale, rendue obligatoire à tous les Français. Vous connaissez la suite. Mais vous n’imaginez pas jusqu’où sont allés les fabricants de médicaments.

 

 

Créer des maladies pour gagner de l’argent

Un jour, une patiente vint me voir. Les examens avaient montré une ostéoporose sévère. Elle me donna l’ostéodensitométrie, mais je n’y trouvais rien d’anormal. Le compte rendu, lui, expliquait que selon les nouvelles normes en vigueur, elle était en effet parmi les ostéoporotiques à risque. A risque de quoi ? Le document ne l’expliquait pas. Je trouvais toutefois la manipulation astucieuse : en descendant les seuils, il y avait tout bonnement plus de malades et donc plus de médicaments à prescrire.

Je ne suis pas médecin. Mais je m’interroge. Que faut-il penser de tout cela ? Que faut-il penser des campagnes contre le cholestérol, qui disent qu’il faut absolument descendre les taux dans des normes, alors que certains des plus éminents cardiologues mondiaux – et non des moindres – ont des avis contraires.

A y regarder de plus près, les industriels ont-ils vraiment un intérêt à ce qu’on guérisse ? Regardez ce documentaire et dites-moi si vous voyez la médecine encore sous le même oeil.

 

 

 

C’est inquiétant, n’est-ce pas ? Et pourtant, l’envers du décor doit sans doute être bien pire. Quand je lis les expérimentations de Bévéniste – ce chercheur français banni par les scientifiques de l’Hexagone – sur les effets des hautes dilutions sur les cellules de l’organisme, et quand je découvre sa rigueur et son honnêteté face à la mesquinerie avec laquelle les grands pontes ont rejeté ses investigations, je me demande si ceux qui sont au pouvoir défendent vraiment la Vérité plutôt que leurs places.

Idem pour les métaux lourds! Tout prouve leur dangerosité pour nos neurones. Mais pas en France! Allez comprendre !

 

 

L’enrichissement, mais à quel prix ?

Si vous avez les nerfs solides, regardez ces vidéos. Elles parlent de l’intoxication au mercure de tout un village japonais par un industriel qui déversait ses déchets dans la rivière en amont du village. Si vous êtes sensibles, ne les visionnez pas.

 

 

Alors, ces maladies ne ressemblent-elles pas à nos maladies dégénératives actuelles telles l’Alzheimer, le Parkinson, l’autisme et bien d’autres maladies mentales ? Posez-vous la question.

C’est inquiétant, n’est-ce pas ? Depuis des décennies, les scientifiques crient que les métaux-lourds sont neurotoxiques, mais on en met allègrement dans la bouche (les amalgames). On retrouve du dioxide de titane partout, à commencer par le dentifrice. Il a pour propriété de blanchir… les crèmes. L’hydroxide d’aluminium rend plus limpide et plus fluide l’eau. Quelle eau potable n’est pas intoxiquée par l’aluminium aujourd’hui ? La majeure partie des produits industriels contiennent de l’aluminium : lait en poudre pour bébé, déodorants, produits cosmétiques, vaccins, ampoules basses consommations, etc. Et le must : on nous vante les déodorants sans aluminum… remplacé par des sels d’alun. « Pour votre santé !« . Mais le sel d’alun est une forme d’aluminum encore une fois (double sulfate d’aluminum et de potassium). N’est-ce pas nous prendre pour des cons ? Je me demande ce qu’on veut faire de nos enfants. Des malades, peut-être ? Ils rapporteraient sans doute pas mal à certains. Une manière comme une autre de relancer l’économie peut-être ?

Wladislas BARATH
Profitez-en !

Inscrivez vous à ma newsletter. Vous serez ainsi informés de tous mes nouveaux articles dès leur parution et recevrez également le manuel complet d'E.F.T., une technique révolutionnaire pour se libérer des émotions toxiques.



Partagez et faites profiter

2 Commentaires + Ajouter un commentaire

  • bonsoir, par rapport à cet article, je me pose également la question concernant le chlorure de magnesium, en effet suite à des recherches sur internet, pour soigner l’acné de ma fille, je suis tombée sur un site qui vantait les bienfaits de ce produit. je me suis donc procuré un livre, et j’ai pu soigner ainsi une grosse verrue à ma fille… et vous qu’en pensez vous?

    • Mais que du bien.
      J’ai continué mes recherches sur le magnésium et cela nécessitera un nouvel article (j’avais écrit un premier article sur le sulfate de magnésium). Entre sulfate et chlorure, la distinction n’est pas toujours aussi claire. Beaucoup conseillent le chlorure de magnésium, mais il est infect à boire. Le sulfate de magnésium l’est moins, mais il donne la diarrhée dans les premiers temps. Entre le moins bon et le moins pire, allez savoir !
      Ceci dit, il s’avère que nous sommes pour la grande majorité en grande carence de magnésium et qu’il est possible de la combler par des produits moins désagréables. Et là encore, il y a des points à respecter, au risque d’avoir un effet de levier qui fait vite déchanter la meilleure des motivations.
      Enfin, je ne connaissais pas le chlorure de magnésium sur les verrues, mais cela ne me surprend pas aux vues des propriétés du magnésium (si ce n’est pas un effet placebo, parce que les verrues marchent bien à ça aussi).

Laisser un commentaire

Bienvenue

Vous trouverez dans ce blog des informations relatives à mes recherches thérapeutiques. Il s’agit donc d’un partage de connaissances. J’ai voulu cet échange bref. Les informations sont courtes. Elles vont à l’essentiel et sont des portes que vous êtes libres de franchir ou non. A vous d’aller voir au-delà.

Faites-le maintenant :

Inscrivez-vous à ma newsletter

et recevez gratuitement le manuel complet pour libérer les émotions toxiques et vivre la vie de vos rêves !

Manuel EFT de Gary Craig

Rejoignez-nous !

Vous êtes actuellement 21842 personnes de tous les continents à suivre mes articles. Je suis heureux de découvrir qu'un peu partout sur la planète, d'autres personnes cherchent, comme moi, une médecine à la fois plus saine, plus écologique et plus respectueuse de l'être humain, et je suis fier de pouvoir contribuer, à mon niveau, à cette demande.

A méditer :

Dans le domaine des pathologies, la manière de penser du "malade" est la maladie première qu'il convient de guérir.

de Serge Fitz, dans Les CAPACITÉS FANTASTIQUES de la CONSCIENCE, éditions Vega 

Mes lectures du moment

André Charbonnier_Festen Mode d'emploi
Byron Katie_AIMER CE QUI EST_4 questions
S'éveiller à la surconscience par Swami Kriananda

UA-28721965-4
Lire les articles précédents :
La douleur : pourquoi souffre-t-on ?
Pourquoi souffre-t-on ?

  Dans un hôtel huppé du XVème arrondissement à Paris, une alarme retentit. A la régie, un voyant clignote indiquant...

Fermer