54 réponses

  1. Salvia
    16 avril

    Tout simplement MERCI! Je vais faire suivre cet article à tous ceux qui s’occupent d’enfants, les leurs ou ceux d’autrui.

    Répondre

  2. LM
    16 avril

    Super article comme toujours, qui m’amène à réfléchir sur mon propre caractère. Quand j’étais petite je me suis mise à être du jour au lendemain extrêmement renfermé, timide et isolée mais seulement avec les gens extérieur pas mes parents proche, je ne sais pas si un lien avec la nourriture peut se faire, mais je n’ai jamais compris d’où cela provenait.

    Répondre

  3. Patricia
    16 avril

    Comme toujours, un excellent article…
    Lire aussi le fascicule/topo de Taty Lauwers intitulé « Canaris de la modernité (15,50€ chez éditions Aladin) qui donne également de nombreuses pistes alimentaires pour équilibrer les enfants multisensibles, hyperactifs ou atypiques, avec des idées pour une « assiette-test » d’une durée de 15 jours….

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      16 avril

      Oui ! Je l’avais complètement oublié Taty.
      Conseils intéressants, mais livres pas trop digestes 😉

      Répondre

  4. Axel
    16 avril

    merci pour cet article; je pense tout de suite à ma fille, intense en tout point : extrêmement timide avec telle personne et très expressive avec l’autre (comme tout le monde, mais à l’extrême !), elle ne gère pas ses émotions (jusqu’à arrêter les cadeaux d’anniversaire ou de noël, émotionnellement elle ne supportait pas !), toujours active (elle a arrêté les siestes à 18 mois et depuis se lève à 4h30 le matin), a toujours faim (à 5 ans elle mange plus que moi ou que ma femme, qui est pourtant enceinte, mais pas un poil de graisse sur elle), devient facilement irritable (et ne supporte surtout pas qu’on ne comprenne pas ce qu’elle essaye de nous dire)… Elle était allergique au lactose mais les choses semblait s’être améliorées petit à petit (plus de vomissements ou de diarrhées) mais il faudra réétudier cette piste sans doute… En tout cas pas de problème d’additif alimentaire, si on la laisse faire elle irait se servir toute la journée en carottes et autres crudités dans notre potager bio…

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      16 avril

      Une parasitose sans doute 😉

      Répondre

      • Axel
        17 avril

        nous y avions déjà pensé (elle mangeait des oignons crus comme si c’était des pommes quand elle était petite, il parait que c’est un signe que le corps essaye de se débarrasser de vers ?); mais dans votre article vous dites que des « moments de fatigue anormale » sont un signe de parasitose, et ça elle n’a pas… Mais bon, les symptômes ne sont pas toujours universels.
        si vous avez un conseil pour trouver quel genre de parasite on a à faire et comment s’en débarrasser, nous sommes preneur !
        Chez nous nous ne consommons que du lait cru ( beurre, yaourt ou fromage au lait cru fait maison avec le lait de vaches de la voisine) : cela fait il une différence par rapport à du lait pasteurisé ?
        Désolé pour ces questions, et merci encore pour vos articles, le sevrage au sucre et la cure de magnésium nous ont vraiment aidés à la maison !!
        bon courage pour votre livre!

        Répondre

      • Wladislas BARATH
        17 avril

        Sirop du massif de la Chartreuse 😉
        Le faire avant, pendant et le lendemain de pleine lune.
        Renouveler 2 fois.
        Terminer à chaque fois avec 10 granules de CINA 30 CH (10 granules = l’équivalent d’1 dose)

        Répondre

      • Wladislas BARATH
        17 avril

        Qu’est-ce qu’on lui donne à manger à la vache de la voisine ?

        Répondre

      • Axel
        17 avril

        merci !!!
        ce ne sont pas des vaches bio malheureusement… en ce moment elles sont aux prés, mais le reste de l’année… Et je ne parle pas de leur suivi médical !

        Répondre

  5. BARRAL
    16 avril

    Additif Alimentaires: la cuisine du diable…

    Répondre

  6. roig
    16 avril

    Bonjour,
    Je ne doute aucunement des effets secondaires des additifs et coe, mais quelque chose m’a stupéfaite dans cette vidéo: la couleur des tee shirts des enfants, rouge en hyper actif et bleu en enfant serein.. A vouloir trop en faire, on pourrait se perdre dans de vrai faux témoignage!

    Répondre

    • Christine
      17 avril

      oui, cela ne m’avait pas échappé non plus, mais c’est comme dans les promos pour les régimes « avant-après » la prise des photos est différente (un peu plus près/un peu plus loin)
      Dans tous les cas, ne jamais perdre son sens critique
      Rien n’est tout blanc ou tout noir (tout rouge ou tout bleu)
      😉

      Répondre

    • Wladislas BARATH
      17 avril

      Bien vu 😉
      N’oublions pas que l’association existe bien et elle aide de nombreuses familles.

      Répondre

  7. Sonia
    16 avril

    Merci Wladislas, cela ne concerne pas seulement les enfants, les parents et les autres adultes aussi, beaucoup d’adultes vivent sur les nerfs et bouffent n’importe quoi, d’où les comportements bizarres qu’ils font subir aux autres.
    Je serai plus vigilante sur les produits du commerce. Encore merci et surtout continuez.

    Répondre

  8. Homehr
    16 avril

    Il était vraiment temps que quelqu’un parle de ce sujet. Merci. Les victimes sont les enfants qui sont dans un état nerveux constant. Alors on les envoie chez les psychologues, ou pire on leur donne des médicaments pour les abrutir sans aller à la cause. La Dr. Catherine Kousmine en avait parlé dans un de ses livres (« Sauvez votre corps »). Dès que j’en ai l’occasion, je parle à des mamans qui n’en peuvent plus et sont épuisées, mais inconscientes de la cause du problème.

    Répondre

  9. Annick MORICE
    17 avril

    Un grand merci pour cet article fort intéressant. Ce sont des « choses » que je pré-sentais car j’avais lu le petit livre de Corinne GOUGET sur les additifs alimentaires et leur effets. De mon côté j’essaie de « conseiller » de ne pas acheter des produits avec des additifs alimentaires, d’ailleurs de plus en plus souvent les Exxx sont remplacés par les noms chimiques ; (il va bientôt falloir avoir une licence de chimie pour se nourrir !)
    Je suis toujours très intéressée par vos articles et attends avec impatience la sortie de votre livre.
    Bon courage. Amicalement

    Répondre

    • Salvia
      17 avril

      Je voulais justement relever cette nouvelle façon de mentionner les additifs sur les emballages: plus de E… mais des noms chimiques. Je suppose que les fabricants de toute cette nourriture préfabriquée ont senti le vent tourner et ne mettent donc plus ces fameux E…, ceci pour endormir le client. Le plus simple c’est d’éviter, dans la mesure du possible, toute nourriture non faite maison! Ce qui pour beaucoup de ménages sera bien difficile à réaliser, et cela pour tant de raisons…
      On peut cependant constater un changement des consciences, certes lent, mais ces révolutions-là se font en profondeur. A nous de ne pas désespérer ni baisser les bras!

      Répondre

  10. Elodie
    17 avril

    Bonjour.
    Je me fais toujours un réel plaisir a lire vos articles. Encore merci de nous ouvrir les yeux sur tous ces poisons dans notre assiette.
    Je suis assistante maternelle et des enfants de tous caractères j’en ai eu à l’accueil. Mais cette année, j’ai une petite fille de deux ans très tres capricieuse. J’insiste bien sur le TRES TRES. Sa maman lui donnait du miel à chaque fois qu’elle pleurait et ça depuis tout bébé. Elle a commencé les bonbons a l’âge de 14 mois.
    Je l’ai eu en accueil à l’âge de 16 mois. J’ai du reprendre toute son alimentation à zéro. Je précise que je cuisine qu’avec des produits frais et bio. Supprimer toutes sucreries et bien sur le miel. J’ai recommandé les mêmes consignes a la maman pour le bien de sa fille. Elle les a suivi à la lettre. Privilégier l’homéopathie et les huiles a la place des médicaments quand elle le peut.
    Et bien je peux vous assurer qu’il y a eu une nette amélioration de son comportement. La maman est impressionnée par ce changement.
    Mais il y a encore du travail à faire. Mais là, plus avec la maman pour que cette petite fille soit réellement equilibrée.

    Répondre

  11. jean-françois
    17 avril

    Comme il est suggéré en conclusion de cette vdo, il serait temps que des associations de parents d’élèves se déterminent face au Ministère de l’Education (français!?) sur des essais nutritionnels similaires en cantine scolaire, avec participation interactive des professeurs d’école vis-à-vis des enfants.
    Et aussi que pour une fois les médias suivent ces tests ET en diffusent les résultats de manière impartiale !!!

    Et la meilleure manière de rééduquer les parents en matière d’alimentation pourrait aussi passer par l’exemple de leurs propres enfants.

    Reste aussi à faire comprendre à nos élus qu’il est temps de modérer une autre forme d’exubérance, celle des lobbys alimentaires qui infestent nos institutions politiques!

    Répondre

  12. cathy
    17 avril

    merci pour cette article très intéressant. j’attends avec impatience votre article sur les allergies car mon fils est allergiques aux acariens et la désensibilisation n’a rien donné. donc vos découvertes m’intéressent beaucoup. nous avons d’ailleurs fortement diminué les laitages avec lui car ça aggravé le phénomène de rhinite.

    Répondre

  13. aurelia
    17 avril

    Merci pour cet article, qui vient confirmer ce que je pense déjà 🙂
    Je suis touchée de près puisque je suis a priori allergique à certains additifs (ou certaines interactions?). Après de multiples tests en allergologie, il s’avère que mes allergies sont alimentaires mais…que je ne suis allergique à aucun aliment! Pour moi, même si cela n’a pas été clairement identifié, tout est clair : il ne peut s’agir que de ces poisons, bien que j’en limite la consommation. Et ce ne sont pas de petits symptômes : quand la crise arrive, les signes digestifs sont massifs, l’urticaire est géant, parfois cela va jusqu’à l’oedême…
    Nous nous empoisonnons, ni plus ni moins!
    Et n’oublions pas de parler des effets des pesticides…
    Bref, merci pour cet article!

    Répondre

  14. Jerome
    17 avril

    Relativement incroyable, même si cela tombe sous le sens !
    Merci pour toutes ces informations importantes sur la dérive de la santé humaine à cause de notre naïveté, croyance ou confiance dans les produits que l’on trouve aujourd’hui dans nos magasins !!

    Répondre

  15. Fatima
    17 avril

    Merçi pour cet article wladislas!
    Je pense que les habitudes alimentaires familiales ont une très grande incidence sur l’alimentation de nos jeunes enfants qui grandiront et deviendront des adultes, essayons de leur transmettre de bonnes bases. Comme tu en parlais l’enfant se positionne en imitateur!
    Pas toujours facile de détecter l’aliment « poison »…
    Bonne continuation dans ton écriture!

    Répondre

  16. godin
    18 avril

    Merci beaucoup Wlad !! Je crois que je dois revoir la façon de nourrir mon fils de presque 3 ans; recouvert à 70 % d’eczéma, hyper anxieux, impossible à coucher etc.. Fini les crêpes emballées et les briquettes de jus !
    Cet article est pour moi une révélation. Merci de prendre le temps afin de nous donner des pistes. Bises

    Répondre

  17. nancy
    19 avril

    je pourrais meme confirmer.. maman de 4 enfants dont le plus vieux a un TED et étant jeune il était considéré TDAH. nous avons tous la meme alimentation et c’est le seul qui réagissait en crise etc.. j’ai instauré des restrictions alimentaires apres la lecture d’un livre sur les additifs, colorants et tout. cela a fait une différence pour lui et même les autres.. aujourd’hui il a 17 ans, se fait a manger souvent seul (vu son horaire différente de nous) et il s’oriente vers des aliments qu’il se fait sentir bien.. tout ce qui est mariné, les œufs, les oignons, tout mes plats maisons dont les biscuits, muffins etc.. il ne trippe pas sur le restaurant.. il aime savoir ce qu’il mange.. cet article me confirme le tout.. rendu assez vieux, il choisi.. et il a une hyper attitude plus calme, compréhensive etc

    Répondre

  18. Mary Wouf
    19 avril

    Cher Docteur,

    il y a plus de 30 ans que je mets au courant ma famille, amis et mes petits « clients » (comme assistante sociale)

    Je vous remercie d avoir étalé scientifiquement ce problème
    Bon dimanche

    Répondre

  19. jeanjean
    20 avril

    le fond de l’article est intéressant et juste.
    C’est dommage de ne pas étayé les propos avec des éléments factuels (études médicales qui existent). Les on-dit, j-ai-vu et le folklore ne constitue pas de preuves scientifiques.

    Répondre

  20. marie-line
    21 avril

    Enfin un peu d’espoir! J’observe chez mon fils de 13 ans la plupart des symptômes que vous énumérez. Il a un parcours scolaire presque catastrophique depuis la première année. Très fort en sport depuis qu’il est tout petit, j’ai comme l’impression qu’il s’attendait à tout savoir tout de suite en s’asseyant sur les bancs d’école. Malheureusement, ça n’a pas été le cas, et malgré ses efforts, ça restait difficile. Je crois qu’il s’est découragé et a démissionné. Depuis la première année du primaire, il se laisse remorquer, il est toujours distrait en classe, il aime faire rire les autres, il ne termine pratiquement jamais ses travaux à temps et il n’a aucune motivation. Comme il sait être charmant, jusqu’à maintenant il a réussi à s’en tirer sans redoubler d’année, mais je ne suis pas certaine que c’est lui rendre service que de le laisser passer au niveau suivant. La matière à apprendre se fait de plus en plus complexe et il ne suit pas très bien.

    En quatrième année, on lui a diagnostiqué un déficit de l’attention avec légère hyperactivité à cause de son tempérament parfois impulsif. Il se vexe facilement et a beaucoup de difficulté à gérer les conflits avec ses pairs. Il a fallu beaucoup d’essais et erreurs pour trouver le bon médicament et la dose « appropriée », mais il ne le prend pas toujours. Il déteste les effets secondaires : la perte d’appétit, les maux de ventre, nausées et la mélancolie. Il a aussi de l’eczéma au visage.

    Je suis très tentée d’essayer votre méthode, mais comme son père et moi sommes séparés, il vit principalement chez son père pour le moment et je ne le vois que les weekends. D’autre part, il lui arrive d’aller manger du fast food au resto du coin de l’école assez régulièrement. J’ai bien l’intention de le sensibiliser sur le sujet (et son père aussi), mais si je n’ai pas de contrôle sur son alimentation chez papa et à l’école, est-ce que ça vaut la peine d’essayer? Avez-vous des suggestions sur la façon gagnante d’aborder ce sujet avec un préado?

    Répondre

  21. Chantal
    22 avril

    À quand une législation du gouvernement auprès de l’industrie alimentaire. Nous pourrions sauver des millions en prévention.

    Répondre

  22. carolyne laforest
    22 avril

    Bonjour j’aimerais savoir sil existe un livre qui explique les aliments qu’on ne doit pas utiliser ou éviter et ce que nous devons utiliser et ç. ..

    Merci

    Répondre

  23. Oui mais ..
    23 avril

    Bonjour
    Je rejoins entièrement votre billet mais …. depuis des années, les patients doivent supprimer :
    -les laitages
    -le gluten-
    -parfois les céréales
    -le sucre
    -la cuisson
    -le ….

    Bref nous nous retrouvons devant des patient qui ne savent plus quand, comment, quoi manger, par ailleurs cela entraine parfois des dérives dangereuses ..
    Si on ajoute à cela la peur des métaux lourds, des COV, des ondes, des candidoses, des bactéries, de lyme, des engrais, des pesticides …

    Que faire ?

    Pour les émotions il existe dorénavant des techniques intéressantes et faciles comme l’EFT, la TRE, la cohèrence cardiaque, etc

    Un corps en bonne santé, c’est à dire un esprit dans un corps sain, demande une autre manière de consommer sans pour cela tomber dans un autre extrémisme !
    Passer par une réforme alimentaire du style GAPS me semble indispensable, puis ensuite travailler sur les émotions, pour par la suite se permettre de temps en temps de petits (plaisirs) poisons :o)

    L’homme est un animal qui s’adapte à tout, surtout s’il est bien dans ses baskets et bien dans ses intestins

    Je tenais à préciser cela car je vois trop de personnes totalement perdues dans leur démarche, qui ne savent plus à quel saint se vouer et qui parfois passe à coté d’une problématique simple.

    Bonne continuation pour votre blog que j’aime consulter
    Cordialement
    Olivier

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      24 avril

      C’est pour cela que je donne des repères dans l’article et que j’insiste régulièrement pour revenir aux sensations dans le corps. On peut jouer avec les études, revendiquer toutes sortes de croyances scientifiques, mais le corps, lui, ne ment pas.

      Le gros problème est de le déchiffrer et je vous y emmènerais pas à pas au fil des articles.

      Répondre

  24. Charles
    23 avril

    Je suis carrement d’accord avec tout ce qui est ecrit. Malheureusement, peu de gens le savent et meme si ils l’entendent ne se sentent pas concernés et se disent de toute facon maintenant qu’on ne peux plus rien manger.
    Et c’est vrai que ce n’est pas facile, qu’il y a pas beaucoups de choix encore .
    Reussir a prendre le temps de cuisiner frais et vegetal et changer ses habitudes.n’est pas facile.
    De plus, manger vraiment frais necessite de manger des produits locaux de saison et ne pas vouloir tout manger n’importe quand.
    Ce n’est pas facile de se restreindre a certaines periodes de l’année surtout si on peux se faire plaisir. Le carème n’a pas éte´inventé pour rien je pense et dans le temps on avait pas tout ce que l’on voulait. Il y avait egalement moins d’allergies.

    Par rapport aux troubles de comportements en rapport a ce que l’on mange, je me pose aussi la question de la quantité.
    Je me demande si cela n’influe pas egalement sur le comportement.
    Est-ce que manger plus que le corps a besoin ne créerait pas d’autres problèmes que d’obesité. Tout le monde ne devient pas obese en mangeant beaucoup. En Inde, beaucoup de gens ont l’air bien dans leur peau tout en mangeant juste ce qu’il faut.

    En resume j’aimerais finir sur le fait qu’il faut que nous changeons tous notre consommation pour se sentir mieux et faire changer les industriels! Donc tous a votre cuisine pour manger sainement.
    Prenez le temps de cuisiner et savourez ce que vous manger

    Bonne nuit.

    Répondre

  25. Binetti
    24 avril

    on va tester et surveiller les changements d’humeur !!!
    merci pour toutes ces infos « vitales »

    Répondre

  26. Tatiana B
    30 avril

    Bonjour,

    La fin de votre article m’interpelle sur votre formation et la guérison possible des allergies. Mon fils a des allergies alimentaires au nombre de 7 ( oeuf, petits pois, lentilles, pois cassé, poulet, canard, dinde) ….notre prise de conscience familiale sur comment s’alimenter sainement est en place depuis des années , se soigner naturellement aussi…bref….mais a certainement permis de ne pas détérioré encore plus son système immunitaire mais ses allergies ne régressent pas , ça stagne….nous faisons à côté un travail sur la gestion des émotions, sur les parallèles entre les symboliques des allergies et ses propres comportements mais le corps ne lâche toujours pas….même si qq petites améliorations sont notées….moi même je suis thérapeute en somatopathie ( osteopathie cranienne en méthode poyet assosrti d’un décodage psychosomatique) et intègre dans mes séances la dimension alimentaire pour un retour à la santé….
    pour toutes ces raisons, je suis très intéressée par ce que vous proposez ? pouvez m’en dire plus plus concrètement ?….le diagnostic posé par la médecine conventionnelle me permet de savoir ce qu’il en est et de comprendre les symptomes en revanche je sais aussi que la résolution est ailleurs et la cause aussi…
    merci d’avance
    belle journée à vous….

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      30 avril

      Je ne sais pas quel âge a votre petit, mais avait-il peur du noir ?
      Il manque des informations importantes.

      Répondre

      • Tatiana B
        30 avril

        Il aura 13 ans samedi 🙂 ; et à la question peur du noir ? il me répond :  » ah oui , quand j’étais petit j’avais très peur du noir ! »…..
        du coup, votre question nous interpelle ? quel est le rapprochement possible ?
        vous dites qu’il manque des infos , lesquelles ? mon fils et moi sont prêts à échanger de manière plus précise avec vous si cela peut allumer des lumières dans la compréhension et guérison….

        Répondre

      • Wladislas BARATH
        2 mai

        Parlez-lui de l’accident pendant la grossesse, voire l’amniocentèse…

        Répondre

  27. Breuillé
    5 mai

    Si j’avais su…avec mon fils l’ambiance aurait été plus sereine à la maison

    Répondre

  28. Torgo
    19 mai

    Bonjour, je voudrais savoir si en Françe existent déjà les assocations de même type?

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      21 mai

      Qui s’en rapproche, oui. Similaire, je n’en connais pas, mais il doit en exister.

      Répondre

  29. jeanlouis
    19 mai

    magnifique, pour notre part ca fait partie de la diète de herta haffer ( intoxication aux phosphates pour certains hyperactifs) commencée il y a deux ans pour notre fils qui n’était pas scolarisable…Imaginez le soulagement : il a 5 ans et l’école ca marche, la maitresse ne se plaint pas !!.on a renforcé avec le sans gluten depuis un an en soutenant les intestins prébiotiques et magnésium, omégas 3, LThéanine, acides aminés, on ne peut pas croiser l’acide oxalique et les oeufs, bref il est transformé mais attention aux rechutes pour un écart…On essaie de diminuer la charge toxique globale, plaque tesla pour l’électromagnetisme, fleurs de bach, organo, PHOSPHORUS 15ch pour l’hypersensibilité sensorielle marche bien (il a pu remettre des chaussettes;;;) mais il nous manque encore des éléments (on a aussi vu des ostéo, une kinésio,magnétiseurs, naturopathe et MF Neveu (auteur de « dys et si ce n’était pas cela) il avait aussi un énorme problème de langage, il parle depuis octobre mais n’arrive pas à articuler certains sons ( orthophonie depuis 2 ANS) J’ai fait aussi un certain nombre de constellations familiales..Si vous avez une idée Wladislas merci

    J ai aussi un grand de 25 ans mais que je n’arrive pas à aider, suicidaire et eczéma (j’ai aussi bcp consulter pour lui mais sans résultat) si jamais vous avez des idées.(j’essaie de vous joindre pour un rv car miracle il le souhaite ).. merci a vous et à tout ce que vous faites …

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      21 mai

      Il y a en effet un pb familiale.
      Comment ont réagi les parents ou beaux-parents à l’annonce de la grossesse ? C’est dans cette piste qu’il faut chercher. Autour de la conception (ou des conceptions)

      Répondre

  30. Maritche
    20 mai

    Bonjour!
    c’est quoi le rapport avec le miel…. C’est un aliment dès plus sain , je crois ? mon père ancien apiculteur nous a enseigné le bien fait de ce produit « miracle » alors dite -en plus? Merci.

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      21 mai

      Je pense que vous régissez au commentaire d’Elodie, c’est ça ?

      Il s’agit selon moi du miel industrialisé, vous savez, quand on vole le miel aux abeilles et qu’on le remplace par du glucose pour l’hivers.

      Répondre

  31. Maritche
    21 mai

    Bonjour,
    Oui excusez-moi , j’ai oublié de préciser de qui émanait le commentaire ! ok!!! je comprends mieux son ressenti…. je n’ai jamais acheté de miel étranger. Le miel que je consomme vient de personnes respectueuses des abeilles qui disparaissent petit à petit (apiculteurs et abeilles ) à cause du manque de respect de la bio-diversité. Je fais ce que je peux pour manger sain mais je ne peux pas toujours manger bio. je vis en appartement et avant j’étais en maison, mais avec trois enfants, c’était assez compliqué de s’occuper du jardin et des enfants ! j’ai fais un choix.
    Je trouve votre rubrique riche en renseignement de tout bord. Merci

    Répondre

  32. kad
    21 mai

    Bonjour,

    Super l’article, toujours interessant merci,
    mais pour une fois sa ne m’aide pas, je vais esseyer l’oignon car mon fils a tout les symptomes absolument tous

    Provocant ou oppositionnel
    perd son sang-froid, se dispute fréquemment,
    refuse toutes les demandes, défie les règles,
    ennuie exprès les autres, blâme les autres,
    est délicat ou est facilement ennuyé,
    se fâche et montre du ressentiment.

    Inattentif ou soucieux
    capacité à se concentrer courte, rêveur ou léthargique,
    soucieux, déprimé ou a des assauts de panique,
    grognon, humeur misérable,

    Anxieux et inquiet
    irritable, inquiet, facilement égaré,
    exige de l’attention, facilement ennuyé, bruyant, fait des bruits bêtes,
    s’endort difficilement ou se réveille souvent la nuit.

    Troubles cognitifs
    Perte de mémoire, mémoire difficile,
    compréhension et assimilation pénible.

    Pourtant, il n’a aucun vaccin
    Il ne boit rien d’autre que de l’eau meme au petit dejeuner, tartine de miel et eau, peu ou pas de chose sucrer, peu ou pas de produit laitier, on avait esseyer le sans gluten, rien!!!

    Nous somme des parents desesperer, on se retrouve a devoir consulter un psy c’est domage, pas le choix son comportement empire en grandissant, est il perd ses amis un par un

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      22 mai

      pour une fois sa ne m’aide pas

      Je trouve cette remarque déconvenue.

      Pour le reste, cherchez les mémoires in-utero 😉

      Répondre

  33. gwen
    11 juillet

    Monsieur, bonjour,

    Vous prouvez à travers tous vos articles que votre démarche est scientifique, c’est à dire que vous écoutez vos hypothèses et que vous déroulez sans double discours les étapes de construction de votre pensée. Merci.

    Voici, si vous le voulez bien une hypothèse, concernant les enfants hyper-actifs, et pour élargir votre point de vue, si vous le voulez bien.
    L’alimentation que vous incriminez est largement mise en valeur par les publicités télévisées.
    Or ces publicités font appel, pour vendre, aux pulsions. Elles vont à l’encontre et même dénigrent l’acte d’éducation, en particulier celui des parents et grands-parents.
    Voyez par exemple cette publicité qui n’est pas alimentaire, mais qui s’adresse directement aux enfants, pour leur expliquer que la télévision est comparable et préférable à la relation qu’ils ont avec leurs parents et leurs grands-parents : les affiches dont je parle sont consultables ici par exemple – http://www.christian-faure.net/2007/06/21/les-enfants-meritent-mieux-que-ca/
    Je vous propose donc d’établir une liaison entre
    – le travail d’éducation parents/grands-parents s’adressant à leurs enfants/petits-enfants : travail qui construit la civilisation, en ne laissant pas libres les pulsions.
    – la télévision qui ne vit que par et pour la publicité ( vendre du temps de cerveau disponible à coca-cola – https://fr.wikipedia.org/wiki/Temps_de_cerveau_humain_disponible ) qui court-circuite l’éducation et favorise les pulsions. course en avant pour pousser toujours à consommer et favoriser des consommateurs dociles et non éduqués. Une personne éduquée est un mauvais consommateur.
    – la montée en puissance des cas d’enfants hyper-actifs. Esclaves de leurs pulsions non éduquées ? particulièrement nombreux dans les pays où le temps de présence des enfants devant l’écran est important : http://www.enfant-encyclopedie.com/alimentation-enfant/selon-experts/limpact-de-la-television-et-des-publicites-televisees-sur-les

    Travailler sur l’alimentation industrielle, oui, mais aussi sur la place de la télévision dans le temps d’éveil des enfants : le matin AVANT de partir à l’école, le soir tard, la télévision dans la chambre, dans les chambres d’hôpitaux à l’heure du repas : http://www.filmetmetier.com/mamans-en-boites

    Remettre en question les programmes/les chaines qui sont « faits pour eux », comme cette alimentation qui est « faite pour eux »…

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      13 juillet

      Tout à fait 😉
      Je pointais dans l’article l’alimentation, c’est pourquoi je ne parle pas ici des autres causes.
      Et c’est vrai que l’on ne souligne jamais assez l’importance du téton visuel ou pollution médiatique comme levier éducatif des parents et des enfants.
      Merci de le rappeler 😉

      Répondre

  34. Cheyenne
    6 avril

    Bonsoir, merci pour cette article .
    Mon fils de 2 ans et demie a tout les symptômes cités turbulent, ne tient pas en place, défis les règles et têtu en classe (pas tout les jours) … Mais bizarrement pas tout le temps .. Et mon fils de 5 ans et demie lui mange comme un ogre sans prendre 1 kg !!! Il s’isole pour jouer et a commencer a bien parler a l’âge de 4 ans. Je ne sais plus quoi faire je suis épuisée mais votre article va peut être me sortir la tête de l’eau

    Répondre

    • Wladislas BARATH
      8 avril

      Vous devez consulter et vous faire aider par des professionnels

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour au début
mobile bureau